IDC : Question de Concentration? Interview avec Dr. DUPON



Imaginez que vous achetez une bouteille du sirop à la menthe. Vous prenez 2 verres d'eau de 200 ml. Dans le premier verre vous mettez une goutte du sirop. Dans le deuxième verre vous en mettez 3 cuillères à café. Inutile de vous dire que le premier verre n'aura aucun gout de menthe mais dans les deux cas vous avez le droit de dire que c'est de l'eau à la menthe. Normal, vous ne mentez pas car vous avez bien ajouté une goutte dans le premier récipient. 

C'est à peu près ce qui se passe avec les crèmes. Quand vous achetez une crème hydratante au "lotus jaune" personne ne vous dit combien de lotus vous avez là dedans. De plus, personne ne vous prouve que c'est bien ce lotus qui assure l'hydratation de la peau ... ou bien c'est la glycérine qui se trouve en haut de la liste des ingrédients pendant que le miraculeux lotus jaune se trimballe tout à la fin. Et je vais vous dire encore plus, c'est très certainement la glycérine qui hydrate votre peau! Mais si la marque vous mettait quelque chose comme  "la crème hydratante à la glycérine de l'Usine du Trou sur Marne", personne ne déboursera 50€ pour ce "miracle". 

IDC est une marque qui aborde la question de la concentration des ingrédients cosmétiques sans tabous. Elle ne parle pas des plantes miraculeuses d'Himalaya mais des pourcentages. C'est un approche complément diffèrent qui a aussi ces points d'interrogation et zones d'ombre mais qui métrite amplement qu'on se penche dessus. J'ai profité donc de mon petit expérience dans le domaine pour poser les bonnes questions à Dr. Dupon, le créateur d'IDC. Je trouve personnellement que cette marque apporte une vraie ouverture sur les "non dit" de l'industrie de beauté. J'espère que malgré le "sérieux" de ce post, vous trouverez un peu de temps pour plonger dans cet univers obscure de la formulation cosmétique. 




Quand et comment avez-vous eu l'idée de créer votre propre marque de cosmétiques? Quelles ont été les étapes de la recherche anti-cancer à la création d'IDC?

Les laboratoires qui effectuent les recherches sur les molécules fournissent non seulement le corps médical mais également les grands groupes cosmétiques. Ce que je trouvais frustrant c'est qu'une fois que la molécule est mise au point pour une allégation spécifique (NDRL : allégation est une promesse, par exemple, "anti-rides" ou "hydratant" etc.) il est nécessaire non seulement de l'introduire dans la formule mais également de l'introduire à la bonne concentration, sinon elle n'est plus efficace ou beaucoup moins que lors des tests. Or ces principaux actifs coutent souvent très cher et il y a donc une tentation de réduire les concentrations pour à la fois tenter de garder la promesse et minimiser les couts. 

J'ai donc eu l'idée de créer une marque de cosmétique qui mettrait au point des produits très efficaces qui respecteraient la charte qualitative en matière des concentrations des principaux actifs. Cette idée a aboutie à la création en 2008 d'une nouvelle classe de cosmétique que l'on a appelé Integrale Dermo Correction ou IDC



Justement, Intégrale Dermo Correction, qu'est-ce que c'est exactement?

Intégrale Dermo Correction est une nouvelle classe dans la cosmétique anti-âge qui reflète une approche complexe sur les mécanismes de vieillissement et qui agit sur tous ces mécanismes en simultané. 

Je m'explique, le vieillissement ce n'est pas une maladie, c'est un phénomène biologique naturel très très complexe. Il y a beaucoup de mécanismes différents qui sont impliqués simultanément. On ne peut donc pas arriver avec une réponse simple, un monomécanisme ou une molécule "miracle", et de réagir sur ce processus avec une seule plante. La molécule en question peut être de très bonne qualité mais de dire qu'elle est capable à elle toute seule de lutter contre le vieillissement serait une fausse information. 

On ne peut pas amener une réponse simple à un phénomène complexe! C'est comme dans la médecine, aujourd'hui ce sont des combinaisons des médicaments, des poly-thérapies qui sont efficaces et qui agissent sur les différents mécanismes de la même maladie. C'est exactement le même phénomène dans la cosmétique. C'est pour cela que nous avons créé l'Intégral Dermo Correction qui se base sur notre technologie brevetée le REGEN 16 qui est au coeur de tous nos produits.



REGEN 16, pouvez-vous nous l'expliquer?

Nous avons identifié 16 principaux mécanismes de vieillissement et avec notre technologie REGEN 16 nous y apportons une solution qui agit simultanément sur le processus complexe, le vieillissement cutané. 




