Mon Voyage au Sri Lanka & Maldives

sri lanka voyage conseils avis circuit 8 9 jours maldives colombo malé

Celles qui me suivent sur Instagram le savent déjà (pour me suivre, c'est @Kleobeaute), j'ai passé presque 3 semaines en mai en voyage absolument magique ... Cette fois, je me suis envolée pour le Sri Lanka & les Maldives !

GALLE

Bien que j'ai l'habitude du choc thermique que l'on ressent à la sortie de l'avion dans un pays tropical, celui qui nous attendait à Colombo était démultiplié par 3. Un vrai sauna ! On savait qu'on partait un peu en dehors de la saison touristique (qui se termine là bas début avril), et que la saison des pluies qui s'installait doucement n'allait pas forcement nous faire de cadeau, mais de là à imaginer une telle chaleur accompagnée par un taux d'humidité de près de 90% ... on était content de sauter dans la voiture climatisée qui nous attendait à la sortie de l'aéroport. 

Nous avions décidé de ne pas nous arrêter à Colombo, apparement la capitale Sri Lankaise n'a pas vraiment de charme, et pour ceux qui font moins de deux semaines sur place - notre cas - c'est une étape à zapper sans regret. Direction Galle !

Située sur la pointe sud-ouest de l'île, Galle est une petite ville fortifiée qui a su préserver son charme colonial. Des bâtiments blancs, héritage des néerlandais, gardent toujours leur superbe, et sont souvent transformés soit en hôtels, soit en restaurants ou bien d'autres endroits fort utiles au tourisme et à la population qui y habite :



En 2004, la ville n'est pas épargnée par le tsunami, c'est même l'une des plus touchées du Sri Lanka, plusieurs milliers de personnes y trouvent la mort. Nous n'avons pas vu de stèle ou autre chose qui fait référence à cet événement tragique, mais à l'époque le pays est dévasté par la guerre civile longue de 30 ans donc se sont sans doute des "victimes parmi tant d'autres" ...

Fatigués après notre long voyage (nous n'avions pas eu de nuit), nous nous sommes promenés dans le centre ville - assez petit - très rapidement, puis nous nous sommes installés dans un restaurant situé dans l'ancien hôpital néerlandais, là ce fut notre premier contact avec la gastronomie locale. 

Comment vous dire, si vous allez au Sri Lanka ... soit vous adorez manger épicé, soit vous y allez en étant conscient que le plaisir gustatif ne sera pas au rendez-vous. C'est ultra mega épicé ! C'est épicé de malade ! Ils sont capables de vous emmener une assiette de pâtes trop épicés. Pourtant, ce n'est pas faute de leur demander le "not spicy" ... J'ai fini par du riz blanc et des pâtes pour les enfants. Mais même le reste n'était pas bon, des jolis fruits qu'on voyait un peu partout sur les marchés et au bord des routes, et bien quand vous demandez un jus de fruit frais ... il est pas bon. Je ne sais pas comment ils font, mais je préfère vous prévenir, ne vous attendez pas à trop bien manger au Sri Lanka. 

A peine notre déjeuner terminé (pour ceux qui ont pu manger quelque chose), il était déjà temps de partir. Beaucoup de route nous attendait encore, on devait nous rendre près du Parc National de Yala, et ce n'était pas la porte d'à côté !

YALA NATIONAL PARK

Au moment d'organiser notre circuit, nous avions lu que les safaris Sri Lankais sont parmi les meilleurs au monde, certains disent qu'ils sont même meilleurs que ceux d'Afrique. Je ne saurai vous dire si c'est vrai ou faux, c'était le premier safari de ma vie. Et quel safari ! Ça valait le coup de se lever à 4h du matin, le spectacle qui s'est offert à nous ... j'avais l'impression d'être dans une émission de National Geographic ! 


