Mimitika Minéral SPF 50 : J'ai cherché un écran solaire et j'ai trouvé un ... fond de teint !

mimitika-protection-100-minerale-avis-test-composition

Définitivement, la question de la protection solaire reste et restera épineuse, surtout dans le domaine des soins clean et bio. Je vous explique tout !


MIMITIKA MINÉRAL SPF 50 : AVIS


Parmi les 27 filtres solaires utilisés en Europe (aux États-Unis la légalisation n'est pas la même, ils font appel aux vieux filtres qui ne sont pas de même génération que ceux utilisés chez nous, attention en achetant des solaires US), seulement 2 sont minéraux :

  • dioxyde de titane
  • oxyde de zinc
Les 25 autres sont chimiques (quelques uns d'entre eux sont suspectés d'être irritants et perturbateurs endocriens et sont en train d'être officiellement interdits; mais il y en a qui sont sans risque santé avéré). 

La charte Ecocerte (COSMOS, réglementation des marques bio en Europe) autorise uniquement les filtres minéraux. Les marques clean suivent plus ou moins ce mouvement (certaines, comme Seventy One proposent encore des filtres chimiques pour quelques unes de leurs galéniques - huile, par exemple - en choisissant ceux en dehors des soupçons).

Le problème avec les filtres minéraux ? En réalité, plus je creuse et plus je me rends compte qu'il y en a pas moins qu'avec les chimiques ...

  • ils sont super épais et blancs : c'est galère pour formuler un solaire "invisible", forcement c'est blanc sur la peau dès que vous montez au delà du SPF 30
  • dioxyde de titane en nano est suspecté d'être cancérigène (les études sont en cours, on a pas encore de preuve mais en bio le dioxyde de titane en nano est déjà interdit)
  • dioxyde de titane en non nano est suspecté de passer en nano avec le vieillissement de la formule (en gros, il passe de micro en nano en de désintégrant avec le temps)
  • oxyde de zinc est en dehors des suspicions de type "santé", mais il ne protégerait pas assez contre les UVA (ce sont des UV qui causent le vieillissement et le cancer)
Voilà le joli tableau ... certaines choses je les ai appris très récemment (je participe en ce moment à une table ronde sur des ingrédients, c'est lors de l'une des réunions qu'on nous a sorti ce sujet sur la table ... je ne savais pas que le dioxyde de titane en non nano pouvait de désagréger en nano avec le temps ...).

Tout cela explique pourquoi les marques clean, comme REN et Pai, ont sorti leurs solaires uniquement avec l'oxyde de zinc (à creuser cependant cette histoire d'UVA car si l'oxyde de zinc est peu performant là dessus, cela me poserait souci car j'utilise les solaires surtout pour la protection UVA; pour UVB je m'arrange à avoir un comportement responsable qui m'évite les coups de soleil).

Mimitika a fait le choix d'un solaire 100% minérale en ... SPF 50 ! Vous allez me demander comment ils ont réussi à faire du 50 là où tout le monde échoue ? Ils ont teinté la formule. C'est en effet une possibilité pour contourner le problème du "blanc", vous ajoutez les pigments et les nacres pour casser cet effet.
Le Lait Minéral Protecteur SPF50 met toutes les peaux sous haute protection grâce à ses filtres solaires minéraux (dioxyde de titane, oxyde de zinc) à large spectre et d’huile de karanja pour booster la protection des filtres. Il contient également un mélange d’huiles végétales de coco, pépins de pastèque, amande douce, jojoba et bourrache afin d’hydrater la peau et la protéger contre les radicaux libres. Enfin, les extraits d’algues marine assurent un bronzage plus rapide tandis que les pigments naturels évitent les traces blanches
Une formule à base d'huiles végétales + 2 filtres minéraux (titane car performant sur UVA et zinc car performant sur UVB). Ils ont donc mixé ces deux filtres pour couvrir le plus large spectre (ce que font tous les labos à vrai dire, personne ou presque n'utilise un seul filtre, cela expose au problème de "zones d'ombre" dans le type de protection).

Le produit se présente dans un flacon de 100 ml :


Il est assez simple, mais pratique pour emmener avec soi :



La formule est légèrement parfumée à la vanille, c'est agréable.


La  texture est quand même super dense, voir épaisse :


ce qui est parfaitement normal et inévitable pour du SPF 50 minéral. Pour ma part, je ne peux l'appliquer aux doigts sur le visage, c'est assez galère, j'ai trouvé l'astuce ... le beauty blender ! Je l'applique vraiment comme un fond de teint :


la couleur est sensée être universelle mais en réalité elle est assez claire :


Sur les peaux hâlées et même un peu plus foncées que la mienne, ça risque de "griser" attention à cela. Je vous montre ce que ça donne sur ma peau. D'abord, le Avec / Sans pour que vous puissiez voir que la couleur matche plutôt très bien avec ma carnation :  


Puis, le plus parlant Avant / Après :

Peau Nue

Mimitika Mineral SPF 50

Je vous fais le gros zoom pour montrer la texture :


Vous pouvez donc constater que :

  • il a un vrai rendu de fond de teint
  • il est assez clair donc attention encore une fois les peaux hâlées 



