Sultanat d'Oman : Voyage dans le Pays des Mille et Une Nuits


Quand j'étais une petite fille / ado, je lisais beaucoup, vraiment beaucoup. Jusqu'à l'âge de mes 12 - 14 ans environ j'adorais lire les contes, mais attention, pas les contes pour enfants, plutôt le genre de contes qui ont plein de sens, plus proches du folklore que le Petit Chaperon Rouge . Connaissant ma passion, mes parents m'ont offert un livre de contes arabes absolument exquis et raffinés (que j'ai lu et relu tellement de fois qu'il a fallu lui acheter une "chemise" pour éviter qu'il ne parte en miettes), le fil conducteur entre ces nouvelles était Shahrâzâd qui racontait ses incroyables histoires de Mille et une Nuits. Si à l'époque on m'avait dit qu'un jour je pourrais les toucher du bout du doigt ... je ne l'aurais jamais cru !


Le Sultanat d'Oman faisait partie de mes fantasmes de voyages depuis quelques années déjà. Il faut le dire, je suis fascinée par le vrai Moyen-Orient, je dis "par le vrai" car beaucoup de gens confondent le Maghreb, la Turquie, l'Egypte en mettant toutes ces régions du monde - très différentes les unes des autres - dans le même sac. Un petit plongeon géographique s'impose donc. Le Sultanat d'Oman fait partie de la Péninsule Arabique :


et est frontalier avec l'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et le Yemen. Côté mer, il donne sur l'Ocean Indien, le pays est extrêmement bien placé et sert de carrefour pour les routes maritimes, le port de Salalah est l'un des "hubs" les plus importants de la région. Juste en face, en traversant le (pas très large) Golf d'Oman, nous avons l'Iran, le Pakistan et l'Inde. Il y a d'ailleurs beaucoup d'immigration de ces pays vers Oman et les EAU qui a fait monté en flèche la population omanaise en très peu de temps (elle a presque doublé entre 2010 et 2014). Comme vous pouvez le voir sur la carte, le pays longe la mer mais c'est également une région très montagneuse (et aride) même si les montagnes ne sont pas vraiment très hautes. 

Le Sultanat d'Oman est une monarchie (à la fin de notre séjour j'ai même rêvé avoir une discussion cordiale avec le Sultan Qaboos dont on trouve les portraits un peu partout dans le pays, et c'est à cet homme que l'on doit l'ouverture d'Oman au tourisme). Le Sultanat d'Oman est un pays musulman, mais il faut savoir que les Omanais pratiquent un islam modéré (sans rentrer dans les détails que je ne maitrise pas, ils ne sont ni sunnites, ni chiites et restent très ouverts aux autres). C'est également l'un des pays les plus surs au monde ! Oui, oui, malgré l'inconscient collectif occidental qui veut que - puisque quand on part à Oman, on nous dit souvent "faites attention" - je me suis sentie bien plus en sécurité là bas que dans le métro parisien. Mais attendez, je vais plutôt vous en parler plus en détail en montrant les jolies photos de notre séjour :)

JOUR 1 - ARRIVEE A DUBAI, EAU
Pour arriver à Oman plusieurs solutions existent, il y a beaucoup de vols pour cette région , pas mal de compagnies aériennes opèrent dans ces airs (Oman AirEmirates, Qatar, Etihad, Air France, Gulf Air). Bien que j'ai un coup de coeur pour Emirates, nous avons pris les billets sur Air France, décision que nous avons (presque) regrettée car le jour de notre départ les bagagistes d'Air France ont décidé de faire un "mouvement social" ce qui a causé l'annulation de quelques vols moyen courrier et a retardé le notre de plus de 2 heures (je vous épargne les adjectifs qui me passaient par la tête à ce moment précis, heureusement qu'entre moi et les bagagistes - quand ils se sont finalement décidés à aller bosser - il y avait une vitre d'une épaisseur assez importante). 6 heures de vol plus tard, vers minuit (au lieu de 21h), nous avons atterri à Dubai. Fatigués par le voyage, nous avons récupéré notre 4x4 pour aller s'écrouler dans le petit hôtel juste à côté de l'aéroport pour y passer une courte nuit et partir le lendemain direction Sultanat d'Oman.

JOUR 2  - VOYAGE VERS OMAN
Il faut compter 5 bonnes heures pour faire Dubai - Muscat (se prononce "mAsquat" et non pas "mOUsquat" à la française). La route vers Oman n'est pas très belle mais est de bonne qualité. Il ne faut pas payer de visa d'entrée puisqu'il existe un accord entre les EAU et le Sultanat. Vers 13 heures environ, nous étions donc arrivés à notre destination, le (magnifique) Shangri La de Muscat. L'hôtel est absolument sublime ce qui nous a permit de récupérer un peu après le voyage et de reprendre nos forces pour aborder le long road trip qui allait suivre. L'après-midi on s'est donc reposé, on a fait un bon plouf dans la chaude (elle était à 30°) mer transparente dans un décor de rêve :


J'ai pris avec moi mon set de scuba diving et je ne me suis pas trompée puisque nous avons vu une belle raie et plein de petits poissons.

