El Mundo Perdido : Mon Voyage Au Guatemala !

voyage guatemala belize voiture seuls sans groupe avis conseils itineraire

Quelques mois m'ont été nécessaires pour "digérer" les émotions vécues au Guatemala, pour me poser enfin devant l'ordinateur, prendre la plume et le temps de replonger dans les souvenirs de l'un des plus beaux voyages de ma vie.

VOYAGE GUATEMALA & BELIZE


On essaie tous de vivre sans regrets, c'est pourtant impossible ... Moi aussi il y a des choses que je regrette. A différent degré de gravité évidemment. Parmi elles, le moins "douloureux" en surface, le fait que j'ai passé quelques belles années de ma jeunesse à faire des voyages "club" (quelle bêtise ...). Le déclic je l'ai eu à 30 ans. J'ai pas voulu de bague ou de sac Chanel, j'ai demandé pour mon anniversaire le voyage au Mexique. Phobique de l'avion, je me suis jetée dans le vide ... il fallait 12 heures pour aller à Mexico, puis 2h 30 pour faire Mexico  - Cancun (délicieuse précision : sur Mexico Airlines, s'il vous plaît 🙈 heureusement que j'étais dans un état second, sinon j'aurais fait un infarctus en voyant l'état de l'appareil). Une fois sur la terre ferme, m'attendaient les 10 jours sur la route à s'arrêter dans les villages, ce petit hôtel dans la jungle pour pouvoir aller à Chichén Itza à 6 heures du matin, pour être loin des foules ... ça m'a ouvert les yeux ! J'ai compris qu'on pouvait faire des choses incroyables, la seule limite c'est de s'affranchir de sa peur. S'en sont suivi le Voyage à Oman, le Sri Lanka, Bali et quelques séjours touristiques typiques comme la Thaïlande, la Grèce dans tous ses états. Toujours seuls, en sortant au maximum des sentiers battus. 

Je vous mentirais si je vous disais qu'on ressent la même émotion en rentrant d'un pays comme Oman ou le Sri Lanka, que quand on revient de Bali ou de la Thaïlande. Bien sur, c'est incomparable. Visiter un pays vierge des hordes touristiques est un délice, bien que j'aie adoré mes destinations disons plus banales (mais tout à fait belles). Quand on me demande quels furent mes plus beaux voyages ce sont les pays comme Guatemala qui me viennent à l'esprit. Je vous le dis souvent, il y a un monde entre "partir en vacances" et "partir en voyage" et c'est pour ce deuxième que je travaille !

Ce fut notre première fois en Amérique Centrale. J'ai mis environ 2 ans à convaincre mon chéri à considérer cette destination. C'est vrai, la vie parisienne est épuisante, étouffante, on a peu de vacances, il faut donc concilier l'envie de découvrir avec un réel besoin de se reposer (sun & beach). Le Guatemala nous offrait à la fois un riche patrimoine culturel, la possibilité de faire le trajet en voiture (j'aurais pas pu prendre l'avion local), puis quelques jours pour finir au bord de la mer des Caraïbes, à Belize. 

Voici la boucle qu'on s'est dessinée : 
  • Arrivée à Guatemala City (courte nuit sur place) 
  • Jour 1 : Départ de la capitale (qui ne vaut pas la peine d'être visitée) pour le Lac Atitlan 
  • Jour 3 : Départ pour Antigua 
  • Jour 5 : Départ pour les Basses Terres
  • Jour 8-10 : Flores / Tikal 
  • Jour 10 : départ pour Belize, 5 jours sur la plage 
Les Détails Pratiques :
  • Vol : on a pris American Airlines, il n'y a aucun vol direct de chez nous. Paris - Atlanta (10 heures), Atlanta - Guatemala City (3 heures)
  • Transport sur Place : on a loué une voiture à Guatemala City (capitale) et on a négocié pour la rendre à Flores, afin de pouvoir faire notre trajet sans devoir remontrer. Attention, prenez absolument l'assurance supplémentaire qu'ils vous proposent. Au début on croyait à une "arnaque" pour "faire les poches au touriste", mais on les a remercié plus d'une fois dans nos têtes après ! L'état des routes est assez mauvais, il faut prendre uniquement des autoroutes, et même avec cela on a réussi à se faire exploser le pare brise (assurance nous a couvert) 
  • Passage Guatemala (Flores) - Bélize : il y en a qui le font en bus, mais on est trop vieux et exigeants pour cela. Se taper des backpakers bourrés de 20 ans pendant 4 heures ... On a pris un taxi qui nous a emmené à la frontière, on a été récupéré de l'autre côté par un autre taxi qui nous a emmené à la capitale, dans le port. Les hôtels vous organisent tout cela sans problème, cela coûte environ 250€ pour deux (le bus coûtait 40€ par personne)
  • Belize : en arrivant au port on a pris le bateau pour aller sur les îles (2 heures de bateau pour arriver à la destination)
Voilà que les choses organisationnelles sont dites, passons maintenant au récit du voyage !

GUATEMALA CIUDAD

Arrivé de nuit, explosé de fatigue, on a vite compris que la capitale de Guatemala est un énooorme tourbillon ! Certes, on est peut être moins "oppressés" qu'à Bangkok, mais côté densité du trafic / population c'est vraiment pas loin de la mégalopole asiatique. Nous avons lu que cette ville ne méritait pas forcement de s'y attarder, un peu comme Colombo au Sri Lanka. C'est un point d'atterrissage, puis c'est tout. Dès le matin on a pris la route, direction le Lac Atitlan ! 

