J'y Etais


Bien évidemment, aujourd'hui je ne peux pas vous faire un article normal, d'autant plus qu'il n'a pas été programmé d'avance donc je l'écris à ce moment même ... Vous savez que je ne suis pas partisane des hommages au coup d'hashtag - il y a quelque chose qui me gène là dedans sans que je puisse vraiment expliquer de quoi il s'agit - à chacun sa manière de réagir, et je le ferai à la mienne, sans de grands discours, en vous racontant tout simplement ce que j'ai vécu hier, puisque j'y étais 





STADE DE FRANCE


Ma vie de famille c'est quelque chose qui n'a pas vocation à être diffusé sur le blog (aucun intérêt particulier, je suis une personne parfaitement banale avec une vie lambda, rien qui mérite d'être mise en lumière sur Instagram), c'est pourquoi vous ne savez pas que depuis quelques jours j'accueille chez moi mon frère, sa femme et un couple de leurs amis. Tout le monde aime le foot, on avait donc décidé pour clôturer en beauté leur joli séjours parisien (ils sont tous de Saint Pétersbourg), d'aller assister au match "revanche" France - Allemagne, le Stade de France et son superbe ambiance méritent d'être vus. 

Arrivés à 20h 40 devant le stade, on était juste puisqu'il a fallu faire 20 minutes de queue avant de pouvoir accéder au spectacle, on était si heureux de ne pas avoir raté la sortie des joueurs sur la pelouse accompagné par les deux hymnes nationaux superbement interprétés par un vrai orchestre. Superbe ambiance, nous et nos chers petits touristes - à fond pour la France bien sur - étaient ravis. Rigolades, discutions avec des voisins, des moments de joie et de désespoirs (ils étaient bons nos bleus ce soir là); puis, 20 minutes après le début du match ...

on avait ... j'allais vous dire entendu mais c'était plus fort que ça, on a entendu mais surtout ressenti une grosse explosion. Je ne vous cache pas que ça nous a fait sursauté mais à aucun moment on a pensé à une vraie bombe, on s'est tous regardé ... nos amis nous ont demandé si c'était normal, on a dit que c'était sans doute un pétard artisanal qui a été explosé juste à côté de notre secteur. Je me souviens qu'il y avait des gens qui se sont levés pour hurler genre "ça suffit les conneries" en pensant comme nous qu'il y avait des petits malins qui s'amusaient à faire peur aux gens. Puisque tout le monde avait l'air assez calme finalement, on a vite été de nouveau absorbé par le jeu. 

Peu de temps après, une deuxième grosse explosion ... Là, j'avoue que moi aussi j'ai poussé un petit coup de gueule, quelque chose dans le genre que si j'arrivais à attraper ce con qui fait exploser des pétards dans le stade et qui nous gâche le match, j'allais lui arracher quelque chose de très important à ses yeux. Mais puisque on a déjà vécu la première explosion, et qu'on a vu que tout allait bien, on s'est assez vite calmé en se disant que la sécurité du stade allait s'en occuper de ce petit faiseur de troubles. 

Pendant le mi temps, juste après le premier but - in extremis - pour l'équipe de France, on a descendu nous prendre un hot dog, mais l'appétit n'était pas vraiment au rendez-vous, on a vite renoncé aidé dans notre choix par la longueur de la queue. Pendant ce temps, on a vu le staff du stade fermer des grilles autour, un petit attroupement des gens qui regardaient dehors sans vraiment savoir qu'est-ce qui se passe, plutôt par curiosité que par l'inquiétude. A ce moment là, il n'y avait encore aucune information ... je me souviens que j'avais pensé à une attaque terroriste, mais plus dans la dimension "ils doivent faire ça en cas d'une éventuelle attaque terroriste" plutôt que "il y a une attaque terroriste", c'était un peu surréaliste à mes yeux. 

Le deuxième mi temps commença de façon assez mou au niveau du jeu, et on avait déjà presque oublié l'histoire des explosions. Je ne saurai vous dire quand exactement, mais il y a eu une troisième explosion, aussi forte que les deux précédentes. Encore une fois, on était un peu inquiets mais plus dans la dimension "grrr, ils nous gâchent le match" qu'autre chose, je me disais que si c'était une vraie bombe l'explosion sera plus forte, les gens hurleraient, bref on s'en rendrait compte. Et c'est peu après qu'on commença à recevoir sur nos téléphones portables les messages de nos amis qui nous disaient qu'il y aurait eu des attaques à côté du Stade de France ...