JOUR 3 - VISITE DE MUSCAT

Le troisième jour était le premier consacré aux visites. Reposés après une bonne nuit à l'hôtel, nous sommes partis à Muscat en voiture car l'hôtel se situe à environ 20 minutes du centre ville (si vous n'avez pas de voiture, c'est rien car les taxis ne coûtent pas grand chose là bas). La (courte) route vers la capitale omanaise était très belle, les paysages magnifiques :


A Muscat nous avons prévu une bonne matinée consacrée à la visite de la grande Mosquée du Sultan Quaboos (absolument à faire si vous passez par Muscat) et la visite du souk. Commençons par la Mosquée qui est de toute beauté :


c'est l'une des plus grandes au monde qui peut accueillir jusqu'à 20 000 fidèles. Elle est ouverte aux touristes mais prenez garde à bien vous renseigner puisqu'elle est ouverte aux visites que le matin et que certains jours. Notre big fail, ne pas nous être bien renseignés justement, nous sommes finalement arrivés 15 minutes avant la fermeture ... Mais l'intérieur vaut vraiment le coup d'être visité, même si les photos ne transmettent pas toute sa splendeur :


c'est vraiment quelque chose ! Le tapis persan fait en Iran est sublime, le lustre de Swarovski impressionnant. Pour la visiter, et pour respecter ce lieu Saint et les traditions du pays qui nous accueille, les occidentaux sont priés de venir convenablement vêtus (les hommes doivent porter un pantalon long et une chemise qui couvre les bras, les femmes pareil sauf qu'en plus, elles doivent avoir un foulard qui couvre la tête) :

Là, j'avoue que j'ai fait une belle boulette car en regardant les vidéos sur YouTube avant de partir j'avais l'impression d'avoir vu les touristes en pantacourt. Je suis donc venue avec un large écharpe que je pensais mettre sur la tête, avec un chemisier bras couverts et avec mon petit pantacourt blanc. Le (très gentil) gardien de la Mosquée ne m'a pas laissé passer. Panique à bord car, je vous l'ai dit plus haut, on est arrivé 15 minutes avant la fermeture ! J'ai donc "déroulé" mon foulard et l'ai mis un peu façon "robe", c'était l'énergie du désespoir, le jeune garde a bien rigolé et m'a dit quelque chose qui devait signifier "c'est malin mais non". En tout cas, c'était vraiment l'ambiance bon enfant et en aucun cas il ne s'est montré outré ou agressif. Heureusement pour moi, il y avait un petit stand ou, pour rien du tout, on pouvait louer les habilles traditionnels (pour hommes et femmes) et voici votre bien dévouée en vraie Omanaise :


J'avais chaud mais finalement je suis ravie de ce petit fail car ça m'a permit de me glisser, ne serait-ce qu'un quart d'heure, dans la peau d'une femme du pays; ça me fait aussi de beaux souvenirs. 

Après la Mosquée, vers midi, nous sommes parti en direction du souk de la ville. Situé au bord de la mer, il accueille aussi bien les locaux que les touristes :


ici, vous pouvez vous habiller normalement :


mais gardez quand même à l'esprit le respect des traditions du pays (pas de mini short, de décolletés plongeants). Les gens sont habitués aux touristes, ils ne sont pas du tout "collants" comme c'est le cas dans les souks en Egypte, par exemple (il suffit de dire "non, merci" une fois et ils ne vous embêtent plus). On y trouve des souvenirs, des épices, des antiquités marines et des différentes babioles :


Une petite promenade sur les quais s'impose car c'est vraiment très joli :


Initialement, nous avons voulu manger à Muscat mais ayant perdu notre guide (oublié à la Mosquée) nous nous sommes retrouvés sans bonnes adresses et étions contraints de rentrer à l'hôtel pour le déjeuner et une après-midi détente. 

JOUR 4 - WADI SHAB, SUR

Bye bye Shangri-La, c'est le début du vrai road trip avec plus de 2 000 km qui nous attend. Direction Sur, une petite ville côtière :


Mais avant Sur, il y a une sacré découverte à la clé, c'est un peu pour elle que mon enthousiasme pour ce voyage était si grand, la visite d'un Wadi ! Là découverte était d'autant plus impressionnante que j'ai compris le véritable sens de ce mot face à cette merveille. En effet, avant mon départ je croyais que les Wadis étaient une sorte de fjord, j'avais tout faux. Le "wadi" se traduit de l'arabe comme "oasis", il s'agit de canyons remplis d'eau douce en pleines montagnes. C'est vraiment impressionnant puisque certains sont longs de plusieurs kilomètres. Celui qu'on a fait en premier était Wadi Shab, le plus impressionnant du pays :


J'avoue que j'avais une petite appréhension car c'est une vraie aventure. L'endroit est sauvage, ce n'est pas Disney Land ou tout est encadré par des agents de sécurité, ici, on te lâche dans la nature et c'est à toi de te débrouiller (mais c'est un peu pour cela aussi qu'on vient). Nous sommes arrivés à 11h, soit au pire moment possible puisque notre marche est tombée en plein cagnard, il fallait faire un trek de plus de trois heures par une chaleur de 38°C dans un canon ou le mot "route" n'existe pas, c'était vraiment un petit chemin qui partait tantôt dans la montagne, tantôt dans l'eau. Pour commencer, une petite barque nous a emmené à l'autre bout de la rive :


puis, c'est le début de la marche à pieds avec les sacs à dos remplis de bouteilles d'eau :


il ne faut surtout pas partir à la légère, c'est un vrai effort physique qui nous attendait par cette chaleur le long d'un chemin sauvage ... si jamais vous ne vous sentez pas bien ... En 4 heures, on a croisé qu'une seule fois les locaux et même s'il y avait quelques touristes comme nous, ils étaient plutôt rares et il n'est pas impossible que vous soyez tous seuls dans cet endroit (aucun souci de sécurité à proprement parler mais c'est juste que c'est assez facile pour avoir une petite blessure qui dans cet environnement peut vite virer en une situation dangereuse) :


après une marche dans le canyon, on arrive (non pas sans soulagement) au point de départ de la voie disons maritime, le fait de se mettre à l'eau est vraiment appréciable et permet de récupérer de la chaleur :


l'eau est douce et assez chaude, on a souvent pas pieds et de mon côté j'avais pris le masque et les palmes pour faciliter la nage (cela dit, j'aurais très bien pu faire sans) :


un moment donné, on est bien obligé de laisser les affaires car les emmener dans l'eau est impossible. Tout le monde fait pareil et on a croisé quelques sacs à dos laissés en groupe (encore une fois, le vol dans ce pays est quelque chose d'extrêmement rare, donc ne vous faites aucun souci pour vos biens) :