LAC ATITLAN

Guatemala ce sont des paysages incroyables, variés, pittoresques, sortis d'un autre temps. Ce sont ses routes. Pénibles. Polluées. Bourrées des petits corps recroquevillés de chiens errants et d'animaux sauvages écrasés ... Je n'ai ja-mais vu autant d'animaux morts de ma vie ! Tous les kilomètres / kilomètre et demi il y en avait ...  on finit par s'y habituer ... Mais ce sont aussi des routes de la joie ! Avec ses mythiques bus colorés, ultra polluants, filants à une vitesse ... folle !


Des gens qui vous sourient, vous saluent, l'incroyable quantité de légumes et de fruits qu'on voit dans leurs voiture au toit ouvert. C'est animé, vivant, cela vous contamine d'une insouciance profonde dont a complètement oublié le goût. 

Cette route de 108 kilomètres entre Guatemala City et le lac Atitlan fut notre premier bouché du pays. Dès la sortie d'autoroute, on s'est retrouvé dans les petits villages de montagne avec une vie locale riche en couleur. Des gens dans les habilles traditionnels, et ce n'est pas "pour les touristes" c'est ainsi qu'ils vivent. Dépaysant ! 

Après 4 heures de route - qui en elle même fut une excursion - on est arrivé à la destination, le petit village de Panajachel, au bord du Lac Atitlan ... 

Atitlant ... quelle beauté !! Le lac le plus profond d'Amérique Centrale, il est entouré de 3 volcans dont 1 en activité. Je ne peux vous dire à quel point c'est ... époustouflant, c'est l'une des plus belles choses que j'ai jamais vue sur cette Terre. Ce lac est la source de vie pour une immense communauté qui habite dans les villages avoisinants le littoral. Ce sont ces villages que les touristes visitent quand ils arrivent sur place. Les principaux sont : Panajachel, Santiago Atitlan et San Atonio Palopo.

Étant donné qu'on était sur place, on est parti se promener à Panajachel (notre hôtel était juste à côté). Tellement pittoresque !


Le premier vrai contact avec la population, si on ne compte pas le fois quand on s'est trompé en empruntant une route détruite par un écoulement ... erreur du débutant, on s'est retrouvé dans une rivière en pensant qu'il fallait coûte que coûte persévérer et que c'est "comme ça les routes au Guatemala" (pas du tout en fait, on a juste pas lu le panneau "route fermée"). Du coup, on est tombé sur les travailleurs locaux qui déblayaient le terrain et qui nous ont gentiment sorti du caca (ils ont halluciné de voir deux coco parisiens dans une citadine en pleine forêt, à essayer à traverser la rivière comme si ils étaient en 4x4 lol)

La visite de Panajachel vaut définitivement le coup. Il n'y a pas de Tour de Pise, certes, mais il y a des marchés avec plein de jolies choses locales. Les épices et les tissus valent vraiment le coup.

Le lendemain matin on est parti prendre un bateau pour visiter les villages de San Antonio Palopo et de Santiago Atitlan, ils se situent de l'autre côté du lac. La balade en bateau est sublime !! En elle même, c'est une belle expérience à vivre :


Puis, les villages ... c'est un pur concentré pur d'authenticité ! On est avec les gens, pas du tout dans un lieu à touristes. On marche avec eux, on se baladent avec eux, on mange avec eux, on prend une toute petite part à leur vie.


C'est à Santiago Atitlan qu'on a assisté à l'une de ces cérémonie Maya ... j'aurais jamais cru pouvoir voir cela de mes propres yeux un jour ...

Maximon.


Maximon est un demi Dieu, demi Diable. Un vieillard vénéré qui peut, je ne sais par quel miracle, apporter des solutions aux problèmes de la vie courante. On lui met des cigarette dans la gueule, on lui fait couler l'alcool dans la bouche (un trou est prévu pour cet effet, la statut "avale" les offrandes), on lui file des liasses des billets sous sa cravate. Tout ceci est accompagné par une sortie de "cérémonie", dans un lieu étriqué, avec une musique ... tellement forte qu'on sent nos tripes vibrer à son rythme (ils apportent des enceintes plus grandes que leurs immeubles). Tout ceci ne peut bien évidemment pas plaire à l'église catholique, installée dans la vie des guatémaltèques depuis le XV siècle, grâce (ou à cause, c'est comme vous voulez) des colons espagnols. L'église "chasse" le Maximon. Les gens l'adorent et le protègent. C'est ainsi que se tient un drôle de face à face entre Maximon - qui n'est qu'un péché ambulant - et la belle église catholique, blanche  comme une colombe. Seulement quelques centaines de mètres séparent la "petite grotte" de Maximon (changée tous les ans) et l'église, les gens passent d'un rite à l'autre sans que cela pose problème de cohérence à quelqu'un. La dualité c'est la deuxième nature des Mayas, c'est également la deuxième nature de leurs descendants directes, les guatémaltèques.

