Ecologique, Economique : Et Si On Prenait Cela Du Côté Positif ?

Ecologie Positive

Il y a des choses dans la vie qui vous paraissent assez abstraites, parfois insurmontables. Vous vous posez beaucoup de questions les concernant. Mais une fois que vous vous retroussez les manches, vous vous rendez compte que tout est bien plus simple que ce que vous aviez imaginé. La seule interrogation qui demeure : "pourquoi j'avais pas fait cela plus tôt ?".

A QUAND UNE ECOLOGIE POSITIVE  

Ecologie Positive

Tout d'abord, je vais faire un mini disclaimer parce que certaines personnes - qui tombent sur mes articles par des voies impénétrables de Google Search - ont la fâcheuse tendance à se "défouler" en pensant que'un site Internet "ne se fâchera pas", or elles sont grandement surprises quand non seulement le "site Internet" leur répond, mais le fait parfois de manière aussi désagréable que la "question" - lire jugement de valeurs - posée 😆 Grande stupeur les alors envahit, aussitôt elles se sentent "agressées". Mais allez, on peut les comprendre ! Peu de gens qui jettent des cacas virtuels sur les autres s'attendent que lesdites crottes pourraient faire le chemin inverse (à la différence de la vraie vie où elles oseraient jamais venir vous dire que la forme de vos oreilles leur est fort déplaisante; le risque de recevoir quelque chose de bien réel dans la figure les en dissuade grandement).

Le sujet de l'écologie étant épineux, je préfère donc préciser que tout ceci n'est qu'un opus personnel, aucunement un "manuel d'un apprenti écologiste" et que je suis parfaitement consciente qu'on peut et doit faire beaucoup plus ! Le but de ce qui va suivre c'est de dire qu'on peut s'y mettre, et que faire peu c'est déjà un bon début !


Je ne me considère pas comme un exemple à suivre, c'est certain. Je fais sans aucun doute beaucoup moins que des gens qui "sont à fond" dans le sujet. Néanmoins, depuis longtemps la question de l'implication et de la responsabilité personnelle me taraude l'esprit, je suis persuadées que les "petits ruisseaux font les grandes rivières", autrement dit un tout petit effort collectif peut aboutir à des changements majeurs. 

En même temps, je suis persuadée qu'on doit arrêter la "communication négative" et des "images de la fin du monde qui approche" (je me pose vraiment des questions si tout cela ne provoque pas chez certains une forme de dépression car même ayant les nerfs accrochés, j'ai des angoisses qui montent après certains discours apocalyptiques / images). En somme, l'écologie "punitive" est à mon sens parfaitement contre-productive !

Puis, c'est un phénomène psychologique bien connu : plutôt que de "fuir" (la fin du monde, par exemple) donnons aux gens le sentiment d'aller de l'avant, vers un monde meilleur. Cela vous parait peut être pas très clair, n'étant pas psychologue je l'explique sans doute pas bien, mais la positivité pour atteindre des objectifs a une place cruciale dans la réussite ! Exemple : plutôt que de maigrir pour "perdre des kilos en trop" ("fuir la mauvaise image de soi"), on maigrit pour être en meilleure santé (merci de ne pas me traiter de grossophobe, les "kilos en trop" c'est à chacun de juger en fonction de sa zone de confort, je parle uniquement de ceux qui ont pris la ferme décision de s'en séparer et de ré-orienter leur motivation sur une voie positive :). On fait le sport non pas pour "séduire" ("fuir la possibilité d'être mal aimée" à cause de notre corps), mais pour avoir un corps en bonne santé, pour nous mêmes, pas pour les autres. C'est principale cette différence d'approche, quand on fait quelque chose pour "perdre" / "fuir" / "arrêter (la fin du monde), la motivation finit toujours pas s'effriter car on se force à partir d'un sentiment négatif. C'est d'ailleurs l'un des déclencheurs du fameux effet yo-yo dans les régimes car une fois les kilos considérés en trop perdus, l'objectif de "fuite" étant atteint, on se relâche (pour fuir à nouveau après). Changer le disque et aller vers un monde meilleur nous donne une motivation positive et donc quelque chose de durable. 

Ainsi, personnellement ça me ferait du bien de voir de temps en temps Greta Thunberg souriante et prononçant quelque chose de positif, ce qui n'enlèvera rien à ses discours. Et parfois la laisser s'énerver, parce que c'est un être humain passionné et donc c'est normal de défendre bec et ongles des choses qui lui tiennent à coeur, je pense que là dessus on peut la comprendre. Mais il me manque cruellement de bons sentiments dans tout le discourt écologique que j'entends, je trouve cela très dangereux parce que ça va finir par faire fuir les gens pour de bon (ils vont fuir l'information qui leur donne un sentiment négatif constant).

