La Croisade des Producteurs de Silicones : Des Faux Arguments et des Manipulations sont au Ménu !


Quand vous m'aviez envoyé des messages pour me signaler "l'opération séduction" lancée par les producteurs de silicones, je vous avoue que j'ai failli tomber de ma chaise. Pour arriver au point de devoir payer la promotion des "incroyables bienfaits" des silicones par des blogueurs skin care influents ... ils doivent vraiment avoir chaud au fesses pour l'avenir de cette molecule dans l'industrie cosmétique !


SILICONES ET LA COSMÉTIQUE


La semaine dernière j'ai reçu une avalanche de messages me demandant qu'est-ce que je pense de l'article de Caroline Hirons sur les silicones.

Pour tout vous dire honnêtement, je sais qui est Caroline (une des plus influentes blogueuses skin care au UK), je la suis de loin, mais je ne la lis pas (aucun snobisme, juste un banal manque de temps et le fait qu'elle m'apprend rien de nouveau). Je n'étais donc pas au courant de la publication de son article sur les silicones, c'est vous qui me l'aviez appris.

Je suis allée le lire, et je trouve important de clarifier les choses car beaucoup d'entre vous sont désormais confus. 
UN CONTENU PAYE
Tout d'abord, il faut bien comprendre qu'il s'agit d'un article sponsorisé. Caroline a l'honnêteté de le mentionner en lettres capitales dans le titre. Je pense qu'il est difficile de passer à côté, à moins que ... certaines personnes peuvent ne pas savoir ce que signifie "Ad" en anglais ("ad" signifie advertising donc la publicité).

AD sur un blog vaut dire que le contenu a été payé par la marque (il ne s'agit pas de l'envoi d'un tonneau de silicones à Caroline, mais de l'argent versé contre la publication). Un contenu sponsorisé c'est quelque chose de parfaitement normal, sans cela aucun blogueur professionnel ne pourra vivre, ni vous proposer des contenus gratuits, réguliers et variés. On a dû mal à l'imaginer, mais un blogueur pro travaille plus qu'un cadre sup en terme d'investissement temps. Tout travail mérite salaire, et il N'EST PAS normal d'exiger que le blogueur crève de faim / fasse la manche le week-end / braque une banque, pourvu qu'il ne réussisse pas à vivre de sa passion / métier juste parce qu'on aimerait être à sa place ou parce que le grand père Lénine disait que l'argent c'est le mal (pour le remercier, on la momifié, il aurait mieux fait de se taire, ça lui aurait évité des foules curieuses qui regardent en salivant son corps en état de décomposition avancé).

Je veux vraiment que ça soit clair, à AUCUN moment je ne remets en cause le fait que Caroline accepte des partenariats qui lui semblent en adéquation avec ses valeurs. C'est ça d'être honnête, pas le fait de tout refuser. 

Par exemple, quand on me propose un contenu sponsorisé, je regarde les produits / leurs listes INCI et je décide MOI MÊME si oui ou non cela correspond à mes valeurs / peut vous intéresser.
QUELLES SONT SES VALEURS INCI ?
Qu'une publication sponsorisée sur les silicones arrive sur le blog de Caroline ne me surprend pas, ce qui me surprend c'est le flippe total des producteurs de silicones qui sont prêts à payer (cher) pour qu'on fasse la promotion de leur "cacas synthétiques" (excusez-moi, j'en rage).

Pour peu que j'ai suivi Caroline (encore une fois, de trèèèès loin), il ne me semble pas l'avoir perçue dans la clean beauty. Peut être que je me trompe et j'ai loupé quelque chose ? Mais je me dis que si elle a accepté d'être l'ambassadrice Clarins pour son dernier lancement (une marque qui à mon sens fait un beau greenwashing), forcement elle ne se revendique pas du clean skin care, sinon c'est soit la schizophrénie, soit le foutage de gueule. Je ne vois pas Caroline là dedans, donc je pense qu'elle a toujours assumé son côté "conventionnel".
FAUX ARGUMENTS 
Encore une fois, en réfléchissant bien je ne peux amputer à Caroline Hirons d'avoir accepté un partenariat avec les producteurs de silicones, cela semble être en adéquation avec ses valeurs et son discourt (à partir de ce moment qu'est-ce que vous voulez lui dire ? Elle est droite dans ses bottes). 

En revanche, ce que je trouve moins ... cool ce sont des arguments utilisés pour défendre les silicones. Est-ce que se sont des arguments soufflés à Caroline par le partenaire (producteur de silicones) ou ses propres convictions ... je ne la connais pas assez bien pour vous le dire.