Goûté à la vie pittoresque de Santiago Atitlan, abasourdis par le bruit de la cérémonie de Maximon et par la vie tellement décalquée des locaux, on a repris le bateau, direction San Atonio Palopo. Changement d'ambiance. Des ruelles calmes. On a pris un guide, une petite fille qui nous a fait visiter quelques points de passage touristiques. Dont la splendide église avec une vue sur le lac :


S'en sont suivis la petite manufacture de poterie, le magasin de tissus. C'était beaucoup moins grand que Santiago, beaucoup plus calme, mais ça avait son charme aussi. En bonus, j'ai pu me transformer en femme locale (la petite fille voulait absolument me faire une tresse et m'habiller local :)


Je ferais une bonne guatémaltèque, vous trouvez pas ? :)

ANTIGUA

C'était la photo de son arc avec une vue sur le volcan qui m'a donné envie de découvrir le Guatemala ! Antigua est l'une des plus belles villes de l'Amérique Centrale, si ce n'est pas LA plus belle ville de cette région. Bâtie au début du VI ème siècle par des espagnols, c'est une drôle d'oasis de l'architecture européenne, très baroque, au milieu des ruines Maya :



Située à côté de la capitale actuelle du Guatemala, elle fut son ancienne, transférée au Guatemala Ciudad à cause des éruptions volcaniques fréquentes. Antigua est entourée des volcans dont deux en activité ! Justement, 10 jours après notre retour en France il y a eu une grosse éruption sur Antigua qui a fait une centaine de morts ...

L'ambiance y est radicalement différente de celle qu'on a vu au bord du Lac Atitlan. Antigua est une ville. Une belle ville ! C'est une capitale culturelle du pays.


Puis, les vielles pierres ! Quel bonheur ! On s'est installé dans un hôtel ... l'un des plus beaux que j'ai jamais fait ! Je me suis crue au Da Vinci Code, c'était ... incroyable !!

Je vous donne son nom car vraiment ... une pure merveille : Casa Santo Domingo Museum

C'est un musée en même temps, quand vous êtes client de l'hôtel, vous pouvez aller visiter les sites quand bon vous semble. Le soir, cet ancien Couvent prend vie. Les bougies sont allumées tout au long des couloirs sombres. Le chant de moines est diffusé dans toutes les pièces, ça donne une ambiance toute particulière. Autrement, la piscine et les chambres sont canons. Il y a tout pour vous sentir 500 ans en arrière.

Vous avez compris, l'hôtel c'était une émotion à part entière. Puis, la ville ... elle n'est pas belle au sens lisse de l'architecture européenne, mais elle a un charme fou !


Les ruelles pavées bien alignées, la vue sur les volcans fumants, les ruines des églises et des couvants, les Coffee shops et les magasins de bijoux de Jade :


Ah, le Jade. Le vrai ! Je me suis passionnée pour cette pierre en découvrant une petite réclame dans l'hôtel. Avant, je croyais que le Jade était une pierre assez bon marché. C'est vrai qu'on trouve les bijoux de "jade" à quelques euros sur Amazon. En réalité, le vrai jade, le jadéite, est très rare. Les mines sont situées au Guatemala. Ce sont les mêmes qui fournissaient à l'époque toute l'empire Maya ! Le jade peut être de différente couleurs, le blanc, le noir, le vert clair sont les plus chers. Si vous voyez un bijou en "jade" à 10€ c'est que c'est soit le plastique, soit un minéral basique coloré en "jade". La toute petite boule au Guatemala, à la source donc, coûte dans les 30€. Ne vous laissez donc pas berner par les fausses promesses des sites de revente. Il est pratiquement impossible d'ailleurs d'acheter un bijou en jade en ligne. Si vous êtes à Antigua, faites-vous plaisir, à 100€ - 150€ vous aurez un collier unique !

Le magasin que je vous conseille : Jades Imperio Maya, 4 A Avenida Norte No4 (ww.jadesimperiomaya.com)

Sinon on mange très bien à Antigua ! On mange d'ailleurs très très bien au Guatemala tout court. Les soupes sont un dé-lice !


Le guacamole ... n'en parlons pas ! Les jus de fruits pressés sont d'une excellente qualité. Ça coûte pas cher. Pour 15€ pour deux on avait le ventre plein avec des jus frais, des entrées et des plats.

N'hésitez pas à acheter le café à Antigua ! C'est vraiment l'endroit où vous pouvez le faire. Le café de l'Amérique Centrale est reconnu dans le monde entier, celui des plantations à côté d'Antigua est particulièrement apprécié.

Visiter les alentours d'Antigua est également une bonne idée. Montrer la petite montagne pour admirer la vue sur la ville. Les amateurs de randonnées font également les volcans, ceux qui ne sont pas en activité bien sur.

3 jours pour se balader, se reposer, admirer, profiter, cela nous a fait un très grand bien. Surtout qu'un trajet de plus de 10 heures nous attendait par la suite. 

BASSES TERRES  : FLORES & TIKKAL

Le Lac Atitlan et Antigua sont deux spots touristiques situés dans les Hautes Terres. Nous avons prévu de prendre la voiture et de descendre aux Basses Terres, en s'approchant de la mer des caraïbes via Belize (Guatemala n'a pas accès aux Caraïbes, leur seul accès à la mer est par l'océan pacifique, mais cette côte n'est pas vraiment connue et prisée par les touristes). 

10 heures de voiture ... Nous avons décidé de partir à 4 heures du matin pour éviter de tomber dans le gros trafic au niveau de Guatemala Ciudad. On ne pouvait pas éviter la capitale, c'est le seul point de passage de l'autoroute ... Le départ à 4h 30. Dans la nuit noire. Le soleil se lève vers 5h du matin donc finalement on a pas roulé longtemps dans le phénomène. En revanche, les routes sont déjà chargées !! En approchant la capitale, il y a seulement 50 km entre Antigua et Guatemala Ciudad, c'était bouché comme j'ai jamais vu de ma vie ... On a passé 4 heures pour traverser la capitale. Les bouchons sont monstrueux, même ceux de Bangkok n'ont rien à voir. C'est l'enfer, tout simplement.

