Lysandra : Que Vaut La Nouvelle Gamme de Parfums Vegan de Le Couvent des Minimes ?

le-couvent-des-minimes-lysandra-parfum-avis

Si vous suivez ce qui se passe dans le domaine de la parfumerie de niche, vous avez sans doute déjà vu l'annonce de la sortie des nouveaux parfums Le Couvent des Minimes, signés Jean Claude Ellena. Une gamme vegan décrite comme d'origine naturelle, c'est assez rupturiste et je vous avoue que j'ai été assez étonnée de voir associer le nom de M. Ellena à cette promesse (que les parfumeurs n'aiment clairement pas, croyez-moi sur parole, j'ai échangé avec un bon nombre d'entre eux sur le sujet). Je trouve donc que c'est un beau challenge pour le pape de la parfumerie française, j'étais très impatiente de découvrir le résultat !


LYSANDRA : COUVENT DES MINIMES


La ligne directrice "matières premières naturelles" est parfaitement logique pour une marque comme Le Couvent des Minimes qui a bâtit son story telling sur des traditions ancestrales et botaniques des moines du Couvent éponyme. J'ai un peu moins compris la décision d'aller chercher le "vegan" qui me semble purement marketing car le veganisme n'avait pas été d'usage dans les Couvent, "pire" les moines étaient souvent des apiculteurs (sauf erreur de ma part concernant ce Couvent en particulier). 

Bref, en 2019 Le Couvent des Minimes a décidé de lancer des parfums naturels et vegan, pourquoi pas après tout.

Deuxième surprise - après le veganisme - c'est le choix de Jean Claude Ellena en tant que directeur créatif de la ligne. Enfin ... je comprends parfaitement que le nom fait sens et "signe" illico la qualité de la gamme, indéniablement c'est un "label". Mais Jean Claude Ellena est un mastodonte de la parfumerie dite classique (nez attitré chez Hermès Parfums pendant 15 ans), c'est un Monsieur d'un certain âge et avec des patterns olfactifs qu'on appelle maintenant "sa signature", je le vois mal dans une branche de "parfums vegan et naturels". C'est un peu comme si vous preniez le chef Constant pour lui demander d'ouvrir un resto vegan, je pense qu'il vous rira au nez. Attention, je ne suis pas du tout en train de dire que "vegan c'est mauvais", ne prenez pas ce raccourcis facile, je dis juste que je vois mal certains noms être associés à certains mouvements dits "de mode". Disons que je vois bien les deux choses séparément, mais j'ai du mal à les voir s'associer, voilà ...

Je me devais vous faire cette introduction pour décrire le contexte dans lequel j'attendais de tester le résultat de cette étonnante (pour des raisons évoquées) collaboration. Parait-il, Jean Claude Ellena a eu un coup de coeur pour la maison Le Couvent des Minimes, je pense que c'est réellement le cas car il ne doit pas manquer de propositions depuis qu'il a quitté Hermès (je vous rappelle d'ailleurs qu'il collabore également avec Frederic Malle et qu'il a signé son dernier jus : Rose & Cuir de Jean-Claude Ellena pour Frederic Malle).

La nouvelle ligne de 5 parfums est présentée comme des "Portraits de Nature par Jean-Claude Ellena", mais il faut ici que je vous précise un point : Jean Claure Ellena est le directeur créatif olfactif, mais les jus sont faits par d'autres parfumeurs (il est chef d'une équipe, si vous voulez). J'ai un peu du mal à voir comment exactement cela se passe et par qui est finalement signé le jus ... par le parfumeur qui l'a créé ou par Jean Claude Ellena qui a supervisé ? C'est une petite zone floue que j'ai un peu de mal à comprendre. C'est évidant que pour la marque c'est plus prestigieux de poser le nom de Jean Claude Ellena (que d'un parfumeur peu connu), mais dans ce cas c'est un peu injuste pour le parfumeur qui a travaillé sur la création en question ...

Là où je trouve sens c'est dans la signature olfactive courte et épurée du travail de Jean Claude Ellena qui colle très bien avec l'univers de Le Couvent des Minimes, et cette recherche du naturel (et c'est la où le claim "vegan" est facilement apposable, moins on a de choses et plus elles sont botaniques, plus facilement on peut obtenir ce label "à la mode").

Mais passons au flacons et à leur contenu. D'abord le flacon. Je le trouve simple et élégant :


avec des jolis détails qui lui donnent un charme (pour chaque fragrance un dessin animalier qui a inspiré la création est apposé "façon artisanale", c'est très joli) :


Le flacon est qualitatif :


avec un bouchon lourd (mais qui ne se "clipse" pas automatiquement, vous voyez de quoi je parle ?). 