En tout cas, en lisant ces arguments j'ai quand même sursauté plus d'une fois ...
"FDA APPROVED"
Argument : dimethicone is specifically FDA-approuved (dimethicone est approuvé par la FDA).

{FDA : Food and Drug Administration, l'organe qui s'occupe de vérifier l'innocuité (pour la santé humaine) des produits distribués sur le marché américain. C'est un peu l'équivalent de notre Commission Européenne}

"Approuvé par la FDA" cela vaut RIEN dire ! Beaucoup de choses approuvées par la FDA et la Commission Européennes sont désormais interdites. La liste est longue. Cela ne vaut pas dire que les silicones le seront, mais cela ne vaut pas le contraire. D'ailleurs, le cyclopentaciloxane (silicone volatile) devait être interdit en Europe depuis mars 2019, cela a été reporté, mais en 2020 il y a de très fortes chances que cela passe enfin. Donc il sera interdit en Europe, mais approuvé par la FDA ... Problème ! On fait confiance à qui ? La Commission Européenne est BEAUCOUP plus stricte comparé à la FDA, il suffit pour cela de regarder le nombre d'ingrédients cosmétiques interdits chez eux (une dizaine) et chez nous (quelques milliers !!).

Il est également assez étrange d'entendre ce renvoie à la FDA (souscription américaine) alors que l'Angleterre soumet encore ses dossiers à la Commission Européenne. Logiquement, un beauty infuenceur européen connait mieux la législation européenne que celle de FDA, ce qui me fait croire que cet argument est l'argument que le lobby des silicones a voulu passer dans le breif de l'article.

Je vous le dis donc en connaissance de causes : si quelqu'un vous donne la FDA comme un exemple ultime en matière de "sévérité cosmétique", riez lui au nez, c'est du bull shit. Comparé à notre Commission Européenne (qui est loin d'être aussi stricte que j'aurais aimé la voir), la FDA est un bébé gazou gazou. 
RÉGLEMENTATION REECH ET PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT
Voici l'argument de Caroline (sans doute, celui de la société de production de silicones) : Silicones evaporate rapidly in the environment and degrade in air under the influence of sunlight. The small amounts that do find their way into water are insoluble, and complete their life cycle by partitioning over to soil where they degrade by reversion back to sand. Silicones simply do not ‘build up’ in the environment. Ultimately, they return to silica (sand), carbon dioxide and water.


As a matter of interest, Sephora’s recent ‘Clean at Sephora’ marketing campaign, which outlawed (currently) 54 ingredients that they consider to be ‘problematic’, does not include one silicon

Je vous traduis le sens (à noter, Caroline parle de Sephora US !) : les silicones se décomposent rapidement dans la nature sous impact de la lumière. Le peu qui reste dans les eaux finissent leur cycle de vie en retournant au sol et en se décomposant au sable, dioxyde de carbon et eau. Fait interessant, Sephora a lancé une campagne "Clean at Sephora", qui recense 54 ingrédients considérés comme "problématiques". Elle inclut AUCUN silicone

Encore une fois, c'est une très grossière manipulation des faits :

  • le "Clean" américain c'est le clean dans le sens "non toxique pour la peau"
  • les silicones ne sont pas toxiques pour la peau, certes, MAIS ce n'est pas ce qu'on leur reproche ! On leur reproche l'impact environnemental et l'effet négatif sur certains types de peau (sans parler de "toxicité" dans le sens commun de ce terme)
  • la campagne Clean to Sephora (campagne US !) ne prend pas en compte l'aspect environnement (ils parlent uniquement de "non toxique pour la peau") et de ce fait c'est normal de ne pas retrouver les silicones dans cette liste
Le fait que Sephora ne cite pas les silicones dans sa campagne Clean to Sephora ne prouve donc pas que les silicones sont bio dégradables. Rien à voir.

Puis, l'environnement n'a jamais été un truc américain. Même quand vous prenez les marques californiennes, super branchées clean beauty (de belles marques d'ailleurs), elles vous parlent de "non toxic beauty", mais ce "non toxique" est valable pour la peau, l'environnement n'est même pas évoqué dans leurs discours. 

Pareil pour la FDA qui évalue la toxicité des produits pour la santé humaine, alors qu'en Europe on a une réglementation REECH qui évalue la toxicité des substances chimiques pour la peau ET pour l'environnement. D'ailleurs, le cyclopentasiloxane risque d'être interdit pour des risques environnementaux (entre autre). Et c'est précisément pour cette raison qu'il N'EST PAS sur la sellette aux US (encore une fois, parce qu'aux US ils ne prennent pas en compte l'impact environnemental). 

