ISO 16128 : Carte Blanche Pour Rouler le Consommateur dans la Farine ?


Je dois vous avouer que je suis un peu désabusée ce dernier temps ... Malgré des efforts considérables faits les années passées, on assiste - impuissants - à un drôle de recul sociétal dans (presque) tous les domaines.

ISO 16128 : FAUX NATUREL !


A commencer par l'image de la femme (en 2017 pour être "belle" il faut ressembler à un poupée gonflable livrée clandestinement dans des prisons; et surtout ne pas oublier de poster ses photos dévêtues pour récolter plus de likes sur Instagram, tout en s'insurgent sur Twitter que les pauvres mecs ne voient que vos nichons au lieu d'apprécier l'intelligence profonde dont vous faîtes preuve en postant ce genre de contenu 😶), puis Donald et sa muraille, et que dire alors des gens qui croient qu'une divinité assise aux cieux leur demande d'éliminer ceux qui ne suivent pas le même code vestimentaire & régime alimentaire ... La liste est longue ! Et si vous pensez que tout cela est réservé aux gens qui n'ont pas eu cette chance de développer leur QI suffisamment pour être supérieur à celui d'une bactérie, vous vous trompez lourdement.

Quelle fut alors ma colère et incompréhension quand notre nouveau ministre d'agriculture a proposé, en première mesure après son sacre, de revenir vers les néonicotinoïdes 😯 Vous savez, cette substance neuro-toxique responsable de la mort des abeilles (en gros, les agriculteurs, emmerdés par les insectes qui détruisent une partie leur travail, préfèrent tuer "tout ce qui bougent" plutôt que de faire appel aux méthodes alternatives qui permettent de distinguer le bon et le mauvais insecte, c'est plus couteux mais cela permet de préserver l'eco-système; d'ailleurs cela devrait être l'intérêt premier de ces agriculteurs car si demain il n'y a plus d'abeilles, il n'y aura plus d'agriculture tout court). Heureusement que Nicolas Hulot était là, il a usé de son pouvoir pour remettre le lobbyiste fou-fou à sa place. Et là, on apprend qu'on nous ramène un nouveau insecticide, avec un jolis "flore" dans son nom (genre, peace and love), qui n'est rien d'autre qu'un ... néonicotonoïde qui a changé "d'avatar" ... "comment passer par la fenêtre quand on vous a fermé la porte" ! Bref 😐

Pourquoi je vous parle de ça ? Puisque depuis quelque mois j'entends parler de la nouvelle norme internationale, retenez bien, ISO 16128 qui nos chers tout-puissants ont décidé de mettre en place pour mieux réglementer la notion d'un produit / ingrédient naturel. Cela avait pour objectif de "brosser" toutes les réglementations différentes dans le même sens pour simplifier la vie du consommateur qui, avouons-le, est complètement perdu entre différents labels bio et ce que les marques mettent sur leurs étiquettes ("crème d'inspiration naturelle bla bla bla").

Alors sachez qu'en matière de la réglementation c'est assez complexe et compliqué. Déjà, il faut comprendre qu'il y a globalement 3 gros niveaux de réglementation :

  • domestique : chaque pays a le droit de définir sa réglementation (par exemple, la rhubarbe est en France en vente libre sous forme des compléments alimentaires pour la digestion, en Turquie cet ingrédient est considéré comme "poison", du coup, la réglementation locale prime)
  • européenne : celle qui définit les choses pour les pays qui font partie de l'Europe (mais chaque pays a le droit de veto si certaines choses ne lui correspondent pas)
  • internationale : celle qui essaie de mettre tout le monde d'accord
La réglementation internationale a beau être au dessus de tout le monde, elle est pourtant la plus "faible" puisque - pour le moment - chaque pays décide de ce qu'il applique. Mais c'est un très bon indicateur des tendances et, surtout, parfois cela ouvre des portes qui ne sont pas forcement dans l'intérêt du consommateur. C'est bien le cas de la nouvelle norme internationale, le fameux ISO 16128.

C'est en discutant avec la responsable scientifique du groupe Léa Nature (fabriquant des produits bio et naturels vendus dans les grandes surfaces, marques So Bio Ethique, Floressance, Lift'Argan, etc.) que j'ai pu mesurer la grandeur de la supercherie ... Ce que je croyais être une norme qui allait simplifier notre vie par une clarification de la méthode de calcul du pourcentage d'ingrédients naturels qui permet de revendiquer un produit comment étant naturel ou bio, s'est avéré être une arnaque pour nous, les conso ... A tel point que les organismes de certification bio ont tout simplement quitté la table de négociations ... Décryptage !

