Dossier Solaire : Filtre Minéral ou Chimique, Comment Choisir ?


Il pleut toute la journée, et c'est le jour que j'ai choisi pour vous parler des crèmes solaires 😁 Tant pis, la question des filtres minéraux et / ou chimiques se pose très régulièrement, qu'il pleuve ou non un petit éclaircissement s'impose !

FILTRE MINÉRAL OU CHIMIQUE ?




Savez-vous que les filtres chimiques, le plus couramment utilisés par les marques, commencent à être actifs (vous protégent) seulement 30 minutes après l'application ? Alors que les minéraux sont efficaces tout de suite. Donc quand vous arrivez à votre terrasse pour prendre le café en toute sécurité - en passant un petit pchit de spray solaire sur le visage - assurez-vous qu'il s'agit des filtres minéraux, autrement votre protection ne sera active qu'au moment de demander l'addition ...  Bref, un filtre minéral ou chimique, quelle est la différence ?

Beaucoup pensent que la différence entre ces deux types de filtre réside uniquement dans le fait que l'un est "chimique" (lire, "mauvais" pour la peau), et l'autre est minéral donc naturel (lire, bon pour la peau). C'est beaucoup plus compliqué que cela !

La principale différence est dans leur type d'action. L'action qui empêche les UV de pénétrer votre peau :

  • Filtre Chimique, filtre biologique, ABSORBE les UV
  • Filtre Minéral, filtre physique non organique, REFLÈTE les UV
Autrement dit, le filtre chimique va capter le rayonnement et l'absorber à la place de votre peau. Le filtre minéral va servir d'écran et le refléter.  
PROTECTION UVA ET / OU UVB ?
Avant de poursuivre, il ne sera pas inutile de vous rappeler de quoi se composent les fameux UV (rayonnement ultra violet envoyé par notre soleil). Cette lumière dite nocive se compose de 3 rayons d'ondes : 

  • UVC : très nocifs, ces rayonnement ne traversent pas notre couche d'ozone (d'où l'intérêt de la garder en bonne santé, sinon on sera grillé dans le sens propre de ce terme)
  • UVB : ils représentent uniquement 2% du rayonnement, c'est à eux que l'on doit notre bronzage mais aussi les coups de soleil. Ils pénètrent dans l'épiderme en restant en surface, ils activent alors les mélanocytes qui produisent la coloration de la peau, mais aussi les taches brunes 
  • UVA : environ 98% du rayonnement reçu, ils pénètrent très profondément dans le derme et c'est eux qui causent des dommages cellulaires, et à qui l'on doit le vieillissement prématuré 

Pour bien protéger votre peau, sur votre flacon il doit absolument être marqué ces deux symboles : UVA et UVB. Si la crème protège uniquement des coups de soleil (anti-UVB), vous vous exposez aux principaux dommages cellulaires.
FILTRE MINÉRAL ET / OU CHIMIQUE ?
Revenons à notre discussion du début, la différence entre un filtre minéral et un filtre chimique. Le filtre "chimique" ne décrit donc que le mode d'action (par absorption), il est composé des molécules organiques. Mais pourquoi alors les experts dans le domaine semblent préférer les filtres minéraux ?

Pour deux raisons et pas les moindres :

  • Filtres Chimiques, de par leur composition, causent plus de problèmes d'allergie
  • Filtres Chimiques ne sont actifs qu'au bout de 30 minutes, ce qui rend leur utilisation dans l'immédiateté inutile, voir périlleuse pour votre peau (vous vous croyez protégés, alors qu'en réalité vous êtes "à découvert" pendant des longes minutes, ce qui suffit amplement pour recevoir une sacrée dose d'UV)
Les filtres minéraux ont pour l'avantage d'être efficaces tout de suite après l'application et d'être moins allergisants (pas ou peu de conservateurs dans leur composition).

Pourquoi alors beaucoup de marques préfèrent encore mettre les filtres chimiques ? Tout simplement parce que les filtres minéraux sont des molécules assez grosses, la texture de ce type de produit est souvent épaisse et pâteuse. Les gens se tournent souvent vers le "ça sent bon, c'est très fin et agréable sur la peau", les marques ne veulent pas perdre l'argent ...