De ce fait, dire qu'un produit est environnement safe parce qu'il est "FDA-approuved" est vraiment une tromperie (FDA n'évalue pas les ingrédients par rapport à leur possible risque environnemental). Les silicones sont très peu bio dégradables, dire qu'à ce jour il n'y a pas de preuves ... c'est vraiment un grand n'importe quoi :

  • chez FDA : il ne peut pas y avoir de preuve, ils n'étudient pas cet aspect 
  • en Europe : beaucoup de silicones sont déjà restreints dans des produits rincés à cause de leur effet polluant pour l'environnement. Exemple, les silicones de classe D4, D5 et D6 sont autorisés à 0,1% maximum dans les produits rincés et cette restriction risque de s'élargir sur les produits non rincés (pour éviter de polluer des eaux usées et par conséquent des océans) 

Certains d'entre vous, étant très remontés contre cet article de Caroline, m'ont demandé si je pouvais leur fournir des arguments avec des sources solides. Effectivement, on parle beaucoup de l'effet polluant des silicones, mais aucune étude officielle n'est évoquée. Vous pouvez donc prendre cet argument, la restriction des silicones de classe D4, D5 et D6 par la Commission Européenne pour leur effet polluant pour l'environnement. C'est un fait, c'est la réglementation en vigueur. Par contre, l'argument de la partie adverse qui dit que "les silicones ne sont pas polluants parce que la FDA ne le dit pas" ne tient pas débout, encore une fois, la FDA n'évalue par les ingrédients par rapport au risque environnemental.

SILICONES SONT HYDRATANTS / BONS POUR L'ACNÉ / CUIR CHEVELU 
Voici ce qu'elle dit : 

  • In acne products, silicone elastomers and powders specifically act to absorb sebum and excess oil off the T-Zone and facial areas : dans les produits pour traiter l'acné les silicones permettent d'absorber le sébum 
  • In haircare they protect the hair follicle from further damage : dans les produits capillaires ils aident à proteger la follicule contre les différents dommages
  • They’re good moisturisers: se sont des bons hydratants 

Là, vraiment ... c'est un très grand n'importe quoi, je me demande si Caroline croit elle même à ce qu'elle dit ...

  • Les silicones sont des bons hydratants : totalement faux ! Les silicones sont parfaitement inertes, Caroline le met en avant dans son argumentaire sur leur potentiel non allergisant "Silicones are inert, non-reactive materials" (silicones sont inertes et c'est une matière qui n'interagit pas avec la peau). Ils ne sont pas allergisants PARCE QUE ils sont inertes, c'est elle même qui le dit (je suis d'accord avec ça). Mais comment Diable une matière inerte, qui n'entre donc pas en réaction avec la peau (c'est ça d'être inerte) peut hydrater (avoir une "action") ? La réponse : elle ne peut pas ! Ce qu'on nous vend comme "hydratation" est en réalité un simple effet filmogène qui diminue des pertes insensibles en eau (évaporation d'eau par la surface de la peau)". Alors ... je vous prie de m'excuser pour ce qui va suivre, dans ce cas pour traiter la diarrhée on peut aussi conseiller de boucher le passage, vous voyez ? Empêcher l'eau de partir (les glandes sudoripares d'évacuer ce qu'elles sont sensées d'évacuer), ce n'est en aucun cas de "l'hydratation" 
  • C'est bon pour protéger la bulbe capillaire : le cuir chevelu secrète le sébum pour protéger la bulbe et le cheveu. Si on arrêtait de décaper le cuir chevelu avec des shampooings bourrés de sulfates, on n'aurait pas besoin de protéger la bulbe, la nature a tout prévu pour cela. Mais comme notre société hygiéniste culpabilise tous ceux qui ne veulent pas se laver 2 fois par jour (on serait "sales"), les gens décapent, décapent et décapent encore. Après, l'industrie cosmétique leur vend des silicones pour "protéger" leur scalp ainsi amoindri. Logique ! Chers producteurs de silicones, pour protéger la bulbe capillaire on va trouver des shampooings avec une base lavante douce, pas besoin d'étouffer le cuir chevelu sous votre plastique bas coût qui à long terme asphyxie la bulbe et rend le cheveu fragile, voir provoque une chute capillaire 
  • Les silicones sont bons pour les peaux acnéiques : alors là, c'est le summum de la bêtise ! La première chose qu'on dit à un acnéique chez le dermato c'est d'arrêter de se maquiller le teint. Non pas que les dermatologues détestent une peau unifiée, c'est parce que tous les fonds de teint conventionnels contiennent une sacrée dose de silicones. Les silicones étant occlusifs, créent un environnement anaerobe (sans oxygène) qu'adore P. Acnès, la bactérie responsable de l'acné. Je vous en ai parlé dans cet article : Comment se Forme L'Acné de l'Adulte ? Dire "parce que les silicones absorbent le sébum c'est bon pour la peau acnéique", c'est une approximation totale. C'est la même chose que de dire "parce que Marie aime la betterave, Paule a dessiné un lapin crétin ce matin", le lien est lointain ...

