Zoom Sur Homosalate, Benzophenone et Octocrylene : Filtres Solaires Chimiques Très Utilisés Mais Désormais Polémiques !

homosalate filtre solaire dangereux ou pas avis

Suite à mon article Beauty Battle Brumes Solaires : Coola vs Soleil Toujours, je pense qu'il est utile d'apporter un peu plus de clarté dans cette histoire d'Homosalate et son utilisation en produits cosmétiques à vocation "protection solaire".  


ZOOM SUR HOMOSALATE 


En Europe, il y a une petite trentaine de filtres solaires qui sont officiellement autorisés par la Commission Européenne pour leur usage dans les produits cosmétiques. Parmi ces filtres il y a 25 dits chimiques et 2 dits minéraux (dioxyde de titane, oxyde de zinc). La certification bio autorise l'utilisation des filtres minéraux. C'est pour cela que les solaires bio sont "blancs et pâteux", c'est la nature même des filtres minéraux (on ne peut pas faire de la limonade avec la courgette, si vous voyez ce que je veux dire). 

Parmi ces 27 il y en a qui sont plus ou moins sujets à la polémique. Attention, les polémiques concernent aussi bien les filtres chimiques que les minéraux. Par exemple, le dioxyde de titane (un des deux filtres minéraux) en nano est suspecté d'être CMR (avoir un effet cancérigène, mutagène, reprotoxique). Ceci n'a pas encore été prouvé, mais ... le doute plane. Le hic c'est que le dioxyde de titane non nano peut le devenir en vieillissant ... autrement dit, vous achetez un produit dans lequel le dioxyde de titane est indiqué comme non nano, mais en subissant les choques thermiques / le temps qui passe, il peut se desingringer en nano (cela dépend de la taille initiale des molécules). C'est d'ailleurs, entre autre, pour cette raison que REN a décidé de n'utiliser que l'oxyde de zinc qui lui n'aurait pas ce fâcheux problème (REN Clean Screen). A préciser que le dioxyde de titane en nano sera "dangereux" par inhalation, donc dans les poudres libres / brumes, dans les textures liquides ça poserait pas de problème. 

Malgré cela, il y a bien moins de sujet "santé" sur les filtres minéraux comparé aux filtres chimiques. Parmi les 25 chimiques plusieurs sont suspectés depuis quelques années d'être potentiellement irritants, voir perturbateurs endocriniens. Mais rien n'a jamais été vraiment prouvé, la commission européenne ne s'inquiétait donc pas (il faut dire que cette dernière met pas mal de temps à s'emparer des sujets ...).

Pourquoi les marques utilisent ces filtres "polémiques" si elles savent qu'il y a ... disons "des sujets" qui portent à se poser des questions. La réponse est simple : pour vendre. En effet, ces filtres chimiques "dernière génération" permettent des textures dont on ne pouvait rêver auparavant. Une eau ou une huile avec un indice de protection 50, il y a 10 ans c'était inimaginable !

Avec l'information de plus en plus accessible et répandue sur les dommages liés au soleil les gens achètent de plus en plus la protection solaire. Même les hommes s'y sont mis. Forcement, pour séduire et garder cette "nouvelle clientèle" qui se protège parce qu'ils ont "peur des cancers" et ils ont entendu à la télé "qu'il faut mettre une crème solaire", les marques rivalisent entre elles pour inventer des textures qui séduisent.

Entre un SPF 50 et un autre SPF 50 comment le choix d'achat est fait ? Tout simplement, par le côté plaisant du produit (texture, odeur, etc.). Qui va s'acheter une épaisse pâte blanche quand à côté vous avez une texture "eau", invisible sur la peau, qui vous offre la même protection 50 elle aussi ?

On arrive donc à notre fameux Homosalate (Benzophenone et Octocrylène aussi d'ailleurs, je vous les avais pas  évoqué car ils ne faisaient pas partie de la composition des deux brumes solaires dont il était question). Ils font partie des filtres très utilisés pour ces textures dites "nouvelle génération", des textures ultra fines et invisibles : spray, brume, huile, eau. 