Une fois la capitale derrière nous (libération !), on a bien roulé. Sauf ... un point où ils faisaient des travaux avec une circulation alternée, on a attendu 1 heure pour passer. Bref, le jour où vous passez des Hautes Terres vers les Basses Terres au Guatemala vaut mieux partir à l'aube et s'armer de patience (et apprendre par coeur le mot "sanitarios" lol).

Pour couper un peu la route entre Antigua et Flores, on a pris un hôtel pour 1 nuit en plein milieu de la jungle. J'ai jamais vu cela de ma vie, une autre grosse claque !! C'est vraiment ... au milieu de nul part ... le GPS ne situait aucun lieu, on a fait avec l'aide des poteaux de kilométrage. De la jungle quoi !


Comme on a appris plus tard, l'hôtel est tenu par un vieux monsieur français. C'est un archéologue à la retraite. Amoureux du Guatemala (et de la culture Maya bien sur !) il a découvert la rivière sacrée (une rivière avec les anciens sites des Maya), acheté les terres avoisinantes et a construit un mini hôtel dessus.

Là, j'ai vécu le rêve de ma vie. Une vraie Aventure !! Déjà, on était seuls dans l'hôtel, avec tous ces cris d'animaux et une nuit ...noire ! Aucune source de lumière, aucune âme à proximité. Juste des arbres immenses, des fleurs qui lâchent leur essences la nuit, des iguanes, des étoiles d'une clarté aveuglante ... puis le lendemain, une visite privée des cavernes avec des restes des sites Maya ! Alors là ... j'étais au paradis !! Je vous dis, mon rêve d'exploratrice s'est réalisé, j'ai vécu ce que je m'imaginais quand j'étais petite !! Sur un pneu transformé en une sorte de radeau de fortune, on est parti explorer la rivière sous-terraine ... 3 heures de balade avec des lampes torches, attachés par une ficelle au guide car si vous vous perdez dans l'innombrables couloirs dans ce royaume des fantômes et des chauves souris, il y a pas une personne à des kilomètres de là qui pourra venir vous chercher.

Ce fut pour moi la toute première expérience de spéléologie. Je ne savais pas trop comment j'allais régir sachant que je suis un poil claustro (d'où mon problème d'avion je pense). Ça s'est très bien passé. On avait fait au début, pour s'acclimater, des sorties toutes les 20 minutes à la source de lumière :


Environ après 20 minutes de navigations sous terre sur les pneus on arrivait à un point de "sortie" (on pouvait pas forcement sortir à proprement parler, mais il y avait des trous par lesquelles la lumière et l'air passaient et parfois c'était carrément à l'extérieur des cavernes)


On avait fait des stops pour visiter des cavernes. J'avoue, j'ai un peu paniqué à la fin. On a fait un très long passage de plus de 40 minutes complètement dans le noir. J'étais assez fatiguée de ramer, on nous traînait plus ou moins par la ficelle ... Comme nos deux guides étaient très petits en taille et en poids, ils étaient épuisés eux aussi de nous "tirer". On s'est donc arrêté pour reprendre les forces sur une sorte de mini îlot. Là, mon imagination a fait le nécessaire ... je me suis souvenue de tous les filmes catastrophes dont le sujet tournait autour des gens qui se perdaient dans les cavernes (j'adore ce genre de film en plus, j'ai regardé un paquet). Mon coeur s'est emballé. Je me suis dit "ça y est, on est perdu", je me suis imaginée que cet arrêt était dû non pas à la fatigue de nos amis guatémaltèques, mais au fait qu'ils ne savent plus par où sortir. Bref, je vous épargne les détails. J'ai fait un effort sur ma respiration pour couper court à la panique qui commençait à monter. 15 minutes plus tard, je revoyais le soleil, heureuse comme jamais !

Dans les points marquants de cette mémorable excursion je note :