Au bout du trek, c'est la récompense, une magnifique grotte où il faut passer dans un couloir très étroit (seule la tête passe, les épaules et le corps restent sous l'eau) :


ce "couloir" (ne le faites pas si vous êtes claustro) débouche dans un cus de sac avec une chute d'eau assez impressionnante. Plus tard dans notre voyage, on a fait un autre wadi, Wadi Bani Khalid :


mais il est plus prisé par les locaux donc c'est plus difficile pour les occidentales pour se baigner en maillot de bain deux pièces ou bien il faut marcher un peu pour s'isoler.

Après Wadi Shab, épuisés mais heureux, on est parti vers Sur. Dans cette ville on construit des bateaux à l'ancienne (boutres) et ces chantiers navales se visitent à l'improviste. On s'est arrêté devant l'un d'entre eux, on est passé par une porte ouverte, dit "bonjour" au monsieur qui était en train de faire des petits modèles des bateaux (je regrette amèrement de ne pas les avoir pris en photo, c'était vraiment très joli) pour arriver vers les bateaux en construction :


Puis, on est parti direction la plage, il est conseillé de visiter les plages de Sur à 17 heures environ puisque c'est là que les hommes sortent pour jouer au foot ou pour discuter (on se demande comment font-ils par cette chaleur écrasante) : 


Il est vrai que les femmes ne sont pas de la compagnie et du coup, comme les hommes ne sont pas forcement habitués à voir les occidentales à cet endroit là, on a fait une sorte d'attraction locale puisque plusieurs voitures nous ont salués par des klaxons, certaines même s'arrêtaient pour nous regarder. Tout ceci dans une ambiance plutôt de gentille curiosité, à aucun moment je me suis sentie agressée par ces regards. De notre côté, nous avons fait tout notre possible pour respecter leur mode de vie et leur traditions, nous étions en pantalon (bon, d'accord, j'avais toujours mon pantacourt  :) et avec les épaules couverts par les foulards. C'est le minimum pour montrer aux gens qu'on est polis et qu'on vient chez eux tout en respectant leurs coutumes. 


RAS AL JINZ

Juste après Sur, on est parti vers Raz Al Jinz, réserve naturelle de tortues vertes. Il faut bien comprendre que c'est une réserve, un parc naturel, toute baignade est interdite, tout accès à la plage est strictement encadré. En fait, c'est comme si on vous autorisait à dormir dans un musée donc à vous de bien comprendre que l'hôtel n'est pas vraiment un "hôtel" et sert seulement de pied-à-terre :


c'est une sorte de bunker, j'avoue que c'était assez étrange de nous retrouver là. On y était vraiment seuls, il n'y avait pas de fenêtres dans les chambres et en guise de bienvenu, ce n'était pas un piano qui nous berçait par sa musique mais l'étourdissant bruit de la tronçonneuse qui raisonnait tristement dans ce bâtiment vide (c'est à ce moment que je me suis souvenue de tous les films d'horreur américains en lien avec les hôtels, j'avais un peu les boules). On est arrivé à 19 heures, le temps de mettre les valises dans les chambres (on avait une "carapace 1" et "carapace 2", les autres carapaces étaient vides), le temps de diner est arrivé. Le resto était à la hauteur du look de l'hôtel, assez glauque mais c'est cela qui faisait son charme (imaginez un buffet soviétique avec un indien comme chef de cuisine). Sinon la nourriture était sans doute très bonne, malheureusement je n'ai pas pu en profiter car j'ai demandé quelque chose non épicé, le chef a promis d'exaucer mon voeux mais je me suis vite retrouvée à cracher du feu après une bouchée et j'ai donc abandonné l'affaire (je ne supporte absolument pas la nourriture indienne, ça me rend très très malade en un rien de temps). Puis, le programme était le suivant :

  • 21h : visite de la plage avec les guides pour voir (s'il y en a) les tortues pondre
  • 4 h du matin : une nouvelle visite pour pouvoir les voir de jour 

La visite de 21h était en compagnie des touristes qui sont venus de Sur, on était environ 50 divisés en deux groupes (dont un groupe de retraités français). La visite était superbe puisque nous avons vu des tortues pondre et des petits naitre (je ne vous raconte pas l'émotion, il faut vraiment le vivre). Cette visite se passe de nuit, nous n'avons pas le droit d'utiliser aucun appareil électronique (pas de photos donc) car cela fait peur aux tortues. Il faut savoir que la tortue essaie 3 fois de sortir sur la plage pour pondre, si elle a peur (voit les gens / lumières) elle répare à la mer, elle essaie donc 3 fois, puis si elle n'arrive pas, elle lâche les oeuf dans la mer ce qui signifie la mort des petits. C'est pourquoi c'est une réserve très protégée, l'hôtel ressemble à un bunker pour ne pas diffuser la lumière justement. Cette visite a duré environ 2 heures, on a appris plein de choses (je vous épargne les détails car c'est un sujet d'un article à part entière), puis le retour à l'hôtel, le départ des touristes et on reste seuls pour attendre la visite du 4 heures de matin. Celle du 4 heures à débuté dans la nuit noire mais, très vite, le jour s'est levé. L'avantage c'est qu'on était seuls, notre guide nous a lâché dans la nature et on est parti à la découverte des tortues. On a vu un bébé partir à la mer, et on a trouvé 3 ou 4 tortues en train de pondre. Puis, une fois le jour s'est levé, on a pu prendre quelques photos dont je vous laisse profiter :