Au début, je prenais en photo des phacochères, des buffles, des petites mangoustes qu'on croisait tous les 5 mètres, je rageais que notre chauffeur ne nous arrête pas au moindre petit singe (c'était ma deuxième journée au Sri Lanka, je ne savais pas que les singes là bas c'est comme des pigeons chez nous), lui n'avait qu'un seul objectif : mission leopard ! Il faut dire que dans ce parc on trouve la plus grande concentration de léopards sauvages au monde, apparement c'est très demandé par les touristes, les guides ont tendance à faire un peu la course pour dénicher le graal. On a eu beaucoup de chance, non seulement on l'a vu - et très bien vu - mais en plus, on l'a vu tout au début, ce qui a fait qu'après notre guide avait le sentiment d'une mission accomplie, il était beaucoup plus relax et nous a laissé profiter pleinement du spectacle : 


Des moments authentiques et vraiment inoubliables, si vous aimez la nature c'est quelque chose d'assez incroyable. Après, personne ne peut garantir combien d'animaux vous verrez, nous on en a vu vraiment beaucoup, ça grouillait de partout ! La quantité d'espèces est impressionnante ! Je pense aussi que le fait d'y être en dehors de la saison touristique y a participé. Apparement, il y a des touristes qui ne voient pas grand chose à cause de la trop forte affluence pendant la saison sèche. 

Le safari dure 5 - 6 heures, vers 10h on était déjà à l'hôtel et on y est resté la journée pour pouvoir se reposer après le voyage (nous sommes arrivés la veille tard le soir après une journée passée sur la route). 

PLANTATIONS DE THÉ

Ceylon c'est l'ancien nom du Sri Lanka, ça parle forcement à ceux qui aiment le thé ! Pourtant, le pays a été prédestiné à la culture du café, mais une épidémie d'un vilain champignon (ou quelque chose dans le genre) a presque tout détruit. Les anglais - qui ont repris l'île aux néerlandais - ont installé les plantations de thé à la place. Ça a bien pris, un certain Sir Thomas Lipton en a fait fortune, et bien d'autres après lui, aujourd'hui le Sri Lanka est le premier exportateur du thé au monde ! Les plantations appartiennent à l'état, mais les compagnies privées sont à l'oeuvre pour s'occuper de la récolte et du séchage / façonnage de cette boisson que j'affectionne tant.   

Dès que vous quittez la côte, et dès que vous avancez vers les hauteurs du centre d'île, vous ne pouvez pas rater des innombrables plantations de thé, et les courageuses cueilleuses qui y oeuvrent peu importe le temps et la chaleur 


Sachez que vous pouvez visiter les usines de thé, nous avions choisi Macwoods qui bénéficie de très jolis plantations, et l'usine - bien qu'un peu vieillotte - est tout à fait charmante. 

PIC D'ADAM : ON NE SAVAIT PAS QUE C'ETAIT IMPOSSIBLE, ALORS ON L'A FAIT ! 

Le Pic d'Adam ... le grand challenge et un énorme point d'interrogation avant notre départ. On le fait ou pas ? Nous n'avons plus 20 ans, nous ne sommes pas des grands sportifs, puis quelques appréhensions de l'ordre médical dont je vous épargne les détails, on savait que ça n'allait pas être une promenade de santé, mais j'étais loin d'imaginer ce qui nous attendait ...

Heureusement qu'on est arrivé la veille vers 19h, la nuit tombée on ne voyait pas la montagne dont le point culminant se perdait dans les nuages. Il pleuvait des cordes, c'était un bapteme de pluie qui testait notre determination à gravir ce que des milliers de pèlerins Sri Lankais gravissent parfois plusieurs fois par an. Mais eux, ils ont l'habitude !

