Mon Voyage Au Coeur de la Plante, avec Sanoflore

sanoflore distillation huiles essentielles hydrolat plantes aromatiques

Depuis que j'ai lu Le Parfumeur de Patrick Süskind, la distillation est devenue mon obsession intime. Ce procédé permet de donner la matière à une odeur, de rendre liquide une substance volatile, en la capturant pour mieux la libérer ! Il y a quelque chose de métaphysique là dedans, quelque chose de sacral et très profond, c'est comme si on arrivait à dissocier l'âme de la plante de son enveloppe corporelle. Pourtant, sur le plan purement technique il s'agit d'un procédé vraiment simple. Puis, la distillation ce n'est pas que pour le parfum !

SANOFLORE & VOYAGE DISTILLATION


Quand Sanoflore m'a proposé de venir visiter leurs labos et leur distillerie, comment vous dire ... c'est comme si vous proposez à un enfant d'aller au Disney Land ! Vous savez que je m'en fiche royalement des voyages à Cannes et autres voyages "pour faire les jolies selfies", mais alors les laboratoires et surtout la distillerie ! Il fallait pas me faire prier pour que j'accepte :) 

Celles qui me suivent sur Instagram (@Kleobeaute) ont pu profiter de mes (longues) stories où je vous ai montré cette escapade en live. Pour celles qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, et même pour celles qui ont déjà tout vu, mais qui ne connaissent pas bien ce drôle de processus qui transforme une plante en l'hydrolat et l'huile essentielle, je pense que cet article pourrait être intéressant.

C'est dans le sublime Vercors (que je découvrais par la même occasion, quelle beauté !) qui se situent les laboratoires et la distillerie de Sanoflore :


Juste à côté des champs des agriculteurs qui cultivent pour la marque les jolies plantes (bio, bien sur). Et je peux vous dire que lire un "speech marketing" sur l'emballage du produit est une chose, voir la production de ses propres yeux, c'en est une autre ! D'ailleurs, beaucoup d'entre vous m'ont envoyé le même message sur Instagram : voir les "entrailles" de la marque donne plus envie que les plus belles des affiches publicitaires. A condition, bien sur, qu'il y ait vraiment des choses à montrer, ce qui était le cas de Sanoflore. 

Les champs de lavande, de bleuet, de mélisse se succèdent : 



Dans un décor magique et ce calme absolu dont on a totalement oublié le goût dans les grandes villes (c'est décidé, si j'arrive à la retraite en un seul morceau, je vais m'exiler dans un endroit comme celui là). 

Il fallait montrer la petite montagne, perdre quelques bons degrés en température, ne plus croiser une seule âme (à part quelques vaches, sorties tout droit de la pub pour le chocolat suisse), pour finalement arriver dans un parc naturel abritant la fameuse distillerie :


Elle était encore mieux de ce que j'imaginais dans mes rêves ! Plus rustique, plus sauvage et authentique, avec les entrailles dernier cri : 


Cette distillerie est utilisée par plusieurs agriculteurs (ils la louent en quelque sorte). Quand on y était, c'était le tour d'un jeune qui pouvait faire le bonheur de Karine Le Marchand, le décor s'y prêtait parfaitement ! Il venait tout juste de faire distiller sa mélisse : 


Quelques centaines de kilos d'herbe fraîche sont soigneusement placés dans une grande cuve en acier inoxydable : 


l'herbe récoltée ne subit aucun traitement, elle est placée telle qu'elle :


Une fois la cuve fermée, débute alors le processus de distillation qu'on a pu voir en miniature une fois dans les laboratoires (à quelques kilomètres seulement de la distillerie) : 


Comment cela se passe une fois l'herbe fraîche est enfermée dans la cuve ?

  • la machine (entrailles) fabrique la vapeur d'eau
  • la vapeur traverse les plantes aromatiques déposées dans la cuve 
  • par l'effet de la chaleur, elle emporte avec elle les cellules aromatiques contenues dans les plantes, elle forme ainsi un mélange gazeux (vapeur + cellules des plantes)
  • à la sortie de la cuve, cette vapeur chargée en principe actifs traverse un tube de condensation 
  • en refroidissant, la vapeur se transforme en deux phases : l'huile essentielle et l'hydrolat 
En somme, c'est l'histoire d'une rencontre de la plante et de la vapeur, puis la transformation de cette dernière en hydrolat et l'huile essentielle. Autrement dit, ce procédé permet de mettre la plante dans votre flacon ! Cela, sans qu'aucun produit chimique n'intervienne dans ce processus (tout est fait avec la vapeur d'eau simple). 