Vous avez compris, ces trois arguments qui ont été évoqués pour prouver que les silicones seraient bons pour la peau est une totale absurdité. C'est jouer sur les mots et la méconnaissance des gens sur le sujet.

Par ailleurs, Caroline répond "non" à la question "est-ce que les silicones aggravent l'acné ?". Comment peut-on dire "non" alors qu'aucune étude indépendante n'a été menée sur le sujet, et c'est précisément ça le problème avec cette molécule ? Qui va financer ces études, longues et couteuses ?  Les marques et les producteurs de silicones ne sont pas intéressés (ils savent qu'ils vont en perdre), les associations bio sont encore peu puissantes financièrement pour pouvoir le faire. La santé publique a d'autres combats à mener. C'est ce problème de fonds et de "qui va payer" qui fait qu'à ce jour il n'y a pas d'étude indépendante fiable et suffisamment large". Si on est honnête, on doit répondre qu'actuellement il n'y a pas d'études qui ont été menées sur le lien "silicones - acné", point. 
LES SILICONES ACCELERENT LA PENETRATION DES ACTIFS QUI SUIVENT LEUR APPLICATION
Voici ce que dit Caroline : 

Anything you put on afterwards won’t be absorbed.’ True or False?
100% false.

Do they prevent product from penetrating? No. The opposite. Silicones are not occlusive materials. They are breathable film-forming materials which allow other ingredients, such as actives, to penetrate the skin more effectively. Silicone elastomers are actually used in skincare products to enhance skin delivery

Je traduis : est-ce que les soins qu'on appliquent après un soin qui contient des silicones ne vont pas être absorbés ? 
Elle répond : 100% Faux.

Est-ce qu'ils empêchent les actifs de pénétrer ?
Elle répond : C'est l'inverse. Silicones ne sont pas occlusifs. Ils forment un film respirable qui permet aux autres ingrédients de passer plus efficacement. Les silicones sont utilisés pour augmenter la pénétration des actifs dans la peau.

Et bien ... si se sont les producteurs de silicones qui le disent, alors surement cela devrait être vrai (sarcasme).
RIDEAU DE FUMEE
C'est une technique très prisée en combats politiques : agiter le drapeau rouge pour distraire l'attention et emmener le combat dans une direction qui permet de faire oublier le vrai problème. Par exemple, au lieu de répondre à la question "pourquoi cet homme politique a puisé dans l'argent publique", on commence à orienter le débat sur qui a révélé l'affaire (en réalité, on s'en fou qui a révélé l'affaire, le problème c'est pourquoi l'homme politique prend l'argent public pour sa propre caisse d'épargne).

C'est exactement la même chose avec cette campagne de "blanchissement des silicones". Des personnes influentes martèlent que les silicones ne sont pas toxiques, ce qui n'a JAMAIS été reproché à cette molécule. Les gens discutent des arguments, de l'acné et des contre arguments, le débat s'intensifie "mauvais / pas mauvais", l'environnement ou pas environnement, mais la vraie question ...

La vraie question est pourquoi utiliser les silicones (qui posent quand même un tas de problèmes : environnement, occlusion peau / cheveux) quand on peut les remplacer par des substances d'origine naturelle (biodégradables et sans effet nocif sur le microbiote de la peau) ? La réponse est parce que cela coûte beaucoup moins cher de remplir le pot de crème d'eau et de silicones, que de se casser la tête en cherchant un substitut naturel, tester des interactions entre les molécules, etc.

Les silicones sont une solution de facilité pour la formule, et un excellent moyen d'optimiser sa marge, c'est ça la vérité. 
CONCLUSION
Je ne refuse en aucun cas le droit à Caroline Hirons de faire des articles sponsorisés qu'elle veut et d'accepter des partenariats pour promouvoir les silicones. Comme je vous ai dit plus haut, cela me semble être en adéquation avec ses valeurs et son discours, donc why not. 