Le réveil était programmé à 1h 45 du matin - l'ascension se fait de nuit - on a pris la direction du seul restaurant de la petite ville au pied de la montagne sacrée pour essayer d'y prendre des forces. Bon, je vous épargne les détails du "restaurant" en question, on a prié notre bonne étoile pour ne pas tomber malade (le mari faisait le gérant et le serveur, pieds nus, la femme était le chef aux commandes dans ce que l'on peut - de très loin - appeler "cuisine", la propreté des lieux aurait pu faire évanouir les inspecteurs des services sanitaires français). Il faut savoir que la ville dans laquelle on se trouvait n'est pas du tout une ville touristique, il n'y a pratiquement que des locaux qui s'apprêtent à monter (les touristes viennent des villes situées à une heure de route, là bas ils trouvent une infrastructure plus développée). Mais nous, on ne voulait surtout pas se lever à minuit et faire (encore) de la route, on voulait être le plus proche possible du début de l'ascension. On était donc prêt à manger dans des lieux comme ça, et à dormir dans un guest house sommaire. Ça fait aussi partie des bons souvenirs :)

Miracle. Alors que la pluie battait son plein toute la soirée, à notre "réveil" à 1h 45 le temps était au grand calme. J'ai dû dormir quelques heures malgré tout (on s'est couché vers 20h) car je n'ai pas vraiment eu du mal à m'extraire du lit à cette heure folle, moi qui adore dormir ! 5 minutes pour s'habiller (pas de make up pendant les vacances), on entendait déjà dans la rue des voix et des rires de quelques petits groupes de backpackers qui comme nous on fait le choix du "sur place". 

Difficile de vous décrire notre état ... ce pays, cet air chaud malgré l'heure du petit matin, cette montagne, cette communion entre tous ces gens venus de différents pays parlants différentes langues qui s'apprêtaient à accomplir quelque chose d'assez dur physiquement, je sentais que je vivais un moment exceptionnel, on appartenait tous à cette montagne, il y avait dans l'air quelque chose qui unissait tous ceux qui étaient sur la route. Et ô qu'elle allait être longue et difficile !

D'abord, les premiers pas, dans l'excitation entre des blagues et la curiosité. Puis, the time to be brave, la grande porte d'entrée : 


début de la montée. Je n'avais pas pris mon réflexe avec moi, monter à pieds 5000 marches pour atteindre 2 243 mètres ... chaque gramme pesait son poids, je me suis contentée de mon iPhone. De nuit, je n'ai pratiquement pas fait d'autres photos mais croyez-moi sur parole, on a sué, sué, sué, sué et encore une fois sué !

Très franchement, c'était dur. Physiquement. Plus on montait, plus les marches devenaient étroites et hautes, à la fin on en pouvait vraiment plus. Je ne sais pas comment vous décrire tout ça, j'étais complètement trempée, moi qui ne transpire jamais, même quand je cours. J'ai dû boire 4 litres d'eau, et je n'ai même pas voulu aller au petit coin, tout partait en transpiration et en effort. 

3 heures ... non pas de marche, d'escalade ! Imaginez que vous montez un long escalier avec des marches très hautes, là c'était ça pendant 3 heures. Non stop. Donc oui c'est violant, c'est très cardio, et je le déconseille à ceux qui ont des contre-indications médicales, il y a de quoi faire un malaise. En revanche, si vous êtes aptes et si vous prenez des précautions nécessaires (boire beaucoup, s'arrêter de temps en temps), le jeu en vaut carrément la chandelle !

A 5 h du matin on était au bout de notre vie, au bout de nos peines. On était arrivé : 


un joyeux mélange de locaux intimidés par ce lieu sacré et de touristes fatigués mais fiers de leur exploit nous attendait sur les marches d'un mini temple qui abrite dans son coeur ce que les bouddhistes croient être une empreinte du pied de Bouddha, les hindouistes attribuent à Vishnu ou Çiva, tandis que les chrétiens et les musulmanes sont persuadées qu'il s'agit là d'une empreinte du pied d'Adam. A vous de choisir. Nous on y a surtout vu un endroit qui mettait tout le monde d'accord, et ça c'est un vrai miracle !