Il faut des centaines de kilos de plantes pour extraire seulement quelques milligrammes d'huile essentielle (c'est pourquoi c'est une matière extrêmement active et par ce fait très puissante), en revanche, pour l'hydrolat, on est sur un ratio proche de 1:1 (eau récupérée après la condensation c'est l'hydrolat, il n'y a pratiquement pas de perdition de cette matière) :


Pour séparer l'eau et l'huile il n'y a pas besoin de faire grand chose, ces deux substances ayant la densité différente, elles se déphasent parfaitement. Dans cette fiole, vous avez le produit de distillation, l'eau florale (hydrolat) en bas, et l'huile essentielle (rouge) en haut : 


Et les plantes usagées ? Rien n'est perdu ! Une fois la vapeur a enlevé la partie active de la plante, le "foin" est extrait de la cuve : 


Puis, envoyé sur les champs pour faire le composte :


Toutes les plantes ne peuvent pas être distillées, hélas, mais une bonne partie d'entre elles si ! La prochaine fois, quand vous verrez une eau florale de bleuet, par exemple, vous saurez comment elle a été faite :) 

Au labo, nous avons eu la chance de faire nous mêmes l'Aqua Hypnotica, l'essence botanique de Sanflore pour les yeux fatigués :


Nous avons d'abord distillé les bleuets (ça ne prend pas beaucoup de temps), puis nous avons gardé l'hydrolat et introduit dedans quelques autres ingrédients qui la composent. Ca nous a pris une quarantaine de minutes en tout !


J'étais vraiment ravie de voir de mes propres yeux, et de vous faire profiter par le biais de ce billet, ce cycle de production des eaux florales et de quelques essences de Sanoflore. De la terre au flacon, les huiles essentielles et les eaux florales c'est la voie la plus courte et la plus directe en terme de produit cosmétique !


Et c'est sans aucun doute le point fort des marques bio, puisque la caractéristique même de ces produits (huiles essentielles, eaux florales) c'est la définition parfaite de la philosophie des marques certifiées : pas de traitement des plantes, extraits simples et puissants !

P.S.: j'ai également posé la question à la responsable de la formulation de Sanoflore comment ils arrivent à avoir des textures très sensorielles (sur les crèmes, je veux dire) sans utiliser les silicones (interdites par la réglementation des produits cosmétiques bio). Et bien vous serez étonnées, c'est très simple ! Ils utilisent l'acide hyaluronique et le jus d'aloé vera pour densifier la texture. C'est génial puisque les deux substances sont fort utiles à la peau ! Comme quoi, on peut quand on veut, mais bien sur, comme toujours, c'est une question de coût (c'est bien plus cher d'utiliser l'acide hyaluronique en texturisant que les silicones ...)

28 commentaires:

  1. Super article ! Par contre j'utilise l'essence defatigante yeux depuis quelques mois déjà avant mon CDY et je suis septique quant a ses efficacités... en plus je suis peut être parano mais comme il "aide a avoir de beaux cils" j'ai l'impression que les poils du hauts de mes joues se densifient aussi ;s Tu as un avis?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais elle est donc efficace si tu as l'impression que les poils se densifient ? :))) Autrement, je ne l'ai pas (encore) testée, mais c'est à mon sens plus un masque défatigant qu'un soin, donc une efficacité visible sur le cdy, je ne pense pas qu'on puisse l'attendre de ce genre d'essence

      Supprimer
  2. Quel article passionnant! Merci beaucoup Alina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec grand plaisir :)) merci d'avoir laissé un gentil mot ;)

      Supprimer
  3. Merci pour ce voyage, très intéressant ! On comprend mieux le processus et j'aime que le reste devienne compost mon côté écolo apprécie !

    Et ça savoir par quoi est remplacé le silicone prouve que quand on veux on peux et en mieux en plus !

