Les Silicones, Faut-il S'Alarmer ?


Voilà déjà plus d'un an que je me dis qu'il faut absolument que je vous fasse cet article, il n'y a pas une semaine qui passe sans que quelqu'un, par commentaire ou par mail, me pose cette question. La question sur un sujet qui fâche, un sujet extrêmement flou. Mais voilà, elle me rattrape continuellement, puis c'est assez délicat à chaque fois d'expliquer pourquoi je chasse les silicones dans les shampooings, mais je ne suis pas contre cette molécule dans le maquillage. Bref, beaucoup de confusions et de zones d'ombre, je vous propose aujourd'hui un petit éclaircissement.



Éviter les Fausses Accusations / Cas des Parabenes

J'hésitais à ajouter ce passage car ça rallonge un article qui est déjà suffisamment long à lire, mais ... mais il est très important pour comprendre pourquoi c'est primordial de ne pas faire de conclusions hâtives.

Les fausses accusation donc. Le plus "bel" exemple à ce jour reste le cas des parabenes. En résumant ce qui s'est produit : une étude (mal faite, on l'a su plus tard) a mis en lumière le possible lien entre les parabenes et le cancer. Pourquoi ? On a trouvé des parabenes dans la biopsie d'une femme atteinte du cancer de sein et on en a tiré des conclusions "parabenes sont-ils cancérigènes", sans que le lien avéré puisse être démontré. Les journalistes (il ne faut pas oublier que 99% de journalistes ont la formation en lettres et non scientifique, on ne peut donc pas leur reprocher de mal interpréter certains propos qui sont très techniques) ont repris la "terrible nouvelle". Un cycle vicieux s'est mis en place : les consommatrices ont lu les magazines, les autres journalistes ont repris le "scoop" (on sait comment ça marche le buzz), les articles se sont multipliés, les consommatrices ont commencé à se poser des questions et à demander dans les parfumeries les crèmes "sans parabenes". La réaction des marques ? Plus les informations se répandaient dans la presse, plus elles avaient des remontés venants des points de ventes comme quoi les femmes demandent des crèmes sans parabènes. Puis, on commençait à voir arriver quelques marques - bio et pas que - qui mettaient sur leur étiquettes "ne contient pas de parabenes". Et ça faisait vendre ! Au marketing des marques conventionnelles on commençait à s'inquiéter sérieusement, "mais que fait-on alors?", "mais les parabaenes sont-ils vraiment dangereux ?", "est-il souhaitable d'enlever les parabenes par précaution", enfin le fameux "le sans-parabene fait vendre". C'est donc ainsi que "ne contient pas de parabene" est devenu un argument de vente à part entière, aussi puissant, voir plus puissant qu'un "Q10". Encore une fois, aussi incroyable mais vrai, le fait qu'un produit NE contenait pas une molécule faisait vendre aussi bien que la présence d'une molécule pour laquelle vous avez mis 10 ans de recherches ! Finalement, pourquoi se casser la tête ? Puis, les marques sont là pour répondre à la demande, telle est la principale règle du marché, et si cette demande est le "sans parabens", elles vont s'y plier parce que cela rapporte et fait tourner la boutique. 

Entre temps, on a eu les études supplémentaires bien plus approfondies, on a mis en lumière le fait que la fameuse biopsie qui a incriminé les parabenes n'a pas été faite sur l'autre sein sain de la patiente (pour savoir s'il y a des parabenes dans le sain malade ET dans le sein sain), et le fait qu'il y aussi (mais surtout !) une histoire de dosage, car même l'eau la plus pure du monde est mortelle dans les quantités trop importantes, la seule différence entre un médicament et un poison c'est le dosage ! 

Mais voilà, la machine infernale s'est mise en marche, les gens ne voulaient plus de parabenes, les marques répondaient à cette demande, c'est aussi bête et simple que cela. Il y a 2 - 3 ans j'ai discuté avec la directrice scientifique d'un groupe cosmétique à qui j'ai posé la question "mais pourquoi vous continuez à enlever les parabenes si vous savez pertinemment que ce n'est pas dangereux pour la santé et qu'à ce jour, c'est une molécule qu'on connaît parfaitement bien à la différence des molécules qui remplacent les parabenes ?". Elle m'a répondu que le dégât sur le l'image de cette molécule est tel que ça coûterait plus cher de faire le long et difficile travail d'éducation auprès de la population, et que c'était moins cher et plus simple d'enlever les parabenes. J'avoue que cela m'a attristé. Beaucoup. Parce que c'est cela aussi le rôle des marques, de ne pas céder aux revendications sans fondement car si demain on nous trouve une autre cible, si on désigne, par exemple, la glycérine " qui tue" ? Et bien, j'ai peur qu'on va voir une - deux marques qui voudront en tirer profit, qui vont mettre "ne contient pas de glycérine" sur l'étiquette, ça va faire vendre, ça va faire le buzz, les journalistes en parleront, les gens vont se dire "mais s'ils mettent ça, c'est que c'est vraiment dangereux", les autres marques seront obligées de suivre. La bonne nouvelle dans tout cela c'est que la règlementation est sur le point d'interdire les allégations de type "ne contient pas de ..." pour justement éviter ce type de surenchère.

Voilà pourquoi j'ai tellement traîné avant de faire un article sur les silicones car c'est une nouvelle "bête noire" à la mode, et que j'ai horreur de ce type de "lynchage médiatique" à la "vite fait bien fait".  


 Les Silicones, Sont-Ils Dangereux ?

Non. Absolument pas ! Aucun danger de mort, je vous assure. On ne meurt pas d'un bouton, c'est désagréable, je vous l'accorde, mais pas mortel. 

Les Silicones, à Quoi Ils Servent ?

C'est un agent de texture. Dans un produit de soin vous avez les principes actifs, ces ingrédients qui sont utiles à la peau, ceux que les marques citent sur leurs beaux emballages (gelée royale, beurre de karité, extrait de ...). Puis, il y a des ingrédients techniques qui "lient" la formule (assurent que votre crème ait un aspect homogène), permettent qu'elle soit durable dans le temps (conservateurs), qu'elle sente bon (parfum), enfin que votre crème soit soyeuse et glisse bien sur la peau (silicones). Ces ingrédients techniques ne sont pas utiles à proprement parler, ils sont souvent éliminés par le métabolisme naturel, mais parfois restent accumulés dans l'épiderme. Si bien certains de ces molécules sont absolument indispensables (conservateurs), d'autres ne le sont pas vraiment (agents de texture type silicones).

Pourquoi les Marques Utilisent les Silicones ?

Plusieurs raisons à cela. J'ai envie de commencer par la plus noble :

  • parce que c'est une molécule inerte et c'est vraiment important ! Imaginez-vous dans un laboratoire d'expériences chimiques. Vous avez plisseurs fioles devant vous, elles contiennent des liquides de différentes couleurs, des cristaux, des petites billes etc. Je pense que vous vous en doutez que si vous prenez un grand récipient et que si vous versez le contenu de ces fioles dans ce contenant, vous risquez d'avoir une réaction chimique imprévisible. On ne sait pas si ça va bouillir, si une vapeur de couleur jaune s'échappera, si un gaz toxique se libérera. C'est une question d'interaction d'ingrédients chimiques entre eux. C'est exactement la même chose dans un soin ! On met ensemble plusieurs ingrédients, certains sont naturels, d'autres pas. Une formule qui contient 40 ingrédients doit être stable, les ingrédients doivent bien interagir. Il y a des contre-indications, certains éléments n'aiment pas d'autres, etc. Or, les silicones c'est une molécule parfaitement docile, tout le monde l'aime, elle ne fait mal à personne car elle est inerte.
  • parce qu'elle est peu chère : c'est un argument important, les marques optimisent les couts et c'est normal 
  • parce qu'elle procure aux soins ce touché velouté que les femmes adorent. J'ai entendu de la bouche d'un directeur scientifique d'une marque qui utilise les silicones dans ses compositions "tant que les femmes disent "ohhhh qu'elle est douce" en testant une crème dans la parfumerie, on va continuer à mettre les silicones parce que cela fait vendre", voilà qui est clair ...

Les Silicones Sont-Ils Mauvais ?

On a dit plus haut que les silicones n'étaient pas dangereux, mais sont-ils mauvais ? Le sel est-il mauvais ? Oui s'il est utilisé dans des quantités abusives et là où il ne devrait pas être, non s'il est utilisé de façon raisonnable et uniquement là où on en a besoin

Les Silicones dans les Produits Capillaires

Mauvais ou non ? Je trouve que quoi qu'il en soit, les silicones ne doivent pas être présents dans les soins capillaires. Je suis arrivée à cette conclusion après un certains temps, mais j'y suis arrivée. Le problème c'est qu'ils forment un film occlusif qui empêche le cuir chevelu de respirer, ils enrobent le cheveu dans une pellicule imperméable, cela empêche la pénétration des soins, ternit les cheveux à long terme, peut poser des problèmes pour celles qui font des colorations etc. Christophe Robin que j'ai eu la chance de rencontrer, m'a tout de suite dit qu'il est contre les silicones dans les produits capillaires et que depuis la création de sa marque il refuse d'en faire usage, et c'est un très bon coiffeur qui parle.

