Et Si En Réalité La Vitamine C N'Etait Pas Si Bonne Pour La Peau ?


Je sais, c'est dur à entendre ... Moi aussi j'ai vécu un séisme 8 sur l'échelle de Richter quand, pour la première fois, on m'a parlé de l'effet pro-oxydant de la vitamine C et, plus globalement, de son inutilité dans les formules cosmétiques.



VITAMINE C EN BEAUTE ?


Depuis de nombreuses années la vitamine C est la star absolue de la lutte anti-âge. Vénérée par les marques, encensée par les magazines de beauté. Entendre que tout est faux (ou presque) n'est pas facile, mais ... il faut savoir se remettre en question, faute de quoi on appliquerait toujours, comme à la fin du XIX ème siècle, de l'arsenic sur la peau (à en croire des récits, il était considéré comme hautement efficace !).

Commençons par les débuts. Je vous ai déjà parlé de mon incroyable rencontre avec Ludmila Korkina, chercheuse en biologie moléculaire, et entre autre membre élu de la société pour la Recherche sur les Radicaux Libres (donc si ce n'est pas elle qui maitrise le sujet des pro-oxydants, c'est personne d'autre !).

La grande difficulté pour faire cet article résidait dans le fait que je pouvais interroger uniquement les parties prises dans cette histoire :

  • marques : ont tout intérêt à vendre leur vitamine C et pour elles il n'y a aucun problème bien évidemment 
  • producteurs des molécules (de la vitamine C en l'occurrence) : vous vous doutez bien de leur positionnement ? :)
  • dermatologues : en général n'ont jamais aucune réponse à rien ...

Les articles existants dans les magazines ne sont pas utiles non plus car ils tiennent comme source ... les 3 cibles évoquées plus haut. Or, Liudmila est une partie neutre. C'est une chercheuse en biologie moléculaire, elle a 60 ans et de nombreuses publications internationales dans son actif. Notamment, sur les Radicaux Libres ! Certes, je l'ai rencontrée grâce à Elixseri pour qui elle a supervisé la création des formules, excellentes soit dit en passant (si vous n'avez pas lu l'article, je vous recommande chaudement de prendre 10 minutes et de le faire : Elixseri L'(Al)Chimie Verte au Service de la Peau). Mais comme Elixseri ne propose pas de vitamine C, il n'y avait donc pas de conflit d'intérêt (puis, elle ne travaille pas pour eux, elle a un rôle d'expert invité, comme pour mon blog).

C'est donc Liudmila qui m'a surprise avec l'affirmation que la vitamine C ne serait pas si bonne pour la peau ... Or, depuis des années les marques nous la proposent comme un petit miracle, "pire" elle donne vraiment des résultats visibles ! Alors que clocherait-il avec ce best-seller de la cosmétique moderne ?
L'INTOUCHABLE
Déjà, séparons bien les choses. Personne ne remet en cause des bienfaits de la vitamine C dans notre organisme. Elle joue un rôle important dans le système immunitaire, mais également au niveau cutané : elle aide la synthèse de collagène, c'est une certitude (attention toutefois, la vitamine C est l'un des millards de facteurs qui interviennent au niveau de la synthèse de collagène, elle n'est pas la seule à être impliquée dedans). 

On sait également que notre corps élimine naturellement l'excès de la vitamine C. Et, prêtez bien l'oreille à ce qui suit, si il le fait c'est qu'il y a une bonne raison à cela ! Les études récentes ont démontré que l'élimination de la vitamine C en excès est un système de défense de notre corps visant à prévenir une oxydation excessive, autrement dit visant à empêcher des radicaux libres proliférer. Vous avez bien saisi la nuance ? Pour prévenir l'oxydation excessive le corps ... élimine la vitamine C (en excès) ! Et non pas le contraire !

Des récepteurs spécifiques interceptent la vitamine C considérée par la peau comme étant en excès et la détruisent momentanément.