Le problème c'est que ses arguments sont faux et totalement orientés ... Qu'elle dise que les silicones ne sont pas toxiques pour la peau, OK pas de souci. Mais dire qu'ils ne posent aucun problème environnemental parce que "la FDA et parce que la charte Sephora" ... mais on est où là, sérieusement ?? "Tante Josiane est enceinte parce qu'oncle John a mangé des haricots verts" ... ? Il y a un paquet de silicones qui est sur le point d'être restreint ou carrément interdit, précisément à cause de leur impact négatif sur les eaux usées, mais non ... vous comprenez "Sephora US ne les a pas mis dans sa charte de sélection donc ils sont bons pour la nature, pirouette cacahouète".

Puis, cette manière de laisser sous entendre que les silicones c'est "juste du sable" (et que c'est donc naturel). Cet argument je l'ai déjà entendu de la bouche d'une journaliste qui tentait de me prouver que les silicones sont d'origine végétale (je l'ai demandé alors si elle savait sur quel arbre ils poussent). ...  Alors qu'en réalité c'est une chaîne "silicium - oxygène" qui n'existe pas dans la nature et qui a été inventée par l'homme en forçant ce "mariage" par un processus industriel lourd. Les silicones ne sont pas du sable, et c'est une manière scandaleuse d'embrouiller les gens. 

Vous le savez, je ne suis pas une ayatollah du bio, loin de là. Vous savez également qu'il m'arrive d'utiliser les soins qui contiennent des silicones parce que la formule dans son ensemble m'intéresse et ce n'est pas un facteur totalement bloquant pour moi. En revanche, je suis contre le fait de donner des arguments irrecevables et orientés, déformer la réalité pour mieux vendre la synthétique à bas coût.

Est-ce que les silicones sont toxiques pour la peau ? Non !

Est-ce qu'ils posent problème dans les soins ? Oui, pour certains types de peau et pour TOUT type de cheveu 

Est-ce qu'ils ont un impact environnemental négatif ? Oui, très certainement et ceux qui vous disent le contraire mentent, volontairement ou involontairement. 

43 commentaires:

  1. Coucou Alina merci beaucoup pour cet article très intéressant
    C est quand mm fou de raconter de telles choses !!

    RépondreSupprimer
  2. EXCELLENT article Alina, merci pour cette mise au point limpide et précise!
    J'avais vu passer l'article de Caroline Hirons mais sans le lire (un peu trop long pour des vacances et je ne comprenais pas qu'elle consacre autant de temps aux silicones..: inutile de te dire que je n'ai donc pas remarqué que c'était un article sponsorisé..) je sais aussi que, comme tu le dis justement, les anglaises sont moins à cheval sur le clean, elles sont plutôt attirées par les marques établies...et j'ai lu il y a longtemps que Clarins est la marque pour laquelle elle a commencé à travailler, donc elle ne fait pas les mêmes analyses que toi et les adeptes du clean...Quant à l'impact sur l'environnement, dans le milieu de la beauté en GB, ce n'est pas une préoccupation essentielle (il y a des exceptions, bien sûr)..
    Tout ça pour dire que tu as raison de "remettre l'église au milieu du village" comme on dit et de rétablir la vérité sur les silicones, c'est toujours bon une petite mise au point:)

    RépondreSupprimer
  3. Waouh!! Je ne sais pas quoi écrire d’autre! Chère Alina, ton article m’a scotchée!!
    Il est argumenté, scientifique, objectif et très instructif. Car il est vrai que c’est le sujet du moment. On le voit partout : « les silicones, c’est du sable. Même si ce n’est pas biodégradable, c’est dégradé autrement, etc... » je commençais à y perdre mon latin. Mais heureusement que tu es là. J’aimerais tellement que tout mon entourage puisse lire ces lignes. Ou que tu sois citée chez plus dinfluenceuses. Hélas, on ne cite que l’autre partie.
    Merci en tout cas! Je garde tous ces arguments en tête 😉

    RépondreSupprimer
  4. J’ai le dit plusieurs fois Alina, je le redis encore depuis que j’ai découvert ton blog/Insta tu es la seule bloggeuse beauté à qui je fais confiance justement parce que tu es la seule qui est si explicative et honnête. Bravo pour cet article!!

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Alina,

    Je suis de suite aller lire l’article de cette Caroline que je ne connaissais pas. Je suis tombée sur les «fesses ». ( pour rester correcte ) à la lecture de ces contre-vérités !
    Heureusement que tu nous as appris tant de choses sinon il y a de quoi se faire duper.
    J’ai encore pensé à toi par rapport au fameux REVITALASH pour lequel 2 Y.toubeuses ont fait une pub démente en précisant que contrairement à ce qui est parfois dit, cela ne pose aucun problème aux yeux. L’ARGENT APPELLE L’ARGENT et cela me dégoûte.
    Un grand merci pour cet article tellement réussi qui rétablit enfin la vérité !