Petit à petit, les gens autour de nous commençaient eux aussi se rendre compte que quelque chose ne va pas, mais il n'y a eu aucune panique, aucun mouvement de foule, juste quelques échanges entre les voisins pour savoir si eux avaient plus d'info. Puis, on commençait à voir quelques personnes se lever et partir. C'est là qu'on a réalisé que ce qui nous arrive est sans doute réel, que les explosions de tout à l'heure ce n'était sans doute pas des pétards ... 10 minutes avant la fin du match on a décidé de lever le voile nous aussi (à vrai dire, à ce moment là on redoutait plus le mouvement de foule que les terroristes ...) 

A notre grand étonnement il n'y a eu aucun souci pour sortir du stade (ça a été bouclé après notre départ), mais il y a eu pas mal de gens dehors qui ont fait comme nous. Puis, mon dernier espoir comme quoi ce n'était pas du tout ce que l'on pense s'est évaporé quand on a vu une sorte de "couloir" qui a été fait par les force de l'ordre qui pointaient leur fusils sur ... nous, on a même vu quelques personnes marcher les mains levées, c'est la que ma belle soeur a commencé à pleurer (elle est enceinte en plus) en me demandant si on va nous obliger nous aussi à marcher les mains levées. Là, on avait tout compris ...

Après le passage de ce drôle de "couloir", la plupart des gens se dirigeaient vers la station RER, mais on s'est dit que ce n'était pas du tout prudent de prendre le métro (au delà des éventuels terroristes, il suffit que quelqu'un qui crie "une bombe" pour qu'il y ait un mouvement de panique mortel), mais puisque toutes les routes étaient barrées, on a décidé de s'éloigner pour essayer de chopper un Uber. Mission impossible, le service était en surbooking total ... Pas possible non plus de choper une voiture à l'ancienne. 40 minutes plus tard, à notre plus grand bonheur et étonnement, on a réussi à commander un Uber mini van, alleluia ! Lors de l'attente de notre Uber providentiel, on était pas du tout rassuré puisque à ce moment tout le monde pensait que c'était la fusillade autour du Stade de France (on a appris le lendemain que c'étaient des kamikazes) et on croyait que les terroristes était dehors ...

Parait-il qu'il faut toujours un mot de la fin ... Mais l'histoire n'est pas fini justement, puis je n'ai pas vraiment de mots ... Je ne sais pas quoi dire puisque tout me parait d'une banalité presque criminelle ... Dire que le terrorisme c'est pas bien ? Franchement, est-ce qu'on a besoin de le dire ? Dire que la France restera debout ? Mais est-ce qu'on a le choix ? Dire que je ne comprends pas comment dans ce monde les gens arrivent à faire des choses pareilles, ça n'a pas de sens puisque les fous n'ont aucune logique. Donc je ne sais pas quoi vous dire en fin de compte ... Je vis avec la peur des attentats depuis mon adolescence (on en a eu plein en Russie à une époque, triste habitude), j'ai même acquis certains réflexes qui ne sont pas normaux : je calcule toujours inconsciemment un risque d'attentat quand je me rends quelque part, hier avant de partir au match je me disais justement que le risque était élevé, c'était le jour et la cible idéale ... mais j'y suis allée quand même. J'y suis allée puisque s'arrêter de vivre c'est de s'avouer vaincu, c'est ce qu'ils veulent, et si on cède, c'est qu'ils ont gagné. Moi je m'y refuse. Demain il y aura donc un article normal, parce que c'est ma façon à moi de dire non à ces cons !



33 commentaires:

  1. Bonjour Alina,

    Les sourires sur cette photo font grand bien. Merci !! Merci !!
    Je suis également heureuse que toi et ta famille allez bien.

    Des bisous

    RépondreSupprimer
  2. La meilleure des philosophies...

    RépondreSupprimer
  3. Ca fait du bien de voir un article, un vecu simple de quelqu'un qui y était. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Oh ma pauvre Alina , c est terrible ce qu il S est passé ces décès et les personnes blessées heureusement que tu n as pas été touchée toi et tes amis , merci de ton témoignage poignant , et non c est vrai ce n est pas fini et je pense meme que ce n est que le début , mais ça ne m empêchera pas de venir à Paris la semaine prochaine , et ça ne nous empêchera pas de vivre tu as bien raison ! Pleins de gros bisous à toi ma blogueuse préférée 💋💋💋 Julia

    RépondreSupprimer
  5. Merci Alina pour ce billet authentique et tempéré et effectivement, ne pas cesser de vivre, continuer de savourer les petits bonheurs comme un hymne à la vie et la reconnaissance de pouvoir encore le faire.