    Bye !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coté compost j'ai adoré ! C'est ce qui faisait ma grand mère dans son jardin, il n'y a rien qui parait à la "poubelle", à l'époque je ne savais pas que ma grand mère pouvait rendre fière Nicolas Hulot lol

      Supprimer
  4. Super intéressant! Ça donne envie de se pencher davantage sur la marque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'avoue que moi aussi, ça m'a sacrement donné envie de remettre mes doigts dans leurs jolis pots ! :))

      Supprimer
  5. Merci pour cet article! Que les photos sont jolies, et qu'est-ce qu'il est intéressant! Comme ce que tu rapportais, découvrir ce mode de production "de l'intérieur" me parle à moi aussi beaucoup plus que les simples messages marketing. Ici, ils deviennent presque attachants! Et cela fait plaisir de voir que certaines marques prennent vraiment leur tâche (nous rendre la peau plus belle, avec de beaux produits et de belles textures) au sérieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pour ça que je suis tellement contente de pouvoir le faire ! Puisqu'on a l'habitude de critiquer (souvent à juste titre), la "grande industrie cosmétique", mais on e parle jamais des choses bien, pourtant il y en a ! Tout n'est pas le marketing, et parfois le "diable marketing" peut aussi avoir les visages humains :) Je trouve qu'en humanisant d'avantage les marques (en montrant les gens qui travaillent tous les jours dans les champs, usines, labos), ça donne toute une autre image de l'industrie

      Supprimer
  6. J'avais suivi tes stories mais c'est toujours aussi intéressant, et même encore plus avec ton article !

    Tellement intéressant de voir les dessous de fabrication d'un produit ! Super agréable de voir le produit n'est pas gâché mais réutilisé jusqu'au bout !

    Merci de nous permettre de partager ça avec toi Alina !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, merci beaucoup Maelle ! Quelle chance que j'ai d'avoir des lectrices qui s'intéressent vraiment au fond, et pas qu'aux "tutos make up" (sans vouloir dénigrer quoi que ce soit, hein :)

      Supprimer
  7. Article très intéressant. Ca fait plaisir de voir que certaines marques n'hésitent pas à montrer leurs "coulisses", un peu de transparence ça fait du bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. justement ! la transparence devient de plus en plus "obligatoire" de nos jours, et c'est tant mieux ! de ce côté, je trouve que l'Oreal c'est le groupe qui joue le plus ce jeu. Pas plus loin que la semaine dernière j'étais dans un groupe concurrent, et je peux vous dire que c'est tout l'opposé, on me promenait en bateau à la moindre question et aucun moyen d'accéder aux infos sur les producteurs des matières premières. J'avais envie de leur dire "reveillez-vous, on est en 2017"

      Supprimer
  8. BEl article - et j'adore les produits sanoflore, découverts grâce à vous par ailleurs - mais je pense que vous vouliez parler du livre "Le Parfum" et non le parfumeur....!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en fait, je l'ai lu en russe le livre, et en russe la traduction est "Le Parfumeur" :) mais je viens de voir qu'en effet, en français il s'appelle bien "Le Parfum" :)

      Supprimer
  9. Passionnant!

    Je n'ai pas eu l'occasion de tester la marque encore, mais depuis ton article sur la gamme magnifica (donc ça fait un petit temps) je lorgne dessus. Le seul truc qui m'arrête est la présence d’alcool en première position dans la lotion , la crème et le concentré - la fois dernière que j'ai utilisé des produits avec autant d'alcool ça m'a flingué la peau ( qui est déjà en crise depuis quelque temps). Je voudrais donc ton avis là-dessus, surtout que tu dis souvent qu'il est mieux d'éviter l'alcool dans les soins.

    Voilà voilà, et merci pour ce voyage :)

    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello :)
      bien sur, l'alcool dans les soins c'est pas bon du tout ! Maintenant, depuis que les marques sont obligées de retirer les anti bactéricides chimiques, il faut obligatoirement les remplacer par quelque chose (pour éviter le risque sanitaire, c'est très contrôlé au moment du dépôt de la formule auprès des organismes d'enregistrement) Le remplaçant c'est souvent l'alcool. Mais attention, l'alcool tu l'as tout autant des les formules conventuelles, même si - pour des raisons évidantes - il y en a plus dans le bio (le conventionnel a le droit d'utiliser les anti bacterio chimiques).