Ils sont rarement utilisés seuls, et ils se font accompagner en Europe par Oxybenzone. Aux Etats-Unis, vous le trouverez avec Avobenzone et Octisalate. 

Le hic ? La Commission Européenne vient de les mettre sur la short liste de 14 molécules à étudier en priorité pour leur potentiel effet perturbateur endocrinien ... 

Qu'est-ce qu'une perturbation endocrinienne ? C'est une action sur nos hormones. Les filles qui ont leur puberté plus tôt (c'est un fait scientifique, il y a de plus en plus de filles précoces), les garçons au contraire (puberté tardive), cela impacte aussi les organes reproducteurs. Quand même, on est ailleurs que dans un "simple" cas d'allergie.

ATTENTION : je précise qu'il ne s'agit pas d'une "black liste", mais d'un appel à la communauté scientifique pour réunir les données et étudier en profondeur ce sujet pour soit lever le doute, soit interdir la molécule pour de bon.

Peut être qu'ils vont être blanchis ? Peut être que leur concentration (autorisé à 10% maximum pour Homosalate) va être revue à la baisse ? Peut être ... ou peut être pas ... en tout cas, on le saura d'ici quelques mois, voir années, mais en attendant on se tartine avec ...
La question est : faut-il appliquer une mesure de précaution puisque les alternatives existent et puisqu'on ne se retrouve pas sur cette liste par hasard ?

De plus, Homosalate est un ester de l'acide salicylique qui lui même est en étude également (potentiel CMR) ... 

Je suis allée faire un tout en pharmacie, il est presque impossible de trouves des textures brume / eau / huiles sans Homosalate. J'ai pas vérifié pour Benzophenone et Octocrylène pour le moment. Quasiment toutes les solaires "faciles à étaler" et "invisibles sur la peau" en contiennent. Exception pour les produits pour enfants des marques françaises (elles savent donc que c'est un filtre à ne pas utiliser sur les enfants ? elles sont au courant pour cet probable effet perturbateur endocrinien ? je sas pas ...). Chez Nivea Kids en revanche, Homosalate est le deuxième ingrédient ...

Vous allez me demander "que faire alors" ? De mon côté, voici ce que MOI je vais faire (et vous faites comme vous voulez bien sur) :

  • pour ma protection quotidienne je n'utilise plus que les filtres minéraux et je porte un CHAPEAU, en évitant d'aller griller sur une terrasse de café en plein cagnard 
  • pour le plage : j'utilise les filtres chimiques car ils sont plus efficaces et au plus large spectre, mais sachant que c'est super épisodique, j'accepte cette part de risque. Je vais toutefois éviter les solaires qui contiennent Homosalate, Benzophenone et Octocrylene (je cherche, je cherche)
Si vous avez des amis enceintes, je serais d'avis de conseiller la protection uniquement minérale ou à 100% excluant les perturbateurs endocriniens probables (donc ces 3 filtres à l'étude actuellement, BHT bien sur).

Je sais que le discourt officiel des marques (et des défenseurs de l'industrie que "old school") sera "tant qu'on a pas prouvé que, on ne peut pas affirmer". J'affirme rien du tout les amis, mais je sais deux choses :

  • Ces trois filtres chimiques sont sur une liste de la commission européenne, je ne l'ai pas trouvé sur un blog d'un "zinzin extrémiste bio qui n'en sait rien". Le jour où la commission va rendre son verdict j'agirais en fonction, en attendant je préfère appliquer les mesures de précaution 
  • le cas de ces 3 filtres circul dans la communauté scientifique depuis bien longtemps, on savait que ces 3 là avaient des gros soupçons ... ce n'est pas sorti du chapeau cette histoire 
Je ne vous fais pas souvent des discours "anxiogènes", je ne suis absolument pas là dedans ! Je cherche juste la cosmétique efficace et rentable (je ne veux pas payer 100€ pour de la paraffine), mais je ne me voyais pas ne pas vous parler de cette histoire, parce que si dans 2 ans il s'avère que ... je l'aurais su et je vous aurais rien dit. Donc je préfère qu'on me tombe sur la tête en me disant que "tu parles des choses qui n'ont pas encore été prouvées", qu'on me tombe sur la tête dans 2 ans en disant "tu savais et tu nous a pas dit". Je m'engage bien sur à vous dire si la commission européenne blanchit ces filtres.