  1. La visite d'un site Maya non évacué (il y en a tellement que tout n'est pas forcement "ramassé"). Comme notre hôte est un archéologue, il a étudié ces cavernes et nous a envoyé là où on pouvait littéralement marcher dans les pas des Maya. On a vu les restes de leur foyer de feu, des bribes de la vaisselle, des ossements, tout cela à la lumière de lampe torche, comme si c'était nous qui les découvrait "là maintenant" ! Je vous rassure, le chemin a été balisé par notre hôte, on ne risquait pas abîmer les choses 
  2. La rencontre avec les locaux : il y avait un point de sorti quand on passait d'une caverne à une autre. Il fallait traverser une petite rivière, un ruisseau même, long de 30-40 mètres. En sortant, on a vu une dizaine de femmes avec enfants, laver leurs affaires dans le ruisseau. En les dépassant, je me suis étonnée d'un silence qui s'est installé tout d'un coup, alors que se sont leurs éclats de rire qui nous ont fait sentir la présence humaine avant même qu'on n'ait immergé du royaume d'Hadès. Une fois passés dans notre nouveau labyrinthe sous terrain, je me suis retournée ... ils étaient tous alignés au bord de la caverne, et nous faisent le signe de la main, comme pour dire "au revoir". C'était émouvant ... je ne pense pas qu'il y a beaucoup de touristes dans ces endroits, ils étaient sans doute un peu curieux, voulaient savoir pourquoi on va dans les cavernes, là où ils osent pas s'aventurer. Mais ce signe de la main ... ce n'était pas juste de la curiosité, mais vraiment de la bienveillance ... je l'ai ressentie au niveau épidermique, cela m'a beaucoup touché 
Cet arrêt - totalement improvisé en plus - dans le ventre de la jungle, au plus près des sites Maya qu'aucun touriste vient admirer puisque moins spectaculaire que les pyramides (puis, il faut chercher loin sous terre pour toucher des doigts les restes de cette incroyable civilisation), fut mon plus grand souvenir de ce voyage. Pas au niveau "beauté", au niveau "émotion". Cette nuit, seuls au milieu de nul part, seuls dans l'hôtel, seuls dans notre petite maison, SANS LE WIFI (je vous jure, j'ai failli faire une crise de nerfs quand j'ai su qu'il n'y a ni le signal, ni le wifi ... j'ai failli partir en courant ... au final, quelle joie de vivre des soirées à feuilletés les livres, sans la télé / internet), ce fut quelque chose que je ne pourrai oublier et qui me fait monter un peu des larmes, même maintenant, quelques mois après avoir vécu cette drôle d'expérience. 

FLORES

Initialement, on pensait arriver directement à Flores. Mais une fois qu'on a vu comment ça roulait mal au Guatemala, on avait réservé l'hôtel de la jungle pour faire une pause. Vous avez compris, ce fut une heureuse idée car l'un de mes plus beaux souvenirs ! Contrairement à Flores à qui je n'ai trouvé aucun charme particulier ... On s'est baladé une matinée, puis ça s'est arrêté là ...


EL MUNDO PERDIDO & TIKKAL

Heureusement qu'on avait prévu de prendre un hôtel qui n'était pas à Flores même, mais au bord d'un lac. Un hôtel ... encore une fois, l'un des plus beaux que j'ai jamais fait de ma vie ! Très diffèrent de l'ancien Couvent d'Antigua, dans tout un autre registre.

Imaginez 10 bungalows "pieds dans l'eau", au bord d'un lac isolé où personne habite. Aucun village, aucune construction humaine. El Mundo Perdido, le monde perdu, il porte si bien son nom ! Les bungalows sur les pilotis où on s'est fait réveillé par des ... singes hurleurs !! C'est vraiment la jungle, telle qu'on la voit dans les films. Dans le lac on ne pouvait pas trop se baigner car il y avait des crocodiles :))) heureusement que la piscine était sublime :)

On avait réservé 3 nuit, mais on a ajouté une de plus car vraiment c'était sublime comme endroit. 

De cette "base", on a visité Flores (le premier jour) et Tikal, le troisième jour. Pour aller à Tikal il fallait rouler 1 heure - 1 heure et demi. Le site est situé au milieu de la jungle, donc vraiment aucun moyen de s'y rendre à pied, ça prendrait des heures. Je vous conseille de prendre un guide, cela permet de mieux comprendre l'histoire et surtout d'éviter de passer à côté des merveilles qui ne sont pas forcement toujours visibles à l'oeil nu.

J'ai adoré Tikal. Certains endroits plus que Chichen Itza. Une fois, je me suis retrouvée seule tout en haut d'une pyramide, avec une vue sur la jungle. Interminable. J'ai peut être une forte imagination, mais vraiment j'ai ressenti des choses ... C'est sublime !


Tikal vaut définitivement un détour, c'est l'un des plus beaux sites Maya de l'Amérique (ceux du Mexique sont moins "sauvages", sauf celui de Coba qui m'a pas mal rappelé Tikal). 

LA DÉCEPTION "BELIZE"

Qui n'aime pas la mer turquoise et la plongé avec des requins et autres poissons aux milles couleurs ?  Pour terminer notre escapade Guatémaltèque, pour se reposer des heures de voiture, on a décidé de s'offrir 5 jours dans un hôtel à Belize. Belize est un pays voisin du Guatemala, situé sur la côté de mer de Caraïbe, juste en bas de Yucatan Mexicain. 

Et bien ... quelle navrante idée et quelle immense déception ! Un complexe hôtelier géant pour les américains de classe moyenne. Alors n'y voyez pas une sorte de snobisme, mais juste une manière de vous prévenir, vous risquez un véritable CHOC culturel. Vous passez des gens adorables, très portés sur leurs racines et leur culture, à un pays anglophone (le seul de l'Amérique Central), très "rasta", très "touriste je te vois", où quand vous arrivez en car à votre hôtel les seuls noms Maya que votre chauffeur-guide vous cite se sont les noms des restaurants où vous pouvez mangez tantôt la meilleure pizza, tantôt le meilleur burger, tantôt le moins cher mohito de l'île. J'ai pleuré à l'hôtel - ça m'arrive jamais car je ne suis pas du tout "fine bouche" - tellement j'étais dégoûtée. Dégoûtée parce qu'on était coincé (on a mis près de 8 heures pour y arriver, aucun moyen de faire machine arrière), dégoûtée parce que je ne voyais que des gros américains qui ne faisaient que siroter leurs cocktails sans mettre leur pieds dans l'eau. Dès qu'un cocktail dans leur termos portable se termine, ils vont chercher un autre. Toute la journée ce fut ainsi. Oui, je n'ai rien à foutre d'eux, mais voilà, cela m'exaspère. On a déjà vécu cela dans un hôtel club au Mexique, cela nous a marqué à l'époque (c'est vraiment trèèès spécial, même quand ils sont dans la piscine, c'est toujours avec quelque chose à bouffer dans la main) ... 