MMITIKA SOLAIRE SPF 50 : AVIS

Alors, que vous dire ? Je vous avoue que je suis assez partagée à son sujet malgré le fait qu'il me convient parfaitement bien et qu'il me remplace le fond de teint les jours où je cherche la protection solaire (quand j'étais en Bretagne / Ouessant je le portais du matin au soir). Je suis partagée pour trois raisons :

  • impossible de l'utiliser sur le corps en une vraie protection solaire (ça tache les vêtements, c'est comme si vous mettiez le fond de teint partout)
  • ne convient pas aux peaux halées car ça risque de griser à cause de sa couleur claire
  • dioxyde de titane, non nano mais quand même, sur lequel je me suis en train de me poser pas mal de questions

Est-ce que je peux le conseiller ? Uniquement à celles qui cherchent une protection 100% minérale SPF 50 et qui sont plutôt dans l'optique "fond de teint". 
Mimitika Soin Solaire Minéral, 100 ml : 22,90€ disponible en ligne ici Mimitika chez Oh MY Cream 

5 commentaires:

  1. Coucou @kleobeaute ! Je viens de lire votre dernier article sur le solaire de chez mimitika, je connaissais déjà la marque car j'avais déjà acheté de chez eux un solaire visage spf 50 en pot non coloré mais dans mes souvenirs je crois qu'il y avait des silicones, dommage ! Et là je lis votre article... Et il arrive trop tard 😂car j'ai commandé celle de chez Ren ! Je suis suprise que les solaires clean ne protègent pas contre les UVA et que la stabilité du dioxyde de titane n'est pas sûre😱😱 en tant que consommatrice je suis perdue, doit-on faire confiance au clean/bio ? Doit-on plutôt se fier au conventionnel en matière de solaire voire plus en terme de soins en général ? Voilà, autant de questions que je me pose mais votre article est très intéressant comme toujours ❤️ !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou miss,
      je t'avoue que je ne connais pas leur solaire en pot, cela m'étonne beaucoup pour les silicones vu leur positionnement ... ça serait vraiment dommage.

      Sinon, le souci concernant la protection UVA vient pas des marques clean / bio en somme, mais du filtre oxyde de zinc. Et c'est extrêmement confus ... à partir du moment que tu as un mixte dioxyde de titane / oxyde de zinc tu es couverte sur le large spectre (comme c'est le cas ici), mais demeure le problème de nanoparticules avec le dioxyde de titane ..
      Donc certaines marques pour contourner ce risque ont fait appel à un seul filtre (oxyde de zinc) ce qui est déjà, à la base, est une "mauvaise" chose car seul un mixte entre les filtres peut offrir une protection que l'on appelle "large spectre".
      Pour une protection de ville ça peut suffire, mais pour la protection de plage c'est une autre histoire.
      Par exemple, REN propose son solaire en solaire de ville et non pas en solaire de plage, tu vois ?

      Si tu veux mon avis, c'est qu'en ville j'utilise les solaires clean (notamment ceux sur l'oxyde de zinc) pour éviter de surexposer ma peau aux filtres chimiques. En revanche, quand je suis en vacances au soleil je prends pour le visage des filtres chimqiues classiques car le ratio bénéfices / risques est clairement dans leur avantage :
      - je ne suis pas allergique
      - exposition aux filtres sur courte durée (deux semaines, on ne parle pas de la protection quotidienne)
      - ils protègent au large spectre donc je préfère exposer ma peau aux filtres chimiques plutôt qu'aux UV

      tout cela est valable uniquement pour la protection de plage, quand je rentre en ville, je change pour du minéral car protection est beaucoup moindre, je suis rarement dehors sous le soleil pour plus de 20 minutes. Et dans ce cas, le ratio bénéfices / risques est à l'avantage des filtres minéraux

      Supprimer
  2. Merci beaucoup Alina pour votre réponse à ma question. Ce raisonnement est-il valable pour les autres soins du visage/corps et cheveux ? Autres que les solaires ? Le clean/bio est-il vraiment sans risque et plus efficace que le conventionnel ?

    RépondreSupprimer
  3. Merci Alina ! Cet article arrive à point nommé puisque j'envisageais de choisir le Mimitika en solaire de plage visage... Par conséquent je vais m'abstenir, bronzant facilement, je n'ai pas du tout envie de "virer grisouille"...!
    Merci pour ta comparaison filtres minéraux / filtres chimiques dans le commentaire précédent, très éclairant aussi.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Alina pour toutes les informations que tu nous donnes aussi bien ici que dans tes stories Instagram :-)
    Moi, j’avais lu que c’était le dioxyde de titane qui ne protégeait pas bien des UVA.
    L’idéal serait d’avoir en effet des crèmes solaires avec plusieurs filtres.
    Cette année pour le visage j’utilise pour le moment celle de Josh Rosebrook en filtre de ville. Je n’ai pas encore fait mon choix pour mes vacances qui seront en septembre. L’année passée j’ai utilisé cette dernière combiné aux make up de shisheido qui était pratique à remettre dans la journée. J’aimerais en fait trouver une crème qui contienne à la fois des philtres solaires minéraux et chimiques sans avoir une composition degueu. Pour le corps j’ai pris les nouveaux solaires de Caudalie et j’en suis satisfaite :-)

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...