J'essaie de vous faire une petite sélection des solaires chimiques sans filtres polémiques (c'est pas gagné ...). En regardant vite en pharmacie, Avène ne contenait aucun des 3, mais c'est la seule marque ... pour les autres marques pharma elles en contiennent au moins un des trois. 


Affaire à suivre !

23 commentaires:

  1. Merci pour cet article.

    J'ai envie de tester les filtres minéraux, par exemple celui de OMC, mais j'attends de connaître l'indice UVA - j'ai posé la question à la marque.

    Je ne m'expose pas donc l'indice UVB m'importe peu (si ce n'est qu'il permet de calculer réglementairement en Europe l'indice de protection UVA minimal à respecter, soit 1/3 du SPF UVB). Ce qui m'importe, c'est donc d'être protégé au mieux contre les UVA et lumière bleue.

    J'utilise Dermeden dont j'aime assez la formule (5% de niacinamide par exemple, dont ils ont montré qu'il était anti lumière bleue).

    Je suis en contact avec l'association photobiologie de France à qui j'ai demandé :
    - pourquoi la norme impose-t-elle seulement ce ratio 1/3 alors même que les UVA sont plus dangereux car invisibles, constants, traversant les nuages et vitres, responsable du photo-vieillissement ?

    - si les filtres UVA se dégradent moins vite que les filtres UVB ?

    J'attends une réponse, mais pour le moment ils ne peuvent me répondre...

    Enfin https://www.sunscreensimulator.basf.com/Sunscreen_Simulator/login = un simuateur de protecteur solaire très intéressant (il faut juste s'inscrire), qui calcule la protection UVA/UVB ; tu peux choisir les ingrédients, leur pourcentage. J'ai testé avec les marques qui précisent le pourcentage dans la liste INCI, c'est souvent carrément en-dessous du SPF indiqué par la marque...

    RépondreSupprimer
  2. Et moi qui voulais absolument me prendre la base de teint SPF50 de Bobbi Brown, je viens de vérifier la liste INCI, homosalate et octocrylène y sont présents....je vais donc privilégier la prudence et m'abstenir....
    Merci pour toutes ces précisions et informations, tu es notre meilleure et indispensable vigie.
    Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  3. Puf puf (elle0851)26 juillet 2019 à 19:21

    Merci encore une fois pour cet article très renseigné et vraiment objectif. Il est vrai que si on peut éviter ces substances c’est mieux mais je viens de regarder mes solaires et ils en contiennent tous sauf la Daylong : il est vrai qu’elle est moins glamour que les autres niveau texture mais finalement tant mieux ! En tout cas, il va falloir vraiment bien regarder nos listes INCI maintenant 😉

    RépondreSupprimer
  4. Encore une fois merci, Alina, de nous rendre accessibles toutes ces notions et connaissances, a priori rébarbatives et auxquelles on ne comprend rien avant d'avoir lu tes explications..C'est tellement plus accessible quand tu décortiques tout:)
    Quel boulot pour tes lectrices! Nous y sommes toutes sensibles, merci:)

    RépondreSupprimer
  5. Maintenant je comprends pourquoi la crème solaire de ma fille qui a 2 ans est une plaie à étaler... Merci pour tous tes articles 😉

    RépondreSupprimer
  6. Perso, j'utilise des solaires du Laboratoires de Biarritz et pas un coup de soleil et je vis dans le Sud.
    Pr contre j'aimerais trouver un nettoyant corps pour enlever les solaires car je pense que le savon n'est pas suffisant et j'ai du mal à trouver. As-tu une idée de produits ?