Pourquoi cette nouvelle norme ? 
Les industriels ont bien vu que la "mode" des produits naturels et bio était bien plus qu'une mode, elle est en réalité une tendance de fond. Il fallait donc réagir pour encadrer tout cela car chacun parlait des "produits naturels" comme bon lui semblait. Donc oui, une régulation de tout cela était necessaire. 

Qui a participé à l'élaboration de cette norme ?
28 pays, 28 délégations nationales. La France était représentée par l'AFNOR (association française de normalisation). Ecocert, Cosmebio et Cosmos (organismes de certification bio) ont été soutenus par COSMED. C'est donc eux qui ont quitté la table de négociations à la fin du processus car ils se sont rendus compte que la nouvelle norme défendait les intérêts des industriels conventionnels et non pas ceux qui font des efforts en terme de la formulation propre. Étes-vous surprises ? 😷

Quel est le problème avec cette nouvelle norme ?
Je vais vous le dire très simplement, sans vous plonger dans des détails complexes : à partir de 2018 on pourra vous dire que les silicones est un ingrédient naturel. Applaudissements, fin de spectacle ! 🙈

Comment cela est-il possible ? Est-ce que les silicones poussent désormais dans les arbres ? Je suis sure que d'ici quelques mois certaines "conseillères beauté" vont vous assurer que leurs silicones sont d'origine végétale, et quand vous essaierez de leur dire que la silicone végétale n'existe pas et que c'est un produit parfaitement synthétique qui ne se trouve pas dans la nature, elles vont rouler les yeux et vous prendre pour une "cliente pénible". 

Dites donc merci à la nouvelle norme ! Grâce à elle un ingrédient est considéré comme "naturel" quand 51% de sa masse moléculaire d'origine non fossile est d'origine naturelle. Donc le silicone qui est une chaîne silicium-oxygène, une chaîne qui n'existe pas dans la nature et qui a été inventée par l'homme, peut être considéré comme naturel puisque silicium - qui provient du sable - peut donc être d'origine naturelle ! En gros, pour fabriquer les silicones il faut du sable, le sable étant un ingrédient naturel, nous voilà un silicone qui peut être classé comme un ingrédient naturel selon la nouvelle norme ! Ils se foutent vraiment de notre gueule je vous dis !

Prenons un autre exemple. Prenons un ingrédient, peu importe lequel, dont 49% provient de la pétrochimie, et 51% est d'origine naturelle, et bien maintenant il est considéré comme naturel ! Vous croyez rêver ? Et bien non, MERCI la nouvelle norme ! En gros, 49% de votre crème peut être synthétique, ils vont avoir le droit d'écrire sur le packaging "crème naturelle".

Et la Liste Noire Là Dedans ?
Vous savez, cette liste noire qui interdit aux produits certifiés bio d'utiliser les silicones, par exemple. C'est la liste de toutes les matières premières qu'une marque qui se veut naturelle ou bio ne doit pas utiliser.

Et bien, accrochez-vous à vos chaises, la liste noire n'existe pas dans la fichue norme ISO 16128 !!!!! On peut donc vous mettre toute la merde du monde dans votre crème, tant que cette merde ne dépasse pas 49%, vous avez le droit d'écrire que votre crème est na-tu-relle ! 😹

Les OGM ? Allez, soyons fou ! Ils sont aussi autorisés ! On peut donc vous vendre une crème "naturelle" avec des OGM "naturels". 

Que Faire ?
Redoubler de la vigilance et avoir encore moins confiance dans le bla bla, aller chercher des marques qui ont une éthique et la certification. Par exemple, pour qu'un ingrédient soit considéré comme bio, 100% de sa masse moléculaire doit être issue de l'agriculture biologique. Non pas 99%, mais 100% ! On peut donc avoir confiance qu'aux labels Ecocert ... plus le choix !

Ce qui me chagrine vraiment ? C'est le fait que cette nouvelle norme donne le droit aux industriels conventionnels d'écrire sur leurs packagings que leur produit est naturel sans faire d'efforts ... Donc au lieu de se tourner vers la cosmétique plus naturelle et éthique, ils ont juste inventé une norme qui leur permet de dire que la "merde de 2017" est devenue une "merde naturelle" en 2018. Pardonnez-moi cet excès de langage, mais les mots me manquent.

Clairement, cela va devenir pratiquement IMPOSSIBLE pour un consommateur lambda de comprendre si leur produit est de bonne qualité ou pas, s'il est naturel ou pas ... c'était déjà bien compliqué avant, mais dès 2018, avec ce "laisser passer pour faire rouler le consommateur dans la farine", les choses vont se compliquer largement. 