Bien sur, la situation est alarmante ! Et on le sait ... Mais pour bien "traiter le patient" on lui donne toujours un peu d'espoir, c'est important de l'encourager. Je ne dis pas que ce n'est pas possible de faire des discours honnêtes et alarmants, je dis simplement : donnez-nous AUSSI un tout petit peu de positif et des choses ré-a-li-sables à faire.

Ah, les choses réalistes et réalisables ! En fait, l'idée de cet article m'est venue après avoir lu la fameuse tribune "Non à un retour à la Normale" qui m'a laissé un peu ... sans voix. Signée par Robert de Niro, Madonna, Juliette Binoche et toute une panoplie d'artistes connus, cette tribune relie par des voies scientifiquement impénétrables l'épidémie du Covid au ... changement climatique auquel nous faisons face ! Sans pour autant préciser quel est ce mystérieux lien qui unit le salopard-mangeur de pangolin (qui coûte super cher au marché noir et qui de toute évidence n'a pas été mangé par une personne affamée et pauvre, à la recherche des protéines "gratuites") et le changement climatique. Pire, si le virus a fuit accidentellement le laboratoire chinois (à ne pas exclure car cela est déjà arrivé en 2004 à deux reprises, sans pour autant faire un grand bruit), là aussi le lien entre le covid et le changement climatique est plus que douteux. Mais passons sur les raisons, cette tribune ne nous donne AUCUNE solution, elle nous dit encore une fois qu'on est des "pêcheurs" et qu'il faut revenir à une "vie pieuse" (consommer = pécher). C'est pourquoi, de plus en plus, je considère que certaines formes d'eco-extrémisme se rapprochent dangereusement d'une neo-religion avec les mêmes codes de "péché" - écologique cette fois - et leur propre panthéon des saints, avec en prime une "nouvelle Vierge" en personne de ... Greta Thunberg ! Je suis profondément et irrémédiablement contre toute forme de fondamentalisme, parce que tout ce que l'humanité a connu de plus sombre et destructif a été réalisé au nom d'une "vie meilleure" (en passant par le communisme et le daesh). Je me méfie donc beaucoup de ces neo-prophètes car quelque que soit la forme de leur fanatisme, religieux ou scientifique (enfin, pseudo-scientifique pour être exacte), cela ne mènera nul part puisque qu'on a déjà emprunté cette route et pas qu'une fois ! On a déjà brûlé des "sorcières" par des milliers, purifié les terres des "infidèles", imposé des règles qui paraissaient "justes", tout ça finissait toujours dans une voie sans issu, pied au mur de la connerie humaine ! 

Donc quand un Robert de Niro qui ne se refuse pas des voyages en jet privé ou une Madonna, qui change des robes de couture à plusieurs milliers d'euros la pièce, nous enseignent qu'il faut que NOUS nous arrêtons de consommer (alors qu'en ce moment même tant de gens se demandent simplement comment ils vont faire pour nourrir leur gamins) ... j'ai juste envie de leur dire - et sur ce coup là, laissez-moi le droit de perdre mon calme - "voudriez-vous pas, très chers amis multi-millionnaires, aller vous faire foutre ?". Que Robert nous montre sa bio toilette, et peut être que je ferais un petit effort pour qu'il puisse mieux respirer chez lui.

Enfin, comprenez-moi correctement : bien sur qu'on doit changer nos comportements, c'est une évidence ! Mais je trouve que la METHODE pour faire en sorte que des gens aient envie d'en changer doit être différente ! Montrez-nous des exemples au lieu de descendre, tel un décret divin, un papier accusateur qui nous ne donne aucune solution et ne fait que appuyer là où ça fait déjà mal ... "non à un retour à la normale" sonne à minima mal placé au moment où des gens perdent leurs sources de revenus, surtout venant de la part des personnalités qui n'ont aucun souci de ce genre. Certains ont-ils déjà oublié l'exemple de la malheureuse Marie-Antoinette qui proposa au peule de manger des brioches puisqu'ils n'ont pas de pain ?