JOUR 5 - DESERT DU WAHIBA

A peine remis de nos émotions après avoir eu le grand privilège de voir les tortues, c'est le départ pour le désert du Wahiba ou l'impressionnant désert de sable :


On a débarqué au desert camps hotel en plein milieu de nul part. Nous sommes arrivés vers 15h (après être passé par le Wadi Bani Khalid dont je vous ai parlé plus haut). Vers 17h on était déjà en haut des dunes, en train de profiter de cette vue incroyable : 


vers 18h, j'avais remarqué que la visibilité à l'horizon s'est un peu embrouillée ... 5 minutes plus tard, on était en plein milieu d'une tempête de sable. Je peux vous dire que c'est impressionnant, je n'ai jamais vécu un truc pareil ! On peut à peine respirer et on a qu'une envie, c'est de se casser de là au plus vite (paniqueuse que je suis, j'ai commencé à me remémorer les techniques de survie dans le désert, et c'est au moment ou j'était prête à commencer à creuser un trou pour nous abriter que le 4 x 4 de l'hôtel est venu nous récupérer). Et c'est également ce jour que j'ai compris à quoi servent les habilles traditionnels, je vous assure que si à la Mosquée on m'avait un peu imposé la burqa, là j'étais prête à me l'enfiler toute seule (j'avais du sable partout et j'avais eu mal aux yeux pendant 2 jours après). La tempête s'est terminée vers 20h, on a donc pu profiter de la nuit dans le désert et diner dehors. C'est là qu'on a croisé un couple de français qui voyageait à deux, on s'est bien entendu avec eux et on a partagé nos expériences respectives dans une ambiance bon enfant (ils nous ont raconté qu'ils se sont fait inviter chez les locaux, chose qui arrive assez souvent car l'hospitalité des omanais est vraiment remarquable). Le lendemain matin, le désert nous a dit au revoir par la voix des petits dromadaires qu'on a croisé sur la route :



JOUR  6 - NIZWA

Après la découverte des magnifiques paysages omanais, c'est un voyage culturel qu'on a entamé avec, pour débuter, la visite du Chateau de Jabrin :


qui est une forteresse et ancienne capitale d'Oman située dans une oasis. Elle date du XVII siècle et donne un très bel aperçu de l'histoire du pays (en arrivant, on vous fournit des audio guides, c'est vraiment superbement bien organisé). 

Après le Château de Jabrin, direction le village mystère de Misfat qu'on a eu un mal de fou à trouver (il n'était pas indiqué sur notre GPS). Mais le jeu valait la chandelle car c'est un très gros coup de coeur pour ma part. Il s'agit d'un village typique perché dans la montagne dans une magnifique oasis. On avait vraiment l'impression de remonter 1 000 ans en arrière, tellement le mode de vie est authentique là bas. Aucun touriste à l'horizon même si, d'après les guides et le panneau en anglais, ce village au charme fou commence doucement à s'habituer aux visiteurs étrangers. En arrivant dans ce petit village taillé dans la montagne, un vieil homme est venu nous saluer et souhaiter la bienvenu (c'était vraiment un autochtone qui, ça se voyait, était ravi de nous accueillir). Le village est connu pour son système d'irrigation d'eau très ingénieux et par ses dattiers :


Au retour de notre promenade (on rentrait par le système d'irrigation en nous servant de lui comme de route)


on a croisé un jeune éphèbe du village avec une sorte de fusil sur les épaules, on a pas vraiment eu de quoi s'inquiéter car, une fois encore, il était très bienveillant.  

JOUR 7 - MONTAGNE DU HAJJAR

C'est pas vraiment le jour 7 car juste après Misfat, on est parti vers notre nouvel hôtel situé dans la montagne de Hajjar à 2 000 mètres d'altitude. La vue était imprenable et j'en ai pris plein les yeux :


en arrivant à l'hôtel (qui est situé à proximité d'un village), la jeune fille chinoise de l'accueille nous a informés qu'il y a plusieurs millions d'années l'endroit était recouvert par la mer, pour preuve, elle nous a montré des pierres avec des fossiles, on voyait bien les restes des coraux et des petits animaux marins, c'était assez fou de se dire qu'à cette altitude c'était une mer. Initialement, on avait prévu de faire une petite ballade vers le village qui était indiqué dans le guide mais on était tellement fatigué qu'on a finalement renoncé : 


On l'a quand même admiré de notre hôtel, la vue était saisissante. On voit bien d'ailleurs les cultures en terrasse, ils cultivent les dattes, les citrons et les roses qu'on a loupé de très peu (la récolte se terminait en avril) :


le seul hic, c'est que l'eau dans la piscine était assez froide car à cette altitude la chaleur n'est plus vraiment au rendez-vous. Pour info, notre hôtel s'appelait le Sahab Hotel à Djebel Akhdar et il était vraiment top !

JOUR 8 - DEPART DUBAI, LES EAU

C'est la fin de notre trip en Oman, on repart, non sans tristesse et nostalgie, direction Dubai. Sur la route, un petit stop pour regarder les ruines de Tanuf au pieds de Djebel Akhdar :


détruit dans les années 50 par l'armée britannique à la demande de l'ancien Sultan suite à la guerre avec les rebelles qui déchirait à l'époque ce beau pays. 