La seule chose qui m'a un peu édulcoré la pilule fut la plongée avec des requins :


Mais bon ... encore une fois, avec plein d'américains et du genre ... pas les gars de New York ou Chicago, plutôt ceux qui votent le blondinet peroxydé, vous voyez ? Quand j'ai demandé à notre guide - qui nous parlait d'amplification du phénomène de sargasse et des ouragans dûs au réchauffement climatiques - il y en a qui ont rigolé en disant "oh, ils sont mignons ces européens avec leur histoire du changement climatique". Bref ... 5 jours que j'aurais préféré passer au Guatemala. Si c'était à refaire jamais j'irais à Belize, un pays sans aucun intérêt, transformé par les américain dans un camps touristique pour les américains.

Puis, la nourriture 🙈🙊💩 Mais c'est incroyable !!! Tout est dégelasse, j'ai mangé les pâtes pendant 5 jours !! Les gars, dans un soi-disant hôtel de standing, sont incapables de vous donner un jus de fruit pressé alors que les fruits il y en a au bord des routes qui pourrissent sur le sol !! Quand vous leur demandez un "fresh orange jus", ils vous apportent le Fanta avec des glaçons et ne comprennent pas du tout qu'est-ce que vous leur voulez. Je vous dis, c'était impossible mais vraiment impossible de manger. Pour le petit déjeuner ... non, mais .... j'ai même pas envie de me souvenir de ce désastre, on a fini par acheter des  ... corn flakes et le lait et on trouvait cela délicieux par rapport à leur petit déj à 40€ par personne qu'on a pris le premier jour. Aucun plat local, bien évidemment, que des trucs américanisés et immangeables.  

Je vous déconseille fortement Bélize. C'est rare que de déconseille un pays entier, mais là vraiment ... tenez-vous à distance, et si vous voulez finir le séjour au Guatemala par la mer de Caraïbes, faites quelques kilomtres de plus et allez au Mexique. C'est juste à côté ! Avec le recul, c'est ce qu'on aurait dû faire ...



LE BILAN
Un contraste incroyable entre le Guatemala et le Bélize ! Entre l'authenticité, la culture, la gentillesse gratuite des gens et le géant complexe hôtelier sans âme. Entre une caverne où on marche dans les pas de Maya, et une côté où les seuls vestiges de cette civilison sont les noms des cocktails et des restaurants. La dualité, vous vous souvenez ? Le coup de coeur pour Guatemala égale la profondeur de la déception pour Belize. 


Malgré la fin de séjours deceptive, ce fut un voyage incroyable dont je ne garde en souvenir que la partie guatémaltèque, bien évidemment. Un pays riche, très riche en capital humain, en beauté des paysages où l'on passe des volcans et des montagnes fraîches à une jungle tropicale chaude et humide, la culture que l'on respire dans l'air, la délicieuse nourriture locale ... Je n'oublierai jamais la beauté calme du Lac Atitlan, niché à  3 000 mètres d'altitude; la noirceur de la rivière sous terraine, à la recherche des vestiges Maya; l'ambiance incroyable de l'ancien Couvent d'Antigua avec ses bougies et le chant des moines qu'on avait l'impression d'entendre dans notre tête, la jungle à perte de vue quand on gravit le sommet d'une pyramide à Tikal; les cris des singes au bord du lac de notre hôtel El Mundo Perdido.  

Visiter Guatemala c'est d'accepter de remonter le temps. De s'immiscer dans un mode de vie comme celui d'autrefois. De ne pas avoir peur. Parce que croyez-moi que vous trouverez des gens qui ne sont jamais partis plus loin que Trouville, mais qui savent qu'au Guatemala il y a la "pauvreté qui vous dépouille à la moindre occasion" (ces "voyous" que le blondinet compte gazer car ils "attaquent" le muraille qui protègent sa "civilisation"). Le risque de passer à côté de votre vie (et des souvenirs incroyables qui vont vous réchauffer le coeur dans vos vieux jours) est plus grand que de la perdre dans un pays comme Guatemala. Comme partout, en respectant les gens et les règles de sécurité, vous y perdrez seulement quelques préjugés mais en trouverez une beauté singulière, la chaleur d'un peuple et des souvenirs inoubliables ! 

32 commentaires:

  1. Magnifique article ! Les photos sont sublimes.
    J'avoue que l'Amérique du Sud ne m'attire pas mais les photos au lac Atitlan font envie.
    Pour l'instant , j'ai juste envie de retourner en Ecosse pour en découvrir plus, emmener les enfants dans le pays natal de leur père : la Corée du Sud et promis pour ses 18 ans d'emmener mon grand au Canada.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou :)
      avant, je n'ai jamais mis le pieds en Amérique Centrale non plus (Amérique Latine je n'ai jamais fait :), mais ce premier voyage m'a grandement donné envie d'explorer d'avantage ce magnifique continent ! :)