Parce que les petites choses qu'on peut adopter dans notre vie quotidienne sans trop de dépenses existent bel et bien ! Voici des résolutions qui ont changé ma vie en mieux, sans me faire "subir" quoi que ce soit et qui sont bonnes pour la planète. 
COUPER LE ROBINET AU MOMENT DE SE BROSSER LES DENTS

A vrai dire je le fais depuis mon enfance, ce n'est pas une résolution récente. Je le mets ici quand même car nombre de mes amis l'ont découvert et j'en ai donc déduit que cela ne coule pas de source pour tout le monde. Or, le simple fait de fermer le robinet pendant que vous vous brossez les dents économise des litres d'eau par an (et vous n'avez absolument pas besoin d'eau pendant le brossage :).

Pareil pour le petit pipi (excusez-moi, hein), mais tirer 10 litres d'eau pour un micro pipi c'est un peu dommage. On peut attendre de mieux remplir la cuvette. Allez, je ne propose pas cela pour une vie d'entreprise, mais pour la maison pourquoi pas. Perso, je le fais mais je comprends que certains vont pas pouvoir s'y résoudre.
ACHETER UN FILTRE A EAU !

Alors lui, il m'a changé la vie !! Je ne supportais pas le goût de l'eau du robinet, alors que cette eau est potable. Pendant des années on consommait donc l'eau en bouteille (en plastique, bien sur, n'ayant pas les moyens d'acheter Evian en verre pour la consommation quotidienne).

Puis, j'en ai eu marre de jeter toutes ces bouteilles vides et surtout de faire livrer des tonnes d'eau que je devais stocker dans un appartement où chaque centimètre carré est plus que précieux. 

En cherchant, j'ai trouvé le filtre à eau Clean Sui et il est excellent ! A Dieu le clavaire des packs à eau, des tonnes de bouteilles en plastique jetées dans la nature. Puis, l'affaire est ultra rentable : le filtre dure 4 à 5 mois et coûte dans les 60€, je dépensais plus pour l'eau achetée !

ATTENTION : je parle bien d'un filtre qui se fixe sur votre robinet, vous avez un mode normal (l'eau qui coule non filtrée, pour laver la vaisselle, par exemple) et mode "filtre" quand l'eau qui passe est filtrée.

Le filtre neutralise le goût et élimine pas mal de choses disons non souhaitables. La fabrication est japonaise. Même si Amazon est fermé, je vous laisse le lien pour que vous puissiez voir le modèle : CleanSui Filtre A Eau
ARRETER LES PROTEGES SLIP

Là aussi c'est une ré-vo-lution dans ma tête et dans mon corps ! Pourquoi j'avais jamais pensé que laisser sa micro flore tranquille pouvait être aussi simple et bénéfique ?

Il faut le dire, depuis mon adolescence les sirènes du marketing ont mis dans ma tête la certitude qu'une culotte sans protège slip c'est ... sale. Il m'a fallu attendre l'arrivé à l'âge mature pour comprendre que c'est l'inverse : une culotte AVEC le protège slip c'est sale, et sans ce bout de coton-plastique ultra parfumé et peu écologique elle est beaucoup plus propre en réalité (oui, c'est un article "pipi caca" aujourd'hui :).

Alors que je ne voyais pas ma vie sans ce truc, que j'utilisais tous les jours depuis des années, le déclic est venu par hasard. Je me suis retrouvée en panne de protège slip (bien avant le confinement, ça ne date pas d'hier), et j'ai passé quelques jours sans. J'ai alors découvert avec stupeur que la culotte blanche restait ... blanche, et qu'elle ne se transformait pas en quelque chose de degeulasse, à l'instar de protège slip usagé. Aucune horreur n'en est sorti et personne ne me regardait avec suspicion. En somme, je suis restée un être humain, je ne me suis pas transformée en une épouvantail "sans protège slip" 😆

Après plusieurs mois sans utiliser de protection quotidienne je vous certifie : il n'y a aucune odeur et pas de couleur sur les culottes, c'est bien plus propre maintenant qu'avec ce bout "d'attrape pipi". Essayer c'est l'adopter et le coût de l'opération est de 0€ !

D'autant plus que plusieurs médecins alertent sur les méfaits de l'utilisation quotidienne de protège slip qui bloque l'aération normale (je vous le confirme, c'est vrai ! sans ces tissus collants il n'y a aucune odeur alors qu'avec si !) et peuvent conduire à des infections / irritations (parfumage chimique trop présent qui irrite les muqueuses fragiles, les bactéries qui s'accumulent dans un environnement propice à leur développement, etc.).

L'arrêt des protège slip gagne à la planète également car vous évitez de jeter des tonnes de coton plastifié peu bio-dégradable dans la nature, sans parler de celles qui les jettent dans les toilettes (pas bien du tout !).