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup Alina pour cet article très très interressant. A vrai dire je n’y connaît rien, de tous ses composants néfastes pour notre santé. C’est à travers ton blogue que je me réfère . Alors stp fais nous une liste des solaires qui ne contiennent pas ses trois composants. Je fais de plus en plus attention à ce que je mets surtout sur mon visage , mais j’ai surtout envie de mettre des choses clean à mes enfants. Mille mercis

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Alina,

    Encore une chronique des plus précieuses !
    Il va nous devoir être particulièrement vigilantes car sans tes explications, nombre d’entre nous dont moi, achèteraient (et l’ont certainement fait ) des solaires dangereux !
    Encore merci pour ces précieuses mises en garde

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
  9. Merci Alina
    Pour cet article qui met les choses aux clairs sans être alarmants outre mesure. Il faut dire les choses mais selon le ton ça sonnera différemment

    RépondreSupprimer
  10. Oh vraiment merci pour cet article 😊
    C’est vraiment la galère pour trouver des solaires... et de déchiffrer ces compositions...
    J’ai l’impression que les solaires Caudalie n’utilise pas ces filtres

    RépondreSupprimer
  11. Mille mercis pour cet article ! Il est difficile de se repérer dans la "jungle" des solaires et tu nous apportes quelques éclaircissements. J'utilise la base SPF50 de Bobbi Brown, après vérification elle contient homosalate et octocrylène, je ne la rachèterai pas..
    Bonne soirée
    Caroline

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Alina, tu auras peut être deux fois le même message je pense qu'il a été perdu. ..du coup tant pis je prends le temps de tout reecrire. Merci vraiment pour ces articles que je n'ai pas eu le temps de commenter mais je les ai bien lus ! Alors qu'en pharmacie on ne savait pas me dire si le filtre solaire de ville que je voulais acheter contenait des filtres minéraux ou chimiques !! Alors.... Je fais vraiment hyper attention au soleil car j'ai des taches et même avec une protection ça fonce.je crois aussi que sur la durée ça finit par me donner des boutons rouges qui mettent des semaines à partir :( tu pourrais me dire quel filtre mineral pour la ville tu utilises et si c'est du 50 stp. Merci en tous cas l'été dernier j'avais pour les vacances utilisé le sunsimed de chez Avene et il a été super efficace mes tâches pour la première fois n'ont presque pas foncé.

    RépondreSupprimer
  13. Au temps pour ma base SPF50 Dermalogica, que je m’applique consciencieusement depuis + d’un an de mars à octobre : Avobenzone en 1° !
    Pendant mes vacances je suis passée à Mimityka sur le visage, filtres oxyde de zinc très glowy certes mais avec ma peau claire pas très grave, et Avène lait enfants sur le corps. Pas de plage avant 17h, chapeaux et abri.... tout va très bien pour les peaux fragiles de la famille. On dore joliment et très légèrement tandis que des drames se préparent avec les familles que je vois aller à la plage à 11h et en revenir à 16-17. Ils ont bruni certes, mais quand je vois les enfants tellement bronzés avec eux je me dis que globalement culturellement il y a encore beaucoup à faire sur la protection solaire, et que mon attention aux compos des solaires est presque un problème de riche (alors que non, je le sais).

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour! Je me demandais pourquoi partout où j’avais utilisé un spray solaire de protection 50 de La Roche Posay, cela s’est mis à me démanger terriblement. Jamais fait ça auparavant ! En regardant la liste INCI : homosalate! Je ne connaissais pas cet ingrédient et comptais me renseigner. En tout cas, aucun doute possible sur l’origine de cette allergie car je n’ai rien mis d’autre de différent sur mon corps. Je n’ai plus aucune confiance dans les marques de parapharmacie, car par exemple, Uriage dans l’une de ses crèmes, a ni plus ni moins que le dimethicone comme premier ingrédient après l’eau! Autant étaler un spray silicone pour le bricolage, ça sera pareil. C’est désolant. En tout cas, pour en revenir à l’homosalate, pour moi, c’est à fuir totalement !

    RépondreSupprimer
  15. Il y a le bouclier urbain quotidien SPF 30 chez Teoxane qui évite ces trois filtres !!