C'est NOUS, les clients, qui mettons l'agréable en haut de notre liste d'exigences, les marques se plient et nous proposent la solution de facilité (parce qu'expliquer et évangéliser leur coûte beaucoup de temps et d'argent). 
ALORS, LE MINÉRAL FINALEMENT ?
Là, je devrais vous dire "oui", mais ... encore une fois tout n'est pas si simple. Bien que la technologie progresse et on arrive aujourd'hui à avoir des filtres minéraux fins et très agréables à l'utilisation, le hic réside dans le fait que ce type de filtre ne va jamais, ou rarement, à l'écran total (SPF 50+).

Donc si vous avez l'habitude de prendre un SPF 30, je dirais : allez chercher le filtre minéral, c'est parfait ! Si en revanche vous êtes une adepte de SPF 50+, et bien dans ce cas les choses se compliquent.

Pour obtenir l'écran total, il faut presque toujours opter pour un mixte "filtre organique + physique" (chimique et minéral), ainsi vous avez une couverture la plus complète. Pensez juste à ces 30 minutes avant l'exposition car la partie organique (filtre chimique) aura toujours besoin de ce laps de temps pour être active. 
ENTRE UN SOLAIRE DE PHARMACIE ET DE PARFUMERIE Y-T-IL UNE DIFFÉRENCE ?
On achète une crème solaire pour qu'elle protège notre peau des rayons UV. Que ça soit un solaire Nivea ou Dior, un SPF 30 restera toujours un SPF 30. Pour valider les SPF les marques passent toutes le même test, donc aucune raison d'acheter une crème qui coûte plus cher en pensant qu'elle vous protégera mieux. 

En revanche, la différence va se jouer sur les "à côté", une marque de luxe va ajouter des actifs soin en plus de la protection pure (hydratation, anti tache, anti âge). La crème va sentir bon, avoir un packaging plus luxueux. Mais en ce qui concerne le travail sur la protection aucun doute possible, ça sera exactement pareil que n'importe quelle autre crème solaire avec le même indice de protection. 

De mon côté, pour le visage je préfère clairement mettre le prix et avoir un cocktail de soin (booster la protection anti tache), en plus de la protection à proprement parler. Pour le corps j'avoue que je peux tout à fait me satisfaire des choses super basiques.

ET L'IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ? 
Soyons d'accord, que ça soit minéral ou chimique, les filtres solaires ont un impact négatif sur les océans. Ils se répartissent dans l'eau, créant une couche anti-UV sur la surface, cela prive les organismes marins (notamment des mirco algues) de la lumière essentielle à leur développement. Cela détruit sensiblement la vie des coraux, par exemple. En gros, c'est comme si vous mettiez votre jolie petite plante dans la cave ...

D'ailleurs, l'état de Hawai a récemment fait votre une loi qui interdira les crèmes solaires contenant les deux filtres chimiques suivants : l'oxybenzone et l'octinoxate. Ils sont soupçonnés du blanchissement du corail. Les fabriquants ont bien évidemment protesté, en affirmant (comme d'habitude) qu'il n'existe aucune alternative efficace à l'oxebenzone pour du SPF 50. Et comme d'habitude, ils ont juste oublié d'ajouter "alternative à coût bas". Ah, quand ils veulent vendre quelque chose ... que la planète brûle, ils s'en fichent ! La bonne nouvelle, c'est que face à cette éventuelle loi les fabricants locaux ont commencé à changer leurs formules et se tournent de plus en plus vers le naturel maintenant (on peut quand on veut !).

Les filtres minéraux étant plus "lourds" ont un impact moindre, mais la vraie solution viendra des filtres solaires qui ne migrent pas dans l'eau et restent bien accrochés à votre peau (ça serait bien pour tout le monde d'ailleurs, pour notre peau et pour les océans).
ENTRE UN SPF 50 ET UN SPF 50+ QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ?
La législation européenne interdit de dire qu'un produit solaire filtre la totalité des rayons UV. Ils ont donc instauré un système de classement par type de protection - faible, moyenne, haute, très haute - afin de faciliter la vie au consommateur. 