Prochaine étape : culotte menstruelle lavable, parce que là ... je crois que je suis prête psychologiquement :))
EXIT LE FILM ALIMENTAIRE : BIENVENU AU HONEY WRAP !

Là aussi, ce n'est pas du tout quelque chose qui va vous coûter cher et là aussi ça change la vie en mieux ! Plutôt que d'emballer la nourriture avec le film alimentaire (plastique) achetez le Honey Wrap ou Bee Wrap, c'est selon.

Il s'agit d'un coton biologique imbibé de la cire d'abeille. C'est lavable et réutilisable et c'est beaucoup plus joli et sain d'emballer vos légumes / aliments coupés dedans car grâce aux propriétés naturelles anti bactériennes de la cire d'abeille ça conserve bien mieux que le plastique.

J'ADORE les Honey Wrap ! Vous en trouverez plein sur le web, aux Etats-Unis ça pullule avec de rigolos dessins en prime, en France c'est moins varié pour le moment ... Ce wrap existe en différentes tailles et vous pouvez l'utiliser pendant 1 an ! Donc oui, c'est écologique ET économique ! Puis, c'est mieux aussi pour votre santé (vous n'avalez plus le micro plastique résiduel de votre film alimentaire).

Bref, l'essayer c'est l'adopter :)
STOP AUX LINGETTES NETTOYANTES A USAGE UNIQUE 
Il s'agit simplement de remplacer les lingettes désinfectantes par un tissu écologique qu'on utilise avec un désinfectant et qu'on lave après. Pareil, cela fait faire des économies et c'est plus écologique car cela évite de jeter des tonnes de tissus clairement nocif pour les micro organismes (ça désinfecte donc ça tue) dont nous avons grandement besoin.

Bon, pendant la pandémie je ne vais pas vous appeler à délaisser vos lingettes, si cela peut protéger ... vaut mieux ça et on verra après ! :)


N'hésitez pas à partager vos astuces écologiques et économiques ! Qu'est-ce qu'on peut faire pour aider la planète sans pour autant renoncer à une vie normale ?

10 commentaires:

  1. Le honey wrap ça fait un moment que je vois ça sur internet, mais sans savoir où le trouver, ce que ça valait. Donc ravie d’avoir des vraies informations à ce sujet !
    Sinon, pour les petits « efforts » du quotidien, beaucoup n’y pensent pas forcément, éteindre la lumière d’une pièce dont on sort. Une bonne qualité d’ampoule parce qu’elles vont consommer beaucoup moins et seront tout aussi lumineuses, voire plus lumineuses (ça a été le cas chez moi quand ma mère a changé toutes les ampoules un peu vieilles). Limiter l’utilisation du sèche linge (quand c’est possible, n’allons pas jeter la pierre aux mamans débordées par exemple). Sécher le linge à l’air libre est plus sain et l’abîme beaucoup moins. Si le linge est au soleil, le mettre sur l’envers pour que la partie visible ne se décolore pas :)