Voilà votre Première Interrogation : si la vitamine C n'est pas en carence (ce qui est dans notre monde moderne est bien le cas, il n'y a plus de scorbut en France), toute application sera considérée par la peau comme étant un "excès" et ... immédiatement éliminée. A condition que ... ladite vitamine C appliquée en topique passe la barrière cutanée (pas gagné), et qu'elle n'est pas oxydée avant (fameux effet pro-oxydant). 
L'ANCIEN TESTAMENT
En cosmétique les marques proposent la vitamine C, entre autre, comme un excellent anti-oxydant. Or, on vient de voir que du point de vue théorique ce n'est pas le cas : il y a peu de carences en vitamine C dans le monde moderne, la vitamine C en trop est alors éliminée naturellement par la peau pour éviter l'effet pro-oxydant (lié étroitement à la vitamine C). Surcharger sa peau en vitamine C qui ne sera de toute façon pas bien assimilée, voir oxydée sans que vous vous en rendiez compte, mobilise les resources de la peau, là où elle pourrait s'atteler à des taches plus utiles que l'élimination de ce que vous lui mettez dessus.

Mais qu'en est-il du point de vue empirique ? Les marques ont fait des tests, non ? 

toutes les études montrant que la vitamine C exerce une action antioxydante sur la peau ont été réalisées dans des modèles cliniques, en utilisant des systèmes conçues pour copier les actions des radicaux libres. Ces modèles n'ont jamais contenu de cellules de la peau et aucune pénétration n'a été testée (fait scientifique qui "échappe" comme par magie des communications officielles des marques)

Ces tests "stériles" (purement marketings, il faut dire les choses comme elles sont) n'ont pas de réelle valeur scientifique. Ajoutez à cela le fait que lesdits tests sont réalisés sur des morceaux de peau artificielle et cette peau, de toute évidence, ne dispose pas de microbiote (l'ensemble de bactéries - bonnes et mauvaises - qui ne peuvent être exclues des tests), une donnée pourtant essentielle pour la compréhension de l'action d'une molécule en application cutanée.

Deuxième Interrogation : si les modèles théoriques en biologie moléculaire démontrent la contre productivité d'utiliser la vitamine C en tant qu'anti-oxydant (non assimilation de la molécule, son élimination, puis son potentiel effet pro-oxydant !), des tests cliniques réalisés pour "prouver" cette action anti-oxydante afin de contredire la théorie ne sont pas valides du point du vue scientifique. A partir de maintenant quand une marque vous dira qu'elle a prouvé des effets anti-oxydants de sa vitamine C, demandez-la quels sont les tests qu'elle a réalisé, vous allez rire ! Dans 80% des cas il n'y aura pas de test tout court (on vous citera "des études faites ailleurs"), dans les 20% des cas restants ces tests seront incomplets et non valides.
MAIS ... ELLE EST VRAIMENT EFFICACE, NON ? 
Beaucoup de gens, moi y compris, constatent des effets réels et bénéfiques de l'application de la vitamine C sur la peau : un teint plus lisse et homogène, sur les peaux matures une diminution de rides, plus d'éclat.

MAIS ! C'est souvent le cas des formules hautement concentrées en vitamine C sous forme ... d'acide ! Cet effet lissant et éclat on peut donc d'avantage le mettre sur la FORME de la vitamine C utilisée en cosmétique (acide) + son léger effet stimulant sur le collagène qui n'est pas sujet au doute.

Troisième Interrogation : l'efficacité de la vitamine C est démontrée par ses qualités d'acide et d'un stimulant de synthèse de collagène, cela n'a rien à voir avec une action anti-oxydante (il ne faut pas mélanger le chaud et le mouillé) !
LE NOUVEAU TESTAMENT ?
Appliquer une forte dose de la vitamine C sur la peau est efficace concernant son aspect visible, mais cette solution :

  • n'est pas viable pour l'usage quotidien car c'est trop irritant à long terme (incompatible avec les peaux sensibles) 
  • n'exclut aucunement le fait qu'en travaillant sur l'aspect de la peau cela créé en même temps un fort effet pro-oxydant que vous ne verrez pas à l'oeil nu (encore une fois, l'action "gommante" et la soi-disant action anti-oxydante de la vitamine C se sont deux phénomènes à part) 

Si vous souhaitez prendre la vitamine C dans le but d'améliorer l'aspect visible de votre peau, pour un effet anti-âge immédiat c'est efficace. Attention toutefois car le résultat anti-âge immédiat peut valoir un effet pro-oxydant et donc vieillissant à long terme (l'acide ascorbique - l'une des formes des plus utilisées de la vitamine C - gomme votre peau, mais en même temps créé des radicaux libres qui l'abiment en profondeur). 