Encore un avantage du "hors saison", il n'y avait pas beaucoup de monde, alors que pendant le mois d'Avril - le mois le plus prisé pour l'ascension - la montée peut prendre 11 heures, tellement l'escalier est rempli de pèlerins ! 

A 5 h 30 on commençait à voir le jour se lever :


et à 5h 45, la recompense : 


une vue splendide et la visualisation de l'effort accompli. Puis, le début de la descente :


une autre histoire ... Moi qui croyais que le plus dur était fait, j'ai vraiment souffert : 


c'est au Sri Lanka lors de la descente du Pic d'Adam que j'ai réellement compris le sens de la phrase "ne tenir pas debout", j'avais les jambes qui se pliaient toutes seules ! On a mis 2h 15 pour descendre, soit pratiquement le même timing que pour monter ! 

Voici le terrible vu d'en bas et de jour : 


On ne savait pas que c'était impossible, alors on l'a fait ! 


En tout, on a mis 6 heures pour cette incroyable montée et descente. A 8 heures du matin on était chez nous, devant ... un escalier qu'il fallait monter pour accéder à nos chambres. Je pense que je l'ai regardé avec autant de désespoir que quelqu'un qui n'a pas de jambes. 

KANDY

On avait pas vraiment envie de dormir, on s'est alors remis directement en route. Direction Kandy ! L'ancienne capitale, Kandy est l'une des plus grandes villes du Sri Lanka, et un peu sa capitale culturelle : 


J'étais ravie d'être au contact de la population, de s'y mêler, de rentrer dans les marchés, dans leurs magasins, et un peu dans leur vie finalement :


Kandy n'est pas une belle ville telle que peut l'être Paris, Budapest ou certaines autres villes européennes (on est gâtés de vivre dans une partie du monde absolument magnifique du point de vue culturel), mais elle a son charme. On y trouve une beauté différente, pas toujours lisse, mais 100% authentique. 

Comme ce spectacle de danses traditionnelles, dans un bâtiment sommaire et très rustique, mais c'est aussi cet absence du confort et de "glamour" qui font que le "jeu" des danseurs n'en est pas un, ils le font pour de vrai (même quand c'est "comme si") : 


Puis, le Temple de la Dent :


une relique qui a déclenché bien des guerres, un comble quand on y réfléchit ... Des pays et des gens se sont déchirés et se sont entretués pour posséder ce qu'ils pensaient être une Dent de Bouddha, soit la dent de quelqu'un qui enseignait le détachement des biens matériaux et la paix ... Quoi qu'il en soit, la Dent est à Kandy depuis quelques siècles déjà, elle fait l'objet de pèlerinage et de rites sacrés importants : 


On y est resté 2 jours, il faut avouer que cette parenthèse nous a fait un bien fou puisqu'au lendemain de l'ascension du Pic d'Adam on arrivait à peine à marcher, nos mollets nous faisaient un mal de chien. Parait-il que le massage aide, mais il nous a fallu attendre le départ de Kandy pour en profiter. 

JARDIN D'EPICES DE MATALE

Non, ce n'est pas l'Ayurveda ! C'est la médecine traditionnelle et naturelle du Sri Lanka ! C'est ce que notre pittoresque guide - un important médecin de "père en fils" - n'arrêtait pas de nous répéter tout au long de la visite (en partant de Kandy, on s'est arrêté à ce point touristique "nature & découverte") :


J'avoue, je le soupçonne d'être un peu possédé :) Il nous a montré les différentes plantes, nous a expliqué l'usage médicinal qu'on en fait au Sri Lanka. Bon, à chaque fois il terminait sa phrase par un "vous prenez ça pendant 1 mois, pendant 3 ans vous n'avez plus de problèmes (au choix : intestinaux, libido, circulation sanguine, etc.), vous prenez ça pendant 3 mois, vous n'aurez plus jamais de problèmes". Comment cela se fait-il qu'il y a encore des malades dans le monde ? Un grand mystère : 


Je suis quand même ressortie avec une crème dépilatoire naturelle, avec une mixture détox (je suis sensée être purifiée pendant 1 an après ça, mais j'avoue que j'ose pas trop commencer ma nouvelle vie), et quelques autres remèdes dont le baume du tigre sensé nous débarrasser des maux de tête, mais qui nous a refilé la migraine juste après la séance improvisée par notre gourou-herboriste. Finalement, c'est mon porte-monnaie qui s'est allégé d'une soixantaine d'euros, mais ça fait partie des bons souvenirs ça aussi !