Comment se passe la sélection des molécules / principaux actifs pour vos soins? 

Nous travaillons avec les 20 meilleures fournisseurs de la planète et notamment ceux de L'Europe et des Etats-Unis, les mêmes laboratoires qui fournissent les grandes multinationales. 

Nous attachons beaucoup d'importance à la traçabilité (NDRL : la possibilité de tracer l'origine de toutes les matières premières utilisées dans un produit) car nous souhaitons travailler avec des partenaires en qui nous pouvons avoir parfaitement confiance et qui sont reconnus sur le marché International. Dans le cas contraire cela couterait trop cher de tout reformuler du jour ou lendemain dans l'éventualité où l'un de nos partenaires venait à disparaitre. Nos 20 partenaires ont à eux seuls plus de 3 000 molécules et c'est ça notre banque de données que nous utilisons pour formuler nos produits. Nous les avons choisi en fonction de l'action souhaitée. En revanche, le développement de nos formules se passe au Quebec et nous en sommes en charge.




Concernant le nombre élevé de molécules que vous utilisez dans vos soins j'ai une question à vos poser : nous savons aujourd'hui que plus le nombre des principaux actifs est élevé, plus le risque d'allergie est élevé. Vos produits conviennent-ils aux peaux sensibles?

C'est une question tout à fait légitime! Nous nous la somme également posée en 2007 : à vouloir avoir l'efficacité maximale peut-être allions-nous avoir des effets secondaires comme on observe avec les médicaments. Mais en réalité c'est l'inverse qui se produit et on observe un effet traitant sur les inflammations! 

L'explication de ce phénomène est simple : l'inflammation et le stress oxydatif sont les deux mécanismes de vieillissements les plus redoutables, ce sont eux que nous devons traiter en premier même si en tout il y en a 16. Les dernières études dans le domaine laissent présager que le vieillissement serait l'état de "longue chronic inflammation", l'inflammation chronique donc et c'est pour cette raison que nous agissons sur cette réalité en apportant des actifs anti-inflammatoires. Ces actifs sont présents à des concentrations très importantes. De ce fait, il y a un effet traitant sur les peaux sensibles qui a été prouvé par des études cliniques (in vivo) réalisées au Canada et puis au Japon. Il faut savoir que la forme ultime de l'inflammation est le psoriasis mais la peau sensible (NDRL : peau sensible est un état de la peau et non pas un type de peau! Cet état peut donc se déclarer à n'importe quel moment. Nous pouvons avoir la peau grasse sensible, la peau sèche sensible ou la peau mixte sensible) est également un état d'inflammation même si c'est à un faible degré. 




Une autre question qui me vient à l'esprit quand nous parlons d'un nombre élevé de molécules : n'y a t-il pas de phénomène d'altercation entre plusieurs actifs (NDL : le phénomène qui consiste au fait qu'un actif "annule" l'action de l'autre)?

C'est également une question pertinente. Le seul moyen de s'assurer qu'il n'y ait pas d'altercations entre les molécules c'est de faire des centaines et des centaines de tests jusqu'à trouver une formule qui reste stable et dans laquelle les éléments n'interagissent pas. C'est ce que nous faisons, bien entendu, avant de mettre au point un soin.





Pour une marque qui mise tout sur la science la question de reformulation doit être souvent abordée, qu'elle est la fréquence de mise à jour de vos formules?

Grace au progrès qui ne s'arrête jamais nous sommes obligés de reformuler nos produits environs tous les 3 ans :
  • soit nous trouvons un nouveau mécanisme de vieillissement et nous souhaitons, bien évidemment, de réagir là dessus
  • soit c'est une nouvelle molécule beaucoup plus puissante qui est découverte
  • soit nous sommes capables d'augmenter la concentration de nos principaux actifs et de rendre le produit encore plus performant. Aujourd'hui nous ne sommes pas capables d'aller au delà de 43% puisque la formule ne peut pas être stable si nous en augmentons le pourcentage. Mais le jour où nous pourrons aller à 50% de concentration en principaux actifs, et ce sans rendre la formule instable, nous le ferons sans aucun doute et nous passerons donc par une reformulation



Comment pouvez-vous définir la place de votre marque face à la concurrence : qu'est-ce qui vous différencie des autres marques disponibles dans la pharmacie ou dans la parfumerie sélective?

Ce qui nous différencie de nos concurrents c'est le fait que nous tenons à mettre les concentrations actives, c'est à dire si un actif est performant à 43% nous le mettons à cette concertation là, nous ne vendons pas du rêve, nous vendons du concret!