    RépondreSupprimer
  2. Salut Alina
    Je trouve aussi qu'on peut être écologique en faisant de petites choses, mais que parfois on ne sait pas si le remède est meilleur que la maladie. Je m'explique: depuis quelques années, mon chéri a décidé que chez nous ce serait 0 emballage plastique. Donc nous gardons nos pots en verres et les emmenons dans les magasins lorsqu'on fait des courses pour les remplir de légumineuses, riz, pâtes, etc. Nous avons aussi des petits sachets tissus pour tout ce qui est fruits, légumes, chocolat. (Nous avons certains magasins qui proposent cela en vrac) La seule chose que je n'arrive pas à faire (j'oublie) c'est d'emmener mon tupperware chez le boucher/poissonnier.
    Tout ça très bien me diras tu, mais (puisque bien sûr on ne mange plus que bio) cela nous fait faire 5 différents magasin (en voiture pour gagner du temps) qui sont dans les 4 coins de la ville. Donc: oú est l'écologie là dedans? (Mon chéri fait souvent l'un des magasins en vélo!!, on se rattrape de ce côté là). A notre décharge, nous sommes passés d'une poubelle de 120 L à une de 60L + une poubelle pour le compost. C'est quelque chose! Et bien sûr nous trions ;)
    Sinon, on récupère l'eau du sèche-linge pour arroser nos plantes ou pour les toilettes ;)
    Dans le domaine du pipi-caca ;), je conseille vivement l'utilisation d'une cup menstruelle. (il y en a de plein de marques, celle qui est le plus souple est la Be Cup). Je l'utilise depuis 2 ans maintenant et franchement, je ne pourrais plus jamais utiliser autre chose. C'est pas facile au début, mais il faut persévérer. Coût environ 18 euros + un petit recipient pour la désinfecter dans le micro-ondes et vous pouvez la garder plusieurs années. Il y a plusieurs tailles (je les utilise en fonction du flux). Si c'est pas de l'économie et de l'écologie ça ;)
    Tu parles dans ton article des culottes menstruelles: elles sont super aussi. Je ne les utilise que la nuit. Le seul hic: lavage à la main pour débarrasser le plus gros et ensuite tu mets à laver.
    Petite anecdote qui montre bien que parfois malgré la meilleure volonté du monde, c'est très difficile quand on travaille: il y a 11 ans, lors de la naissance de notre fille, nous avons acheté des couches lavables. Oui, oui, lavables à la main d'abord. Eh bien, nous avons tenu 6 mois et je crois surtout qu'on a arrêté parce qu'on n'a pas trouvé des tailles plus grandes. Mais qu'est-ce que j'étais heureuse de ne plus avoir à les laver ;)
    Parfois, être plus écolo demande à ralentir, à se prendre le temps de faire qch. et si le foutu Covid-19 nous force à qch. c'est à ralentir (plus de vie éffrénée, on doit faire la queue pour entrer dans un supermarché ou dans un magasin ou aux caisses) Fini maintenant de dire: je vais vite chez le boulanger d'à côté!! Il se peut que vous reveniez que 1 heure plus tard.
    Avec tout ça, je ne me considère pas comme écolo, je le fais pour ma santé et celle de ma famille tout simplement.

    RépondreSupprimer
  3. tu as raison d'insister sur ce qui ne depend que de nous.
    J'ajouterais : acheter des legumes de saison et francais. C'est moins cher et tres souvent meilleur. Sinon, eteindre les lumieres derriere soi! ca me tue de voir toutes ces vitrines allumees la nuit, et notamment pendant les 2 mois de confinement! La aussi, economies...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour cet article Alina, ici pour l’eau, on essaie aussi de faire attention, on a changé le pommeau de douche qui nous a bien fait baisser la quantité d’eau sur l’année. Il y a des mousseurs sur les autres robinets de l’appart. Je suis passée aux culottes menstruelles depuis décembre et impossible pour moi de revenir en arrière...Il y a plusieurs années, mon mari a changé toutes les ampoules et mis des ampoules led, il fait également un programme pour le chauffage et notre consommation électrique a baissé, d’après notre fournisseur d’électricité, nous consommons moins que les autres foyers semblables au notre. J’achète certains produits en vrac pour éviter les emballages (ça m’agace ces sur emballages qui vont directement à la poubelle !). Et cette année, mon maillot de bain sera en tissu recyclé et il est sublime!! On a aussi supprimé une voiture il y a déjà quelques années, chéri se déplace en vélo car bosse sur place et notre dernière voiture est une hybride et donc consomme beaucoup moins de carburant.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet article que je trouve plein de bon sens. Je fais moi aussi mon chemin tout doucement vers une attitude plus responsable. Je crois que pour beaucoup d'entre nous les choses se font petit à petit. On change une habitude puis une autre... J'ai moi aussi délaissé les bouteilles d'eau ce qui a été difficile car je déteste l'eau du robinet de ma ville. Pour dire, quand je devais en boire parce que j'étais à court d'eau en bouteille, je prenais une grande inspiration et buvais sans respirer). Je me suis tournée vers les filtres à charbon Bichotan que l'on fait tremper dans l'eau pendant plusieurs heures mais je ne trouve pas toujours cela très pratique, il faut anticiper. Donc ton filtre m'intéresse au plus haut point. Je vais guetter son retour sur Amazon...