Pour le test, j'ai choisi Lysandra, la création de Jérome Di Marino (le parfumeur). Lysandra est décrit comme un floral poudré qui met en valeur le Jasmin Grandiflorum et la Mandarine :
À la lisière d’une clairière, une lumière douce nimbe la nature en éveil. Balancé au vent, au coeur des fleurs, le Papillon entame sa valse, effleurant toute chose, pour répandre avec volupté la douce poudre de ses ailes. Une envolée de Jasmin Grandiflorum, des éclats de Mandarine et des larmes de Labdanum virevoltent dans un va-et-vient évanescent. Le Papillon, la grâce d’un sillage délicat

LYSANDRA LE COUVENT DES MINIMES: AVIS

Alors ? Que vaut réellement ces parfums qui se veulent de niche dans deux dimensions :

  • parfumerie de niche par choix des matières premières et compositions olfactives
  • parfumerie de niche par choix de l'origine des matières : d'origine naturelle et vegan
Pour Lysandra Le Couvent des Minimes nous annonce 88% de matières d'origine naturelle, 15% de concentration (c'est beaucoup, bravo) et 100% vegan (en même temps, dire "80% vegan" ... c'est un peu comme dire "je suis à 50% enceinte" 😕 parfois le marketing  ... je pense qu'ils ont un peu perdu la notion du bon sens, je sais pas ...).

Note importante, les parfums sont faits à Grasse et ils ont des prix qui restent quand même assez abordables (on vous propose du naturel et vegan signé Jean Claude Ellena à 44€, c'est pas le même prix que chez Frederic Malle).

Qu'est-ce que j'en pense ? Et bien, je vous avoue que j'ai un peu de mal ... il y a un peu trop de marketing ce qui met à la création pas mal de limites. Quand on veut mettre toutes les cartes de notre côté "allez, on va prendre Jean Claude, on va signer nature, et on va être vegan, comme ça on est sur de plaire" et bien parfois on coupe de l'herbe sous le pied de parfumeur. Je ne sais pas comment vous le dire mais je ne reconnais pas Jean Claude Ellena à travers ses parfums ... Il reste pour moi virtuel,
non saisissable. 

Après, les parfums sentent bon et je n'ai absolument rien à leur reprocher (peut être un certain manque de tenue sur moi concernant Lysandra), pour 44€ ça reste quand même une bonne alternative pour ceux qui veulent de la qualité, sans tomber dans les jeux d'Idole et Poison Girls (on se comprend). 

Mais voilà, je ne serais pas moi si je vous cachais un certain manque d'enthousiasme à propos de cette ligne, je n'ai pas eu de coup de coeur et je suis vraiment désolée ... j'aurais adoré l'avoir. J'espère sincèrement que d'autres ne partageront pas mon avis et que cette gamme trouvera ses adeptes car c'est quand même toujours agréable de voir des partis pris dans le domaine de la parfumerie de niche. Surtout que celui des parfums naturels est vraiment compliqué, je ne peux reprocher au Couvent ce rendu que je trouve un peu "fade", je sais pertinemment que travailler avec une contrainte de prix public dit "bas" et le label "naturel & vegan" est ultra compliqué (c'est pourquoi les parfumeurs n'aiment pas cela). 
Le Couvent Des Minimes : à partir de 44€ disponible chez Marionnaud, en ligne ici Le Couvent des Minimes chez Marionnaud 

4 commentaires:

  1. Coucou Alina , Ma soeur a eu un petit format voyage dans un magasine elle dernièrement , je ne connaissais pas du tout cette marque. Donc du Hani bien compris jean Claude Elena ce n’est pas lui qui a créer ce parfum , mais on a mis le sien par rapport à sa notoriété , moi aussi je trouve ça injuste pour le petit parfumeur qui a fait tout le boulot..... enfin , je resterai à l’occasion. ☺️

    RépondreSupprimer
  2. Oui tout ça est un peu bizarre...ça fait très « mode »... Moi, personnellement, j’ai glissé discrètement (ou pas...) à chéri qu’un parfum Aerin pour Noël me ferait très plaisir !!

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Alina,

    Lors de la dernière écriture de ton papier sur Le Couvent je me suis acheté SMYRNA et j’ai été déçue car il ne tient pas du tout. Vu que celui-ci ne tient pas sur toi, je n’ose pas imaginer sur moi.
    Dommage car j’adore ces flacons de toute beauté.
    Le Vegan a du mal à prendre en matière de parfum et c’est bien dommage !

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
  4. dommage, j'aurai bien aimé être séduite moi aussi ....

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...