Chez L'Oreal ils ont un autre point de vue, ils ne mettent pas les silicones dans les soins pour les cheveux fins (là où ça fait le plus mal), mais ils les gardent dans leurs autres gammes. Je suis convaincue qu'ils vont eux aussi arriver à silicone-free d'ici quelque temps, surtout que c'est tout à fait possible car on peut remplacer les silicones dans le capillaire par les huiles micronisées, c'est plus cher mais bien plus sensé et responsable 

Les Silicones dans le Maquillage

Ici un grand oui à l'usage des silicones. Pourquoi ? Parce qu'à la différence d'un soin qui est sensé pénétrer la peau, le maquillage lui doit rester sur la surface et, entre autre, protéger la peau. Les silicones c'est le candidat idéal pour cela car c'est une assez grosse molécule, elle ne pénètre pas la peau et est facilement éliminée le soir pour peu qu'on sait se démaquiller / nettoyer la peau. Donc quand on me demande si un fond de teint qui contient des silicones est-il mauvais parce qu'il peut potentiellement boucher les pores, je réponds que oui mais uniquement si vous ne vous lavez pas bien le visage le soir. Parce que c'est sur que la combo "fond de teint couvrant + eau micellaire au coton le soir" c'est une combo qui flingue la peau, mais ce n'est pas la faute des silicones, c'est la votre dans ce cas précis 

Les Silicones dans le Soins

C'est le point le plus délicat ... Disons que globalement, comme pour le capillaire, on devrait s'en passer et cette molécule n'a pas sa place dans les compostions des soins. Qu'est-ce qu'on risque ? Le fameux film occlusif sur la peau qui peut boucher les pores et même déclencher une acné. J'en ai d'ailleurs discuté avec pas mal de dermatos que je croise à certaines présentations de presse, j'ai toujours posé une question très simple "j'ai remarqué que quand j'utilise les crèmes qui contiennent les silicones j'ai tout de suite des boutons qui apparaissent". Leur réaction ? Ils n'étaient pas du tout, mais alors pas du tout étonnés. Ils me disaient être au courant de ce phénomène, que les peaux pré-acnéiques sont concernées, que la seule solution c'est d'éviter les crèmes qui contiennent les silicones. Quand je rétorquais "mais pourquoi alors les marques les utilisent si elles travaillent en collaboration avec vous et vous, vous savez que ce problème existe ?". J'avoue que je n'ai pas obtenu de réponse claire, la discussion se noyait dans quelque chose d'extrêmement flou ... Ma propre conclusion que j'ai tiré à partir des éléments plus ou moins non-dits lors de ces échanges : le problème vient du fait que personne à ce jour n'a fait d'étude sur combien de % de population est concernée, réagit à l'effet occlusif des silicones. Et puisque quand vous achetez une crème, qu'elle vous donne des boutons, vous la jetez et vous ne faites pas de réclamation auprès de la marque ... et bien elles pensent que tout va bien, et que c'est que cette Kleo qui soûle tout le monde avec les questions sur les silicones qui est la seule concernée. Sauf que quand je vous fais des articles sur les soins et quand on évoque les silicones, au moins 30% d'entre vous disent être concernées par le problème de ce type de réaction (pores bouchées, boutons). 

Mais tous les silicones n'ont pas le même pouvoir occlusif ! Il faut aussi savoir que les fournisseurs de cette molécule extrêmement répandue dans le domaine de cosmétiques ont fait des progrès considérables. Les silicones en 2015 ne sont pas les mêmes que dans les années 2000. On parle aussi des silicones volatiles qui, une fois sur la peau, s'évaporent sans laisser de film (apparemment, il y a d'autres soucis qui sont liés aux silicones volatiles). Le problème, c'est qu'en tant que consommateur on ne peut pas savoir de quelle sous-famille de silicones il s'agit car elles sont toutes indiquées sous le même nom dans la liste INCI. C'est comme si vous étiez fâché avec votre cousine dont le nom de famille est, disons, Petit-Jean, mais que vous adoriez son frère jumeaux, ensuite vous êtes invité à une fête et dans le mail c'est marqué qu'il y aura Petit-Jean. Mais qui ? La soeur ou le frère ? C'est la même chose avec les silicones, il faut y aller pour le savoir. 

Globalement, j'évite les silicones dans les sérums / crèmes de nuit car le sérum est un produit qui est sensé pénétrer la peau, il est sensé être aqueux et ne surtout pas rester sur la surface de la peau, j'estime que (contrairement au maquillage, comme évoqué plus haut), l'usage des silicones est inapproprié. Pour la crème de nuit c'est la même chose parce que la nuit notre peau se régénère, elle évacue les toxines. Si on forme un film sur la peau, les toxines sont "emprisonnés" avec, c'est pas top ... Pour les crèmes de jour c'est un peu diffèrent puisque la fonction première de la crème de jour c'est la protection, et dans ce cas de figure les silicones formant un film sur la peau, la protègent et vu que de toute façon le soir on se nettoie bien le visage, c'est moins grave (mais, mais si on fait des réactions aux silicones c'est grave quad même, donc le mieux c'est de les éviter quand on peut).

Impact sur Environnement

C'est un sujet à part car il n'a pas de lien direct avec notre peau et nos petits soucis du quotidien, mais c'est un point important. Il faut savoir que les silicones ont un impact négatif sur l'environnement, ce n'est pas une molécule eco-freindly (elle est peu biodégradable). Cela me pose un problème éthique dans le sens que quand une marque se veut naturelle (sans être bio) fait usage des silicones : soit on est naturel et on pense à la nature, soit on utilise les silicones mais dans ce cas au moins ne nous parlez pas de votre amour pour la planète. Une marque technique qui fait usage des silicones me gène moins, qu'une marque qui parle des extraits naturels et de son engagement pour la nature, et qui en douce met des silicones dans ses compos. Le double discourt, j'apprécie pas.


Peut-On Remplacer les Silicones ?

C'est là où les marques qui en font l'usage vous assurent qu'ô que non, les silicones sont pas remplaçables, elles n'ont pas d'alternative etc. Faux ! Qu'ils n'aient pas d'alternative aussi bon marché, j'en conviens, mais on peut tout à fait les remplacer et garder cet aspect velouté des textures qui plaît tellement aux femmes et qui, selon les marques, fait beaucoup vendre. Il y a plusieurs marques qui proposent les textures silicone like sans faire usage de silicones, et les prix sont d'ailleurs souvent moins élevés que ceux les crèmes dites conventionnelles. Par exemple, L'Occitane il n'y a pas si longtemps a proposé un sérum silicone like sans silicones. J'étais vraiment étonnée de sa texture ! J'aurais donné ma main à couper que je touchais des silicones pures. Donc oui, c'est tout à fait possible de remplacer les silicones. La question est par quoi et à quel prix.

Comment Reconnaitre les Silicones ?

Dans la liste d'ingrédients le plus souvent on les retrouve sous les noms dimethicone, cyclopentasiloxane


Résumé 
Voilà donc pour les silicones, ce n'est pas un mal absolu, je ne les dénonce pas, mais je dénonce l'usage abusif et inapproprié de cette molécule (capillaire, soins pour la peau). J'ai d'ailleurs un bon espoir car de plus en plus de marques se posent des questions, et c'est avant tout nous, les consommatrices, qui ont notre mot à dire, sans diaboliser cette molécule mais en prenant conscience de ce qu'elle est (que les marques la gardent pour le maquillage, ça ne me dérange absolument pas). De plus, la cosmétique occlusive c'est la cosmétique du siècle dernier, c'est du has been, il faut passer dans le nouvel ère d'un soin qui traite et non pas un soin qui "cellophane", les marques qui le comprendront plus vite, y gageront !



92 commentaires:

  1. Article très intéressant, merci beaucoup :)

    Je me reconnais beaucoup dans ta façon d'aborder les silicones. On évite d'en utiliser lorsque le produit reste sur la peau ou les cheveux, dans le maquillage c'est en effet moins grave (pour autant qu'on se démaquille bien le soir).

    C'est vrai qu'on ne sait plus trop qu'est-ce qu'on peut utiliser et ce qu'il faut éviter... :/

    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
  2. 👏👏👏 bravo et surtout un grand merci pour cet article !! Très interressant ! Je pense que ce genre d'article a autant sa place qu'une revue produit sur un blog beauté 😊

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cet article très complet ! Beau boulot !
    Concernant les parabènes, j'avoue que je ne les évite pas spécialement... En revanche, les silicones dans les produits de maquillages et de soins, je les fuis comme la peste, car ils aggravent mon acné, même avec un bon nettoyage de peau.