Or, depuis 2006 (la dernière mise à jour de ce classement), certaines marques ont prouvé l'indice allant au 60, voir 80 ! Tout ce qui dépasse, que ça soit de peu ou de beaucoup plus, le SPF correspondant à un SPF 50 est classé dans la catégorie "SPF 50 +", soit la "très haute protection".
COMMENT SAVOIR QUEL FILTRE EST UTILISE DANS MA CRÈME ?
C'est là où je trouve qu'il y a une lacune dans la législation, les marques ne sont pas tenues de préciser (sauf sur la liste INCI que très peu de gens savent lire) quel est le filtre utilisé, chimique ou minéral. Or, on sait par exemple que les dermatologues conseillent les filtres minéraux aux peaux sensibles, très claires et aux enfants en bas âge. Comment savoir quel est le filtre ?

Il y a actuellement 27 filtres solaires autorisés sur le marché. 2 sont minéraux, tous les autres sont chimiques.

Filtres Minéraux  
  • dioxyde de titane (Titanium Dioxyde)
  • oxyde de zinc (Zinc Oxyde)

Filtres Chimiques
  • camphor benzalkonium methosufate
  • homosalate
  • 3-Benzophénone (oxybenzone)
  • Phenylbenzimidazole Sulfonic Acid
  • Terephthalylidene Dicamphor Sulfonic Acid
  • Butyl Methoxydibenzoylmethane (avobenzone)
  • Benzylidene Camphor Sulfonic Acid
  • Octocrylène
  • Polyacrylamidomethyl Benzylidène Camphor
  • Ethylhexyl Methoxycinnamate (Octinoxate)
  • PEG 25-PABA
  • Isomamyl P-Methoxycinnamate
  • Ethylhexyl Triazone (Octyl Triazone)
  • Drometrizole Trisiloxane (Meroxyl XL) - brevetée par l'Oréal, on la trouve dans pas mal d'écrans chez eux, notamment chez SkinCeuticals
  • Diethylhexyl Butamido Triazone
  • Methylbenzylidene Camphor
  • 3-benzylidène Camphor
  • Ethylhexyl Salicylate
  • Ethylhexyl Dimethyl PABA ou Octyl Dimethyl PABA
  • Benzophénone-4, -5, Sulisobenzone
  • Methylène Bis Benzotriazolyl 
  • Disodium Phenyl Dibenzimidazole Tetrasulfonate
  • Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine
  • Plysilicone 15
  • Hexyl Benzoate

RÉSUMÉ

J'espère que je vous ai un peu éclairé sur la question des filtres solaires. Pour ma part, il est évidant que le future est réservé aux filtres qui posent moins de problème d'environnement et d'allergie, et actuellement ce sont des filtres minéraux qui présentent ces avantages. Hélas, pour le moment c'est encore un peu compliqué de trouver le Graal quand on cherche la très haute protection, un mixte "filtres chimiques + minéraux" s'impose.

En tout cas, si vous utilisez un produit solaire avec les filtres chimiques pensez à le mettre minimum 30 minutes avant l'exposition, ou de "sécuriser" avec un filtre minéral si vous avez besoin de sortir tout de suite.

28 commentaires:

  1. Un énorme merci à toi pour cet article. Je viens d'acheter la crème solaire Idéal de Vichy pour mon fils.sur laquelle il est écrit d'appliquer la crème juste avant l'exposition et non pas 30 minutes avant alors qu'elle ne possède pas de filtres minéraux.
    Je pense que je vais en chercher une autre avec des filtres minéraux en plus des filtres chimiques....

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article passionnant et comme d'habitude hyper pédagogique !!!