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Alina,
    Un grand grand merci ... marre d'être pris pour des imbéciles. Tu nous fournis de manière éclatante des arguments à opposer aux "arnaqueurs" de tout poil.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Alina pour cet article !
    J'ai remarqué qu'il n'y avait pas que Caroline Hirons qui promouvait les silicones, sur instagram aussi, il y a des influenceurs qui le font.
    J'espère que tu mettras cet article en lien sur ton Insta pour toucher un public encore plus large.
    Cette mise au point est vraiment à partager !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  8. Article super interessant et très clair,merci beaucoup Alina.
    Je trouve ca fout d écrire des choses pareilles de son coté...est ce de la bêtise ou de la simple ignorance ? Quand on prend le parti d écrire sur quelque chose de scientifique on s informe avant non ? En tous cas ca fait peur quand on voit l influence que peut avoir ces personnes...
    Encore merci à toi pour la traduction et l éclairage, tu mériterais d être encore bien plus connue !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article !!!
    On entend toujours tout et son contraire, au moins cela permet de se faire sa propre idée.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour. Merci pour tes contenus toujours bien argumentés qui nous aident à faire notre opinion et nos choix.
    Et bravo pour tout ce travail.

    RépondreSupprimer
  11. Merci beaucoup pour cet article !

    RépondreSupprimer
  12. Coucou, c'était un article très intéressant, on voit que tu aimes ce que tu fait et que tu cherches à avoir un article complet, bravo !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour cet article Alina, quelle analyse claire et argumentée. Je te suis depuis le début et tu es la seule bloggeuse beauté à qui je fais confiance. Merci encore pour tes conseils, retours et le travail d'information que tu fais. Bravo!

    RépondreSupprimer
  14. Félicitations pour la rapidité de la réponse et la méticulosité avec la quelle tu prends position, Alina. Je te signale ce vidéo d'une youtubeuse-scoentifique (Michelle est docteur ès chimie) qui fait également partie de cette campagne:

    https://www.youtube.com/watch?v=yzM4pCKXZ5Y

    RépondreSupprimer
  15. Pas de problème que les blogueurs soient payés, mais quand c'est pour aligner tellement dé contre-vérités, ça laisse songeur....merci Alina de décortiquer ces articles et remettre les choses en place.

    RépondreSupprimer
  16. Virginie AKA Patsy29 août 2019 à 13:55

    Excellent article Alina ! comme toujours.
    J'évite au maximum le silicone qui a tendance à élargir mes pores et à me donner quelques boutons. Autant je peux l'accepter dans le maquillage ou bien dans certaines crèmes, on peut imaginer que ça "scelle l'hydratation" à partir du moment où on a appliqué de super sérum dessous... qu'en penses-tu ?
    Et pour parler des sérums, c'est juste totalement illogique d'appliquer un sérum AVEC des silicones, et pourtant je suis surprise de constater que beaucoup (voire la plupart) en contiennent. C'est juste contre productif et totalement incompréhensible pour moi en tous cas.

    RépondreSupprimer
  17. Excellent article Alina ! comme toujours.
    J'évite au maximum le silicone qui a tendance à élargir mes pores et à me donner quelques boutons. Autant je peux l'accepter dans le maquillage ou bien dans certaines crèmes, on peut imaginer que ça "scelle l'hydratation" à partir du moment où on a appliqué de super sérum dessous... qu'en penses-tu ?
    Et pour parler des sérums, c'est juste totalement illogique d'appliquer un sérum AVEC des silicones, et pourtant je suis surprise de constater que beaucoup (voire la plupart) en contiennent. C'est juste contre productif et totalement incompréhensible pour moi en tous cas.
    Virginie AKA Patsy

    RépondreSupprimer
  18. Enfin quelqu'un d' honnête qui nous informe réellement!Merci mille fois.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Alina, je rejoins les autres lectrices. Bravo de ne pas tomber dans le "match des blogs" et de faire la part des choses dans tes critiques.

    J'ai lu l'article de C.Hirons et j'ai halluciné quand elle commence par "Surely it is the responsibility of the industry as a whole, from brands, marketers, manufacturers, retailers, and writers across all channels to discuss ingredients with a scientific mind, not an opinion-based, fear-mongering one"

    Alors là bravo pour ta retenue ;)

    C'est pas possible elle a juste copié collé les mots des producteurs ou quoi ?

    et puis l'argument bidon "silicone = silice + oxygène". tout est chimique ou naturel selon la façon de voir.


    Bref merci encore pour cet article dépassionné et clair.