JOUR 8, 9, 10, 11 - DUBAI

Notre voyage s'achève à Dubai par 4 jour de repos bien mérité. Dubai dont le contraste avec Oman est absolument incroyable. On passe de l'authenticité à un Las Vegas du Moyen Orient où toutes les cultures et coutumes ont trouvé une sorte d'harmonie :



la vielle ville et son souk d'or et d'épices (à visiter absolument) ...


côtoie le plus grand mall du monde, une Burj Kalifa haute de plus de 800 mètres (non mais 800 mètres, la Tour Eiffel fait 300), une piste de ski et autres démesures qui nous plongent dans un conte de mille et une nuits que j'appréciais tant à l'époque. Après 4 jours royaux au Royal Méridien de Dubai Marina cette ville unique au monde qui a réussi à faire cohabiter (dans la paix et une tolérance enviable) les cultures, coutumes et religions qui ont du mal à cohabiter partout ailleurs, cette ville nous a dit au revoir par un magnifique show de fontaines (le plus grand du monde, bien sur), un moment inoubliable avant de sauter dans notre avion de retour :


En guise de conclusion, je tiens particulièrement à vous dire que la gentillesse des omanais m'a vraiment émue et étonnée. On est tellement pas habitué à cela dans nos villes occidentales que ça fait un vrai choc culturel. Je les ai vu et ressenti ouverts et tolérants (bien plus que nous le sommes ici envers eux), très accueillants et heureux d'échanger et de partager leur beau pays avec les touristes. Je n'ai ressenti aucune gêne du fait de ne pas être musulmane ou du fait d'être femme, les hommes nous parlaient au même titre qu'à nos chéris, à chaque fois qu'on demandaient de l'aide, ils prenaient leur temps, s'ils ne connaissaient pas le chemin, ils allaient chercher quelqu'un d'autre. On était invité plus d'une fois chez eux (prendre le fameux café omanais) mais faute de temps, et à mon très grand regret, on n'a pas pu profiter de ces occasions et de partager un moment avec eux. C'est vrament l'un des plus beaux voyages que j'ai fait et je le sais pertinemment, si je le peux, je reviendrais avec un immense plaisir dans ce magnifique pays qui est le Sultanat d'Oman, mais aussi à Dubai (une ville incroyable et une vraie réussite non seulement économique mais avant tout sociale et culturelle qui a mis d'accord une société très mixée où on croise les femmes voilées, les femmes en short sans que cela pose problème à qui que ce soit).


INFOS UTILES :

Voici quelques informations utiles si jamais (je vous le souhaite de tout mon coeur) vous décidez de vous rendre dans cette superbe région qui est Oman / Emirats Arabes Unis :

  • Vols : j'ai donné les liens vers les compagnies aériennes au début de cet article, grâce à cette concurrence assez développée, vous pouvez vous en sortir pour 300€ - 400€ 
  • Hotels : c'est super simple à Dubai car le tourisme est très développé, du coup, on trouve des logements pour toutes les bourses. C'est un peu plus compliqué à Oman qui reste une destination préservée du tourisme de masse (et franchement, tant mieux !) ce qui restreint un peu le choix (vous n'avez que des hôtels d'assez haut niveau), je sais qu'en saison haute pour les touristes (octobre - avril) certains font du camping, c'est hyper safe mais, perso, le camping ce n'est pas mon truc, on était très bien dans les hôtels qu'on a choisi (j'ai également donné les liens dans l'article) 
  • Quand y aller : on nous dit entre octobre et avril car il ne fait pas trop chaud. On est parti mi-mai donc un peu hors saison. La forte chaleur était ma crainte principale mais finalement, je trouve que c'était vraiment plus que supportable (la chaleur est sèche là bas, les 40°C à Oman se ressentent comme 27°C aux Antilles) 
  • Cuisine : la cuisine omanaise n'existe pas à proprement parler (ils mangent des fruits de mer ou  de la viande de chèvre et d'autres animaux pour ceux qui sont dans l'arrière pays). Sinon, leur cuisine est très influencée (comme c'est le cas aux Emirats également) par la cuisine indienne et libanaise. Le libanais est très très bon là bas !
  • Securité : avec tous nos préjugés qu'on a ici (et oui, c'est triste de le dire mais c'est bien le cas), on part quand même un peu méfiant mais c'est à tort car Oman reste l'un des pays les plus surs au monde. C'est également un pays très riche et très très propre (on n'a croisé aucun clochard, les maisons sont assez hallucinantes au bord de la route et les toilettes - et oui, quand on voyage en voiture, on en visite un sacré paquet - sont d'une propreté remarquable). On peut laisser nos affaires où l'on veut, personne ne les prendra (les vols n'existent pas là bas). Les locaux, comme je l'ai déjà dit, sont très accueillants et tolérants, donc absolument aucun souci de ce côté là (personne ne vous siffle dans les rues comme cela peut être le cas en Egypte,  par exemple, personne ne "mate"). 
  • Comment s'habiller : à Muscat et à Dubai, c'est vraiment comme vous voulez (bon, évitez les short string juste par respect hein). En revanche, dans l'arrière pays on recommande d'avoir un pantalon et les épaules couverts. J'avais un pantacourt et un jean troué, ça passait à merveille. Puis je portais les t-shirts avec une étole sur les épaules quand je sortais de la voiture. Je précise que ce point ne m'a posé absolument aucun souci, c'est vraiment le minimum de savoir-vivre quand on vient chez quelqu'un qui a un autre mode de vie (ni meilleur, ni moins bon que le notre, juste diffèrent). J'ai été d'ailleurs choquée et attristée quand j'ai vu des touristes d'un certain âge qui sont venues dans la réserve des tortues avec des robes - nuisettes très courtes et complètement ouvertes, c'est la grosse honte ... je ne comprends vraiment pas ce comportement (on vient sur la plage, de nuit, pour voir les tortues, pas pour exposer ses nichons, bref ...) 