    RépondreSupprimer
  4. Ça a dû être un sacré travail de rédiger cet article, j'ai tout lu et je trouve tout ça très clair et bien résumé !
    C'est grâce à toi que j'ai appris ce qu'étaient les silicones et à quoi ils pouvaient servir en te suivant depuis quelques années maintenant :) j'ai clairement vu la différence sur mes cheveux depuis que je ne les utilise plus, ils sont beaucoup plus légers, ils regraissent moins vite et sont en pleine santé, je ne me verrais pour rien au monde les réintroduire dans mes shampoigs et soins ! Quant aux soins pour le visage j'y fais beaucoup plus attention maintenant aussi, je suis d'ailleurs à la recherche d'une nouvelle routine et encore grâce à tes articles je pense me tourner vers le soin eve d'esthederm pour le soir et le matin le skin rescuer de khiel's ainsi qu'un sérum sans silicones mais encore à déterminer ^^
    Bref un grand merci pour la qualité de tes articles et pour tout ce que j'ai pu apprendre depuis que je suis ton blog ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou miss,
      merci beaucoup, ça me fait chaud au coeur <3

      Supprimer
  5. Merci beaucoup pour cet article. C'est typiquement ce que j'apprécie sur ton blog, c'est quand tu apporte un peu de technicité sur les produits que tu utilise. Sinon peux tu develloper le "fond de teint couvrant + eau micellaire au coton le soir", c'est une combo qui flingue la peau " ? Parce que c'est exactement ce que je fais :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Alex,
      alors l'eau micellaire est un produit qui doit être obligatoirement rincé malgré ce que l'on peut entendre, j'avais fait un article sur le sujet il y a quelques années : http://www.kleo-beaute.com/2011/09/leau-micellaire-rincez.html
      C'est un produit à usage ponctuel, il a été développé pour cela, l'adopter au quotidien comporte certains risques (dessèchement de la peau à la longue, sensibilité accrue), mais surtout ce n'est pas suffisant pour bien nettoyer la peau du maquillage liposoluble (fond de teint, par exemple). Si tu fais le test avec une brosse nettoyante, tu verras qu'après le passage de ton coton, il en reste plein encore (j'avais fait le test, c'est assez impressionnant). D'autre part, l'utilisation des cotons est également assez irritante pour la peau, tu frottes, tu tires, c'est pas très délicat même si sur le coup tu ne t'en rends pas compte. Pour moi, le démaquillage à l'eau micellaire sans rinçage est bien plus agressif qu'un double nettoyage de type "huile + mousse", le fait de dissocier le lipo et hydro soluble, certes, ajoute une étape mais préserve bien mieux la peau.
      En résumant, quand tu nettoies ta peau à l'eau micellaire, à la fois tu n'élimines pas la totalité de ton maquillage qui traine donc dans les pores et les bouche à la longue, puis, en bonus, c'est très irritant à long terme car une eau micellaire contient des détergents et c'est comme si tu laissais une infime couche de savon sur ton visage. J'en ai toujours de l'eau micellaire dans ma salle de bain, c'est un produit fort utile et bien pratique mais pour l'usage pour lequel ce produit a été créé, pour retoucher des petits bavures lors du maquillage, pour se refaire le teint avant de sortir, pour se démaquiller à la va vite un soir par semaine si besoin, occasionnellement donc !

      Supprimer
    2. Alors j'ai une question: que conseilles-tu pour un démaquillage des yeux optimal ?

      Supprimer
    3. hello,
      perso, je démaquille à l'huile (en étape 1 donc), puis si jamais j'ai besoin de parfaire (si le maquillage des yeux chargé, par exemple), je passe un démaquillant bi-phasé pour les yeux que j'ai toujours sous la main

      Supprimer
    4. Pourras-tu nous faire un post sur le démaquillage stp ? Merci !

      Supprimer
    5. @Gegp : tu le trouves ici : http://www.kleo-beaute.com/2013/06/conseil-double-nettoyage-visage-pour-peau-nette-sans-defauts.html

      Supprimer
    6. J'allais justement poser la même question qu'Alex ! Enfin presque... Je n'ai pas le droit à l'eau sur le visage (je ne la supporte pas, le calcaire non plus) tous les jours. A vrai dire moins elle touche mon visage mieux il se porte. J'ai donc des produits nettoyants type micellaire (qui portent la mention "physiologique", c'est peut-être du flan mais il y a le côté rassurant du terme.)

      Parfois, je porte un peu de BB crème Erborian (que je pose avec légèreté, je préfère unifier en transparence). J'utilise une solution micellaire physiologique pour me laver/démaquiller le visage. Puis je finis avec une lotion apaisante physiologique pour rincer/vérifier que toute la bb crème est partie.
      Est-ce que ton analyse vaut aussi pour ce type de combo ? :/

      Supprimer
    7. coucou Vi,
      si tu as une vraie intolérance à l'eau (vraie dans le sens que tu as des manifestations cutanées autres que le "ça me tire la peau", car là ce n'est pas une intolérance), dans ce cas j'ai bien peur qu'en effet tu n'aies pas d'autre solution. Mais oui, mon analyse reste le même, une eau micellaire / démaquillante contient des détergents (savon), l'utiliser tous les jours agresse la peau de façon lente donc invisible sur le court terme. Il reste un fin film sur la peau, ça irrite à long terme

      Supprimer
    8. P.S.: tu peux relire mon article sur l'eau démaquillante, je l'ai donné en lien plus haut dans ma réponse à Alex

      Supprimer
    9. Bonjour Kleo,

      merci pour ta réponse :)

      L'eau, un grand débat ! ça tire, mais en plus, ça me provoque instantanément des plaques de sécheresse qui pèle dans la seconde. Magie & Glamour.

      Je n'ai pas pensé à préciser que je ne supportais pas le savon (en plus d'autres choses, bonjour je suis un boulet).
      Enfin du coup mon nettoyant visage ainsi que la lotion sont "sans savon, sans alcool, sans colorant, sans paraben". C'est tout simplement du La Roche Posay.

      J'avoue avoir fait plus attention aux silicones dans les crèmes de jour en utilisant du Avène. Au début c'était sympa puis ensuite, je trouvais que j'avais pas mal de petites imperfections (rien d'horrible, mais un peu trop fréquemment à mon goût). Comme j'ai eu un doute, je suis passée à des crèmes bio (celles de Jonzac). Et effectivement, il y a eu un changement !

      Supprimer
  6. Cela fait plus d'un an que je suis passée au sans silicones, et me cheveux sont beaucoup plus beaux maintenant.

    Maintenant, il y a aussi un amalgame avec le "sans silicones". En effet, certaines marques s'en vantent, mais mettent d'autres ingrédients qui ont les même propriétés gainantes et occlusives . C'est le cas des ingrédients finissant pas -monium chloride notamment.

    C'est le cas des produits leonor greyl, john master organics et compagnie ... qui attirent des client(e)s avec l’appellation "sans silicones" mais qui mettent un ingrédient d'une autre famille faisant le même boulot (et les mêmes dégâts)

    Ayant un lush à coté de chez moi, je me procure les produits capillaires chez eux. Je ne suis ni anti-sulfate, ni anti-paraben, juste anti agents filmogène. (par ailleur, il me semble que leurs shampoings solides ne contiennent pas de paraben)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou miss,
      je partage ton inquiétude concernant le fait qu'on peut "tromper" le consommateur en remplaçant les silicones par une autre molécule non pas moins occlusive (c'est ce que je reproche au remplacement des parabenes, d'ailleurs). En même temps, pas totalement d'accord avec toi sur certains points. Par exemple, Leonor Greyl n'a jamais revendiqué le "sans silicone" dans le sens que tu ne trouveras pas cette appellation sur leur packaging, c'est juste qu'il n'y a pas dans leurs formules, on le sait si on regarde la liste INCI, mais en aucun cas c'est leur argument de vente, ils en parlent pas. Puis, je ferais également assez attention à la chasse aux agents filmogènes car c'est super ambiguë ... Des huiles végétales pures sont filmogènes, le beurre de karité pur est filmogène ! Donc faire un amalgame entre filmogène et mauvais / pas naturel n'est pas correcte car beaucoup d'ingrédients naturels sont tout aussi occlusifs, c'est justement l'art de la formulation de faire des associations propres qui permettent à la peau de respirer. Sinon, cette histoire des silicones-bis ("monium") n'est pas claire du tout pour moi, je vais essayer de me renseigner d'avantage dès que je croise des spécialistes car pour le moment les infos que j'ai pu trouver ne sont pas hyper argumentées scientifiquement parlant (mais méritent tout à fait d'être creusées, on est d'accord !)