    RépondreSupprimer
  20. je sais pas à quel point elle modère ses commentaires mais c'est déprimant à lire :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair, tous les commentaires sont en mode "Merci Caroline, enfin la vérité" etc. Je ne peux pas croire que personne ne soit venu contredire cet article...

      Supprimer
  21. Encore une fois : un article très intéressant et très important, merci pour ton travail Alina !
    Je n'ai jamais suivi Caroline Hirons, mais je connais sa réputation depuis longtemps, et là j'hallucine vraiment... Si j'étais abonnée à sa chaîne, je me désabonnerais tout de suite. J'espère pour elle que son public n'y connaît rien et la croira sur parole, parce qu'elle fait tout pour se décrédibiliser. On ne peut pas défendre des discours aussi mensongers pour de l'argent, bien sûr les blogueurs ont besoin des partenariats pour vivre, mais là elle se trahit (à moins qu'elle croie ce qu'elle dit, mais là ça voudrait dire qu'elle est vraiment ignorante...).
    Je suis et je resterai l'une de tes lectrices fidèles, parce que les consommateurs ont besoin de gens comme toi pour décrypter comment le monde des cosmétiques tourne à l'envers parfois.

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour cet article car effectivement, j'entends des youtubeuses reparler en bien des silicones. Alors que je pensais que cet "ingrédient" était à proscrire.

    RépondreSupprimer
  23. 2 mots: BRAVO et MERCI
    Pour cet excellent article.

    RépondreSupprimer
  24. Merci Alina pour cet éclairage pointu ! Je me souviens encore très bien de l’affaire John Masters Organics et de leur mauvaise fois sur la présence de silicones dans certains de leurs produits.
    Je ne suis pas étonnée malheureusement de telles méthodes mais ce qui m’ennuie vraiment c’est que beaucoup de gens n’ont pas les bons outils pour se faire une idée et décrypter tout cela.
    J’ai tellement vu ma peau et mes cheveux changer de façon positive depuis que j’ai quasiment rayé les silicones (et les sulfates), que ça m’atterre... Les lobbies sont puissants.
    Je suis très heureuse d’être un jour tombée sur toi car cela m’a permis d’approfondir mes maigres connaissances et d’avoir une personne de confiance vers qui me tourner.
    Merci encore Alina de ta réactivité et de la limpidité de tes explications.

    RépondreSupprimer
  25. Puf puf (elle 0851)29 août 2019 à 21:38

    Un simple commentaire : SUPER! C'est tellement instructif et clair. Je n' ai rien de plus à dire : continuez à nous éclairer tandis que les autres s'enfoncent ...

    RépondreSupprimer
  26. Un grand merci pour cet article.

    Je regarde régulièrement le blog de Caroline Hirons. J'espérais avoir mal compris son article ... mais non.
    je ne sais plus quoi trop quoi penser de son travail maintenant.
    Je reste personnellement sur mes positions : pas de silicones pour moi.
    L’environnement est trop important pour moi et soyons honnête, le prix aussi : pas envie de payer cher un pot de silicones (qui permet aux marques de nous faire leur publicités mensongères ! )

    RépondreSupprimer
  27. Merci beaucoup pour cet article qui demande un boulot de fou entre l'analyse du discours de Caroline Hirons, la traduction et présenter ton argumentation point par point, bravo !
    Pour ma part je ne regarde plus Caroline Hirons depuis ce post sponsorisé, elle avait déjà eu une revue que je trouvais limite sur des produits Clarins (comme tu le dis bonjour le green washing), mais là c'est la cerise sur le tas de silicones ;((
    Merci, Alina, pour cet éclairage.

    RépondreSupprimer
  28. Coucou Alina,
    Une fois de plus, tu nous fais une belle démonstration de ton
    honnêteté et de ta compétence pour nous aider à décortiquer
    toutes les affirmations de certaines « ayatollahs «  de la beauté
    comme Caroline Hirons. Tu ne vends pas ton âme au diable et
    c’est pour cette raison que je suis ton chemin et que je n’applique
    que tes conseils en cosmétique et que les tiens!!!!
    Ton article ne fait que conforter ma confiance en toi.
    Le soleil brille ce matin alors belle journée chère Alina.

    RépondreSupprimer
  29. MERCI pour cet article, ton travail et ton honnêteté !
    Très instructif.