49 commentaires:

  1. Tu me donnes très envie de partir là-bas, tes photos sont magnifiques. J'ai un ami qui a déménagé à Oman pour le travail, il faudrait que je lui rende visite avant qu'il ne revienne en France. :)

    RépondreSupprimer
  2. Génial, merci beaucoup pour ce post!
    Je vis à Dubai depuis quelques mois, et maintenant je connais la destination de mon prochain long week-end grâce à toi!;)

    RépondreSupprimer
  3. Merci merci merci alina de partager tes jolies vacances avec nous... C'est incroyable ce pays! Ça donne vraiment envie d'y aller, moi qui ne suis pas fan des pays arides, je suis conquise par tes photos...ça a vraiment du vous depayser !! J'etais presque stressée lors de ton récit du trek en plein cagnard pour visiter l'oasis, sans parler du tunnel spécial "claustro-powa"^^..ahaahah ! Mais quelle beauté! Et puis si les locaux sont adorables c'est hyper important...
    Et As tu craqué pour un parfum Amouage ^^ ? En tous cas encore merci de partager ça avec tes lectrices.. Ça ensoleille la journée ! Gros bisous la belle aventurière !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ce récit de rêve ! Moi aussi je suis très emballée par cette partie du monde que je voudrais absolument visiter. Comme toi les contes que je lisais assidûment dans mon enfance m'ont transportée et éveillée. Le problème est qu'il y a tant de continents et de beaux pays a visiter ;)

    RépondreSupprimer
  5. Sublime voyage, sublimes photos !
    Ça donne vraiment envie de découvrir cet endroit peu touristique, préservé et authentique !!

    RépondreSupprimer
  6. Très joli reportage sur un pays à la gestion "spéciale" pour la région. Ca donne envie de s'y rendre, j'ai moi aussi un réel intérêt pour le moyen orient , même si j'avoue une petite faiblesse pour la Jordanie . Seul bémol: je n'irai pas en Mai, il y fait trop chaud pour moi, supportant mal la chaleur. Je suis le genre de personne à visiter la Scandinavie en été, pas les pays chaud. J'espère que vous avez passé un bon voyage sans angoisses .Quand j'ai vu "Oman", j'ai tout de suite pensé à votre stage "Air France". J'espère que tout cela n'est maintenant, qu'un mauvais souvenir. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup Alina d'avoir partagé ton voyage, c'était PASSIONNANT de bout en bout (oui, j'écris le mot en majuscule :)). Que de belles découvertes, y compris humaines.
    Je m'en vais quelques jours (mais pas aussi loin :)), donc pas de commentaires (impossible avec l'Ipad), mais je te lirai !!
    Bisous belle voyageuse, bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  8. Très beau carnet de voyage. Cela fait réver. Effectivement cela a dû être un dépaysement total. Merci de nous avoir fait partager ton expérience, mieux qu'une agence de voyage !. Bises Isah

    RépondreSupprimer
  9. C'est un super article, c'est juste magnifique, j'ai également eu l'occasion de me baigner dans un wadi à environ 1h/2h de route de Dubai, et c'est une super expérience. Merci pour ce récit qui nous donne juste envie d'y aller, et de s'y baigner!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    Je suis une lectrice occasionnelle de ton blog et nous venons de reserver nos prochaines vacances qui se terminent par un arret decouverte à Dubai de 3j... pourrais tu m'indiquer les bons plans, les visites/découvertes qui t'ont le plus marquées,...
    dans l'attente de tes bons conseils...

    Bonne Journée
    Céline

    RépondreSupprimer
  11. Ton récit est vraiment passionnant. J'ai presque eu l'impression de partir avec toi ^_^
    Je ne connaissais pas le Sultanat d'Oman et ta description m'a conquise : quelle charme et quelle diversité de paysages !!! Et puis l'amabilité des gens !!!
    Je ne sais pas quand je pourrais me permettre ce voyage, mais tôt ou tard j'espère vraiment de m'y rendre <3
    A propos des tortues, j'ai vécu la même expérience que toi à Lord Howe en Australie. C'est un spectacle magnifique et émouvant. Une fois que les tortues ont pendu les œufs ne craignent plus ni la lumière ni les personnes. Au contraires, elles se laissent caresser et sont très amicales (enfin, elle n'avait pas l'air de se plaindre de ma petite caresse ;-P). Nous avons aussi "aidé" les petites tortues" qui avaient pris le mauvais chemins (il y en avait une avec un gros souci de gps : elle partait toujours du côté opposé à la mer !!! ^_^"). Que des beaux souvenirs ...
    Bises et encore merci pour avoir partagé avec nous ton magnifique voyage !!!

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour le post et d'avoir pris le temps de nous faire partager ce voyage !
    Ca m'a fait rêver le temps de quelques instants, ton voyage avait vraiment l'air top, les photos sont en tout cas très belles !
    Bises'

    RépondreSupprimer
  13. Merci de nous avoir fait si joliment voyager ! Tu fais tomber pas mal de clichés... J'apprécie aussi le recul que tu as sur la différence culturelle. Ca me donne envie d'y aller, tiens :).

    RépondreSupprimer
  14. Et bien! Tu donnes vraiment envie de partir par là-bas découvrir ces beaux paysages! Je ne connaissais absolument pas cette région, et c'est dingue car je n'aurais jamais penser y partir de par mes aprioris d'occidentaux justement! Merci beaucoup pour cet article, tu nous as un peu fait voyagé avec toi, et ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ce long et très intéressant récit et ces superbes photos ! Tu m' as fait voyager depuis mon triste bureau ! :) bises

    RépondreSupprimer
  16. Une belle invitation au voyage! Et quelles magnifiques photos, gorgées de couleurs somptueuses!