      Après, il y a aussi plein de nuances ! Déjà, il ne faut pas tout confondre :) Par exemple, Cetearyl Alcool n'a rien à voir avec l'alcool comme tu l'imagines, c'est une huile ! C'est un assouplissant et un émollient naturel, rien à voir avec le Benzyl ou Denat. Alors que les gens voyant "alcool" après "cetearyl" s'affolent en pensant qu'ils ont plein d'alcool dans leur produit.
      Par exemple, j'ai un masque de nuit merveilleux devant mes yeux, dans sa liste INCI le Cetearyl Alcool est le 3 eme ingrédient. La plupart de gens vont croire que c'est bourré d'alcool alors que ce n'en est pas un ! Il y en ensuite le Benzyl (conservateur) mais bien plus loin dans la liste. Perso, j'ai pas de souvenir d'avoir vu une lotion Sanoflore avec l'alcool en première position .. c'est quoi comme lotion ? Par exemple, dans l'Aqua Hypnostica (lotion) l'alcool est dans les tout derniers ingrédients ....

      Supprimer
    2. Coucou!

      C'est dans la gamme "Magnifica", dans la compo de la lotion:
      ALCOHOL DENAT., AQUA / WATER, ARGININE, CAPRYLYL/CAPRYL GLUCOSIDE, CITRAL, CITRIC ACID, CITRONELLOL, CYMBOPOGON FLEXUOSUS OIL, CYMBOPOGON NARDUS OIL / CITRONELLA OIL, EUGENIA CARYOPHYLLUS, FLOWER OIL / CLOVE FLOWER OIL, EUGENOL, GERANIOL, LIMONENE, LINALOOL, MELISSA OFFICINALIS LEAF OIL, MENTHA PIPERITA LEAF WATER / PEPPERMINT LEAF WATER, MENTHA PIPERITA OIL / PEPPERMINT OIL, MENTHOL, NEPETA CATARIA OIL, ORIGANUM HERACLEOTICUM FLOWER OIL, ROSMARINUS OFFICINALIS LEAF OIL / ROSEMARY LEAF OIL, SALICYLIC ACID, SATUREIA MONTANA OIL, THYMUS VULGARIS OIL – THYME FLOWER/LEAF OIL

      Et aussi dans la crème Magnifica:
      ALCOHOL, ALCOHOL DENAT., AQUA / WATER, ARACHIDYL ALCOHOL, ARACHIDYL GLUCOSIDE, ARGININE, BEHENYL ALCOHOL, BEHENYL BEHENATE, BENZYL BENZOATE, CAPRYLOYL GLYCINE, CETEARYL ALCOHOL, CITRAL, CITRIC ACID, CITRONELLOL, CYMBOPOGON FLEXUOSUS OIL, CYMBOPOGON NARDUS OIL / CITRONELLA OIL, DICAPRYLYL CARBONATE, EUGENIA CARYOPHYLLUS FLOWER OIL / CLOVE FLOWER OIL, EUGENOL, GERANIOL, GLYCERIN, GLYCERYL STEARATE CITRATE, LIMONENE, LINALOOL, MELISSA OFFICINALIS LEAF OIL, MENTHA PIPERITA LEAF WATER / PEPPERMINT LEAF WATER, MENTHA PIPERITA OIL / PEPPERMINT OIL, NEPETA CATARIA OIL, OCTYLDODECANOL, ORIGANUM HERACLEOTICUM FLOWER OIL, PARFUM / FRAGRANCE, POTASSIUM SORBATE, ROSMARINUS OFFICINALIS LEAF OIL / ROSEMARY LEAF OIL, SALICYLIC ACID, SATUREIA MONTANA OIL, SILICA, SODIUM PHYTATE, THYMUS VULGARIS OIL – THYME FLOWER/LEAF OIL, TOCOPHEROL, XANTHAN GUM

      Comme tu vois ce n'est pas du Cetearyl Alcool mais juste alcool et alcool denaturé, du coup je suis un peu frileuse. J'ai pris mes distances avec le bio à un moment à cause de l'alcool en tant que tel, mais Sanoflore me tente. Après, j'ai vraiment l'impression que pour les gammes "imperfections" beaucoup de marques (bio et non) vont avoir de l'alcool haut placé dans la liste INCI, et ma peau ne supporte pas bien, et pourtant je n'ai pas du tout la peau réactive!

