BeWare of Angels


Angel. On ne présente plus ce jus mythique inscrit en lettres d'or dans l'histoire de la haute parfumerie française. Une fragrance atypique, caractérielle et tellement singulière, impossible de rester de marbre - on aime ou l'on aime pas - elle procure une émotion, c'est certain.





ANGEL



Procurer une émotion c'est pour cela que l'on porte du parfum. Transporter, métamorphoser, appuyer et exposer certains traits de notre caractère, dans le jeu olfactif tout est permis et il n'y a guère de faux pas. La seule interdiction c'est de s'ennuyer, de ne pas oser ce que notre alter ego crie et approuve mais que notre cerveau censure. Angel de Thierry Mugler est le jus d'une femme libre et libérée de "qu'en-dira-t-on", une femme qui n'a pas peur de faire valoir sa féminité, extrême, certes, mais toujours bien dosée. C'est un jeu et jus d'équilibriste, on croit qu'on bascule mais on reste toujours debout. Le pari fou d'un homme visionnaire que nul ne pouvait imaginer réussir cette overdose de sucre parfaitement équilibrée par l'excès de patchouli et de vanille dans un flacon d'un bleu de glace pour incarner l'extrême féminité et l'élégance pure. Un paradoxe. 

Mon premier souvenir lié à cette fragrance ? L'étonnement, l'envoûtement, l'impossibilité de lâcher la petite fiole bleu qui renfermait quelque chose que je trouvais ... presque sacré. Un secret. Un secret dont s'était emparée ma maman et qui lui allait à merveille, son élixir à elle que j'admirais et j'enviais.  

C'est quelque chose qu'a sans doute vécu Georgia May Jagger, qui devient l'égérie de cette fragrance en reprenant le flambeau à sa maman, Jerry Hall, l'égérie Mugler entre 1995 et 1997 :


Le sacré elixir d'une féminité absolue, affirmée et mise en exergue, ne serait-il pas la "photographie olfactive" de cette fine passerelle qui conduit les femmes de la sensibilité enfantine vers la sensualité féminine, l'étoile bleu qui nous guide pour "devenir grandes", "devenir comme maman" ...  Telle mère, telle fille ? #bewareofangels 


2 commentaires:

  1. C'est excellent la fille qui reprend le flambeau, très joli! Je trouve ce parfum très réussi mais je ne l'ai jamais acheté, un peu victime de son trop grand succès, je le trouve trop porté!
    Bisous, bonne semaine ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Ah Angel !!! mes 25 ans et oui j'ai 44 ans maintenant toute une histoire cette odeur. Je pense que ma conso à l'époque devait être d'une étoile par mois oui oui une étoile de 50ml par mois, j'étais complètement addict. Ce qui est étrange est que maintenant cette odeur me retourne le coeur, quand je sens cette odeur sur quelqu'un ou dans un lieu cela me mets limite de mauvaise humeur! pourquoi je ne sais pas trop de sucre dans ce parfum peut-être...Je porte maintenant depuis des années l'eau du soir et je me dis que peut-être ce parfum aura le même sort qu'Angel !!.

    En tout cas merci pour cet article.

    Bise

    Sophie

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...