La Légende de Shalimar ...

guerlain shalimar parfum publicité natalia vodianova

Par où commencer, tellement de choses se bousculent dans ma tête que j'ai ce désagréable sentiment d'être condamnée à passer à côté de l'essentiel voir, tomber dans un cliché. Bon allez, il y a quelques jours je recevais une invitation pour assister à l'avant-premiere du film publicitaire pour Shalimar que Guerlain lance sur le grand écran à partir du 28 août prochain ...




SHALIMAR







Acte 1 : Le Doute

Shalimar, ce parfum mythique qu'adore ma grand mère, qui aime tant ma mère et qui me fascine secrètement depuis quelques années. Secrètement parce que le jour où je me suis rendue compte que je n'arrête pas de renifler l'échantillon qu'une bienveillante vendeuse m'a soigneusement glissé dans le sac ... et bien je me suis dit que ça y est, je suis définitivement passée dans l'au-dela, autrement dit, je me suis confortablement installée dans ma trentaine. Fini donc les Aqua Allegoria, bonjour Shalimar ! Depuis, je ne compte plus le nombre de fois que j'ai failli craquer, je tournais autour de ce flacon dans les aéroports pour finalement renoncer au tout dernier moment. C'est fou mais l'image que j'avais de la "femme Shalimar" ne collait tellement pas avec le mien que ça m'empêchait de depenser mon argent sereinement (et il y a rien de pire que de claquer dans le doute). Je vous avoue que dans un moment de folie, j'ai même essayé de me convaincre que si je prenais l'eau de toilette c'était "moins grave" que si achetais l'eau de parfum, genre, je restais "jeune" (ah, ce monologue interne dans une parfumerie, ce terrain de jeu rêvé pour un psy). 

Puis,  le format ... une publicité nous vend le rêve, or, je suis très attachée aux choses "terrestres", au contenu qui, pour moi, prime indéniablement sur la forme. J'aime la qua-li-té et uniquement la qualité, c'est la seule chose importante à mes yeux. Je ne savais donc pas vraiment si j'allais ressortir réellement enrichie de cette séance. 


Acte 2 : Il était une fois ...

Des doutes, des réflexions, pfiou ... Tout cela s'est e-va-po-ré comme par magie après 5 minutes 30 qui ont été suffisants pour me faire comprendre la chose la plus simple qui soit, il n'y a pas de "femme Shalimar", il y a juste une histoire d'amour qui n'a ni d'âge, ni de frontières. C'est amour inspiré par l'histoire de Shan Jahan et la princesse Mumtaz, immortalisé à tout jamais dans le marbre blanc de Taj Mahal :




P.S.: "Il était une fois, en Inde, une histoire d’amour entre un empereur moghol et son épouse adorée. Au 17ème siècle, les troubadours immortalisaient sur leurs sitars les amours du Shah Jahan et de Mumtaz Mahal. Une histoire vraie, devenue légende, exaltée et magnifiée. Cet empereur tout puissant, cultivait dans le secret de son cœur, une passion indicible pour sa divine épouse. Afin de protéger leur amour, Mumtaz résidait dans un palais loin du tumulte et du chaos du monde, cerné par des jardins magnifiques, appelés Shalimar. Pour la rejoindre Shah Jahan devait traverser des steppes arides entourées de montagnes bleues. Quand il fermait les yeux, il l’imaginait se préparer telle une odalisque. lI devinait les tapis de soie précieux, les coussins de brocarts, ses servantes jetant des brassées de fleurs dans son bain. Il voyait ses cheveux d’or, pouvait caresser délicatement le grain de sa peau et sentir son parfum. Des images d’Elle surgissaient.Un sein. Une cheville. La nuque. Plus rien que le lobe de l’oreille, l’épaule, sa bouche toujours. Plus vite, plus vite, la retrouver. Soudain des conques mugirent dans l’air vibrant, réduisant au silence le cri aigu des paons, il atteignait le but de son périple … les Jardins de Shalimar. C’est alors qu’il l’aperçut déesse parmi les déesses au milieu des flamboyants. Il entendait le cliquetis de ses bracelets. Son sari brodé d’or bruissait sur sa silhouette fine et souple. Enfin, il vit son visage et, comme si tant de beauté et d’émotion le terrassaient, baissa les paupières. Elle se tenait devant lui, sans parler. Il prit tout son temps pour détailler, savourer le collier orné de perles long et loin dans le creux des seins, deviner le secret de son sillage voluptueux. Cet amour qu’ils vivaient comme une fête perpétuelle les plongeait dans un ailleurs où seul comptait l’instant. Cet instant amoureux que Shah Jahan, voulait immortaliser…