      Ma routine sera bientôt terminée et j'ai envie de tester autre chose et j'hésite entre la gamme Magnifica et les gammes Clarimatte ou ClearCalm de Ren (j'ai déjà testé la clarimatte en petit coffret et j'ai beaucoup aimé)

      PS J'ai investi dans la Clarisonic suite à tes conseils, j'adore! (elle était en soldes, ça a aidé :) )

      belle journée

      Supprimer
    3. Ah oui, en effet ! Je le recommendrai pas du tout ni aux peaux mixtes à grasses, ni à toutes les autres. En premier ingrédient c'est vraiment agressif pour la peau, on est d'accord. C'est pour cela que je dis que dans toutes les marques il y a forcément du bon et du moins bon, il faut bien choisir. Par exemple, je prendrai jamais mon Anti âge chez une marque bio, en revanche, j'y piocherai pour les eaux Florales et les huiles (qui ne nécessitent pas la présence d'alcool).
      REN a une formulation beaucoup moins alcoolisée pour le coup, si tu cherches une gamme de pour les peaux aux imperfections, tourne toi vers eux en effet (inutile d'abîmer ta peau avec une dose d'alcool, ca va marcher sur le court terme, mais ca va pas être bon à long terme)

      Supprimer
  10. Trop intéressant, j'adore cette marque et leurs produits. Ils associent parfaitement plaisir et efficacité. Et la j'en suis encore plus fan après avoir lu cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah super alors :) trop contente qu'il t'ait plu ;)

      Supprimer
  11. Superbe article. Merci de nous faire partager ça ! :)

    RépondreSupprimer
  12. Sev, sur le site de la marque Sanoflore, les ingrédients sont inscrits par ordre alphabétique:).Quand tu regardes le reste des ingrédients, tu comprends bien que ce n'est pas l'INCI qui est donnée( à moins de faire une formule qui n'a ni queue ni tête).
    De toute façon je ne connais aucune lotion dont l'ingrédient principal est l'alcool, encore moins une crème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff, je viens de m'en rendre compte, c'est tellement évidant :)))))
      en lisant dans un bus sur l'écran de l'iphone, j'avais pas vu que tout était par ordre alphabétique !! Mais quelle drôle d'idée aussi, j'ai jamais vu cela dans ma vie, ils sont complément fous sur ce site de le faire ainsi ? Ils enduisent les gens en erreur, c'est quand même incroyable. Je vais leur envoyer le mail, c'est un grand n'importe quoi !

      MERCI BEAUCOUP d'avoir pris ton temps de nous le signaler ! Tout rendre dans l'ordre (non alphabétique :)
      P.S.: j'ai déjà vu des lotions pour les peaux mixtes à grasses dont l'ingrédient principal est l'alcool, mais jamais une crème (celles de Hauchska l'ont en deuxième parfois, mais jamais en premier en effet)

      Supprimer
  13. Bonjour Alina,

    Tu passes un bel été ? :)
    Tu auras peut-être un doublon de commentaire (petit bug avec mon téléphone...).
    Tu le sais, je faisais partie des curieuses qui souhaitaient découvrir les entrailles et l'envers du décor, et je te remercie encore d'ailleurs pour la petite visite par procuration.

    J'ai toujours été très sensible à l'univers de Sanoflore - je vénère le travail de Maylïs Royer ! -, et suis ravie de voir que la touche authentique de leur discours marketing est vérifiable dans la conception de leurs soins.

    Je ne verrai plus mes eaux florales de la même façon! :)

    C'est toujours un plaisir de te lire Alina,

    Lili.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Lili,
      Je suis vraiment hyper touchée par tes messages (sur Insta) et ici :) Merci beaucoup, ça me réconforte totalement dans l'idée que j'ai, que de montrer les coulisses c'est extrêmement important, bien plus important que de faire les jolies affiches publicitaires (il en faut quand même, toutes ne sont pas des beauty addicts aggueries comme celles qui lisent les blogs, mais pour nous, les aficionados, je pense que la com classique n'est plus suffisante)
      J'étais vraiment ravie de pouvoir vous montrer ces coulisses :)) Et vraiment contente que ça vous ait plu ! <3

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...