Seuls ceux qui savent décrypter les listes INCI pourront naviguer dans ces eaux troubles, mais que fera une nana qui n'a pas ces connaissances ? Et bien, lisez les blogs les amies, ou achetez des produits cérifiés bio (label Ecocert, Cosmos) ou la clean skin care (les marques qui ont une éthique), je n'ai plus rien d'autre à ajouter !

30 commentaires:

  1. Bonjour Alina,
    Merci pour cet excellent article et ce coup de gueule tout à fait justifié.
    "Le monde marche sur la tête, ma bonne dame." A l'heure actuelle, être cynique et faire de l'argent en dupant semble devenir la norme dans tous les domaines.
    Et je continuerai à te lire car je sais que toi tu sais de quoi tu parles.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. excuse moi j'ai oublié de mettre mon nom avant d'envoyer le message

      Supprimer
  2. Merci pour ces éclairages ! Je suis triste mais malheureusement ça ne m'étonne Pas, je travaille dans la nutrition et il s'avère que ce sont les mêmes conneries, depuis quelques anneeson se réjouissait des modifications de comportement des consommateurs et les industriels font des lois pour nous tromper! Ils faut résister et éduquer comme tu le fais !

    RépondreSupprimer
  3. Mais c'est purement et simplement scandaleux !! C'est une régression totale !! Seuls les consommateurs avertis sauront faire la part des choses. Et oui on aura encore davantage besoin de tes lumières pour nous aider à faire des choix judicieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'airais tellement aimé qu'on progresse dans le bon sens, mais pour le moment ... c'est tout le contraire ... :(

      Supprimer
  4. C'est vraiment SCANDALEUX. Perso je sais bien lire les compositions et je consomme majoritairement bio/certifié (excepté certains produits Non certifiés mais donc La compo me convient, comme les produits REN, certains produits Lush ou body shop, etc...), mais pour le consommateur lambda ça va devenir infernal... Je suis choqué par cette absence totale d'effort de la part des industriels, alors qu'en 3017, l'écologie devrait être l'affaire de tous !!

    Bon par contre je ne suis pas d'accord avec ton analyse des beautés Instagram, pour moi ce n'est pas du tout antinomique de s'exposer (de la facon qu'on veut) sur Instagram, et de par ailleurs réclamer la fin des clichés sexistes qui veut qu'une fille qui fait attention à son apparence (et c'est vrai que en 2017 la mode est à l'hypersexualisation des corps, Mais bon c'est une mode, ça passera) soit forcément une cruche sans cervelle. Pour moi le féminisme est là : tu es sensé pouvoir faire ce que tu veux sans que les autres te jugent (en mal) : femme au foyer, femme d'affaires, modèle Instagram, chirurgienne...
    Faut qu'on arrête de se tirer dans les pattes entre femmes :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,

      on est d'accord, c'est scandaleux, il n'y a pas d'autre mot à dire ! Ils ont réussi à trouver une parade pour berner le conso de manière définitive, c'est assez fou ...

      P.S.: je ne voudrais pas "polluer" ce billet par les débats sur le féminisme, j'entends ton argument et je suis totalement d'accord :) Montrer son corps doit être normal, mais certaines "déviations" pour "récolter des likes" me dégoutent, j'y vois tout le contraire du féminisme ! Mais bon, c'est un sujet à part et pour pouvoir en discuter il faut que je puisse donner ma vision complète ce qui n'est pas le cas dans cet article :)

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Tout d'abord je tenais à te remercier pour tes articles tellement bien expliqué tu nous éclaires vraiment tes articles sont tellement bien détaillé on voit que tu as fait un travail de recherche que tu sais de quoi tu parles et tu sait nous expliquer tout cela de manière détaillé et simple. Un grand merci pour cela. Tu es une blogueuse dont j'adore lire chaque article.

    Ensuite je suis choquée, scandalisée je n'ai pas de mot pour dire ce que je ressens c'est prendre les consommateurs pour des imbéciles voilà tout on ne pense pas à notre bien mais qu'à l'argent. Je me demandais peut on toujours faire confiance à des marques comme Caudalie par exemple ? Et puis avec cette norme ça va encourager personne à faire des efforts c'est fini je suis déçue !!!
    Mais merci à toi de nous éclairer et j'espère que tes articles nous aiderons à choisir nos soins et produits. Bref tout devient naturel grâce à cette norme c'est drôle je trouve....