Si en revanche vous souhaitez appliquer la vitamine C quotidiennement pour augmenter la quantité d'anti-oxydants afin de contrer l'excès des radicaux libres (pour un effet anti-âge à long terme donc) l'application de la vitamine C est inutile ! La vraie solution serait d'apporter la vitamine C par voie alimentaire, autrement dit en mangeant des fruits et des légumes. Supposant que vous ayez une alimentation riche et variée, équilibrée, et que vous avez assez de vitamine C (ce qui est surement le cas), celle que vous apportez par vos sérums ne sera pas captée par la peau, point. C'est la loi basique de la bio-chimie : quand quelque chose est en excès, le corps arrête de produire ou de capter la molécule en question. En revanche, que ladite vitamine C n'est pas captée par la peau n'exclut pas le fait qu'elle se transforme en une usine aux radicaux libres ! Donc le ratio bénéfices / risques n'est clairement pas en sa faveur !

LA VITAMINE C NATURELLE OU SYNTHETIQUE ?
La vitamine C naturelle peut être assimilée à 100% (à condition que vous en manquiez ! Autrement, comme expliqué plus haut, elle sera détruite et éliminée pas l'organisme). La vitamine C synthétique (95% des vitamines C utilisées en cosmétique) est absorbée au maximum à 10% - 20% de ce que vous appliquez sur la peau.


ATTENTION !! Il est fortement déconseillé d'utiliser la vitamine C après les peelings / lasers / interventions chirurgicales de la médecine esthétique  !! En entrant en réaction avec l'hémoglobine vous créez un "mini Tchernobyl" sur votre peau (une usine des radicaux libres). D'ailleurs, la peau qui présente des micro fissures, une peau non intacte, irritée est également exposée à ce risque (pas de vitamine C donc).

Sur une peau vieillissante le niveau de la vitamine C et E et coenzyme Q10 est plus base comparé à une peau jeune (ce qui est parfaitement normal). D'où l'idée des marques à "forcer" la peau à assimiler ces molécules pour "restaurer" le niveau des vitamines manquantes afin de le monter au niveau d'une peau jeune. Hélas, tout n'est pas aussi simple et comme je vous ai expliqué plus haut, une peau vieillissante juge normal d'avoir un tel taux de la vitamine C, que vous la forciez à en prendre plus, elle ne sera pas d'accord avec vous.
EFFET PRO-OXYDANT
La vitamine C appliquée en cutanée s'oxyde en une dixième de seconde (sous l'effet des UV et d'oxygène), c'est un processus normal et non pas une exception. Cette vitamine C oxydée donnera naissance à des radicaux libres ... qui eux pour le coup seront en excès (c'est vous qui les créez alors que votre peau ne vous a rien demandé !). Que vous appliquiez 2% ou 20%, ça sera la même finalité ... Donc quand on parle de l'effet pro-oxydant de la vitamine C cela concerne aussi bien des petites doses que les hautes doses car le processus est exactement le même ! C'est juste qu'avec 20% d'acide ascorbique appliquée vous allez créer beaucoup plus de radicaux libres qu'avec 2%, c'est mathématique.

Les marques utilisent des formes stables de la Vitamine C (qui sont sensées de ne pas s'oxyder), mais ... en réalité personne ne peut prouver que dans votre flacon la vitamine C ne s'est déjà pas transformée en une petite usine des radicaux libres. D'ailleurs, quand votre vitamine C change de couleur (devient jaune pale ou orange) c'est que ... elle est bel et bien oxydée malgré les soit-disant formes stables utilisées (il faut donc impérativement la jeter et surtout ne pas la mettre sur la peau !).
EN RESUMANT
Quand j'ai demandé à Liudmila quelle est sa recommandation pour l'usage de la vitamine C, elle m'a répondu qu'aujourd'hui il y a beaucoup de molécules qui offrent un effet anti-âge (stimulent la synthèse de collagène) sans les effets indésirables de la vitamine C (effet pro-oxydant). Pour elle, les producteurs des molécules (grossistes qui vendent les vitamines C aux labos) la "poussent" auprès des marques car elle est facile à produire et les gens sont contants des effets visibles (assez rapidement) sans pour autant connaitre des possibles effets indésirables. Pour elle, il n'y AUCUN intérêt à utiliser la vitamine C comme un anti-oxydant quotidien (c'est une anti vérité scientifique), et pour de l'anti-âge ... elle conseille autre chose.