      Supprimer
  7. Un article très intéressant sur un sujet souvent traité avec idéologie : les pro-bio, naturels qui crient haro sur les silicones ou les parabènes mais se retrouvent à se mettre des produits maison sans conservateurs pleins de germes sur la peau ou à avoir des crèmes avec des remplacements de parabène dont on ne sait pas grand chose niveau toxicité... Je recherche moi-même personnellement des produits bio et naturels le plus souvent mais je veux aussi que l'on me prouve que leurs composés sont étudiés comme une molécule chimique, que leur inocuïté est prouvée et que le produit dit naturel est sûr pour ma peau et ma santé.
    c'est en cela que je me tourne vers des marques comme REN, grown alchemist ou tata harper... mais je ne suis certaine de rien car je ne m'y connais pas vraiment en molécules et science cosmétique. merci de faire un point clair informé qui peut permettre à chacun et chacune de choisir ses soins et produits cosmétiques en conscience et connaissance.
    marieTT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Marie,
      on est d'accord, toute idéologie peut importe sa nature est basée sur la foie aveugle, quelque chose qui ne supporte aucun argument car "de toute façon ils nous mentent", donc j'ai laissé tomber les discussions avec les ayatollah car que veux-tu répondre aux gens qui te disent "tout le monde sait que ça donne du cancer", et que "tous les scientifiques sont financés pour nous tuer". Bon voilà quoi :) Oui pour se poser des bonnes questions et changer là où on c'est vraiment nécessaire, non à la propagation des bruits sans fondements

      Supprimer
  8. Article très interressant. Je comprends maintenant pourquoi j'avais des boutons avec ma crème de nuit - je viens de checker et y'a des silicones ...
    J'avoue que je fais pas trop attention aux silicones dans les produits visages mais maintenant que tu expliques que ça bouche les pores et file des boutons je ferai attention.
    Par contre pour les cheveux après avoir fait une croix au début sur les silicones et paraben contenus dans les shampoings/soins, j'ai finit par passer au bio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu peux en effet regarder sur quelles crèmes tu fais des réactions de ce type (avec ou sans silicones, si avec dans quelle proportion, est-ce que les silicones sont tout en haut de la liste), puis essayer des crèmes qui ne contiennent pas de silicones pour voir si ta peau apprécie mieux, ainsi tu pourrais savoir si ce sont bien les coupables

      Supprimer
  9. J'ai une petite question pour toi : qu'en est-il de l'impact des silicones sur l'environnement ? Est-ce que les silicones sont très polluants, que ce soit lié à leur production ou bien au moment de leur dégradation ?
    Pour moi c'est un sujet important, et je lis là-dessus un peu tout et son contraire...

    Sinon je n'ai pas de réaction acnéique quand j'utilise des produits qui en contiennent, mais sachant qu'ils n'ont pas d'effet soin, j'évite les crèmes qui en sont bourrées. Avoir la peau super douce tant que je porte une crème pour voir cet effet s'envoler dès que je me lave, ça ne m'intéresse pas tellement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou :)
      c'est un point que j'ai voulu aborder, mais finalement j'ai laissé tomber car il n'a pas de lien directe avec ce qui nous inquiète le plus, la santé de notre peau et l'utilité de cette molécule dans le soin. Sinon, tu as tout à fait raison, les silicones ont un impact négatif sur l'environnement, c'est une molécule peu biodégradable et c'est d'ailleurs pourquoi cela me pose problème car certaines marques qui se veulent naturelles en font usage (si on est naturel et donc soucieux de la planète, pourquoi alors utiliser une molécule aussi polluante ?). En même temps, l'industrie cosmétique apporte une goutte d'eau dans ce domaine car ce n'est pas le plus gros polluant de ce point de vue (l'industrie non cosmeto utilise beaucoup plus de silicones que la beauté). Donc idealogiquement parlant, oui c'est mauvais, realistiquement parlant, le poids pondérant de la beauté dans l'utilisation des silicones est infime. Mais il existe ... à réfléchir donc

      Supprimer
    2. je viens d'ajouter le passage sur l'environnement, tu as raison, c'est important d'aborder le sujet sur ce point également parce qu'il y a des marques qui nous font un beau discourt sur le naturel et ne se gênent pas pour les silicones

      Supprimer
    3. Merci pour ton article très bien fait, comme Lulle je regrettais que tu n'aies pas abordé l'impact des silicones sur l'environnement... C'est bien de prendre soin de sa peau, mais de sa planète aussi, et je trouve important que tes lectrices connaissent cette partie là aussi. :) Même si c'est peut-être minime, pour moi c'est comme ne pas aller voter car on pense qu'une petite voix ne changera rien du tout... Enfin je dis ça dans le sens où le moindre petit geste compte. Et si ça peut contribuer les filles à choisir des sérum/crèmes de nuit sans silicones, que les marques finissent alors par se bouger... On peut aller dans le bon sens pour nous et la planète ! :)

      Supprimer
    4. @Laetitia : je suis d'accord avec toi, j'avais juste peur que l'article était tellement long que personne n'aura courage de le lire :) Mais j'ai ajouté le passage sur l'environnement, c'est très important en effet !

      Supprimer
    5. Merci pour ton ajout ! Tout est si bien dit que les lignes défilent sans qu'on s'en rende compte. :)

      Supprimer
    6. Merci beaucoup pour ta réponse et pour l'ajout de cette thématique à ton article ! :)
      Ca me conforte dans l'idée qu'il vaut mieux éviter les silicones chaque fois que c'est possible.

      Supprimer
  10. Merci pour nous avoir éclairée le mieux possible.

    Mais en ce qui concerne le fond de teint couvrant comment bien l'eliminer le soir pour qu'il ne soit pas nocif si l'eau micellaire ne suffit pas ?

    Merci beaucoup pour ta réponse.

    Laureen

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      Alex a posé la même question plus haut, je viens de lui faire la réponse :)

      Supprimer
  11. Merci pour cet article synthétique, précis et détaillé!
    Comme toujours ton approche des cosmétiques est très intéressante: elle nous permet de mieux comprendre ce et comment on consomme, ce qui est fort appréciable

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cet article. Enfin quelque chose d'informé, ça change... Pour ma part, je fonctionne comme toi, je tolère les silicones dans certains produits mais je les refuse pour d'autres. Mais cela n'empêche pas que je me pose encore des questions, et je n'ai pas tout résolu! Par exemple: quid des silicones dans certaines crèmes qui contiennent des AHA? Je pense par exemple au fluide liérac prescription, et je me demandais si ce n'était pas un peu contradictoire de mélanger d'une part des acides de fruits avec un agent de texture qui fait un filtre sur la peau... Autre question: je crois que la crème l'occitane divine contient des silicones; il me semble que tu l'as utilisée en crème de nuit. J'avoue que je ferais bien la même chose mais j'aurais quand même bien voulu connaître ton avis! Merci d'avance pour tes réponses (toujours très claires et utiles!)! Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Marion,
      alors dans l'ordre :)
      Concernant les silicones + AHA, je me suis posée la même question et j'ai pu en discuter avec une marque, en gros, ils disent qu'au moment d'application les plus petites molécules pénètrent sans problème (principes actifs) alors que les plus grosses (silicones / acides hyaluronique du haut poids moléculaire) restent sur la surface. Les silicones n'empêcheraient donc pas la pénétration d'autres molécules; en même temps, quand j'ai demandé s'ils ont des tests qui le prouvent, ils n'ont rien ... Je pense pourtant que c'est assez simple de mesurer sur un morceau de peau artificielle combien de principes actifs pénètrent avec une formule sans silicones et combien pénètrent avec la même formule mais avec les silicones. C'est quand même hyper facile à faire mes personne ne le fait ...

      Concernant les crèmes de nuit et les silicones. Alors ma conviction personnelle c'est qu'il faut les éviter ! Mais, parfois, j'ai tellement envie de tester un soin que je me dis tant pis, je verrai bien. Surtout que j'ai aussi une dimension à laquelle on ne pense pas toujours, j'ai un blog donc forcement pour l'alimenter je teste différentes marques / crèmes et peu de crèmes sont sans silicones ... je ne peux donc pas m'arrêter à une marque et de rester que la dessus (d'ailleurs, je m'ennuierai grave :). Puis, comme je disais dans l'article, il y a des silicones et des silicones, il y en a qui ne me font aucun effet négatif (ceux de shiseido, du groupe Lauder), donc parfois je me lance à mon risque et péril. Par exemple, récemment j'ai voulu tester la crème anti-âge de nuit de filorga (il y a des silicones), je me suis couverte de boutons, j'ai arrêté. Je vais la refiler car, par exemple, ma maman a la peau sèche et ne fait jamais de réaction à l'effet occlusif d'un soin. En ce moment même, je suis en train de tester enlighten de Lauder, une gamme qui m'intéresse énormément mais j'ai découvert qu'il ya des silicones ... bon, je suis déçue, certes, mais je continue le test malgré tout. Il y a quad même une bonne partie de population qui n'est pas concerné et je pense aussi à eux. En même temps, quand je vous parle d'un soin, j'indique toujours si oui ou non il contient des silicones, car c'est hyper important à mes yeux, en plus les marques nous lisent et je pense que ça commence à rentrer dans leurs têtes.