24 commentaires:

  1. C'est poétique et grandiose...Je comprend que tes doutes se soient envolés, même si tu as mille fois raison d'aimer la qualité et de laisser parler tes sens (et pas le pur émotionnel). Je crois que les parfums ont décidément le don de nous faire voyager...
    Bisous, bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Flo,
      c'est vrai que le parfum c'est plus du domaine émotionnel que de rationnel, et même si j'essaie d'y appliquer ma façon de raisonner (qui se résume en "je ne lis pas les promesses, je regarde la compo"), ça ne marche pas :)
      Bisous

      Supprimer
  2. Merci, pour l'histoire, pour votre histoire qui , au passage est l'histoire de nombreuses femmes françaises. Je me suis reconnue dedans et moi aussi, bien que je possède ce parfum( mais est-ce qu'on possède un parfum ou c'est lui qui vous possède?), j'ai encore du mal à le porter. J'ai du mal à me sentir à la hauteur de ce monument. De plus, à chaque fois que je le sens, j'ai une pensée pour une grande dame, intelligente, libre, qui malheureusement est partie et dont c'était l'empreinte: Marie France Pisier . Le film est magnifique, pour une fois , Guerlain est à la hauteur de sa légende. J'aimerais qu'ils fassent la même chose pour trois autres monuments de cette marque :Jicky , L'Heure bleue et Mitsouko. Encore plus important: j'aimerais qu'ils soient encore capable de créer des chef d'œuvre comme ceux-ci de façon à ce que dans cent ans , nos héritiers aient de nombreuses histoires à raconter. Mais au fait, avez-vous franchi le pas et acheté ce si joli flacon? Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Florence,
      merci beaucoup pour votre témoignage qui confirme, une fois de plus, que si Shalimar a traversé un siècle, c'est qu'il fait partie des parfums qui vous possèdent, comme vous l'avez très bien remarqué. Difficile donc de se l'approprier mais quand c'est fait, impossible de revenir en arrière. Pour ma part, je pense craquer soit sur l'edition Ode à la Vanille, soit pour Parfum Initial L'Eau !

      Supprimer
  3. C'est à couper le souffle... ! Mais dis nous, chère Kléo, comment réalise-t-on le maquillage des yeux de Natalia ? C'est tellement joli et sensuel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour moi, d'après ce que j'ai vu, le maquillage est très basique et c'est toute la complexité de la chose (bien plus dur de réussir un faux nude que de se peintureler de plusieurs couleurs façon color block). Il me semble qu'elle porte un fard taupe ou beige moyen sur la paupière mobile, l'oeil est entouré et étiré de ce fard, je crois qu'il y a beaucoup de travail sur l'estompage et elle semble de porter le khôl également (mais d'une façon très légère). Voilà :)

      Supprimer
  4. Magnifique histoire! mais je serai dans le TGV quand le film sera diffusé demain ! à tous les c'est vers 20H30! Je me suis tjs dit comme toi, que shalimar était pour les femmes à partir de 35 ans! et pareil je me dit que si je prends la version "leau" c'est plus jeune hahaha on est pareilles! bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on fonctionne de même manière on dirait, c'est drôle :)) Mais me voilà convaincue qu'il n'y a pas d'âge pour ce parfum, puisque cette histoire n'a pas d'âge ! On peut être prête à le porter à 16 ans, comme on ne peut pas l'être à 60 ans, ça ne se conditionne donc pas par le chiffre dans notre carte d'identité mais par la maturité de notre âme
      Bisous
      P.S.: bon voyage et profite bien des magasins :)

      Supprimer
    2. Je suis faible! Je pense aller à la boutique Guerlain pour me l'offrir!!! Oui je compte bien en profiter mais sans tes précieux conseils pour me guider ça va être dur!!! Si jamais je te vois courir sur les Champs je t'arrête ;) Je vais aussi profiter de ma dernière semaine pour paufiner mon blog avant de le lancer réellement! J'espère que si tu as le temps un jour tu iras pour me donner ton avis ;) Bisousss!