De mon côté, je vais sans doute conserver cette molécule pour l'usage en cure pour l'effet lissant et éclat, mais j'étudie sérieusement les alternatives sans risque d'avoir sur mon étagère un flacon bourré de radicaux libres au lieu des anti-oxydants espérés ...

28 commentaires:

  1. J’avais utilisé un sérum à la vitamine C mais c’était très irritant, et pour moi, si un produit me fait du mal (irritations, rougeurs et tout) c’est qu’il n’est pas bon pour moi. Je n’ai donc jamais retenté l’expérience mais c’est ma vision personnelle des choses.
    Sinon, ton article était passionnant, comme toujours. Et heureusement qu’il y a des gens comme toi qui se renseignent et cherchent à faire bouger les choses.

    RépondreSupprimer
  2. Salut
    Ou la la la bombe! Il était temps qu’on apprenne cela!
    Adieu serum Teoxane (heureusement que j’en ai pas racheté). Il me reste un fond de skinceuticals et une cure clinique. Ouf, je n’aurai pas à jeter plus.
    Mais sinon elle conseille d’utiliser quel produit/ molécule etc anti-âge Luidmila?
    Autre question: que faut-il faire pour éliminer / empêcher les radicaux libres de nuire à la peau?

    RépondreSupprimer
  3. super article ! j'apprends toujours plein de choses grace à ton blog. merci pour cette analyse vraiment très intéressante.

    RépondreSupprimer
  4. Hello article très intéressant et merci de nous consacrer autant de temps pour réaliser cette recherche ! Me concernant j’utilise pour la première fois la vitamine c de vichy sous ampoules à 10% car je cherchais un soin antioxydant sous ma protection solaire de ville.

    J’ai très rapidement (en a peine deux jours !!) constaté un éclat sur ma peau (ma peau n’est pas terne de base car j’utilise déjà des aha/bha et du retinol).

    Cependant la vitamine c est une peste et peut s’oxyder rapidement (bon les ampoules vichy sont en micro doses donc ça va on ouvre une ampoule tous les deux jours).
    Mais son côté instable me fait réfléchir (c’est pour cela que j’ai tant tarder à utiliser la vitamine c).

    J’ai bcp entendu de bien sur celle de skiceuticals.

    Je vais finir ma cure vichy et ensuite d’arrêter et aller vers des soins antioxydants globaux vendus chez paulas choice par exemple.

    Je pense que déjà le fait d’utiliser un spf chaque jour c’est très bien ! Pas la peine de prendre de risques.

    RépondreSupprimer
  5. Et bien moi qui viens de finir un sérum à la vitamine c de vichy ça tombe bien! Mais que conseille telle en anti âge la biochimiste dont tu parles?

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article très documenté et intéressant. Je n'utilise pas de vitamine C et du coup pas sûr que je m'y mette 😂.
    Une question me brûle les lèvres : quels sont donc les actifs que cette experte recommande pour l'anti âge ?

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette article hyper intéressant. Je me doutais un peu de l’élimination de la vitamine C car lors de mes études il y a plus de 20 ans, il y a des filles qui se bourraient de comprimés à croquer de vitamine C et les médecins leur disaient : « c’est ridicule les filles car si pas de carence, vous la pissez direct!!!!! » J’ai un gel crème ren à la vitamine C en taille voyage, il va me servir pour quelques jours sur le changement de saison.....de toute manière, on verra comment ma peau se comporte car il faut bien avouer qu’elle adore la crème au miel de Manuka d’antipodes et j’ai du mal à tester d’autres crèmes!!!

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cet article extrêmement intéressant !! En effet, je ne compte plus le nombre de youtubeuses beauté qui vendent les mérites de cette vitamine ! (je ne dénigre pas du tout leur travail, loin de là, mais j'espère qu'elles pourront lire ton article !) Du coup, j'étais persuadée que c'était le graal, et vu que ma peau n'en est pas fan, j'étais un peu dépitée ! Me voilà rassurée ! Merci encore ❤️

    RépondreSupprimer
  9. Effectivement, c'est une petite bombe que tu nous lâches là ! Merci infiniment pour ces articles précis et documentés, une vraie source d'information !
    Maryne

    RépondreSupprimer
  10. Et bien on en apprend des choses ! Et comme tu dis, il faut savoir remettre en question des "vérités", merci pour tout ce boulot d'informations que tu fais.