    RépondreSupprimer
  3. Parfait et éclairant. C'est drôle, j'ai justement acheté cet après midi un spray spf30 et une crème visage spf50 des Laboratoires de Biarritz. Filtres minéraux.
    Après une longue étude des divers produits, ce sont eux qui mon paru le mieux en plus mon coeur a parler ce sont des Basques et je suis Basque !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Alina,

    Il n'y a vraiment que toi pour nous cultiver dans ce domaine. Je t'en remercie vraiment beaucoup.
    Il va tout de même falloir que je relise ton article , ne serait-ce que pour bien m'imprégner de certains noms assez compliqués et les retenir ! ;)

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ces rappels. j'étais passée aux filtres minéraux pour ma peau claire, réactive et sensible mais j'ai eu des réactions encore pires (rougeurs, sécheresse, sensation de brulure, boutons...) avec ces filtres pourtant normalement moins allergisants... Je ne comprends plus trop....
    Que penses tu du daylong si tu connais ?

    bise
    marieTT

    RépondreSupprimer
  6. Excellent article, j'ai appris beaucoup de choses, merci Alina.

    RépondreSupprimer
  7. C'est très éclairant ! Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
  8. Hello, top d'avoir des articles sur les fonctionnement du solaire avant l'été !

    Par contre, je si je peux me permettre, il y a une coquille : les filtres minéraux et les filtres chimiques agissent directement après application, pas de délai de 30min, c'est un mythe :)
    Je joins deux articles écris par des chimistes de la cosmétique, très intéressants, sur les solaires chimiques et minéraux (ou, comme ils disent, organiques et inorganiques), ils expliquent ça bien mieux que moi :

    https://labmuffin.com/chemical-vs-physical-sunscreens-the-science-with-video/

    https://kindofstephen.com/physical-vs-chemical-sunscreens-myths/

    Au passage, je te conseille vivement le blog de lab muffin, c'est une MINE D'OR pour qui veut comprendre la science derrière les cosmétiques (et elle justifie beaucoup avec des articles de recherche scientifique, c'est très intéressant pour voir la vérité entre ce qui est avancé par les marques et ce qui a été effectivement prouvé).

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello Léo,
      merci pour ton commentaire et les articles, c'est très intéressant ! en revanche, je maintiens ce que j'ai dit concernant les filtres chimiques et le fait qu'ils agissent 30 minutes après l'application. Cela m'a été confirmé par des dermatologues, puis c'est également confirmé par la commission européenne, le text sur lequel je me suis basée pour écrire cet article (fourni par un ancien collègue responsable du service réglementaire).
      Recommandation C20064089 (si jamais tu travailles dans ce domaine).
      il y a beaucoup de controverses et d'avis différents dans le monde de cosmétique. C'est vrai que parfois il y a des idées reçues et des mythes, mais quand on parle de la santé, par mesure de précaution, je préfère suivre l'avis des dermatologues et de la commission européenne qui oblige les marques de mentionner sur le packaging des solaires chimiques qu'il faut appliquer les filtres avant l'exposition au soleil. Les deux blogueurs que tu évoques ont l'air vraiment super, mais encore une fois, je fais plus confiance -surtout qu'on parle vraiment de la santé des gens - aux études scientifiques et aux recommandations qui en suivent de la commission

      Supprimer
    2. Hello, merci de ta réponse !
      J'ai cherché la recommandation mais ça ne doit pas être en accès public...
      En fait je suis étudiante en médecine, et je suis assez étonnée parce que dans ni les recommandations de l'ANSM (http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/7dff1bdc58ff373048961896c9c72db5.pdf), ni dans celles de la commission européenne (http://europa.eu/rapid/press-release_IP-09-1057_en.htm) ni dans les cours de ma fac il n'est parlé de ce délai...
      Nos profs de dermato nous disent bien de recommander aux patients d'appliquer leur crème avant l'exposition pour être protégé dès le début de l'exposition, mais je n'ai jamais entendu parler d'un délai de 30min autre part que sur des blogs, c'est pour cela que je suis assez étonnée... Je suis même allée voir sur des sites de marques de crème solaire (Avène) mais ce n'est pas non plus dit...
      En tout cas si tu as le texte je suis preneuse pour que je puisse faire un retour à mes profs !!