    RépondreSupprimer
  6. Contente de savoir que tu ailles bien et je lirai ton article de demain avec grand plaisir car, pardonne moi de ma vulgarité, on les emmerde ces ordures! Non à la terreur!

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Alina,

    Ta façon de raconter ce que tu as vécu est sobre et juste. Je pense comme toi, que les hashtags ne sont pas la meilleure des manières de rendre hommage et de parler de tout ça. Je préfère intérioriser qu'en parler parce que nous ne savons pas tout, enfin moi en tout cas, je ne prétends pas maîtriser le sujet et effectivement les assaillants de ces drames n'ont aucune logique. Je pense d'ailleurs qu'ils souhaitent que l'on parle d'eux comme on le fait. D'un côté, bien sûr qu'il faut en parler mais voilà ... Je suis partagée sur pas mal de choses.
    Je suis contente que toi et tes proches aillent bien et je te souhaite de ne plus jamais revivre une situation pareille.
    Je t'embrasse,
    Emma

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir,

    Hier, j'ai pleuré devant les témoignage, peut-être qu'on vieillssant, je deviens plus démonstratif, peut-être est-ce la peur de ce futur incertain, mais j'ai pleuré en voyant ces corps, en pensant aux proches des ces victimes, en imaginant leur peur devant l'arme.

    Mais ne plus sortir, vivre, c'est baisser la tête, accepter. Donc, je continuerais à sortir en concert, ciné... Bien sûr, et je le fais déjà en cas d'incendie , je repérerais les issues de secours ...

    Mais ils ne doivent pas gagner. Jamais. Merci de ton témoignage.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai du mal à trouver les mots, mais je voulais juste te dire que j'ai lu ton article avec grande attention. Et voilà. Je ne trouve pas les mots pour parler de cette situation, de toute façon... c'est tellement.. poignant.. merci à toi pour ton article.

    RépondreSupprimer
  10. Ravie que tu sois en sécurité Alina! Quelle horreur! J'ai le coeur qui saigne pour la France et pour la Russie également à cause de ce crash d'avoin censé d'être le résultat d'un acte de terrorisme. Complétement d'accord avec toi à propos de la vague d'hushtag et la circulation des photos sur les réseaux sociaux. Mais aujourd'hui je n'ai pas pu ne pas mettre en couverture sur FB un dessin dépleurant la tragédie parisienne. Mes condoléances à toutes les familles qui ont été touchées par cette barbarie. Prions pour les victimes et pour ceux qui sont aux hopitaux. Pourvu que les blessés puissent survivre. Prends soins de toi. Bisous. Maria.

    RépondreSupprimer
  11. Merci Alina pour ce beau témoignage, plein de retenu et de sagesse.
    Sache que je pense particulièrement à tous ceux qui habitent à Paris et région parisienne.
    J'habite en province et je pense que le risque est moins élevé ici (mais peut-être aie-je tord).
    Toutes mes pensées à ceux qui souffrent actuellement.

    RépondreSupprimer
  12. Bravo Alina! Tu es bien courageuse!

    RépondreSupprimer
  13. J'avais écrit un plus long message mais il s'est effacé. Je voulais simplement dire que les actualités me rendent malade en ce moment, pourtant j'essaie de prendre du recul en général et je ne les commente que très rarement. Je suis heureuse en tout cas que tu ailles bien et que les gens avec qui tu étais hier aussi, vous avez dû avoir sacrément peur. Tu as raison en disant qu'il faut continuer à aller de l'avant mais quel monde en ce moment !
    Bisous la belle

    RépondreSupprimer
  14. De tout coeur avec nos amis Français. Il n'y a pas de mots.

    RépondreSupprimer
  15. Merci Alina pour ton témoignage. Je suis contente que toi et ta famille alliez bien.

    RépondreSupprimer
  16. Merci Alina pour ce joli témoignage tout en sobriété. Mes pensées sincères à toi et ta famille.

    RépondreSupprimer
  17. Merci! Merci pour ces mots qui font du bien.

    RépondreSupprimer
  18. Bien dit! Je suis à 100% d'accord avec ta vision des choses...
    Au plaisir de te lire!

    RépondreSupprimer
  19. Ton témoignage me bouleverse ! Je pense à tous ceux qui étaient sur place (je n'étais pas de sortie vendredi mais en théorie je devais être à République ce soir). Et je pense surtout aux victimes et aux familles. A quand un monde en paix ? Des bisous à toi <3

    RépondreSupprimer
  20. Chère Alina, vous avez raison, il ne faut pas céder. Jamais. Je pense bien à vous et à votre famille. J'espère que vous trouverez bientôt vous et vos proches,la sérénité que vous méritez .N'oubliez-pas que nous sommes là si vous en avez besoin.Bon courage. Florence.