    Nouran

    RépondreSupprimer
  6. Sérieusement ? Nan, mais sérieusement ?

    Comme dit, c'est faire un pas en avant et trois pas en arrière !
    C'est scandaleux qu'on nous prenne toujours plus pour des pigeons et le pire dans tout ça, c'est que si des personnes comme toi ne nous alertaient pas, on passerait complètement à côté de cette nouveauté ! Et quelle nouveauté... Dire que les silicones sont naturels, on aura tout entendu...

    On (consommateur lambda) essaie de sortir la tête de l'eau en prenant conscience petit à petit qu'on peut consommer mieux, et on nous l'enfonce bien profondément, parce que quand même "on ne va pas les laisser croire qu'ils vont s'en sortir si facilement".

    Et que dire de M. Hulot, qui se dit autant concerné par la nature et l'écologie peut prendre de telles mesures ?! Ça me laisse sans voix, attristée et bien pessimiste quant à notre avenir.

    Même si c'est déprimant/choquant, merci de nous avoir mis au courant Alina.

    RépondreSupprimer
  7. Bravo Alina pour ce post très détaillé et motivé...je suis complètement dégoûté que l'on nous prenne pour des vaches à lait en exposant notre santé...je ferai encore l'attention qu'avant mais c'est juste scandaleux. Je suis fortement énervée par tant d'hypocrisie et de manipulation pour de l'argent! Bonne soirée à toi et merci pour ton intelligence, ta perspicacité et aussi pour ta beauté. Mitsouko_ (Marie Pierre)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    Et ben ! Moi qui tente vers le naturel mais qui capte rien aux ingrédients, je suis dans la mouise, surtout que j'essaie (mais pas pour tout soyons honnête) de trouver des produit non crulty or animal... Nude by Nature vers laquelle est une bonne solution sûre alors au moins pour le maquillage (même si je trouve pour l'instant leur choix limité).

    Merci de cet info !

    Bye.

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas la première fois qu'on nous fait le coup,ça devient fatiguant!Si j'avais su , j'aurais fait "chimie"....Bref je suis entièrement d'accord avec vous, mais je commence à fatiguer de commencer par lire la composition des produits avant de me demander si le produit me convient.Sans compter que le plaisir d'acheter ce genre de produits commence à disparaitre.Or le plaisir dans l'achat d'un Dior ou d'un Chanel est normalement un facteur important.Les marques vont terminer par le payer. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  10. Je partage ton excellent article sur les réseaux sociaux. Je ne suis pas du tout surprise malheureusement ...

    RépondreSupprimer
  11. Peux tu nous faire un article qui nomme les marques clean et dont tu as confiance? Je commence à être perdue . merci infiniment

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour cet article extrêmement instructif, c'est tout simplement scandaleux mais ça n'arrive même plus à me surprendre au final quand tu vois déjà tout ce qu'il se passe avec la nourriture et autre.
    C'est vraiment la raison pour laquelle tu es ma blogueuse préférée depuis des années, tu m'as appris énormément de choses depuis que je te lis et on va vraiment avoir besoin de toi pour continuer à nous éclairer le plus possible dans tout ça

    RépondreSupprimer
  13. Merci de nous tenir informés. C'est scandaleux mais comme tu l'as mentionné avec l'histoire des néonicotinoïdes, ça ne touche malheureusement pas que les cosmétiques... Il y avait déjà du greenwashing (emballage vert, mise en avant d'un ingrédient naturel alors qu'il est en quantité infime dans une compo dégueulasse, etc...) mais là en autorisant clairement la mention "naturelle", on va pas dans le bon sens ! Je retiens que les organismes de certification restent droits dans leurs bottes, ça c'est bien.

    RépondreSupprimer
  14. Le nom de ce "tout puissant" = lobbies, et tous les dirigeants de notre planète en ont peur. La preuve :Monsanto, Rio Tinto et cie font la loi. C'est triste, c'est énervant. Je vois ces industriels détruire mon pays avec la complicité des dirigeants,sans pouvoir rien faire. Les petits paysants indiens (entre autres) peuvent toujours se suicider, on s'en fout, bref! Sujet vaste et douloureux.

    RépondreSupprimer
  15. Quelle monde de fous! En lisant ton article, j'étais en train d'imaginer mes sœurs et mes amis en train de se faire arnaquer chez sephora...
    je suis vraiment déçue et triste qu'après avoir fait 1 pas en avant, on en fasse 2 en arrière.
    J'espère que les marques éthiques vont le rester et nous aider à consommer toujours mieux pour nous et pour la planète.
    Merci énormément pour cet article tellement instructif.
    À bientôt!
    Bises
    Raoudha

    RépondreSupprimer
  16. Du coup, si j´ai bien compris tous les produits existants sont désormais naturels !
    J’hésite entre rire et pleurer... C’est ridicule ! Normalement le but c’est de mieux consommer ! Pas de nous faire croire n’importe quoi. J’ai pas les mots là......