      Supprimer
    2. Super, merci pour ta réponse! Pour l'occitane, je crois que le plus simple, c'est effectivement d'essayer. Ma pauvre peau ne supporte pas grand chose, mais c'est une marque qui me plait, et je profiterai des tailles voyages qu'ils proposent de temps à autre pour tester..

      Supprimer
  13. Très sympa cet article! Ca fait du bien de faire le bilan de temps en temps avec tout ce qu'on peut entendre ou lire ces temps ci ^^

    RépondreSupprimer
  14. Merci beaucoup, ce fut très instructif et très utile!

    RépondreSupprimer
  15. Je partage entièrement ton avis ; merci de m'avoir confortée dans mes opinions.

    RépondreSupprimer
  16. Super article ! Ta précision et ta rigueur scientifique font de ton blog un réel plaisir quotidien, et je ne parle pas seulement de ce post en particulier.

    Je n'ai toutefois pas compris pourquoi le combo fond de teint couvrant et eau micellaire au coton flinguait la peau, merci de m'éclairer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      alors il y a eu d'autres filles qui se sont posées la même question, j'ai fait la réponse dans le commentaire à Alex (plus haut dans le fil) :)

      Supprimer
  17. Merci pour cet article clair et très intéressant. Comme tu l'expliquais, le fait qu ele maquilllage contienne des silicones ne me gêne pas puisqu'on le démaquille. Par contre , je préfère opter pour des soins qui en sont dépourvus (surtout ceux du soir). C'est d'ailleurs la raison principale qui a fait que j'ai résisté à dépenser une fortune dans le fameux Utlimune de Shiseido qui est soit-disant révolutionnaire et dont beaucoup de monde parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou miss,
      alors shiseido utilise les silicones volatiles d'après eux, pour ma part, je n'ai jamais fait de réaction à leurs soins malgré la présence des silicones. Mais je t'avoue que je serai ravie si un jour ils formulent sans !

      Supprimer
  18. Merci pour cet article complet qui remet bien les choses à leur place! :)
    J'ai exactement la même façon que que toi d'aborder les choses. Ayant une acné hormonale en ce moment, je n'ai pas le choix de toute façon! ;)
    Et pour mon cuir chevelu, c'est l'horreur aussi: les silicones qui s'accumulent dessus me déclenche des irritations et ça me gratte horriblement puis ça finit en pellicules... Génial! :(

    Quelques questions:
    En tant que consommatrice, ce n'est pas évident de lire une formule.
    Existe-t-il quelque part une liste des silicones employées dans les produits cosmétiques? Comment les reconnaître dans une liste INCI?
    Pour ma part, je regarde les mots qui finissent en -one et en -ane, mais je ne suis pas sûre que ce soit la bonne technique...
    J'ai la chance d'avoir un background dans les cosmétiques mais je me dis qu'il y a certainement d'autres molécules apparues sur le marché depuis que j'ai fini mes études (ben oui, ça fait plus de 10 ans maintenant, ça commence à dater).
    Enfin, tu évoques dans ton article des soucis liés aux silicones volatiles. Quels sont-ils?

    Je te remercie en tout cas pour tout le travail que tu fournis pour l'écriture de tes articles. Ton blog est excellent et c'est toujours une mine d'informations précieuse! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Bonnie,
      j'avais mis les deux plus couramment utilisés dans l'article ! Ils sont toujours les mêmes, depuis 10 ans :) Comme je le disais, le nom de famille reste inchangé mais la qualité de la molécule a évolué. Concernant les soucis liés aux silicones volatiles, je n'ai pas réussi à obtenir une réponse claire, si j'ai bien compris c'est plus un souci lié à la pollution environnementale qu'à la santé de la peau

      Supprimer
    2. Ah d'accord, je me disais qu'il y avait peut-être eu d'autres silicones entre temps. Bon au moins, c'est plus facile pour les repérer comme ça! ;)

      Dans mon cas, même si la qualité de la molécule a évolué, je préfère tout de même m'abstenir, c'est plus sûr! ;)

      Merci beaucoup pour ta réponse! (ça me faisait penser que c'est le type d'article qui doit te prendre vraiment beaucoup de temps: pour l'écrire d'abord mais tu assures aussi le "service aprés-vente", bravo! :) )

      Supprimer
  19. La partie sur les parabens m'a bien fait rire, étant allergique aux parabens, je suis vraiment heureuse de cette erreur. Avant, il y avait 2 crèmes qui me convenaient et pour le maquillage, c'était l'horreur (je crois que j'avais un mascara et un ral à cause des dits parabens).
    Pour les silicones, je n'en mets jamais sur mes cheveux et j'évite pour les soins car j'ai eu de l'acné.
    En tout cas, très bel article!

    RépondreSupprimer
  20. J'ai la même expérience que vous sur ce sujet, je suis une fille à boutons et tente de les éviter, comme beaucoup d'entre nous.J'ai quitter Lauder pour cela. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Florence,
      c'est justement là où je trouve que les marques sous-estime complément le phénomène ! La consommatrice qui a eu des soucis de ce type se détourne tout simplement de la marque, elle ne lui envoie pas de compte rendu. Donc les marques n'ont aujourd'hui aucun moyen de mesurer combien de consommatrices s'en vont parce qu'elle regardent (de plus en plus) les compositions, voient qu'il y a des silicones, déposent la crème sur l'étagère et vont acheter une autre.

      Supprimer
    2. Vous avez raison, je ne l'ai pas dit et je ne le dirais pas. Je suis fatiguée de mes "aventures" avec les marques. Dernière "aventure" en date,avec la maison Lauder (il y en a eu d'autres). Il y a un mois , je vois arriver sur leur site, les parfums "AERIN". Très contente, je leur écris pour savoir si le maquillage va suivre. Trois semaines plus tard, je reçois la réponse( quand j'ai vu qu'ils étaient long pour répondre, j'étais contente , me disant qu'ils se renseignaient). Quelle ne fut pas ma déconvenue en découvrant comme réponse que Aerin n'était qu'une marque de parfum.Comme je vous le dis, je suis fatiguée, je n'ai pas eu le courage de leurs dire que Aerin est une lifestyle brand et que la petite fille d'Estée avait commencé sa marque par le lancement de produits de maquillage.Je suis désolée de le dire , mais de nombreuses personnes travaillant pour des marques , ne savent pas ce qu'elles vendent et ne connaissent, ni l'histoire, ni le contenu actuel de leur marque. En ce qui concerne Lauder, il suffisait à la personne de taper sur google: esteelauder.com ,de cliquer sur l'onglet Aerin pour découvrir le contenu " beauté " de la marque. Bon week-end.

      Supprimer
    3. bonjour Florence,
      je comprends votre déception, c'est en effet fatiguant car en recevant la réponse pareil on se demande si c'est la peine qu'on les contacte ... Peut-être que la personne vous a répondu de sorte parce qu'elle savait que le maquillage n'allait pas suivre et c'était pour elle une façon de couper court à la discussion, je ne sais pas ... en tout cas ce n'est pas correct, je vous l'accorde

      Supprimer
  21. De loin le plus bel article que j'ai lu sur le sujet !!! Merci pour ce travail de recherche et de redaction.

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour cet article, très intéressant comme toujours ;)

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour,
    merci pour cet article passionnant. Je ne suis pour ma part pas une adepte du bio, ni particulièrement à la recherche absolu du sans ceci ou sans cela, mais c'est un sujet passionnant et tellement obscur pour qui ne s'y connait pas.
    J'essaie de comprendre ce qui peut être bon ou non pour ma peau, et tes articles m'éclairent très souvent, et j'aime beaucoup ton approche construite et argumentée sur ces sujets là.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,

    Alors un grand merci pour ton billet, très détaillé.

    Cela n'a pas été du tout rébarbatif de le lire car il est très instructif et écrit de façon à ce que se soit accessible aux néophytes en la matière comme moi !

    Cela a dû te prendre beaucoup de temps à le rédiger.

    Alors j'ai "tout bien compris " ^^ et j'ai surtout compris mes erreurs d'achats et de jugement sur certaines molécules.

    En bon "mouton " j'ai évité les produits contenant du Paraben et sans ton billet je n'aurai pas su le fin mot de l'histoire.

    Encore une fois, une information non vérifiée, relayée hâtivement et mal interprétée peut faire beaucoup de dégâts.