LES GROTTES DE DAMBULLA

Au Sri Lanka, pour mériter des jolis souvenirs ou une bénédiction des Dieux il faut grimper ! Dambulla n'est pas l'exception à cette règle. En arrivant au pied de la petite montagne, on y découvre le Temple d'Or, très récent et d'un goût un peu douteux. Les vraies merveilles sont tout en haut de la colline, une mini ascension s'impose, mais rien de tel qu'on a connu au Pic d'Adam, c'était presqu'un jeu d'enfants. 

Un quart d'heure d'effort et on est la haut ! Là, 5 grottes absolument magnifiques abritent 150 statuts de Bouddha et des fresques murales impressionnantes et très bien préservées :


c'est l'un des endroits des plus visités du pays, certaines statuts remontent à 1 siècle avant J.C. ! Sachez qu'on a pas le droit de se prendre en photo dos tourné à Bouddha (c'est très surveillé), on doit le regarder ou être de profil. Egalement, pour accéder au temple il faut avoir des épaules / genoux couverts, cela concerne aussi bien les hommes que les femmes. Je vous conseille de prévoir un petit pantalon facile à mettre dans le sac à dos, le miens je l'ai enfilé directement sur mon short. Vous pouvez aussi acheter des sarongs en dehors du temple, mais les vendeurs sont très invasifs, ils les proposent au prix assez élevé puis c'est franchement pas super beau donc vous ne pourrez pas les ramener avec vous en France. Pour les chaussures c'est pareil, il faut les enlever (vous pouvez les donner à la garderie contre une petite somme d'argent ou les mettre dans votre sac à dos) :


C'est un endroit qui se situe pas très loin de Sigiriya et autres points touristiques importants, nous nous sommes donc arrêté pour trois jours à Kandalama Hotel. Un endroit incroyable, perdu dans la jungle ! On a pris une chambre avec vue sur le lac, et c'était un spectacle magique : des singes qui passent sur la terrasse, des aigles qui volent à porté de vue, des crocodiles qu'on voit sur le petit ilot au centre du lac, des cobras au bord des routes, des éléphants ... c'est le livre de la jungle, pour de vrai !

SIGIRIYA

Sigiriya est un rochet planté au beau milieu de nul part, l'ancienne capitale du Sri Lanka (oui, il y en a eu par le passé) : 


Je vous épargne les détails sur l'histoire de la construction de ce lieu, ça serait un peu long, mais il s'agit d'une fortification d'un roi qui se croyait invincible, sauf qu'il n'a pas pensé à ... l'état de siège, ce qui a finalement causé sa perte. Il a péri, mais le rochet nous est parvenu à travers des siècles, tout comme ces dessins muraux, témoignage des goûts du souverain pour des jolies créatures (créatures qui, malgré leurs quelques centaines d'années, sont étonnement contemporaines et presque "siliconées" là où l'industrie de mode d'aujourd'hui exige de l'être) : 



Tout comme d'autres endroits emblématiques du Sri Lanka, Sigiriya se mérite, bien plus que les grottes de Dambulla, mais bien moins que le Pic d'Adam. Il faut grimper sous une chaleur de plomb. Je vous conseille de le faire tôt le matin, on y était à 8h et il faisait déjà trop chaud, c'était pas tellement la montée, mais surtout la montée sous cette chaleur infernale qui était dure. Pensez à prendre assez d'eau car vous aurez soif, et il n'y a pas d'endroits - contrairement au Pic d'Adam - où vous pouvez acheter de quoi vous ravitailler : 


Pas besoin de pantalon pour Sigiriya, il s'agit d'une forteresse tout en haut du rocher, pas du lieu de culte. 