    RépondreSupprimer
  17. Non mais quelle honte!!!! C'est un vrai scandale, tu as tout à fait raison de le dénoncer!! C'est incroyable cette manipulation des consommateurs... ton article est encore une fois très juste. Le fait de jouer sur les mots ainsi revient clairement, au final, à mentir au consommateur et c'est honteux, méprisable, abject. Ils feraient mieux, eux, d'essayer d'améliorer leurs produits, qui bousillent nos peaux et notre planète, et dont on ne veut plus ! (Ah pardon, ça coûte de l'argent...). Et la seule vraie marge d'action du consommateur, qui était jusque là de refuser d'acheter certains produits et de faire des choix plus responsables, va se trouver bloquée, et ça, encore une fois, c'est un vrai scandale. Il faut reagir et montrer qu'on ne l'accepte pas!! (Mais que peut-on faire??)

    RépondreSupprimer
  18. Merci, Alina, pour cet article, c'est clair et bien expliqué. Je suis partagée entre colère et dégoût, et en effet comme le dit l'une des intervenantes dans un des posts, seuls les consommateurs avertis pourront y comprendre quelque chose. Il n'y pas de petit profit pour ces industriels. C'est la même chose dans l'agro-alimentaire. Merci de nous éclairer, je vais partager ton billet (si ça ne te dérange pas). A nous pauvres consommateurs de se battre, et tu nous en donnes les moyens en fournissant des explications claires. Merci.

    RépondreSupprimer
  19. Moi qui ne comprends rien à une composition d'un produit et qui regarde le pourcentage d'ingrédients naturels pour m'aiguiller , et bien ça va être difficile de voir le vrai du faux ...

    RépondreSupprimer
  20. Bonjour Alina !

    Merci de mettre en avant cette légalisation du greenwashing. Cela permettra aux personnes qui ne s'y connaissent pas forcément en cosmétiques bio d'être sensibilisées.
    C'est genial qu'une blogueuse qui ne parle pas que de produits bio et qui a donc un lectorat plus large aborde ce sujet.
    Encore merci!
    Je ne commente jamais mais je te suis depuis des années.

    A bientôt!

    Laeti

    RépondreSupprimer
  21. Post passionnant!
    Merci de nous éclairer sur ces pratiques scandaleuses. Comme tu le dis, redoublons de vigilance ;)

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Alina,
    Merci pour ton article ! Il faut dénoncer ce qu'il se passe... C'est aberrant...
    Amélie

    RépondreSupprimer
  23. Je comprends complètement ton coup de gueule... et je le partage grandement. D'ailleurs, je suis touchée directement car j'ai découvert récemment que je souffrais d'un déséquilibre hormonal, probablement dû à tous les perturbateurs endocriniens qui nous entourent à commencer, bien sûr, par les cosmétiques... Alors depuis, je traque et je passe petit à petit au bio.
    Si je peux me permettre, cet outil en ligne peut être utile pour aider les consommateurs lambda (comme moi !) à savoir un peu mieux si des ingrédients nocifs sont dans les produits : http://www.zenziscope.net/
    Il suffit de saisir la liste INCI (ou faire un copier-coller) et l'outil analyse chaque ingrédient. J'ai pu voir que quasiment tous mes produits posaient problème !! :(

    RépondreSupprimer
  24. Article très intéressant. Merci de nous partager ainsi tes connaissances. :)

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, merci d'avoir abordé le sujet. En matière de labels, vous avez oublié de mentionner ceux comme Cosmébio, BDIH, Nature et Progrès, Natrue... Ils se basent sur des cahiers des charges très exigeants depuis de nombreuses années. Les consommateurs peuvent donc s'y fier sans craintes ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Marine,
      je parlais des labels bio en général :) il y en a beaucoup en effet, et ils sont très facilement trouvable sur Internet ;)

      Supprimer
  26. Bonsoir Alina,
    C est une bien triste nouvelle pour 2018 de voir qu on va mettre de côté notre sécurité voir notre santé pour faire du profit ...je sais pas vers quel avenir ont se dirige
    En tout cas merci de nous tenir au courant je fais parti des personnes qui ne savent pas déchiffrer la liste d ingrédient va falloir que je m’y mette :-)

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...