    Ton article me permet de comprendre où les silicones "ont leurs places " et là où elles sont indésirables ou à éviter.

    Ainsi je comprends pourquoi mon choix de pré serum est mauvais avec le DDLM de clinique :( encore plus car je le mettais le soir aussi.
    Heureusement que ton billet sur les pré sérum est tombé alors que je commençais cette nouvelle routine depuis 1 semaine avec ce produit !

    Merci pour ton article, on est nombreuses à apprécier ce genre de revue.
    Je suis loin d'avoir la prétention de toujours tout comprendre mais s'instruire en beauté c'est que du bonus !

    Belle Journée

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour cet article très intéressant et très complet, comme toujours! C'est un réel plaisir de te lire, on sent que tu connais bien le sujet et que tu as cherché de l'information, t'es documentée etc....

    RépondreSupprimer
  26. Kleo, j'aime beaucoup ton article ainsi que tes réponses dans les commentaires.

    Je vais mettre un lien vers ton article sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  27. Bravo et merci pour cet article! Il est très cohérent "scientifiquement", ce qui n'est pas le cas de tous les billets qui abordent ce problème. On voit que tu as une formation scientifique et pas seulement beauty addict. En tout cas j'ai suivi ton conseil pour le démaquillage: depuis une dizaine de jours je me démaquille à l'huile végétale puis je nettoie avec le pain dermatologique avène. Et en effet, fini les plaques de fond de teint qui ne partent pas, l'irritation du mouchoir/coton pour enlever le lait démaquillant....

    RépondreSupprimer
  28. Salut,
    Merci pour toutes ces informations.
    Personnellement, j'essaye d'éviter les silicones surtout pour la planète, car ce truc n'a à mes yeux pas sa place dans les produits de beauté et aussi, car bien souvent, les produits qui en contiennent font des trucs bizarres sur ma peau : grumeaux la dernière fois (trop bizarre) et plus souvent, bouton. Je remarque aussi que les crèmes sans ne sont pas d'une texture si différentes pourtant...
    A plus,

    RépondreSupprimer
  29. J'ai beaucoup apprécié ton article et c'est un sujet qui est beaucoup évoqué dans les magazines spécialistes dans le domaine de la beauté. Le seul reproche que j'avais à faire était surtout sa présence dans les produits capillaires et les soins visages également sauf un soin ou plutôt un produit utile : le blur. Je ne penses que le phénomène Silicon-Free soit retentissant qu'il y a plusieurs années et pour qu'on l'utilise dans des soins flouteurs sans grandes peur de la part des consommateurs, je ne penses pas que ça soit le plus intriguant en ce moment.

    Je prédis par contre un très mauvais avenir aux billes de silice (j'espères ne pas me tromper) utilisé dans les gommages et qui polluent énormément les eaux (notamment aux États-Unis) et qui se voient remplacer de plus en plus par des produits biodégradables telles des coques de noyaux d'abricot etc...

    Ps. Toujours au sujet des silicones, est-il possible qu'une formule Acne-Free contienne des silicones (je me suis toujours posé la question ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello,
      pour les gommages, c'est pas vraiment le cas. Les éclats naturels sont, certes, biodégradables, mais ils sont ultra agressifs pour la peau. La bille de polyéthylène est lisse et ronde, elle n'abime pas la peau. Les éclats des coques sont irréguliers et aiguisés et causes des dommages non visibles à l'oeil nu mais se sont des micro lésions qu'on peut parfaitement voir au microscope. Je déconseille fortement les gommages aux éclats naturels. Puis, la production de polyéthylène est juste gi-gan-thesque (industrie de beauté est rien à côté des autres industries), dire que à cause des gommages les aux des Etats-Unis sont polluées ... je sais pas, excuse-moi pour le "pas glamour", c'est comme dire qu'il faut interdire les chats et les chiens parce que leurs pets trouent la couche d'ozone, une approximation proche du délire :)

      concernant les silicones dans l'acné - free, ça me parait difficilement possible ... mais connaissant certaines marques (et comme il n'y a aucune réglementation spécifique là dessus), tout est possible

      Supprimer
    2. Je te disais ça surtout parce que c'est ce que j'ai lu dans un magazine reconnu dans le domaine de la beauté donc voilà, mais c'est clair que la production doit être monstrueuse. Pour les précisions sur les éclats naturels, je ne le savais pas non plus. Du coup, j'penses que le mieux seront encore les gommages mécaniques dans ces cas-là.

      En tout cas, j'aimes bien débattre sur ce genre de sujet, ça permets de remettre les choses dans leur contexte :3

      Supprimer
    3. le mieux c'est les gommages enzymatiques, sans grains :)
      sinon, les "magazines reconnus" écrivent parfois de telles âneries que ça fait mal au crâne, j'ai fait mes études dans le domaine limitrophe à l'écologie et en 3 eme années je devais choisir entre me spécialiser dans l'écologie ou partir plus vers l'économie / marketing (dans le domaine lié à l'écologie de toute façon). Ma thèse (désolée, je ne sais pas comment on appelle ce truc de fin d'études en France) était sur les calculs des risques économiques des stations hydrauliques en tenant compte, bien sur, de l'impact écologique. Donc j'ai une vague idée de ce domaine ce qui me permet de réaffirmer qu'ils ne faut pas croire que parce que c'est dit dans un magazine, que c'est vrai (si tu savais le nombre d'aberrations sur ces sujets que j'ai déjà vu passer à la télé) Si tu isoles la production des billes de polyéthylène utilisées dans gommages et mesures leur impact sur les eaux aux Etats-Unis, je te donne ma main à couper que c'est invisible (entre nous, ils devraient commencer par signer le protocole de Kyoto, car ils sont le plus gros pollueur de la planète et surtout maintenant avec le gaz de schiste, avant de s'occuper des billes dans les gommages, quand tu penses où est le gommage et où est le gaz de schiste ... relativisons quoi :).

      Supprimer
    4. Oui, c'est clair. Ps. Je viens de me rendre compte que j'ai écrit gommage mécanique en pensant gommage enzymatique. Oups :/

      Supprimer
  30. Merci pour cet article très intéressant ! Je faisais attention à mes shampoings, je vais être plus attentive à mes soins désormais !

    RépondreSupprimer
  31. Salut !
    Je voulais juste savoir si des marques comme Clarins ou Clinique qui se revendiquent particulièrement respectueuses de la peau pouvais être occlusives ? Je sais que leur produits contiennent des silicones mais sont ils comedogenes ? Ne vaut il pas mieux se tourner vers les soins bio ? Merci beaucoup de ta réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello,
      oui les soins Clinique et Clarins contiennent les silicones. Après, il ne faut pas confondre le respect de la peau dans le sens non allergène, et les silicones. Pour eux (marques), il n'y a aucune contradiction entre le fait d'utiliser les silicones et se revendiquer respectueux. Ils respectent avant tout la sensibilité de la peau, encore une fois, l'allergie n'a strictement rien à voir avec le mécanisme d'acné. Pour les tests de non comedogenité, ils n'ont pour moi hélas aucune valeur réelle car ils ne prennent pas en compte le possible effet occlusif d'un soin, tous les produits cosmétiques sont indiqués non comedogènes ce qui ne m'empêche pas d'avoir des boutons quand je les utilise ... Pour le bio, c'est vraiment chacun décide pour soi. Moi je ne suis pas fan pour plusieurs raisons, j'avais fait un article ici : http://www.kleo-beaute.com/2012/09/les-soins-bio-mythes-ou-merveilles.html

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour ta réponse ! Je lis ton blog régulièrement avec grand plaisir, bisous

      Supprimer
  32. Merci pour ce très bel article, c'est réjouissant de lire un contenu aussi complet !

    Je suis totalement d'accord pour les crèmes, je suis fidèle à une seule marque, je ne veux plus revoir mon visage abîmé comme il l'a été par des soins qui ne lui conviennent pas. Adieu les silicones pour les crèmes donc, mais aussi pour les fonds de teints, eux aussi me défiguraient.

    En revanche, j'en utilise en finition sur les pointes des cheveux, je n'ai pas encore trouvé le soin abordable / efficace / qui sent bon pour le moment. Je ne peux pas m'offrir du Christophe Robin, alors en attendant, je mets du Revlon qui contient de bonnes huiles, mais aussi du silicone.