    RépondreSupprimer
  17. Quels décors merveilleux! Quel voyage fantastique, cette eau turquoise et cette approche des tortues de mer (c'est mon animal favori ♥).. Merci pour ces jolies photos qui nous font emmener loin, c'est une destination que je ne connaissais pas. Un très bel article ♥

    RépondreSupprimer
  18. Alina bonjour,

    Merci pour le cadeau

    Fabrice le vieux collègue de ton binome.

    RépondreSupprimer
  19. Cet article est juste magnifique ! Merci de nous faire rêver ! Moi, je voulais juste en savoir un peu plus sur ton livre, Les Mille et une nuits. C'était l'édition intégrale, et de quel éditeur ? Peut être, pourrais je encore le trouver !?

    RépondreSupprimer
  20. Waouh, magnifique voyage, ça donne envie !
    J'espère pouvoir y aller !

    RépondreSupprimer
  21. Juste bravo pour ces magnifiques photos, cette faculté de nous raconter ton expérience en nous permettant de nous sentir un peu en voyage nous aussi et surtout cette ouverture d esprit et ce respect de la différence culturelle qui se fait malheureusement de plus en plus rare.

    RépondreSupprimer
  22. Ebe, vraiment un beau voyage..
    Nous on a vu des tortues rescapées par une association retourner à la mer, magique, je n'ose pas imaginer la ponte !

    RépondreSupprimer
  23. c'est une destination qui est dans monesprit depuis quelques temps deja mais tu viens juste de me vendre le produit comme il fallait, thanks ;)

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour.
    Quel bel article.
    Tu me donnes envie de sauter dans l'avion.
    Je suis moi même une passionnée d'Orient.
    J'ai aimé tes précisions quand à la différence entre le moyen orient et le Maghreb parce qu'il y a souvent amalgame. j'ai moi même visité tour à tour La Tunisie, Le Maroc et L'Iran. Ces pays n'ont rien avoir, on est bien d'accord.
    Et j'ai aimé le fait que tu as respecté les coutumes de ce pays. Tout comme l'on aimerait qu'elles soient respectées ici.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  25. j'aime bien les photos,merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  26. Comme toujours, superbe voyage, merci d'avoir pris le temps de partager! Tes photos sont magnifiques!
    Moi j'attends 2015, on part se marier à Las Vegas ;o)
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour Alina,
    Tes photos sont sublimes! Merci pour ce petit dépaysement qui fait rêver!

    RépondreSupprimer
  28. Je suis conquise; ce post est magnifique, les images superbes et tes commentaires sont riches ..Il faut que je revienne en détail sur ce reportage de qualité digne des plus grands. ( note beauté: j'adore ton collier à pompons!)

    RépondreSupprimer
  29. Waw, superbe voyage, j'ai été émerveillée du début à la fin ! Ca donne vraiment envie d'y aller, merci pour cette découverte et pour nous avoir montré que non, parfois, il faut savoir ranger ses préjugés !!!

    RépondreSupprimer
  30. Quel voyage... Sincèrement, ca donnes envie et pourtant, je préfère les pays plus "froids", les pays nordiques dirons-nous. Ca a l'air tellement différent !

    RépondreSupprimer
  31. Merci pour cet article. Je l'ai lu deux fois c'est intéressant et dépaysant, une belle invitation à découvrir ce pays.

    RépondreSupprimer
  32. Ce n'est pas parce qu'on est Shiite, ou Sunnite que l'on n'est pas "ouverts" aux autres, ce sont deux grandes familles avec des nuances et des multiples écoles de pensées et de droit. Le désaccord fondamental entre les deux est le leadership de la communauté donc rien à voir avec l'ouverture. Les Omanais pratiquent une forme de Kharijisme, qui est le premier mouvement schismatique de l'Islam. Sans rentrer dans les détails ce n'est pas le Kharijisme qui est plus "libéral" que le Sunnisme et le Schiisme (les Kharijites à la base revendiquent la réclusion de la communauté des autres musulmans et la pratique d'un Islam puritain). C'est plutôt du au fait de la situation de Oman dans le détroit d'Hormuz, en contact avec les autres, fondamentalement ouvert sur la mer et les routes commerciales. Juste quelques indications pour plus d'infos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci beaucoup pour ce complément d'information, je ne connais absolument rien concernant la différence entre ces 3 courants de l'islam (c'est en effet très intéressant et j'avoue que j'aimerai bien comprendre certaines choses). Je voulais simplement mettre en exergue le fait que les omanais sont très ouverts aux étrangers (sans doute, la raison de l'ouverture maritime que vous évoquez y joue le rôle principal), c'est fort appréciable et c'est sans aucun doute grâce à cela qu'ils vont pouvoir développer le tourisme (en plus, avec ce qui se passe en ce moment dans le monde, le choix des destinations soleil se réduit comme une peau de chagrin, les nouvelles ouvertures sont donc plus que bienvenues :). En tout cas, me concernant, la visite de ce magnifique pays à changé quelques idées reçues que j'avais dans la tête (malgré moi et malgré le fait que je me considéré très ouverte), de toute façon, c'est bien connu, il n'y a pas meilleure vaccin contre le fermeture d'esprit que les voyages ! :)

      Supprimer
  33. Dis moi les livres que tu lisais étant petite, tu pourrais nous donner les titres stp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Constance,
      malheureusement ça ne t'avancera en rien car ils étaient en russe ... :) désolée ! Mais tu peux essayer de chercher les contes de mille et une nuits, tu trouveras peut-être l'équivalent en français