      Supprimer
    3. hello,
      je te confirme que c'est bien dans le text, le text est une recommandation de la commission européenne concernant l'enregistrement et les allégations que les marques doivent mettre sur les produits. Ce n'est pas un text en accès public, je ne peux pas te donner le lien (mon ex collègue me l'a envoyé en PDF).
      Si tu dis toi même que tes profs parlent de l'application AVANT l'exposition solaire, c'est déjà la réponse à ta question. Tu t'attaches à la valeur de 30 minutes, mais c'est une donnée secondaire. Si tes profs parlent de l'application avant l'exposition, c'est pour quelle raison ? :) Justement, pour la raison pour laquelle la commission EU obligent les marques à le notifier sur le packaging (ils ne sont pas obligés de mettre "30 minutes", mais elles sont obligées de mettre "avant l'exposition au soleil")
      Les 30 minutes c'est la valeur données par les dermatologues et les spécialistes dans le domaine de la protection solaire. Oui, tu le vois sur les "blogs", mais les deux articles que tu m'as donné plus haut ce sont des blogs eux aussi ;)
      Donc vraiment, essayez de te détacher des détails car cela te brouille, 30 minutes ou 24 minutes, ce n'est pas l'important, l'important c'est que tout le monde te dit (tes profs y compris) que les filtres chimiques doivent être appliqués avant l'exposition, et comme tu peux deviner ce n'est pas pour que tu sente bon le monoï, mais pour qu'ils puissent être biodisponibles ;)

      Supprimer
    4. @Léo : j'ai pensé à toi aujourd'hui :) j'ai eu la chance de discuter avec Dr. Nadine Pernodet (vice présidant skin biology & bio actives de la recherche Lauder), elle m'a confirmé pour les 30 minutes avant l'expo pour les filtres solaires chimiques. J'ai demandé s'il y a avait une édude publique car je ne peux t'envoyer les docs PDF par lien, elle a dit que ce sont souvent des études internes c'est pourquoi peu de choses sont en ligne. Mais crois-moi, c'est vraiment confirmé par plusieurs source, et la commission européenne c'est quand même une sacré référence face aux 2 "experts" en ligne que tu as cité (même s'ils sont bien, cela reste des personnes physiques et pas des institutions qui ont les moyens de faire des vrais tests)

      Supprimer
  9. Merci pour cet article, c'est très instructif. Je ne savais pas du tout que les filtres chimiques n'étaient actifs qu'au bout d'1/2 heure, grâce à toi je ferai attention à l'avenir.
    Je cherche un produit que je pourrais mettre par-dessus le make-up les jours de sortie au soleil impromptue, mais sans que cela ruine mon make-up et me rende toute luisante... J'avais repéré l'eau de protection solaire de Vichy, l'as-tu déjà testée par-dessus le maquillage ? Et si oui, le résultat est-il satisfaisant ?
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  10. Wahou merci pour cet article très complet et instructif! Tu es l'un des rares blogs à nous proposer ce type de contenu et je t'en remercie.
    Florence21

    RépondreSupprimer
  11. Merci, Alina, une fois de plus un article hyper étayé, professionnel, complet. Je me posais justement des questions et je ne m'y retrouvais pas dans les filtres chimiques ou minéraux.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Alina, merci pour cet article qui me conforte dans l'utilisation des filtres minéraux, j'utilise un SPF 30 donc pas de soucis.
    Par contre pour ma fille de 7 ans, j'utilise du 50 et donc il va falloir que je me penche sur une protection filtres chimiques/minéraux...
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  13. Super article. Je suis justement à la recherche du solaire de ville idéal. Et j'hesitais entre minérale et chimique.