    RépondreSupprimer
  30. Merci pour cet article "éclairant" Alina. Caroline Hirons était une sorte de "référence" dans le monde de la blogosphère cosmétique et j'avoue être très déçue !
    Encore une fois merci pour ton travail, je lis ton blog et te suis sur Instagram avec très grand plaisir :)

    RépondreSupprimer
  31. Merci pour cet article, documenté et argumenté.
    Je suis allée lire l'autre article, je suis stupéfiée comment Mme Hirons arrive à noyer le poisson, donnant plein de informations qui n'ont aucun lien logique, ni aucune reference biblio, blanchissant les silicones. et que les commentaires sur le blog sont que positifs sauf quelques personnes se plaignant de l'acne;)
    je voudrais ajouter que la notion non-comedigene n'est pas vraiment vérifiable, contrairement à règles bio ou vegan, il n'existe pas de standards officiels pour ce critère, il est souvent mentionné sur les boîtes mais en vrai cela n'a aucune valeur scientifique.
    Merci pour ton blog et ton travail!

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour Alina,
    Je suis une lectrice de l’ombre assidue. Je ne prends jamais le temps d'écrire des commentaires et sincèrement cela ne me vient pas souvent à l’esprit. Là je fais exception car je souhaite te remercier vivement pour cet article de fond. Il reflète comme d’habitude un travail long, rigoureux et de qualité. Ton blog est vraiment original de par sa qualité et sa ligne éditoriale. Il m’aide à mieux consommer, en accord avec mes valeurs. Encore merci !

    RépondreSupprimer
  33. Et moi qui pensait que Caroline Hirons était une "référence", je tombe de haut. Sa crédibilité, son professionnalisme et son "expertise" vont en prendre un coup !

    RépondreSupprimer
  34. * J'ai posté mon avis sous ton post Instagram mais je l'écris également en soutien sous cet article qui va t'amenait (certainement) beaucoup de messages privés de tes confrères et consoeurs *

    Bonjour Alina :)

    Je n'apprécie pas les silicones synthétiques dans les soins, particulièrement dans les sérums et les pré-soins.

    Si l'on peut concevoir de ne pas avoir le même avis les uns avec les autres sur l'utilisation des silicones dans les produits de soins cosmétiques ; contourner avec une pirouette, taire par omission ou travestir la réalité n'est pas acceptable pour une personne qui est considérée par son lectorat comme une pro qu'on peut suivre les yeux fermés, ce qui est le cas pour Caroline Hirons :(

    Je viens de lire différents avis français sur la question et je comprends tout à fait chaque partie (pour vs contre) néanmoins c'est à chaque fois bien expliqué et, selon notre sensibilité, on peut choisir en connaissance de cause.

    C'est tout ce qu'on demande :)

    À bientôt :)

    RépondreSupprimer
  35. Merci pour cet article qui a dut te demander beaucoup de travail. Je trouve qu'il est parfait tant dans sa forme que son fond. Il permet de montrer clairement ce qu'il en est concernant les silicones. Tu restes très pro, neutre, et claire.

    RépondreSupprimer
  36. Juste le témoignage d'une fille à boutons et peau fragile. Fuyez le silicone si vous êtes dans ce cas là sous peine , non seulement de voir pulluler les points noirs kystes blancs mais surtout d'avoir de méchantes irritations de peau, rougeurs et autres joyeusetés.Bref, que ce soit sur l'éthique ou les preuves sur peau mixte, acnéique.....Je suis entièrement d'accord avec vous.Bon week-end, que je vous souhaite sans ulcère!.

    RépondreSupprimer
  37. Heureusement que tu es là et que ton honnêteté nous aide à y voir voir plus clair dans cette jungle.
    Même averti que l'article est sponsorisé, je trouve cet article malhonnête. Plein de personnes risquent de tomber dans le panneau et cela me révulse.
    Merci pour ton remarquable travail.

    RépondreSupprimer
  38. Merci pour cet article super clair.
    Très joli travail comme d'habitude.

    RépondreSupprimer
  39. Merci pour cet article Alina! Cela fait un moment que je ne suis plus Caroline Hirons... Aucun regret après ce que je viens de lire...

    RépondreSupprimer
  40. Merci pour cet article très complet. ça fait peur de voir une campagne de désinformation pareille (au milieu de tous ces arguments déprimants le "bébé gazou gazou" m'a quand même rendu le sourire :)

    RépondreSupprimer
  41. Ah... Y a pas à dire, j'adore ton franc-parler ! Super article !!
    Et puis tu m'as tuée avec "Non pas que les dermatologues détestent une peau unifiée" 😂😂😂
    Merci 🙏

    RépondreSupprimer
  42. Ah MERCI pour cet article ! Ca m'a rendu dingue de lire l'article de Caroline Hirons, il est tellement plein de contre-vérités, et tout ça sous le titre "Beauty Myths"! Un de ceux qui m'a fait le plus bondir, c'est "les silicones sont de bons hydratants"... euh... what ??? Bref, merci encore pour tout article.

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...