    AQUA (WATER), DIISOPROPYL SEBACATE, ETHYLHEXYL METHOXYCINNAMATE, DIETHYLAMINO HYDROXYBENZOYL HEXYL BENZOATE, GLYCERIN, METHYLENE BIS-BENZOTRIAZOLYL TETRAMETHYLBUTYLPHENOL [NANO], BIS-ETHYLHEXYLOXYPHENOL METHOXYPHENYL TRIAZINE, METHYLPROPANEDIOL, PHENYLBENZIMIDAZOLE SULFONIC ACID , CETEARYL ALCOHOL, PHOSPHATE BUFFERED S A L I N E , HDI/TRIMETHYLOL HEXYLLACTONE CROSSPOLYMER, BUTYLENE GLYCOL, SODIUM HYDROXIDE, ETHYLHEXYL TRIAZONE, GLYCERYL STEARATE, DECYL GLUCOSIDE, ISODECYL NEOPENTANOATE, LAURYL LACTATE, CARBOMER, CETETH-10 PHOSPHATE, DICETYL PHOSPHATE , CHLORPHENESIN, ETHYLHEXYLGLYCERIN, ARGININE , ACRYLATES/C10-30 ALKYLACRYLATE CROSSPOLYMER, PARFUM (FRAGRANCE) , CI 77492 (IRON OXIDES), CAPRYLHYDROXAMIC ACID, DIPOTASSIUM GLYCYRRHIZATE, DISODIUM EDTA, THIOCTIC ACID , C12-13 ALKYL GLYCERYL HYROLYZED HYALURONATE, DECARBOXY CARNOSINE HCL, O-CYMEN-5-OL, SODIUM PCA, SILICA, SODIUM LACTATE, PROPYLENE GLYCOL, CI77491 (IRON OXIDES), DISODIUM ACETYL GLUCOSAMINE PHOSPHATE, SODIUM HYALURONATE CROSS - POLYMER-2, XANTHAN GUM, POLYSORBATE 20, BHT, LECITHIN, GLUTATHIONE, ALCOHOL DENAT., PALMITOYL TRIPEPTIDE-1, POLYQUATERNIUM-7, PALMITOYL TETRAPEPTIDE-7, PYRIDOXINE HCL, ACETYL CYSTEINE, LYSINE HCL, VALINE, ISOLEUCINE, LEUCINE, THREONINE, GLYCINE, ZINC ACETATE, PROLINE, COPPER SULFATE.

    RépondreSupprimer
  16. Un grand merci à toi pour toutes ces infos ! J'attends donc avec impatience ta recommandation de crèmes solaires :)

    RépondreSupprimer
  17. Connais-tu la ALLL ALL YEAR de Sisley ?
    Cette crème de jour contiendrait des filtres UVA UVB encapsulées ! Ils détiennent le brevet de cette technologique. Aucun SPF indiqué sur le packaging, mais elle protégerait durant 8h... (en usage ville).
    Qu'en penses-tu ? Je suis un peu sceptique !! Si aucun indice n'est indiqué, comment être sûr que des tests ont été faits (in vitro ou in vivo) et qu'elle protège vraiment des UVA ?!

    RépondreSupprimer
  18. Super intéressant comme toujours, merci Alina !

    RépondreSupprimer
  19. Coucou Alina
    Merci pour cet article constructif. Tu as raison de mettre en garde les gens sur les dernières informations car on n'a pas toujours accès facilement à des nouvelles comme celles là. Merci encore !

    RépondreSupprimer
  20. que penses-tu de la crème solaire minérale Ren dont tu parles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai expliqué que les trois filtres en question sont des filtres chimiques, or celui de REN est minéral, rien à voir donc

      Supprimer
  21. Je sais bien, je l'ai écrit dans ma question ; et alors ? je demande ton avis sur cette crème puisque tu y fais référence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. essaie de formuler tes questions de manière un peu plus aimable, tu seras surprise, les gens vont d'avantage te répondre. Vu comment tu me parles, je n'ai aucune envie de t'aider, je regrette

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...