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour ton article encore très complet. Voilà bien longtemps que je me penche sur LA bonne crème solaire puisque ma fille, ma soeur et moi avons toutes les 3 des réactions aux crèmes solaires.
    Je voudrais quand même t'envoyer ce lien :

    https://www.quechoisir.org/glossaire-creme-solaire-glossaire-n16025/

    J'y ai notamment appris une chose importante qui a changé ma façon de me protéger. Tu trouveras le calcul utilisé qui détermine l'indice de protection (10, 30, 50) Cet indice traduit le % UV transmis à la peau malgré la protection. Et la on se rend compte qu'il n'y a que 1% de différence entre le 30 et le 50. C'est très trompeur donc car 30 et 50 sont des valeurs très différentes celà donne l'impression erronée que les protections sont très éloignées l'une de l'autre. NON NON 1% de différence ! Depuis que je sais ça je me protège avec du 30 de la marque acorelle et bien sur je ne m'expose pas aux heures les plus chaudes. j'ai une peau très blanche et très sensible. Mais comme je ne fais plus de réactions photosensibles il semble que ce choix est celui qui préserve le mieux ma peau tout en la protégeant.Pour les enfants c'est la Daylong 50 qui est épaisse et blanche mais elles s'en fiche vu leur age. En tout cas plus d'allergie chez nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Emme,
      alors moi je déteste Que Choisir, je suis même en "guerre non déclarée" contre eux lol Le nombre de conneries qu'ils écrivent juste pour faire de la sensationnel m'insupporte ... et ce n'est pas que moi, bien sur, mais toute l'industrie cosmétique (que ça soit du côté des marques, que du côté des experts)
      leur recente "brillante" intervention, c'est qu'ils ont lancé une application qui scane les listes INCI, et c'est de la merde sans nom, pardonne-moi mon français :) Pour eux, la crème Nivea bourrée de parafinne c'est top, alors que les crèmes naturels où il y a une huile essentelle, c'est pas bon. C'est le monde qui marche à l'envers.
      L'année dernière ils se sont illustrés dans un gros scandale avec les produits solaires. Ils ont sorti un article qui a fait l'effet de bombe médiatique, ils ont soit disant mésuré la protection des crèmes solaires bio et non bio, et la plupart des marques ont été pointées du doigt pour une protection non suffisante (alors que pour mettre un produit sur le marché, l'indice de protection est validé par le labo de l'état, c'est pas elles qui valident !).
      Le scandale a battu son plein, sauf que quelques mois plus tard il s'est avéré que leur mode de mesure était ... faussé ! Rt toutes leurs conclusions étaient bidon
      Donc je ne fais AUCUNE confiance à ce qu'ils disent, ils ne maitrisent absolument pas le sujet de la cosmétique. Ils sont peut être bons pour les cornichons, j'en sais rien, mais en tout cas en beautés ils sont plus que nazes

      Pour info, l'indice de protection signifie le temps que tu peux passer sans prendre le coup de soleil. C'est comme ça que l'indice de protection est calculé. Il faut multiplier par 10. L'indice 20, par exemple, signifie que tu peux passer 200 minutes au soleil sans prendre le coup de soleil. La valeur de rayonnement filtré est une AUTRE valeur. Donc entre un 30 et un 50 il y a une différence, MAIS pas en valeur de rayonnement reçu, mais en temps de protection, et ça les gars de que choisir ont oublié de mentionner, je suis sure :))

      Supprimer
    2. Merci pour toutes ces précisions supplémentaires !

      Supprimer
  15. Super article ! J'en profite pour rajouter que oui avec un indice 50 on bronze, juste ça prend un peu plus de temps mais le bronzage est tellement plus joli (et dure beaucoup mieux) ; les filtres solaires (chimiques en tout cas, minéraux je suis moins sûre de moi) ne sont pas faciles à stabiliser donc d'une année sur l'autre on rachète ses solaires ! Tous les ans j'ai des patients qui brûlent en ayant mis une crème ouverte depuis l'été d'avant... Perso maintenant c'est protection 50 quasi quotidienne pour le visage:soit CC crème It Cosmetics, soit crème minérale teintée Avène. Top ! (mais un peu brillantes, je louche sur la minérale de Skinceuticals)

    RépondreSupprimer
  16. Mon dieu que c'est intéressant !
    Moi qui suit curieuse de nature et toujours avide de découvrir de nouvelles choses, avec toi je suis servie.

    Un peu moins présente par ici, le boulot m'accaparant beaucoup en ce moment, je n'en reste pas fidèle lectrice.