    RépondreSupprimer
  6. elle0851 (puf puf)12 mai 2020 à 11:11

    Coucou, j'aime beaucoup votre réaction à cette Tribune initiée par Juliette Binoche... celle-là même qui avait été la première à combattre les inégalités sociales des sans abris et pour laquelle je me suis toujours demandée si elle en avait hébergé quelques uns chez elle.... quand des anonymes, qui donnent pas de leçon, s'en occupent tous les jours! Alors, oui, avoir une voix publique, se faire entendre et pouvoir exprimer son avis c'est fondamental mais leur morale m'insupporte! Comme si nous n'étions pas capables de faire preuve de bon sens, d'adopter des gestes et des comportements intelligents au quotidien, comme si nous n'avions pas de conscience écologique. Il est évident que chacun fait à son niveau (pour les plus responsables, bien sûr, il y en encore des gens "sceptiques"...) et que le plus important, pour ma part, n'est pas de nous faire peur pour le monde de demain, car sinon comment avoir l'espoir d'enchanter encore notre monde d'aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  7. elle0851 (puf puf)12 mai 2020 à 11:11

    Coucou, j'aime beaucoup votre réaction à cette Tribune initiée par Juliette Binoche... celle-là même qui avait été la première à combattre les inégalités sociales des sans abris et pour laquelle je me suis toujours demandée si elle en avait hébergé quelques uns chez elle.... quand des anonymes, qui donnent pas de leçon, s'en occupent tous les jours! Alors, oui, avoir une voix publique, se faire entendre et pouvoir exprimer son avis c'est fondamental mais leur morale m'insupporte! Comme si nous n'étions pas capables de faire preuve de bon sens, d'adopter des gestes et des comportements intelligents au quotidien, comme si nous n'avions pas de conscience écologique. Il est évident que chacun fait à son niveau (pour les plus responsables, bien sûr, il y en encore des gens "sceptiques"...) et que le plus important, pour ma part, n'est pas de nous faire peur pour le monde de demain, car sinon comment avoir l'espoir d'enchanter encore notre monde d'aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  8. J’aime ce genre d’article, merci ! Sans langue de bois et assez juste je trouve. Autour de moi j’ai un peu de tout au niveau prise de conscience, et je me dis qu’il faut pas devenir extrémiste, mais sans faire tout parfaitement chacun à notre niveau on peut faire plein de petits gestes :)!
    Moi par exemple pr limiter les emballages, j’ai acheté une yaourtière, je prends des plus gros sacs de croquettes et de litière pr les chats (et en plus ca coûte moins cher !), j’essaye de prendre les recharges plutôt que des bidons.
    Aussi la voiture, je mets le mode économique pr moins de consommation d’essence etc.

    RépondreSupprimer
  9. Coucou

    Moi aussi j'essaie de faire des petits gestes. d'ailleurs, je suis à la recherche d'un maillot de bain. peux-tu me dire ou tu as trouvé le tien?

    merci

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Alina et Merci pour cet article!

    Je te suis depuis près de 8 ans maintenant, mais je ne suis pas du genre à beaucoup m'exprimer et je n'ai jamais laissé de commentaire sous tes articles, que j'aime pourtant beaucoup. Toutefois, j'ai particulièrement adoré ton article aujourd'hui, qui fait écho à un malaise que je ressens de plus en plus, vis à vis de ces discours moralisateurs qui n'ont d'autre but que de faire culpabiliser les gens, sans proposer de solutions, ni même montrer l'exemple!

    Je consomme peu (très peu de shopping et d'extras) et je fait très attention à tout ce que je consomme depuis toute petite, question d'éducation.

    Du coup j'applique déjà les petites astuces que tu évoques (d'ailleurs je ne savais même pas que certaines femmes mettaient des protèges slip en dehors des fuites urinaires avérées, j'apprends quelque chose!).

    Toutefois, malgré tous mes petits efforts du quotidien, je suis cataloguée comme méchante pollueuse parce que j'habite près de Paris et possède une petite 106 diesel que j'utilise environ 1 fois par semaine, en complément du métro, lorsque cela est strictement nécessaire, ainsi que pour aller voir ma famille à 200km de temps en temps... Sacrilège parait-il!!

    J'ai pourtant la sensation de protéger plus la planète en maintenant en parfait état cette petite 106, achetée il y a 16 ans et jamais en panne, qui consomme à peine du 5L au 100, plutôt que de changer de voiture électrique tous les 2 ans (laquelle consommera de l'eau et des matières premières polluantes pour être produite, sera transportée par cargo pollueur, sera alimentée par de l'électricité produite par une centrale nucléaire (ou à charbon comme en Allemagne?...horreur) et sera pourvue d'une batterie électrique polluante et non recyclable...).

    Le jour où l'on me présentera une véritable solution moins polluante et néfaste que ma petite 106 de la production jusqu'à la casse, je l'adopterai sans hésiter!

    En attendant, je subis les foudres des politiques bien-pensants qui m'interdiront bientôt totalement de circuler devant chez moi, because Crit'air 4...

    Cela est usant...

    Marion

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...