PINNAWALA, ORPHELINAT D'ELEPHANTS

Je trouve que Pinnawala est un endroit absolument à faire quand on est au Sri Lanka. Pas forcement le refuge en lui même, mais le spectacle qui s'offre à vous quand les éléphants vont prendre leur bain dans la rivière est absolument incroyable, on se croirait dans une autre époque : 


Il s'agit des éléphants qui ont soit perdu leurs parents (des petits), soit de ceux qui ont été blessés pendant la guerre civile (beaucoup ont perdu les membres sur des mines antipersonnels). Certes, ce ne sont plus des éléphants en état sauvage, mais ça vaut vraiment le coup de les voir, même si - bien sur - cela reste très touristique :  


Mais quand vous voyez ce spectacle ...


Une belle manière de terminer notre circuit de 9 jours :))

CONSEILS PRATIQUES

Si vous voulez passer des vacances agréables au Sri Lanka, il y a deux choses à respecter absolument avant le départ :

  • réserver votre voiture avec chauffeur : in-dis-pen-sable ! On ne peut pas y conduire tous seuls, le trafic est comme en Inde, le chaos total. Puis, les transports en commun c'est bien quand on a 20 ans, mais avec vos bagages ... perso, je ne me vois pas le faire ou bien il faut y aller pour 3 semaines au moins. Quand vous avez 8-9 jours, une voiture avec chauffeur est le minimum syndical pour ne pas foirer vos vacances
  • tout réserver avant le départ : le Sri Lanka s'est ouvert aux touristes il y a à peine quelques années, les infrastructures sont encore sommaires. Ce n'est pas du tout comme en Thaïland ou à Bali où vous arrivez et vous pouvez réserver la veille au soir. Les chauffeurs et les guides sont assez "poussants", ils ont des affiliations avec certains hôtels, pas forcement ceux qui vous conviennent, donc ils ont tendance à vous y emmener presque de force. Là, si vous avez toutes vos réservations, il n'y a plus rien à faire pour eux. Pareil pour les excursions type Safari, on a tout réservé de France, on avait notre guide de safari qui nous attendait le matin devant l'hôtel. Sinon, votre chauffeur va vouloir vous imposer le sien, et ce n'est pas tellement une question d'argent, mais aussi de sécurité et de qualité 
  • rapports avec les locaux : les gens sont pauvres au Sri Lanka, surtout certaines communautés comme les tamoules qui travaillent dans les champs de thé, quand vous vous arrêtez pour faire quelques photos ils ont tendance à vous demander de l'argent. A vous de voir, si vous aimez pas ça, faites attention donc à ne pas trop tomber dans le piège à touristes quand on vous prend pour une vache à lait. Par exemple, sur des sites touristiques il y a des gens qui s'approchent de vous pour vous expliquer les choses ou vous aider, ce n'est jamais gratuit (et si vous ne donnez pas assez, certains peuvent s'énerver). Donc refusez toute aide si vous ne voulez pas rentrer là dedans, dites que vous avez un guide en papier et que c'est suffisant. C'est vraiment le point un peu déstabilisant mais on le voit uniquement sur des sites très touristiques. Pour les pêcheurs sur les pilotis, par exemple, c'est pareil, si vous voulez faire la fameuse photo symbole du Sri Lanka il faut payer ...
  • routes : si vous voulez visiter pas mal de choses au Sri Lanka, et que vous n'avez qu'une semaine ou 9 jours, il y a beaucoup de route à faire. Les 3 premiers jours on avait pour 8 heures en moyenne par jour, sur le reste du séjours, 4h environ ... D'où l'importance d'avoir un bon conducteur et une voiture confortable 