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cet article clair et intéressant. Comme quelques unes ici, j'aimerais savoir ce que recommande ta spécialiste en anti âge ? même si, ne soyons pas naïfs ,le temps fait son oeuvre inexorablement et que nous cherchons juste à en limiter les effets autant que faire se peut .

    RépondreSupprimer
  12. elle0851 (puf puf)11 mars 2020 à 11:35

    Coucou, une révélation effectivement! ça va faire mal aux marques qui ont des produits très ciblés vitamine C cette découverte ... il faudrait que cette scientifique nous donne par ailleurs ses infos sur des actifs efficaces et bien tolérés à long terme. Serait-ce le bakuchiol dont tout le monde parle en ce moment? Le CDB? En tout cas, merci de nous proposer encore et toujours des articles de fond accessibles.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Alina, et merci pour cet article très documenté et hautement instructif.

    RépondreSupprimer
  14. Wahou, ton article va effectivement faire l’effet d’une bombe 😮 Un grand merci de nous informer comme ça !
    J’imagine que du coup la vit C est à ne surtout pas utiliser en mésothérapie ?😥

    RépondreSupprimer
  15. Ca fait un moment qu'on l'attendait, cet article. Comme prévu c'est super intéressant, merci pour tes recherches. Du coup je me dis que ce n'est peut-être pas la peine de tester le nouveau sérum Avène pour tenter d'introduire la vitamine C dans ma routine...

    RépondreSupprimer
  16. La vitamine C on en ingurgite (en comprimé), on s'en étale sur la peau sans jamais vraiment savoir pourquoi j'ai l'impression et parce qu'on nous dit que c'est bien. Alors que comme tu dis tant qu'on est pas en carence pourquoi faire ça ?
    J'avais reçu des miniature de la gamme à la vitamine C de Ren ma peau n'a pas du tout supporté j'étais hyper rouge, ça m'irritait du coup depuis la vitamine C sur ma peau c'est NON !

    RépondreSupprimer
  17. Cela confirme ce que j’ai entendu récemment (sur la chaîne YouTube Hyram), il glissait entre 2 phrases que la vitamine C en cosmétique n’était pas efficace. Et c’est vrai que je n’y avais pas pensé mais si on ajoute à ça le fait que le milieu dans lequel elle est est acide, on se retrouve avec des crèmes et des sérums « peeling » franchement agressif pour la peau à long terme (ou alors simplement inutile 😓).
    J’adore ce genre de sujet controversé 😁 Je trouve ça super de se remettre en question et d’arrêter de croire aux miracles 😅 (c’était un peu ça pour le coup).

    RépondreSupprimer
  18. Super article. Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
  19. Mais il faut simplement utiliser une forme non acide de la vitamine C. Le sodium Ascorbyl Phosphate est une des formes les plus stables (évitant l'oxydation avant l'application) et sous forme encapsulée (permettant une diffusion plus douce et en continue dans la peau). KAT BURKI à qui j'ai écrit m'a envoyé tous les tests effectués sur leur forme de 'STAY-C" (dosée à 15% par exemple dans la crème à la vitamine C).

    La recherche d'Oskia sur son concentré booster anti-pollution est incompatible avec la vitamine C sous forme acide ascorbique précisément pour cette raison. Ils préfèrent utiliser l'axtaxanthin beaucoup plus puissante et qui n'a aucun effet pro-oxydant.

    Tu fais une drôle d'analogie entre l'élimination naturelle et auto-anti-oxydante du corps (liée aux organes digestifs) et le non-intérêt d'appliquer de la vitamine C par voie cutanée. Je ne pense pas que les deux voies (générale et cutanée) fonctionnent de la même façon !! La peau est un organe qui n'élimine pas ce dont elle n'a pas besoin... ou qui refuserait ce qui peut l'irriter.