    RépondreSupprimer
  21. Je m'étonnais aussi que personne dans le stade n'ait été au courant de ce qui se passait dehors. Je ne regarde pas le foot, je n'ai jamais rien compris aux règles, mais je lisais sur tweeter que personne ne savait dans le stade qu'il y avait des attentats. D'ailleurs les deux commentateurs français de TF1 ont dit qu'ils n'avaient été au courant qu'à la toute fin du match. J'imagine l'angoisse, de savoir les tueurs en vadrouille alors que l'on doit rentrer chez soi. Et je découvre aussi tes origines russes ;)

    RépondreSupprimer
  22. Je t'embrasse bien fort Alina! Et comme je partage tes propos!
    Je crois que nous aussi, nés en France, bien protégés jusque là, il va nous falloir apprendre à vivre avec le terrorisme, acquérir certains réflexes de protection sans sombrer dans la terreur perpétuelle et le soupçon envers tous et ça ne va pas être facile!

    Nous sommes dans un monde très difficile, très cruel parfois et incompréhensible quand on n'a pas une once de méchanceté en soi!

    Ton expérience a été effroyable et certainement incompréhensible, pour d'autres elle a été un véritable carnage dont ils vont avoir du mal à se remettre malheureusement...

    RépondreSupprimer
  23. Quelle chance vous avez eu, j'espere que vous allez tous bien autant physiquement que moralement :) xx

    RépondreSupprimer
  24. En communion de cœur et de pensée....

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Aline,

    Je suis contente que vous et vos proches soient sains et saufs. Je partage également votre opinion à ce sujet. Bon courage pour nous tous.

    RépondreSupprimer
  26. Heureuse que vous soyez tous saufs ! Merci pour ce joli témoignage ! bisous

    RépondreSupprimer
  27. Merci à toutes pour vos petits mots que j'ai lu avec beaucoup d'attention, je vais bien et mes touristes sont déjà rentrés chez eux ce matin (ils garderont un très beau souvenir de la France malgré ce qui s'est passé à la fin de leur séjour)
    Quant à moi, au fur et à mesure que les informations tombent, je commence à me rendre compte qu'on ait sans doute évité le pire, car s'ils auraient réussi leur coup au stade de France, avec la foule en panique, on parlerait non pas des centaines, mais de milliers de morts ... J'espère simplement que les grands discours de notre classe politique aboutiront cette fois à quelque chose de concret, car je ne comprends pas pourquoi on laisse des gens qui ont séjourné en zone de guerre (pas pour y vendre des pommes sur le marché, on s'en doute) se balader en liberté une fois ils sont rentrés en France ... Combien de morts il faudra-t-il encore pour qu'on comprenne qu'on ne peut plus se permettre le luxe de l'angélisme

    RépondreSupprimer
  28. Bonsoir Alina, j'ai lu ton témoignage qui m'a également beaucoup émue, même s'il est tres humble... Je ne savais pas quoi écrire car que peut on ajouter quand tout a été dit? Je suis choquée et inquiète de l'avenir mais je ne m'arrêterai pas de vivre, rire, aimer et profiter de la vie pour autant !
    Je te fais de gros bisous et suis soulagée que tu soit revenue saine et sauve ainsi que tes proches,
    Anastasia

    RépondreSupprimer
  29. Merci pour ton témoignage Alina. Effectivement, le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd... une pensée à toutes les victimes et leurs proches.

    RépondreSupprimer
  30. Tu es très courageuse de nous raconter cette histoire et d'avoir décidé de ne pas te laisser faire. Je ne sais pas si personnellement j'en serai capable.....tu as vécu quelque chose d'horrible et je te souhaite que le meilleur pour l'avenir ainsi que tes proches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Alina,

      Je viens de temps en temps sur votre blog que j'apprécie bcp, car vos avis beauté sont fiables, et bien concrets.
      Ce n'est que maintenant que je lis votre article sur les attentats du 13/11 à Paris, et je trouve cela très bien dit, c'est franc et direct, la vraie vie quoi!
      J'espère que vous et votre famille etes remis de cet "evènement".

      En effet,( ils) les terroristes ont attaqué notre mode de vie, notre façon de vivre, notre façon d'être... Ils ont tué la liberté, en tuant des innocents.

      Pensées émues pour tous les disparus et les blessés, ainsi que pour leurs familles.

      Anne. C.


      Pensées pour tous les disparus, et les blessés ainsi que pour leurs familles

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...