    Cécé

    RépondreSupprimer
  33. Depuis le temps que je te suis, j'ai appris à distinguer silicone et silicones, à faire la différences aussi entre les types de produits qui les utilisent. Du coup, jamais en crème de nuit, mais oui pour le fond de teint, et jamais pour les cheveux, un peu comme toi en somme. Bon après mes convictions personnelles pour un monde plus propre me poussent a les fuir tout court désormais, mais ça c'est une autre histoire ;)

    RépondreSupprimer
  34. Article très intéressant, j'ai beaucoup aimée ton approche de la chose. J'ai une amie qui me disait "le paraben est à la peau, ce que l'amiante est aux poumons !" Tout en prenant la pilule, faisant le regime Dukan ( soupçonné comme la pilule de favoriser l'apparition de cancers du sein ) et en habitant près d'une antenne de réseaux téléphoniques... LOL
    Bref, je pense qu'il ne faut pas prendre tout au pied de la lettre et également apprendre à connaître sa peau et son corps, personnellement je ne supporte pas les silicones à long terme, si je met une base siliconée ou un fdt avec du silicone je ne ferais pas de boutons tout de suite mais au bout de 4/5 jours d'utilisation.
    Encore une fois tout dépend de chacun.
    En tout cas j'ai beaucoup aimée que tu parle de la tendance qu'on les marques à nous donner ce que l'on veux sur le moment, même si c'est inutile, juste pour le commercial quoi.
    Enfin bref, à bientôt, continue comme ça c'est toujours un plaisir de te lire

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour !

    En retard sur des articles ^^'.

    Merci de cette article complet ! Du temps que tu as pris pour nous renseigner, nous informer !

    Je découvre pour les crème de nuit, sérum, j'y pensais pas vraiment, j'y ferai gaffe maintenant !
    Pour les cheveux comme j'ai déjà shampoing bio, même si là aussi faut faire attention aux compo tronquées !
    En tout cas cet article est clair et j'ai tout compris lol

    Bye !

    RépondreSupprimer
  36. Cocooning_addict4 mars 2015 à 11:27

    Hello !

    Je te lis mais je commente assez peu... C'est l'occasion ^^
    Je suis apprentie coiffeuse et assez concernée par ces questions, étant donné que je suis à la fois acheteuse (normal en passant mes journées au milieu de produits de beauté ^^") et vendeuse. J'avais entendu parler de cette chasse au paraben via certaines clientes mais n'avais pas eu le temps de faire des recherches plus approfondies, je comprends mieux, merci ! :)

    Par contre j'aurais un point à ajouter, étant donné que j'ai pu papoter avec divers professeurs/représentants de marques au niveau des produits capillaires ^^ (Même si c'est à prendre avec des pincettes, hein, c'est juste ce qu'on m'en a dit)

    Donc il y aurait deux types de silicones : les silicones lourds (utilisés dans les produits type grande surface) et les silicones dit volatils, utilisés dans les produits pro/vendus en salon, et qui partiraient au lavage. Et donc non nocifs pour le cheveu, étant donné qu'ils ne restent pas dessus...
    Je vois pas mal la différence sur les clientes d'ailleurs, celles qui me disent utiliser un shampooing de grandes surface ont souvent une matière limite grasse (et pas du gras type sébum, étant donné que c'est vraiment juste aux pointes), contrairement à celles qui utilisent des shampooings professionnels/de pharmacie/bio.

    Personnellement (et en tant que cliente, hein), j'avoue ne pas être contre. Autant effectivement en crèmes, qui sont censées pénétrer dans la peau, ça me dérange pour le côté étouffant, autant sur le cheveu... Je dois avouer que le fait que le cheveu soit (quoi qu'on en dise) de la matière morte, dans laquelle le soin ne pénètrera jamais que superficiellement, ben ça change les choses. J'ai par exemple un cheveu épais et dont la matière est rêche naturellement... Le soigner ne fera rien, étant donné que c'est sa nature. Donc du silicone pour l'adoucir, j'avoue que ça ne me choque pas.

    Donc voilà ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou :)
      alors je te réponds sur certains points, les marques qui disent que pour les grands surfaces elles utilisent les silicones "lourds" et pour les produits de qualité elles utilisent les silicones volatiles, c'est du très grand n'importe quoi sur le fond (sur la forme j'en conviens qu'elles achètent les matière premières de meilleure qualité pour les shampooings vendus 4 fois plus cher, encore heureux) ! :) En disant cela, elles simplifient beaucoup trop les choses et adaptent tout simplement leur discourt pour que tu saches comment rassurer les clients qui vont te poser ces questions. Dimethicone ce sont des silicones "lourds" pourtant utilisées à profusion dans les produits dits "chers". Les silicones volatiles ne sont pas très bons non plus, ce n'est pas la solution du siècle malheureusement (même si elles sont "meilleurs" que des silicones "lourds" pour les soins).

      Concernant le cheveux comme matière morte, je suis d'accord. Mais la bulbe elle n'est pas morte. Donc en utilisant les shampooings siliconés on étouffe le cuir chevelu. Concernant la longueur, j'avoue que je suis plus laxiste car, comme c'est la partie morte du cheveux, rien de grave à priori. A priori car même si ça n'endommage pas le cheveux, il y a malgré tout l'effet cumulatif de ce film occlusif qui joue sur la brillance de la fibre à long terme, donc ce n'est pas dangereux mais c'est gênant.
      Enfin, j'ai pu rencontrer grâce au blog quelques coiffeurs professionnels (y compris Christophe Robin qui est quand même une référence dans le domaine), tous refusent l'utilisation des silicones peu importe la nature du cheveux. Je pense que ça vaut dire quelque chose

      Supprimer
  37. Bonjour
    Je suis ton blog depuis peu et en suis déjà addict, très bien écrit et toujours intéressant. Moi même j'ai mis longtemps à me rendre compte que c'était les cosmétiques qui me donnaient des boutons. Heureusement pas tous, donc je demande systématiquement un échantillon et je confirme comme toi l'effet occlusif de la silicone sur ma peau.
    Et concernant les shampoings sans silicones il n'y pas photo, cela fait 10 ans que nous utilisons du shampoing bio sans silicone, et le constat est sans appel, cheveux plus doux qui graisse moins vite, mon mari qui avait les cheveux réches avec pellicules sont doux et n'a jamais plus eu de pellicules.
    Voilà mon témoignage.
    Merci encore pour cet excellent blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Juliette,
      merci beaucoup pour ton témoignage ! :)

      Supprimer
  38. J'étais persuadé que les parabens étaient mauvais pour la santé !! Je faisais toujours attention de ne pas acheter de produits avec des parabens (dans la limite du raisonnable et du porte feuille), maintenant je vais vraiment réfléchir à l'utilité du "sans paraben".
    Pour les silicones, j'ai remarqué que mes cheveux étaient plus aériens sans silicones. Tout comme pour les sérums et crèmes pour le visage, j'ai beaucoup moins d'imperfections sans silicones. Pour le reste des produits, ça m'est égal puisque je sais que ce n'est pas mauvais pour la santé.
    Au final, ton article m'a beaucoup appris, je crois que ma façon d'acheter les produits va être totalement différente
    Alexia

    RépondreSupprimer
  39. Merci pour ton article, c'est vraiment un super boulot que tu fais de nous détailler autant les choses. Au moins on a les bases pour juger par nous même de ce qu'on veut ou pas comme produits. Il y a très peu de temps que j'ai entendu parler des silicones et surtout de "l'amalguame" avec les boutons et je dois dire que j'ai vite pris peur au début. Mais après plusieurs lectures d'articles sur ton blog, quelques recherches, je pense comme toi qu'il y a du bon, du moins bon et surtout un juste milieu à trouver. C'est un peu comme l'alimentation, beaucoup de rumeurs, de bruits, de fausses idées donc il faut vraiment être de nos jours un consommateur "intelligent" et prendre du recul sur tout ça, et il faut savoir ce faire plaisir avant tout avec le make up. Je teste des produits naturels et pas naturels et franchement je suis pas convaincue pour l'instant que l'un est plus parfait que l'autre (pour moi en tout cas). Sinon j'avai une question sur la marque MAC, tu disais dans un article ne pas être "fan" de cette marque mais est ce par rapport à la composition des produits ou juste pour leur qualité, positionnement ou autres ? Merci Alyssa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Alyssa,
      Pour MAC, c'est juste siz j'ai été déçue plusieurs fois de suite par la qualité ... Du coup, ça ne m'attire plus trop ... Pour le même prix, je préfère un paul & Joe, par exemple

      Supprimer
  40. C'est drôle je suis en train d'écrire le même article ("Pourquoi je ne déteste pas les silicones") ! Je valide totalement ce que tu dis (à des micro-détails près qui sont plus de l'appréciation personnelle de l'effet silicone), ça fait plaisir de lire ce genre de choses sur les parabènes et les silicones, merci de prêcher la bonne parole !!