Aujourd'hui très peu de marques parlent de la concentration des principaux actifs dans leurs soins et pour cela il y a une raison simple que j'ai déjà expliqué : les molécules coutent cher et parfois les marques préfèrent baisser la concentration en ingrédients cosmétiques pour augmenter les marges. En générale ces concentrations tournent autour de 3, 5, 10 pourcents alors que nous sommes à 43% ce qui est le maximum possible pour garder la formule stable. IDC, à ce jour, est la marque qui propose la plus haute concentration en principaux actifs. Notre marge est donc réduite par rapport à nos concurrents mais nous pouvons compter sur la fidélité de nos clients grâce à une réelle efficacité de nos produits. 




Où peut-on trouver vos produits, quel est votre circuit de distribution? 

Nous travaillons avec les dermatologues et les pharmacies parce que nos produits ont besoins d'être expliqués. Il est plus difficile d'expliquer à une consommatrice ce qu'est le REGEN 16 et la concentration en principaux actifs que de lui promettre une plante magique d'Amazonie qui traite les rides.  




En parlant de ça : être pionnier dans son domaine ça coute toujours très cher! Il vous faut faire un vrai effort pour expliquer aux gens votre positionnement et surtout qu'il est scientifique donc d'office très difficile à comprendre par la majorité des consommateurs. En revanche, les marques qui arriveront avec le même positionnement que le votre vont simplement profiter de votre travail de communication et de marketing. Qu'en pensez-vous?

Effectivement, à ce jour nous employons beaucoup d'efforts pour éduquer et faire comprendre aux gens cette nouvelle approche et cette nouvelle classe de cosmétologie qui est l'Integrale Dermo Correction. Mais je crois que dans un certain temps l'industrie va nous reconnaitre. Ce n'est qu'une question de temps et c'est pour cela que je souhaite faire cela de manière très professionnelle en passant par les dermatologues et par la pharmacie. En quelque sorte nous bâtissons aujourd'hui ce qui je crois va être demain l'avenir de la cosmétologie. Nous serons alors les premiers à l'avoir fait!




Quelle est votre position face aux parabènes et aux silicones?

Nous n'utilisons ni les parabènes, ni les silicones, ni aucune molécule à base d'aluminium dans nos produits.




Quel est votre position face aux produits Bio? Votre approche est finalement très clean du point de vue des formulations : souhaitez-vous, à terme, communiquer d'avantage sur ce point?

Avec nos produits nous nous adressons aux gens qui recherchent les résultats avant tout. Le fait que nos formules sont exemptes des substances dites discutables est une chose normale que nous ne jugeons pas nécessaire de mettre en avant puisque c'est une normalité et non pas une exception.




Quelles sont vos nouveautés à venir?

Nous venons de lancer deux produits pour les zones spécifiques :
  • Un Soin Coup et Décolleté 
  • Une crème Jeunesse des Mains
Ces zones sont souvent négligées par les femmes et trahissent d'avantage leur âge. Nous avons donc élaboré ces deux produits en y incorporant notre fameux complexe Regen 16.



22 commentaires:

  1. très intéressant ton article et l'accroche est très claire sur la question des proportions des ingrédients !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vesper : merci! :) J'ai passé un long moment dessus, surtout pour simplifier au maximum le texte et le rendre compréhensible par des non-pros. Je suis bien consciente que ce type de post "amuse" moins le lecteur mais bon, si un jour on veut qu'on arrête de nous vendre du "vent" il faut bien passer par là :)

      Supprimer
    2. Je ne sais pas si ce type de post "amuse" moins mais perso je me régale, j'apprends des choses et ça me donne encore plus envie de découvrir les produits, dommage que la para la plus proche de chez moi où on vends ces produits est à 50 km...

      Supprimer
    3. @Susana : ravie que la lecture t'as plue alors :)

      Supprimer
  2. Super ton article, très intéressant!

    RépondreSupprimer
  3. Excellent article Kleo ! Ton interview pose clairement le problème de la formulation des produits et des dérives marketing par rapport à la réalité des pourcentages des principes actifs présents dans un produit. IDC semble être une marque particulièrement intéressante.
    Grand merci pour la découverte de cette marque :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien! je pense qu'avec l'ère 2.0 il sera de plus en plus difficile pour les marques de "cacher" ce type d'information et petit à petit elles vont toutes s'y mettre. Enfin, j'espère :)

      Supprimer
  4. Ton article est vraiment très intéressant, j'espère qu'il y en aura d'autres du même type :).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Treize : ah, je vais faire tout pour! :)