      Supprimer
  2. Coucou Alina,

    Oh quel superbe voyage et tellement bien "raconté" !
    J'ai eu les larmes aux yeux au 2ème chapitre et ce fut de plus en plus tellement je "ressentais" ce que tu décrivais. Il me faudrait autant écrire que toi pour te dire toutes les questions que je me suis posées et tout ce que j'ai ressenti en te lisant.
    Le plus dur pour moi fut le passage sur les chiens mal en point ou morts car je suis une grande amoureuse des animaux. Et là où je me sentais moins bien (pourtant c'est fabuleux) est ton passage dans les grottes : primo, je suis claustro et secondo (le + terrible) est que je suis aquaphobe au point de faire un malaise. Donc, je ne sais pas nager et je crains l'eau même en film ou photo car je me fais un film toute seule. À l'époque du "Grand bleu", j'avais accompagné mes enfants voir ce film et j'ai du sortir de la salle car je faisais un malaise. Heureusement mon chéri était avec nous. J'habite malgré tout dans un quartier très vert en bordure de la Seine. L'eau m'attire et me fait peur mais un psy m'a éclairée et cela tient à ma dramatique naissance !
    Les 2 hôtels : le 1er et ses musées : une pure beauté et le second : l'endroit de mes rêves -sans les crocodiles - ! ;)
    Le jade, trop beau. Effectivement c 'est très cher. Il m'en fut offert un mais en jade rouge et j'ai su qu'il n'était pas donné !
    Sinon Alina, peux-tu me dire ce qui accompagne le guacamole. Je pense à du choux-fleurs mais l'autre "chose" m'intrigue .... !
    Je vais relire ton texte car il est très bien écrit et nous fait voyager, sensations comprises.
    Tes photos sont très belles également, tu es toute mignonne et j'adore tes vêtements, surtout ta robe/short rouge à fleurs qui te va à ravir. (tu aimes le rouge ;)) )
    J'oubliais ce chapitre sur Belize. Rien d'étonnant avec ces américains. J'ai eu l'occasion de rejoindre mon mari parti pour business, avec mes fils au Texas. Nous avons gardé de merveilleux souvenirs, mes fils m'en parlent encore aujourd'hui. Le paysage était à voir mais alors les américains. Mon fils aîné jouait déjà de la musique (il est musicien professionnel) et c'était l'époque de Cure et bien sûr mon Benjamin était coiffé comme un "curiste". Il a du être montré du doigt au moins 50 fois. Dommage car c'était intéressant, être au Texas pour nous équivalait à un américain débarquant dans la Creuse donc la "vraie vie" américaine.
    Et bien encore merci, merci, merci pour ce long récit très prenant et tellement intéressant Alina !

    PS : j'ai ri quand tu écris " nous ne sommes plus assez jeunes" ! Pour moi, (ne le prends surtout pas mal) tu es une "gamine", tu as 5 ans de moins que mon fils aîné ! ;))

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Nadine,
      merci pour ce magnifique commentaire, tu as tout lu !! merci <3 toujours une petite hantise que les gens ne vont pas lire un article "long", mais je sais que j'ai des lectrices en o ! merci <3

      Supprimer
  3. J'ai adoré lire votre article, merci pour le dépaysement et la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup !! :) cela me fait grandement plaisir :)

      Supprimer
  4. Ton article m'a fait voyager et transmet une réelle émotion! Tes photos sont sublimes. Merci pour cette belle découverte...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Caroline, transmettre l'émotion c'est toujours le plus dur, mais ... j'ai une "stratégie", c'est de n'en avoir aucune justement ! :) simplement décrire ce que j'ai vécu, et puisque mes émotions sont là, je pense qu'elles se retrouvent aussi entre les lignes :)

      Supprimer
  5. Merci pour cet article nous pensions faire le Mexique grâce à toi nous aimerions faire avec le Guatemala par contre peux tu me dire comment tu t organisée pour hôtel taxi guide tout sur place ou j'ai vu sur des sites qu'il faisait un voyage périple avec compris taxi guide etc merci d'avance pour nous aider à organiser ce voyage espérant qu'il soit aussi fabuleux que le tient sauf la fin Bien sur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Angele,
      pour les guides, on a pris sur place, il y en a beaucoup sur des sites touristiques (aucun souci avec ça). Sinon, en effet tu as des sites qui organisent tout pour toi, mais c'est super cher ... Voyageur du monde propose le même périple que nous (sauf l'hôtel de la jungle) et ils facturent 2 fois plus ... c'était hors budget pour nous. On a l'habitude d'organiser seuls nos voyages en lisant les blogs justement, vraiment avec un GPS et une voiture de location il n'y a aucun souci sur place

      Supprimer
  6. Merci pour toutes ces précisions (et adresses) ça aide à se faire une idée du pays. Je n'ai fait que le Mexique mais je suis facinée par tout le continent.
    Par contre niveau sécurité comment c'était ?
    Et aussi niveau transports entre les destinations ? (bien desservis ? j'ai pas le permis, ouin )
    Pas besoin de visa pour le Guatemala ?
    Le Belize j'ai failli le faire une fois, du coup merci pour l'info. Ces touristes américains il y'a aussi les mêmes en Espagne sauf que c'est des anglais (^o^). Ca vient juste pour boire, pas visiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. côté sécurité j'ai plus peur à Paris ce samedi tu vois lol
      Bon, il y a des gens armés un peu partout (des gardes), même sur les stations de service, mais étrangement je n'ai jamais ressenti aucune insécurité, au contraire ils sont souriants et essaient d'aider comme ils peuvent (pour les directions, etc.)
      Sans doute, ce n'est pas un pays le plus sur au monde, mais ce que j'ai vécu c'était loin de pouvoir dire que "ça craint". Il faut juste pas sortir la nuit dans les endroit qu'on connait pas, c'est tout :)