      Supprimer
    3. profite bien de tes journées de shopping en tout cas (tu ne me verras, hélas, pas trop courir les boutiques, je suis assez sous l'eau en ce moment donc à peine le temps de poster ... ). N'hésite pas à m'envoyer le lien par mail (pas par commentaire, sinon ça risque d'être mis dans le spam), j'irai voir avec plaisir :)
      Bises

      Supprimer
  5. Je suis une inconditionnelle de ce parfum depuis de nombreuses années :-)
    J'ai la version classique et la 1e été ... Et en plus j'ai eu le flacon années folles (superbe !) et le flacon black :-)
    Belle publicité ou plutôt film ...
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      dis donc, tu es une vraie femme de Shalimar alors ! :) Je vais tenter moi aussi l'aventure, depuis le temps que ça me titille l'esprit :)

      Supprimer
    2. :-)
      Tu as raison pour une femme shalimar :-)
      Je l'ai découvert quand une collègue de maman m'a donne sa fin de flacon, je faisais la collection de flacon a cette période :-) vers 18 ans j'ai eu un mini flacon ... La je suis au 100 ml |o|
      Tu me diras si tu sautes le pas !
      Bisesc

      Supprimer
  6. Je suis comme toi, j'ai adoré porter Shalimar. C'est un parfum à la fois sensuelle, femme et aussi réconfortant par son côté oriental, vanille.
    Si la psycho t'intéresse et c'est vrai que le parfum est lié, tu devrais essayer une consultation gratuite chez Guerlain, je pense que cela t'amuserait.
    Elle a été initiée par Sylvaine Delacourte, qui a été longtemps proche du parfumeur Jean-Paul Guerlain.
    Si tu l'as fait, dis moi ce que tu en penses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Bettina,
      Merci beaucoup pour le conseil, je n'ai jamais fait cette consultation et je ne savais même pas qu'ils le proposent ! C'est super intéressant, je vais me renseigner !

      Supprimer
  7. Moi j'adore shalimar que je porte en hiver (le parfum de toilette). Mais le premier vrai parfum que ma mère m'a offert pour mes 16 ans c'était l'heure bleue, et je le porte et l'aime toujours autant. Le sien à elle c'est Jicky, une merveille comme tous les autres parfum guerlain. Ce film est splendide. Tu peux craquer sans crainte, car c'est comme un bel objet qu'on aime regarder...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Julie,
      merci beaucoup pour ton histoire, chez Guerlain je ne portais que des Aqua Allegoria et l'Insolence dont j'étais très fan à l'époque (et que j'aime toujours d'ailleurs). C'est promis, je vais craquer pour l'eau de toilette Shalimar au plus vite :)

      Supprimer
  8. J'adore ce parfum, il me rappelle ma Maman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme pour beaucoup d'entre nous j'ai l'impression :)

      Supprimer
  9. Sublime!!!
    Je viens d'aller sentir cette effluve dans mes flacons éparpillés.
    J'ai toujours pensé qu'un parfum est lié à un moment de vie,une émotion vécue."Shalimar",comme "l'heure bleue" ou "jardins de bagatelle" ont traversés un de ces moments et c'est avec plaisir que j'aime les redécouvrir parfois.
    Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Nala,
      vous me gâtez aujourd'hui avec de si belles témoignages, merci ! Je pense qu'on a toutes ce souvenir olfactif qui nous lie à nos proches et c'est pourquoi il est des fois si difficile de passer le pas et de s'approprier le jus qu'on connait à notre maman, c'est pas évidant. Je pense que c'est pour cela que je vais commencer par l'eau de toilette pour ne pas avoir l'impression de "voler" le jus, je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire :)

      Supprimer
    2. Oui,
      Je vois exactement ce que tu veux dire.Le souvenir de ma maman restera toujours "Fidji" ou "Paris".J'adore les parfums ,mais je me sens incapable de porter les siens parce que je sais qu'à chaque fois,je me souviendrai d'elle et seulement d'elle.
      "Shalimar" pour moi n'a pas d'âge.Il fait juste partie des parfums que j'ouvre,je ferme les yeux et je me souviens du moment précis de ma vie où il m'a accompagnée.
      Les goûts changent,je ne suis pas fidèle aux parfums mais Dieu que j'aime les sentir et laisser remonter les émotions!

      Supprimer
  10. Shalimar... J'ai osé, contre l'avis de tous, commencer à le porter à....... 16 ans! depuis, même s'il m'arrive de lui faire des infidélités en été, j'y reviens systématiquement. Pour mes filles comme pour mon mari c'est MON parfum, quasiment mon odeur naturelle! Le seul "risque" quand on entre dans l'univers Guerlain, c'est de ne plus pouvoir porter aucun autre parfum.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 16 ans ?! Effectivement, c'est osé mais comme je l'ai dit plus haut, je ne pense pas qu'il y ait d'âge pour éprouver le sentiment d'amour, tout comme pour porter un jus qui exprime notre personnalité. C'est finalement une chance de trouver celui qui te correspond vraiment ...

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...