LES MALDIVES

Je ne vais pas m'attarder sur les Maldives, on savait qu'on allait être très fatigués après notre voyage avec pas mal d'heures sur la route, puis les Maldives c'était un vieux rêve ... Quand on a su qu'il y a seulement une heure de vol entre Colombo et Malé, on a pas réfléchi longtemps :


on s'est offert une petite semaine au Club Med Kani pour pouvoir profiter des activités comprises dans le prix :


On a pas eu beaucoup de chance avec la météo, la saison des pluies oblige, mais on s'est reposé, on a mangé et on a plongé : 


Bon, pour tout vous avouer je suis un peu déçue par les Maldives, je ne me vois pas y rester deux semaines, par exemple. L'ile est minuscule, on la traverse en 1 minute en large ! Donc bon, il faut pas être claustro ou avoir peur de tsunami (il y a des gilets de sauvatage dans les chambres, comme il n'y a pas de bâtiments en hauteur et l'ile est toute plate, c'est à vous de ramer au cas où).

Et voici pour la grande escapade de cette année ! :)

28 commentaires:

  1. Hello ! Merci pour le partage : je ne connaissais pas le pic d'Adam, quelle épopée ! il faut effectivement y arriver, tous ces escaliers ! j'imagine bien la scène de début de matinée (et fin de périple) quand tu arrives à l'hotel devant les marches :)
    pour les Maldives, je pense que c'est joli, mais effectivement, c'est pour se reposer, ne rien faire à part plonger... quand j'ai fait un long voyage en Egypte, j'étais - de la même manière - contente d'arriver à Hurghada en mer Rouge pour me reposer :)
    Beau voyage en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      ah, le Pic D'Adam ... c'est définitivement mon meilleur souvenir du Sri Lanka :) à la hauteur de l'effort employé :) Pour les Maldives, on est d'accord, mais bon ... il y en a qui aiment ne rien faire pendant leurs vacances et là, c'est le paradis :)

      Supprimer
  2. Félicitations pour ce bel article! Tu nous donnes du rêve grâce aux photos et à ton ressenti! Merci!☺️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, je suis ravie qu'il t'ait plu :)

      Supprimer
  3. Quel beau voyage, vraiment ^^ Comment as-tu pu garder ton rythme de publication sur le blog ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ça :-) c'était dur ! :) tout était programmé d'avance en fait :)

      Supprimer
    2. Cela a dû te demander énormément de travail, beaucoup de bloggeuses ne le font pas ^^ Je trouve ça super pro de ta part !!!

      Supprimer
    3. je suis une vraie maniaque, tout doit filer droit quand je suis pas là lol

      Supprimer
  4. Tu m'as fait voyager moi qui suis clouée chez moi en ce moment, j'avais suivi de près ton voyage sur instagram mais tes photos et ton descriptif est irremplaçable, que c'est magnifique et ça dû être une sacré coupure avec la réalité de tous les jours, merci pour ce retour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Virginie,
      c'était une "déchirure", pas une coupure :) je me suis retrouvée sur une autre planète et le retour est assez dur ... Surtout quand on voit comment les gens vivent et combien ils sont contents malgré tout, et nous ... on râle et on râle ... :)

      Supprimer
  5. C'est bizarre, moi j'ai super bien mangé au Sri Lanka! On demandait peu épicé, et on nous a toujours préparé des petits plats impeccables. Oui, c'est épicé, mais rien d'insupportable. Tellement bon qu'en rentrant, j'ai longtemps continué à cuisiner avec les ingrédients rapportés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais tu supportes peut être bien l'épicé, moi je ne peux absolument pas en manger, ça me donne des douleurs de dingues à l'estomac, de quoi appeler les urgences donc je n'ai rien mangé ... A part ça, le reste était pas très bon non plus ... la seule fois où j'ai bien mangé c'était au resto Thai :) Pourtant, on en a fait des restos !