      Supprimer
  7. Tes récits de voyage sont toujours aussi passionnants. Vous sortez des sentiers battus, et la récompense est souvent au bout du chemin, mais ça se mérite, clairement.
    Et puis toutes ces belles photos, un régal, vraiment. Merci Alina de partager tout cela avec nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Flo,
      avec grand plaisir ! J'ai toujours rêvé d'être exploratrice quand j'étais petite :) voilà mon rêve qui s'est un peu réalisé :) c'est sur que ce n'est pas tellement en Thaîlande qu'on peut vivre ce genre de moment (quoi que ... si on va loin des sites touristiques, je pense qu'il y a aussi des belles choses à découvrir !)

      Supprimer
  8. Superbe article, votre voyage était magique, quel dommage de le terminer ainsi. J'avais comme projet d'y voyager il y a 10 ans mais on m'avait déconseillé d'y aller par rapport à la sécurité. Maintenant que j'ai un enfant je ne pense pas pouvoir y aller avant une dizaine d'années...
    Merci pour cet article qui m'a permis de voyager un petit peu ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, les gens qui "déconseillent" ... :( on nous a déconseillé le Mexique il y a 7 ans, et tout le monde disait la même chose "ça craint, ça craint". Bon, heureusement que je suis têtue lol on l'a fait et on garde un superbe souvenir ! Après, on fait pas des foufous non plus, on sort pas dans les boites de nuit, on roule pas en vélo dans les endroits désertiques, on est en voiture, avec un GPS et plutôt sur les chemins qui sont empruntés par des touristes

      Supprimer
  9. Merci pour ce joli reportage (texte et photos), très complet, qui m'a donné envie d'aller découvrir ce beau pays pour lequel tu as eu un coup de cœur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Eléonore, c'est très gentil de me laisser un petit mot <3

      Supprimer
  10. Bonsoir Alina,

    J'avais suivi avec plaisir tes vacances guatémaltèques mais je m'y suis replongée avec délectation !!

    Quelle belle écriture, tu nous immerges dans votre périple et j'ai l'impression de "vivre" avec vous vos doutes, vos joies, vos émerveillements, vos déceptions.

    J'ai toujours apprécie tes récits de voyages et celui-ci ne fait pas exception à la règle.

    C'est magique, un grand merci et que de belles expériences vécues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Maelle,
      oui, le grande aventure sur Insta :))) et le bruit des singes hurleurs AVANT qu'on ne découvre que se sont des singes (je pensais que c'étaient des crocodiles lol) Bref, quelle aventure :)

      Supprimer
  11. Bonsoir Alina, merci pour cet article plein d'humanité, vous êtes vraiment un ovni dans la blogosphère pour moi et c'est un vrai compliment

    RépondreSupprimer
  12. Magnifique récit de ton voyage qui donne envie d'y aller à son tour qui pourtant le Guatemala je n'y aurais jamais pensé. Merci Alina pour tout ce travail je t'admire c'est mon premier commentaire sur ton blog j'adore tout tes analyses réfléchis et complètes en ce qui concerne la beauté ainsi que que tes récits de tes magnifiques aventures de tes voyages agrémenté de jolis photos. Merci de ton honnêteté et de ta simplicité après toutes ses années à te suivre dans l'ombre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Morgane,
      bienvenu parmi celles qui papotent :) toujours un plaisir de vous découvrir et de vous lire :)
      MERCI de sortir de l'ombre à l'occasion de cet article, il me tient beaucoup à coeur et cela me fait chaud au coeur de lire chaque mot que vous y laissez !

      Supprimer
  13. Hello! Je ne voyais pas du tout le Guatemala ainsi, tu m'as vraiment convaincue d'y aller un jour maintenant! Super article en tout cas, belle expérience j'étais plongée dans ce voyage avec toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais Guatemala reste une destination à laquelle peu de personnes pensent, pourtant le pays est extraordinaire du point de vue de la richesse culturelle !

      Supprimer
  14. Bonjour Alina! Très beau récit et on sent bien que ce voyage t'a fortement marqué. Pour ma part, le Guatemala n'est pas dans mes priorités de voyage mais peut être qu'un jour tes superbes photos me reviendront à l'esprit, on ne sait jamais! En tout cas merci pour ce partage.
    Florence21

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Florence,
      je ne peux que te le conseiller, après tout dépend de ce que l'on aime bien sur ! Il y a tant de pays et de cultures dans le monde qui méritent d'être découvertes

      Supprimer
  15. une superbe expérience ! dommage pour Belize ! tes photos sont très belles, celle avec les requins est top !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup :) pour les requins j'ai plein de vidéos bien plus impressionnantes, mais étant gauche en montage, j'ai abandonné l'affaire ... :(

      Supprimer
  16. Quel bel article ! J'ai aimé partager tes émotions si bien retranscrites, et voyager un peu moi aussi par procuration dans ce pays magnifique que je rêverais de visiter (Ah, les sites mayas, j'en rêve !) Les photos sont très réussies et aident à se mettre dans l'ambiance. Merci ! (et quel dommage pour le Belize !)

    RépondreSupprimer
  17. Le Guatemala à l'air d'être un magnifique pays à découvrir, avec une culture si enrichissante ! jolis clichés !

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...