      Supprimer
  34. Coucou.
    Je lis ton blog tous les matins et je ne laisse jamais de commentaires (allez, soyons gentille, j'en ai laissé deux ou trois seulement...). Et pourtant, je ne manque pas un seul article, même si de nombreux produits ne me correspondent pas. Ton blog est un pur régal, tu décris toujours très bien les produits, tu en fais toujours des swatches.
    Cet article ''voyage'' m'a particulièrement marquée parce qu'il m'a faite pleurer. Oui, oui, pleurer. Tu vas sûrement te demander pourquoi : en fait, je l'ai lu un matin, avant un oral, j'étais très stressée (je regarde tes nouveautés le matin depuis mon smartphone). Et puis, en lisant ton article, j'ai commencé à sentir des larmes couler, je me disais ''bon écoute, si tu ne réussis pas ton oral, comment voudras-tu voyager?''. Ton article m'a en quelques sortes encouragée, j'ai eu envie de réussir pour ensuite pouvoir me payer ce genre de voyage qu'on oublie jamais. Tes photographies me donnent envie de partir loin, loin, à Oman, d'oublier tout le reste, de marcher avec mon sac à dos de voyages récemment acheté et mes docs martens et de profiter de la vie. Ton étape de ''voyage à pied'' m'a beaucoup plu, même si j'aurais probablement été incapable de passer dans le lieu où les claustrophobes se seraient senti mal. Bref. Mon commentaire est tout moche parce que je ne sais pas comment structurer mes phrases, mais une seule chose : continue. J'aime ton blog, voilà, c'est exactement cela.
    Eléanor dans sa Baignoire-Artistique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Eléanor,
      merci beaucoup pour ton touchant commentaire, tu m'as bien rendu la monnaie puisque tu as presque réussi à me faire verser une larme aussi :)) Je suis vraiment ravie si mon article t'ait donné le courage (j'espère que tu as bien réussi ton oral ! :) et j'espère de tout coeur qu'un jour, tu t'évaderas à ton tour dans ce magnifique pays qui est le Sultanat d'Oman !

      Supprimer
  35. hello,

    je suis une lectrice regulière de ton site et surprise de voir un article sur Oman alors que j'en reviens tout juste ( depuis hier ) on 'est peut être croisée d'ailleurs
    je te félciite pour cette article et les très belles photos, j'ai eu les mêmes ressentis je suis sure que ca donnera envie a d'autres de visiter ce pays encore un peu méconnu des francais. Pour ma part je n'ia pas fait le desert du Wahiba étant seule sous cette chaleur un peu peur de m'y aventurer.. tu donnes également un bel exemple d'ouverture d'esprit notamment dans ton souci de respecter les us et coutumes des Omanais etant musulmane moi même ça change des discours habituels que j'entends sur les pays musulmans, si les gens pouvaient être ouvert aux autres cultures sans préjugés et clichés le monde serait tellement meilleur . Encore bravo pour cet article riche et intéressant

    Halima

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Halima,
      c'est drôle en effet ! Je suis rentrée depuis deux semaines déjà, donc je ne sais pas si à cette époque tu étais là bas
      P.S.: concernant l'ouverture d'esprit, je suis d'accord avec toi, pourtant c'est le premier postulat de christianisme (ne jugez pas et vous ne serez pas jugés) mais bon ... je suis toujours surprise de voir à quel point la foi et la religion sont deux choses qui n'ont rien en commun (la foi unit, la religion divise), bref, j'arrête là car je risque de m'égarer dans le discourt philosophique sans fin :)

      Supprimer
  36. hannnn ... c'est juste magnifique ...vraiment !!
    c'est un extraordinaire voyage que voilà ! ce n'est pas un pays ou tout le monde partirai...et perso j'apprécie les destinations telle que celle ci ....
    Ou tu es en contact avec la vraie populasse, ou tu ne rencontres aucuns touristes ou presque ...
    Mon dieu !! tu me fais rêver et me donne envie de repartir à l'aventure ...
    merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  37. Je viens de découvrir le blog.Les sujets sont aussi passionnants les uns que les autres. Celui-ci me fait juste rêver...vous êtes absolument sublime et j'ai du mal à penser que vous ne connaissiez pas la langue de Molière il y a quelques années. Bravo et merci de nous faire partager tout cela:)

    RépondreSupprimer
  38. bel article où tu as su retranscrire l'authenticité de ton voyage, de belles photos en prime.

    RépondreSupprimer
  39. Bjr, pourriez vous svp me dire chez quel loueur vous avez reserve votre 4x4 a dubai ? Je visite oman cet ete en atterrissant a dubai mais les loueurs contactes pour l'heure refusent que je traverse la frontiere. Merci a vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,
      j'ai réservé sur le site auto europe chez le loueur National, une assurance spécifique doit être payée à la frontière omanaise (250 AED)

      Supprimer
  40. je viens de tomber sur ton article après une recherche sur Hellocoton et franchement ça donne envie. Je pars lundi 13/04 à Oman avec mon chéri et mes enfants alors j'ai hâte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas adorer, profites-en bien et bon voyage ! :)

      Supprimer
  41. Bonjour Kleo,
    Tout d'abord un grand merci pour cet article bien expliqué.
    Auriez-vous par hasard des noms d'agences sur Mascate qui proposent des excursions dans le désert et des visites de wadis à des prix corrects ?
    J'en ai trouvé quelques unes en cherchant sur internet mais les prix sont juste hallucinants !!! Mon mari et moi partons à Oman du 2 au 17 septembre prochain. A part les billets d'avion, nous n'avons pas booké autre chose pour l'instant... Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      en fait, il n'y a pas d'excursions à proprement parler, on avait une voiture, un GPS, vous arrivez à Wadi et c'est gratuit (il n'y a aucun frais, c'est vraiment la nature, pas d'entrée, il n'y a aucun "encadrement" :)
      Pour le désert c'est pareil, on avait juste réservé notre nuit à l'hôtel dans le désert, puis c'est tout :)

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...