    Les synergies et principes qui valent pour la voie générale (par absorption ; et ce n'est pas si évident qu'il n'y ait pas de carence en vitamine C dans le monde moderne sachant qu'une cigarette par jour suffit à la supprimer, que les apports naturels sont moindres à cause de sols moins riches, moins fertiles, donc des fruits moins dosés) ne valent pas nécessairement pour la voie cutanée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour,
      encore toi, toujours avec tes commentaires profondément bêtes auxquels je dois perdre une heure à répondre ? :) et je sais en plus que ça ne sert à rien parce que tu ne comprendra même pas 10% de ce que je dis (si tu penses que signer en Anonymes te préserve du fait que je vois qui tu es ... alors tu es encore plus bête que je pensais)

      mais cette fois, je suis FASCINEE par ta bêtise absolue et par ton aplomb ... c'est hallucinant !

      1) tu crois mon pauvre petit bonhomme que Kat Burki ou Oskia sont des pointures dans la recherche médicale ? Mais tu rêves ou quoi ??? Ou tu es tombée sur la tête ?
      J'ai PARLE avec la créatrice d'Oskia de ce sujet, on a pris un petit déjeuner ensemble, je l'ai même interviewée, elle ne COMPREND RIEN de ce sujet ! C'est une marketeuse, elle n'a aucune formation scientifique, ses formules ce n'est pas elle qui les fait, elle les achète au labo, reveille-toi un peu

      Kat Burki qui vend la vitamine C à 150€ le pot de 30 ml t'a répondu que c'était bon ? Mais tu as 1 an et demi ? Tu croyais qu'elle allait te répondre quoi ?? "Non, non, n'achetez pas ma crème à 150€ elle ne sert à rien" ?

      RE-LIS mon article, c'est marqué noir sur blanc que le problème ce n'est pas l'absence de tests mais leur VA-LI-DI-TE scientifique !! Fais un effort et essaie de piger !

      2) Il y a des effets pro-oxydants dans n'importe quelle forme de la vitamine C : c'est une parole d'un scientifique qui fait des recherches appliquée dans le domaine contre la parole d'une marque dont la créatrice n'a aucune formation scientifique et qui commercialise la vitamine C hors de prix ALLLOOO ??
      Que veux tu que je te dise ? Essaie des faire des mots croisés, peut être que tu développeras un peu ta matière grise

      3) "tu penses que la peau non fonctionne pas comme le tube digestif bla bla bla " ... mon chéri, il ne faut pas penser, il fait SAVOIR ! C'est ça le truc :)
      La peau ELIMINE la vitamine C en excès, il y a des récepteurs spécifiques qui s'en chargent C'est un fait scientifique, donc tes pensées et conclusions tu peux les garder pour toi, d'accord ? Et nous on va poser les questions aux médecins et chercheurs, et pas aux marques ou aux gens qui "pensent que qu'ils savent"

      "les synergies et principes qui valent pour" : il ne suffit pas d'écrire deux mot qui te paraissent intelligents pour sortir quelque chose d'intelligent, hélas

      Tout ce que j'ai écrit vaut pour les voies cutanées PARCE QUE, fais un effort ici : cela a été sujet des recherches appliquées d'une micro biologiste spécialisées en recherche CUTANEE ! Tu sais ce que vaut dire le mot "cutané" ? DOnc tout ce qu'elle m'a dit était pour la voie cu-ta-née

      Enfin, je suis consciente que mon commentaire n'est pas ultra politiquement correcte, mais je ne m'excuse pas, la bêtise multiplié par un aplomb m'énerve et je me laisse le droit d'être énervée