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour et vraiment BRAVO et MERCI pour ton travail !
    J'avoue que j'ai commencé, il y a quelques mois, à m'intéresser d'un peu plus près aux soins et au maquillage. Je mets les 2 sur le même plan pour bien faire comprendre qu'il y avait une certaine futilité dans mon intérêt ... Et finalement, au bout de quelques mois, cet intérêt un peu superficiel, un peu "fashion" se transforme en vraie prise de conscience et de questionnement !!
    Et de cela je te remercie tout particulièrement parce que c'est grâce à des articles comme celui-ci que j'apprends, que j'interroge et change mes habitudes.
    Alors merci pour ton travail et j'espère que tu vas continuer longtemps :-)
    Eéonora

    RépondreSupprimer
  42. Coucou Alina :)
    Tout d'abord un grand MERCI pour ton article si bien écrit et rédigé ! C'est grâce à tes conseils que j'ai supprimé les silicones de mes shampoings et j'ai vraiment vu une différence : même si mes cheveux étaient déjà assez "beaux" et "fournis" mais manquaient un tout petit peu de volume, je ne pensais pas qu'ils y aurait une amélioration notable (je pensais juste que les "soins" toucheraient vraiment la fibre au lieu de rester sur le "film silicone") et bien j'ai eu tort : je ne sais pas trop comment le décrire, je les sens juste plus "sains" plus "volumineux" et ils graissent moins vite ! Donc non je ne retournerai jamais en arrière.
    Ensuite dans l'ensemble je partage à 100% ta vision des choses, les éviter là où ils ne sont pas utiles (les soins) mais les conserver là où ils ne font pas de mal (maquillage) et surtout ne pas faire l'amalgame "nocif" et "mauvais" comme pour les parabènes. Je pensais aussi qu'ils étaient dangereux au début puis j'ai appris que non, mais là encore on voit comment les médias et le marketing ont un pouvoir énorme : même moi qui suis scientifique je n'arrive pas à convaincre ma mère, grand-mère etc.. que les parabènes sont inoffensifs ("mais s'ils précisent que c'est "sans parabènes" c'est que forcément ils ont démontré que c'était nocifs pour la santé" hum, hum....)
    Par contre là où je me pose des questions c'est les "remplaçants" des silicones : ont ils le même pouvoir filmogène? Où d'autres effets qu'on ne connaît pas encore...?
    En tout cas merci beaucoup pour ton blog, tes articles et tes conseils qui ont radicalement changé ma façon de prendre soin de ma peau et de me maquiller, tu n'as pas idée à quel point ma peau (et mes cheveux!) t'en sont reconnaissante :')
    Bisous, Anastasia

    RépondreSupprimer
  43. Coucou ma jolie,
    Je te remercie pour cet article tant attendu.
    Tout est un peu plus clair maintenant.
    J'évite les silicones dans les soins pour les cheveux parce qu'ils font graisser mes cheveux à une vitesse grand V mais pour ce qui est du maquillage je les trouve utiles.
    Bravo pour ton article !
    Je te souhaite une belle soirée.
    Au plaisir de te lire ...

    RépondreSupprimer
  44. Coucou Alina :)
    Connais tu des crèmes hydratantes sans silicone non bio ? J'ai beau chercher à sephora je ne trouve pas

    Merci pour ton aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Cécile,
      c'est assez difficile à trouver mais !a se trouve. Je n'ai pas en tête mais tu peux regarder dans mes archives "soins" (menu en haut de la page), je note à chaque fois dans mes "j'aime / j'aime moins" s'il y a des silicones dans le produit

      Supprimer
  45. Bonjour, j' aime beaucoup ton approche des choses et je te suis sur de nombreux points.
    Ayant moi aussi les cheveux fins, j'ai moi aussi arrêté les silicones et j'ai ainsi vu un réel effet sur mes cheveux. Toutefois cela m' a amené vers les shampooings bio que j' utilise depuis bientôt 4 mois et c'est là que ça se corse. Sur cette période je n'ai fait que perdre mes cheveux. Ils étaient beaux, certes, mais je les perdais par poignées malgré le Focapil et les lotions à mettre sur le cuir chevelu.
    Il y a 15 jours je suis allée chez le coiffeur qui a bien sûr utilisé un shampooing conventionnel. Et même si j'ai moins apprécié la texture de mes cheveux, j'ai remarqué que ma chute était moindre. Par curiosité j'ai retenté d' utiliser un shampooing conventionnel mais sans silicone (avec des quats malgré tout) et j'ai l'impression de perdre beaucoup moins de cheveux. Cela ne fait que peu de temps donc j évite d' en tirer des conclusions et en cherchant sur internet je n'ai rien trouvé à ce sujet. Penses tu qu' il se pourrait que les shampooings bio me fassent perdre les cheveux? Je précise que sur 4 mois j'ai utilisé 3 shampooings différents avec toujours une chute importante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Lisou,
      alors je ne vois pas une explication scientifique évidante (surtout que tu dis que tu as changé les marques), mais dans ce cas précis le constat par toi-même a le poids, si tu vois qu'avec tu perds des cheveux et qu'en utilisant les shampooings conventionnels ça s'arrange, laisse tomber le bio pour de bon ! Pour ma part, les shampooings bio rendent mes cheveux catastrophiques, j'attribue ce fait à la forte présence d'alcool dans le bio (remplaçant des conservateurs classiques non autorisés par ecocert) donc j'ai essayé, j'ai pas aimé, j'ai arrêté :)

      Supprimer
  46. Coucou,
    Je te fait une énorme danse de la joie, et je vais construire un temple je pense... Enfin, ENFIN un article sensé sur les Parabens et le Silicone...
    Je suis en école d'ingénieur chimiste/Matériaux. Et quand je lis des articles sur le paraben et la silicone je pleure...
    On est entrain de maudire des produits qui seront nettement moins dangereux que ceux par les quels ont les remplace...Et tout cela sans réel fondement. Quand on aura compris que:
    Les journalistes ne sont pas des scientifiques
    Que le mes mathématiciens ne sont pas médecin
    Que les médecin n'ont aucune reflexion scientifique
    Et que seul les scientifiques peuvent faire de réelle études sur le sujet et en sortir des pourcentages,
    alors le monde sera presque parfait. En attendant, continuons de se plaindre de tel ou tel produit...
    Je n'utilise pas de produits avec parabens car c'est le plus souvent ceux qui n'ont pas de silicone.
    Je banni le silicone de mes cheveux, sauf en masque sur les pointes pour les protéger, de temps en temps car ils ont le mérite de tenir la chaleur, et ce sont d’excellent protecteur pour le lissage!
    Je vire de ma peau les silicones, car j'ai une peau très réactive, ou alors il faut que le produit soit non- comodoigène et encore....
    Voilà voilà, mon roman est fini,
    bisous bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Clem,
      je suis entièrement d'accord avec toi, moi même ayant fait les études scientifiques, entendre certaines choses à la télé me retourne l'estomac (les pires pour moi ce sont des ecolo-politiques, toute la connerie qu'ils peuvent dire ... ça nuit réellement à des vrais ecolos qui eux ne passent jamais à la télé puisqu'ils sont sur le terrain, mais bon, on s'éloigne du sujet. Tout ça pour dire que la confiance aveugle à la télé /(journalistes) mérite être remise en question

      Supprimer
  47. Bonsoir Kléo,

    Je viens de lire ton article, il est hyper intéressant parce que tout ceci nous n'est pas tellement expliqué, et tu t'es parfaitement exprimée.
    Du coup, j'ai eu la curiosité de regarder sur quelques uns de mes produits et j'ai constaté la présence de silicones sur la plupart d'entre eux sauf ma crème pureness de Shiseido.
    Et j'ai été assez choqué de voir que la composition de mon soin purifiant hydratant visage de chez Clinique (gamme anti-blemish solutions) contient du cyclopentasiloxane. Que penses-tu de ça ? J'ai acheté cette crème pour m'aider à combattre ma crise d'acné actuelle ... Est-ce-que je dois m'en débarrasser ? Je trouve très étonnant que Clinique n'évite pas les silicones ... Surtout pour la gamme visant à combattre l'acné ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Emma,
      la plupart des produits soin en pharmacie et parfumerie contient des silicones, c'est malheureusement le cas ... cyclopentasiloxane est le silicone volatile, donc de ce côté là c'est mieux que du dimeticone, ça ne reste pas sur la peau, ça s'évapore comme de l'alcool, tu peux donc utiliser en surveillant bien (si tu vois que ta peau n'aime pas, mets le de côté)

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse, je vais surveiller ça. Je me demandais : Quelle crème de nuit utilises-tu ? La dernière de chez Lancôme me faisait de l'oeil jusqu'à ce que je constate qu'elle contient du Dimethicone ... J'ai du mal à en trouver un qui ne soit pas siliconée et qui ne soit pas anti-âge ... Si tu as un idée, je suis vraiment preneuse !

      Supprimer
    3. coucou Emma,
      en ce moment, j'ai une crème qui en contient (anti-âge), mais juste avant j'avais une routine sans (je vais vous en parler demain, tu pourras avoir des détails, il s'agit de la nouvelle gamme de Darphin)

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...