    Et vraiment, je tiens à te remercier pour tes articles toujours si bien renseignés et accessibles à tous.

    C'est une vraie mine d'informations, un vrai régal pour les yeux (rapport à tes sublimes photos qui illustrent tous tes articles) et pour le cerveau ! On en apprend toujours plus, et ça j'adore.

    Alors merci <3

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour , merci , un grand merci pour vos articles passionnants et très bien renseignés. ils sont en plus et cela ne gâche rien accessibles et CA , c'est un sacré travail :) Entre toutes ces marques , si vous avez des coups de cœur en marques de solaire visage et aussi corps /soins / anti-age/ formule "qui ne colle pas et qui convienne à une peua mixte ( visage ) , et bien cela m'intéresse vraiment :) belle journée à vous et bravo aussi pour l’esthétique des photos .

    RépondreSupprimer
  18. Merci encore pour cette mine d’informations... bien utile pour moi qui cherche un filtre (minéral du coup’si J ai bien compris Lol) pour mon bébé j’ai trouvé de chez Bioderma photoderm minéral en 50... j’espere Ça fera l’affaire
    Merci encore

    RépondreSupprimer
  19. Ah ! Voilà ! Je cherchais ton avis sur les solaires...
    Merci pour cet article donc !

    Il me semble que tu n'évoques pas la question des nanoparticules dans les filtres minéraux (hum... la peste ou le choléra ?) : quel est ton sentiment là-dessus ?
    Je cherche une crème, en priorité pour ma fille, et je pense également me tourner vers les Laboratoires de Biarritz (Alga Maris) qui ont des filtres minéraux, une compo plutôt clean et pas trop dégueu pour l'environnement.

    Enfin, as-tu eu connaissance de cet article :

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis désolée, j'ai retiré le lien que tu donnes car je ne souhaite pas offrir la visibilité à un mec dangereux. Décidément, des tarés il y en a plein de web en ce moment, pauvre gens qui les lisent ... Affirmer que la crème solaire est inefficace et conseiller les bains de soleil entre 12 et 16h ... comment dire ... j'ai même pas envie de perdre mon temps à commenter un article publié depuis l'hôpital psychiatrique par un dérangé mental

      Concernant les nano particules, elles sont hélas nocives pour l'océan, donc aucune crème solaire, bio ou pas, n'est eco friendly. C'est un fait. La seule chose qui peut éviter les dégâts ce sont des formules qui ne se diluent pas dans l'eau, type shiseido

      Pour la peau, il n'y a aucun étude pour le moment concernant l'impact de ces nano particules sur la santé, et étant donné qu'il y en a partout (dans l'air aussi !), se préoccuper pendant 2 semaines par an au bord de plage me parait un peu demeuré.
      Il faut évaluer le ratio risques / bénéfices, et à mon sens il y a plus de risque de s'exposer sans la protection que de ne pas appliquer la crème solaire à cause des nano particules

      Supprimer
  20. Ha ha ha ! Il est rhabillé pour l'hiver lui !!
    Ca me semblait bizarre aussi sa théorie de l'exposition limitée entre 12 et 16 et j'avoue que je n'ai pas eu le courage d'aller vérifier ses sources...

    Merci pour ton retour !
    Pour les nano particules, d'après ce que j'ai compris, les marques ont l'obligation de les signaler dans leurs compositions donc j'imagine qu'il est possible de les éviter aussi dans ce cas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non mais les pseudos gourous pullulent sur le web, c'est vraiment terrible ... c'est comme des sectes ! Ses études en source sont correctes, sauf qu'il en tire des mauvaises conclusions. Il ne suffit pas lire un livre, faut-il encore comprendre de quoi il parle ! C'est comme avec les fanatiques religieux, ils lisent le même livre que les gens normaux, sauf qu'il pervertissent totalement la signification. C'est un dangereux mélange des faits réels et de leur mauvaise interprétation ...

      concernant la signalisation de nano particules dans les cosmétique, je vais me renseigner auprès de mon ancien collègue qui s'occupe de la légalisation dans ce domaine justement. Je vous tiens au courant dans un post dédié je pense !

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...