      Supprimer
  5. Ah moi aussi j'adore ce type d'articles! On apprend tout plein de choses, et vingt mille questions surgissent! ^^
    J'en ai une petite à te poser d'ailleurs, si jamais tu connais la réponse: la crème main peut elle être adoptée en prévention ou utiliser un anti-ride pour cette zone du corps qui vieillit le plus vite est mauvais?
    C'est vrai que si on peut agir contre dès le plus jeune âge ce sera toujours ça de pris! ^^

    (c'est top de pouvoir répondre aux commentaires maintenant!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. leur crème mains peut très bien être adoptée en prévention car elle continent le filtre UV + leurs complexe REGEN 16 qui n'est pas quelque chose de 'mauvais' pour les peaux jeunes. Il s'agit là de réguler plutôt que de stimuler. Par exemple, si tu prends une crème lifting je te dirai clairement "non" car c'est pas bien du tout pour ta peau qui a toutes ces capacités à ton âge. En revanche, te protéger contre les UV et réguler l'inflammation latente c'est tout à fait utile peu importe l'âge.

      Supprimer
  6. Moi aussi, je suis pour ce genre d'articles: c'est très intéressant et on apprend plein de choses en découvrant le positionnement et la "philosophie" de la marque et les gens qui sont derrière les produits! ça te demande certainement encore plus de boulot, mais le résultat nous permet de faire des découvertes et j'aime ça! Je vais essayer de voir ces produits de plus près (point de vente à trouver déjà!...) un grand merci, donc:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de rien, je suis ravie que le post t'as plu, vraiment! :) C'est vrai que ça demande beaucoup plus de temps que le post classique de "maquillage" mais j'aime ça et c'est donc avec un grand plaisir que je passe mon temps à rédiger :)

      Supprimer
  7. Cette marque est très bien distribuée au Québec (et pour cause!), mais je ne m'étais pas encore renseignée sur elle. Tu m'as donné envie de filer à la pharmacie du coin faire une première approche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais au Québec t'es obligée de tester maintenant! lol

      Supprimer
  8. Bonjour Kleo ! Merci pour ce super sujet.. Moi qui suis une inconditionnelle des produits Caudalie, ça me donne vraiment envie d'essayer ! Ca fait quelques semaines que je consulte ton blog tous les jours et il faut que je te dise que je le trouve super bien fait! C'est rare de trouver un blog de fille qui ne soit ni superficiel, ni stupide (désolée pour les autres ..). Tes articles sont toujours bien pensés, tes commentaires sur les produits sont toujours pertinents et objectifs. Enfin voilà, je suis très contente de te connaitre car tu es de bons conseils et j'apprécie ta façon d'aborder la cosméto. Passe une bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour tes gentils mots, ça n'a pas de prix pour nous les blogeurs! Et je suis vraiment ravie de faire connaissance avec une nouvelle lectrice :)

      Supprimer
  9. Bonjour Kleo, cet article est fantastique et super bien rédigé. On y voit un peu plus clair en effet sur les cosmétiques et leur compos. Je vais d'ailleurs me rendre au plus vite dans ma parapharmacie pour tester cette marque qui me semble à la hauteur.
    Excellente journée! S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ce joli compliment :) ravie que l'article t'a plu!

      Supprimer
  10. J'ai découvert IDC il y a 2 ans, bon, d'accord, je me détache de la majorité des lectrices de ce blog puisque j'ai déjà 62 ans, mais les produits IDC ont vraiment métamorphosé ma peau, en beaucoup mieux ! Tout est concentré, c'est un excellent rapport qualité-prix puisque tous les actifs nécessaires sont concentrés dans un seul et même produit. Il y a une ligne "1ères rides", avec un sérum + une crème appelée "Hydra Scellante", il en faut vraiment une très petite quantité. Vraiment, je suis fan (juste fan, pas payée par le labo canadien pour faire leur pub...).
    Je découvre le blog de Kléo, vraiment très bien fait, complet, bien documenté. Merci pour ses tests et ses précieux conseils !

    RépondreSupprimer
  11. Monique du Québec20 août 2013 à 19:42

    Je suis du Québec et, moi aussi, je viens de découvrir ces produits. J'ai 65 ans, la peau extrêmement sèche et je fais du psoriasis. Après seulement deux semaines d'utilisation des crèmes Ultim-Age et Hydra-Scellante, ma peau est douce et lisse, les pores moins dilatés et vraiment, je n'en crois pas mes yeux. J'ai hâte que ma dermatologue constate les résultats, Elle qui m'avait fait une remarque sur la sécheresse de ma peau. Pourtant, j'utilisais les produits Guinot depuis deux ans et on connaît le coût de leurs crèmes... En ce qui me concerne, je suis maintenant une inconditionnelle de IDC.

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...