      Supprimer
  20. Bonsoir Alina,
    Je suis bien contente d’avoir fouiné et trouvé cet article car je m’apprêtais à acheter un nouveau sérum à la vitamine C.
    J’ai effectué, avant le confinement, un test avec la machine VISIA du Dermacenter sur Paris, et le sérum Skinceuticals CE Ferulic était préconisé dans ma routine du matin.
    Je l’avais utilisé il y a 2 ans, et ça avait été; mais à la lecture de ton article, l’achat d’un quelconque sérum à la vitamine C est suspendu !
    Comme lu dans d’autres commentaires, que conseillerais-tu comme alternative à ce type de sérum ??
    Merci pour tes lumières sur la cosmétique, c’est toujours très intéressant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Carole,
      en fait, tout dépend de ce que tu cherches comme effet : si tu cherches un "boost d'éclat" ou l'effet anti-page, dans ce cas la vitamine C a toute sa place MAIS uniquement en dosage assez important (plus de 10%) et en cure (pas plus de 3 semaines - un mois).
      Or, le CR Ferulique est proposé comme un anti-oxydant quotidien avec un faible dosage de la vitamine C, et c'est justement ce que j'ai dénoncé dans cet article : clairement, au mieux cela ne sert à rien (c'est inefficace le vit C en tant qu'anti-oxydant), au pire c'est contre productif (effet pro-oxydant à la place de l'anti-oxydant). Il n'y a nullement besoin de plaquer sa peau avec les anti-oxydants, cela n'a pas de sens. peu importe le type d'anti-oxydant (bon, disons que les non vit C ont au moins le mérite de ne pas s'oxyder).
      Ce que tu peux faire pour booster ton stock d'anti-oxydant c'est de manger équilibré et éventuellement prendre quelques compléments alimentaires, mais les mettre sur une petite partie de ton corps, sur le visage, cela n'apporte rien du tout, c'est un beau concept marketing qui fait vendre les crèmes et sérums hors de prix dont le fabriquant ne sera jamais tenu responsable des résultats visibles, vu que tout est "théorique".

      Supprimer
  21. Bonjour Alina,
    Merci pour ton retour !
    Dans mon cas c’est pour l’anti âge, donc davantage en cure et non pas au quotidien.
    Il est préférable de faire une croix sur les anti oxydants avec ou sans vitamine C alors..
    Côté alimentation c’est déjà ok, à voir peut être pour des compléments alimentaires en cure également.
    Cela me désole que des conseillères en cosmétiques ou des fondateurs de marques vendent ou créent des produits pareils sans avoir toutes les connaissances requises par le biais de chercheurs en biologie moléculaire.

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Kleo.

    Waw quelle baffe cet article ! C’est très très intéressant. Je vais me poser sérieusement sur la question ��.

    Tu dis que Ludmila Korkina utilise autre chose comme anti-oxydant, sais-tu de quoi il s’agit ? Où toi même as-tu trouvé une alternative ??

    Encore merci de partager ce savoir !!
    Belle journée à toi !!

    RépondreSupprimer
  23. Merci pour cet article très intéressant et bien expliqué. Je l'ai lu et relu pour que tout rentre bien et me dissuader d'acheter le sérum à la vitamine C de chez The Ordinary qui me fait de l'oeil depuis un moment. Mais je m'étonne de quelque chose: au vu du nombre de fois où la question a été posée, pourquoi diable ne pas y répondre ? Quel est donc ce fameux anti-âge top secret que conseille Mme Ludmila ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Sumi,
      j'avoue que je suis étonnée par votre question, il n'y a aucun anti-âge qui serait "top secret", je sais pas d'où vous tenez cela ? j'en ai parlé nul part ... et j'avoue que je ne cache aucune information "pour moi", si c'est cela que vous pensiez ...

      concernant Liudmila, je vous ai expliqué plusieurs fois que c'est elle qui a fait des formulations pour Elixseri, et il y a 4 ou 5 articles Elixseri sur le blog où j'ai expliqué actif par actif la composition. Donc il me paraissait assez évidant que si on voulait comprendre des actifs anti âge conseillés par cette femme il suffirait d'aller lire des articles sur le sujet ...

      La barre de recherche du blog fonctionne, vous pouvez mettre les mots clés "elixseri" :) Bonne lecture !

      Supprimer
  24. Bonsoir Alina,
    Bon... Ben je ne vais pas racheter le gel REN alors... (dommage, j'avais trouvé une routine matin qui fonctionnait pas mal au niveau du confort ;-) ).

    Un grand merci en tout cas pour cet article et ces explications. Un vrai pavé dans la marre !
    Je ne suis pas certaine de bien saisir la différence entre l'effet anti-âge (dont tu parles notamment dans ta réponse à Carole) et l'effet anti-oxydant mais je vais essayer de chercher...

    En ce qui concerne les cures de vitamine C en dosage à +10% et en cure sans dépasser 3 semaines, tu préconises de les renouveler tous les combien, stp ?
    Et hâte, comme nous toutes, de savoir ce que Ludmila Korkina et toi préconisez en termes d'anti-oxydant... !
    A vite ;-)

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...