      Supprimer
  6. Bonjour,

    Ah moi qui depuis 3 ans n'est pas voyager pour certaines raisons, tu m'envoie un peu d'évasion ! J'ai souri (pas méchamment) à l'épreuve physique de la montagne, mais comme toute épreuve le réussir est une fierté !

    Bye.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou :)
      j'espère que tu pourras repartir un jour :) c'est vrai que ça change tellement les idées ! Et je suis ravie si je t'ai arraché un sourire :) déjà, j'ai tout gagné ;)

      Supprimer
  7. Magnifique billet Alina! Quel talent d'écrivain tu as. Merci d'avoir partagé cette expérience et d'avoir posté beaucoup de tes belles photos. Bisous! Bon WE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohh, tu me flattes ! :) je suis tellement contente que ce billet t'ait plu :)

      Supprimer
  8. J'ai dévoré ton récit de voyage, toujours tellement bien raconté. Et superbes photos. Merci d'avoir pris le temps de nous montrer toute cela. Finalement, le seul voyage qui compte, c'est celui vers les autres :) (je ne sais plus quel auteur a dit ça :))

    RépondreSupprimer
  9. Incroyable ce voyage, et ces photos surtout! Quel beau récit. ça donne de terribles envies de vacances, de soleil, tout ça tout ça.
    Des bisous!

    RépondreSupprimer
  10. Merci ! j'ai eu l'impression de partir en voyage ! certains aspects me font penser à Bali où j'aimerai bien retourner un jour...

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour le partage de ce voyage et de ces magnifiques photos ! :)
    Feras-tu un article pour expliquer comment tu organises tes voyages (pour choisir la destination, les déplacements, activités...)? Je n'ai pas trouvé d'article à ce sujet, mais peut être qu'il existe déjà.
    Cécile

    RépondreSupprimer
  12. Quelles belles photos ! Vraiment, elles sont magnifiques ...

    Je ne connais pas du tout cette partie du monde, mais ton ascension m'a rappelé mon voyage en Chine où on avait aussi fait comme les pélerins et gravit 2800 marches, je n'en pouvait plus, et mes jambes tremblaient comme pas possible, on a même un ami qui a fait un malaise, alors 5000 marches, waouh, respect total !

    Et puis ces éléphants et tous ces animaux... mon rêve ... merci encore de m'avoir fait rêvé ! :)

    RépondreSupprimer
  13. Jolies photos! Ca doit être chouette a visiter le Sri Lanka. J'aime beaucoup les parcs nationaux.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Superbe récit ! J'ai été au Sri Lanka et j'ai fait le même circuit que toi mais dans l'autre sens! excepté le pic d'Adam, nous avions passé notre tour mais à en croire tes photos, ça valait le coup.
    De mon coté, j'ai beaucoup voyagé en Afrique pour les safaris et je peux t'assurer que le Sri Lanka, malgré qu'il se défende très bien, n'est rien à côté des pleines de Tanzanie. Si tu as apprécié ton safari là bas, je te recommande vivement l'Afrique : incomparable !

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ce partage ! Je lis avec avidité tes récits de voyages, ils sont toujours captivants !!!
    Tu me donnes à nouveau des idées pour de nouvelles destinations, moi qui suit passionnée de nouvelles découvertes !

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Alina,
    Très beau voyage ! Cela m'a permis de découvrir les beautés du Sri Lanka alors que ce pays n'avait jamais vraiment trop attiré auparavant. :)
    Tes photos sont vraiment magnifiques, pourrais tu me dire quelle sorte d'appareil photo tu utilises (ou la marque) ?
    Merci d'avance !
    Bonne soirée
    Elise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Elise,
      j'utilise Canon 760D avec un objectif Tamron 16-300 mm :)
      je suis ravie que l'article t'ait plu :)

      Supprimer
  17. Merci d'avoir pris le temps de partager ton voyage avec nous !!! Ca fait rêver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci :) ça a pris beaucoup de temps mais je suis vraiment ravie qu'il vous ait plu :)

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...