Le Procès Anti Science de la Clean Beauty

Clean Beauty serait elle anti science

La science évolue. Ce que l'on croit comme certain et acquis est continuellement remis en question. La physique de Newton a été sérieusement "upgradée" pas Einstein, celle d'Einstein est remise en question (sur certains points) par la physique quantique qui ouvre les portes de l'infiniment petit et étudie le comportement contre intuitif des atomes (principe de superposition quantique). Le débat Einstein vs Niels Bohr donne raison à ce deuxième, sans pour autant remettre en question la génie du premier. La réalité objective du début du XX ème siècle n'est pas la même que celle du début de XXI, ce qui est parfaitement normal puisque l'humanité acquiert de nouvelles connaissances.


LA CLEAN BEAUTY SERAIT ANTI SCIENCE ?

Clean Beauty serait elle anti science

Il suffirait de se souvenir des moqueries faites par les Académiciens londoniens à l'encontre de l'astronome Giordano Bruno qui a évoqué l'idée de l'infinie du Cosmos (et il avait raison !) pour, je l'espère, avoir un peu d'humilité qui permettrait de se dire que les "grandes certitudes scientifiques" d'aujourd'hui peuvent basculer assez rapidement. Et ce à quoi l'on croit en 2020 va sans doute étonner nos descendants de l'an 2220 (si toutefois l'humanité est encore là).


Lors de mes études supérieures mon professeur préféré qui nous enseignait la physique pendant presque 6 ans a dit une chose qui m'a marquée : le jour où vous arrêtez de douter, de tout remettre en question, votre esprit scientifique sera mort. Cela me paraissait à la fois compréhensible et ... difficile à "toucher du doigt" puisque nul besoin de remettre en question la Théorème de Pythagore ... et si toutefois on devait le faire, pourquoi alors on nous l'enseigne comme une "certitude" ? 


Si je vous dis tout cela, c'est pour essayer de vous faire comprendre que la VRAIE science ce n'est pas de PENSER SAVOIR, c'est de CONTINUER A DOUTER & CHERCHER. Il y a une énorme différence là dedans. 


Or, ce que j'observe aujourd'hui sur les réseaux sociaux c'est l'émergence d'un nombre incroyable "d'experts" en tout genre, et notamment des "grands scientifiques cosmétiques" (qu'est-ce qu'on ferait sans ceux là !). Dernière découverte en date : un tiktoqeur scientifique - ou un "tik-toqué" dois-je plutôt dire - né de la dernière pluie, encore couvert par des boutons d'adolescence, mais qui "enseigne et guide", sur de lui et de ses "vérités absolues" (Chantal si tu passes par ici, je te remercie de cette incroyable découverte, ça a fait ma soirée).


Je vous avoue que je suis sidérée par la facilité avec laquelle certaines personnes s'auto-proclament "scientifiques" ... jamais je n'oserais le dire pour moi alors que j'avais fini mon cursus première de ma promotion mais que j'ai été obligée d'abandonner l'idée du doctorat - qu'on a pourtant insisté à me proposer - parce qu'à l'époque la situation financière dans mon pays était tellement précaire que j'avais accepté un post grassement payé dans une boite européenne (mon salaire à mes 22 ans était largement supérieur à ce que gagnaient mon père et ma mère ensemble). Je le regrette, mais je ferais le même choix si il fallait le faire encore (puis, être femme dans ce milieux, même en Europe, même en 2020, c'est pas franchement facile).


Je ne dirais JA-MAIS que je suis une scientifique. J'ai une formation scientifique qui me permet d'accéder - intellectuellement parlant - à certaines choses mais à aucun moment je ne manquerais de respect à ses hommes et femmes qui font de la recherche appliquée en usurpant ainsi ce noble titre. Vous m'excuserez, mais travailler comme costumière à l'Opéra ne permet pas de s'intituler "ballerine", avoir suivi un cursus scientifique ne signifie pas que vous l'êtes. 


Tout cela n'empêche pas les "grands esprits" de notre beauty-planète de nous rappeler des "études et certitudes", de prendre de haut tous ceux qui se permettent de douter ("comment oses-tu, la vilaine !"). Parce qu'EUX ils sont surs, voyez-vous ...


Moi, je n'ai pas de labo à mon domicile. Je ne travaille pas à CNRS et donc je suis sure de rien, sauf ... UNE chose : que toute certitude peut voler en éclat en une fraction de seconde ! Ma seule et unique ambition ici c'est de mettre au profit mon esprit pour réfléchir et donner parole à des vrais chercheurs (et pas qu'à des responsables marketings des marques, directeurs des labos, formulateurs, etc. Je ne dévalorise absolument pas le travail de ces derniers, je dis simplement que le domaine de leur compétence n'est pas la recherche appliquée, se sont des fonctions plutôt "mécaniques").


Puis ... ce dernier temps, il y a une tendance qui m'étonne et qui me chagrine, qui consiste à essayer de faire passer la Clean Beauty pour des "rigolos mi-vegans mi-bobos parisiens", soit des "lunatiques" de qui on se moque gentiment et à qui on "pardonne" puisqu'ils sont intellectuellement limités, vous comprenez ? 


Je trouve que le débat est essentiel pour notre société. Mais le débat à la "Trump vs Biden" n'en est pas un ... On ne dit pas "ferme ta gueule" à son opposant parce qu'on manque soudainement d'arguments ... Or, tourner en ridicule cela revient exactement au même, des techniques "bas étage" quand on a rien de consistant à dire. 


La Clean Beauty n'EST PAS un mouvement anti-science, et si certains ont du mal à le comprendre ce n'est hélas pas le problème de la Clean Beauty ...  Je ne compte absolument pas aller brûler des antennes de transmission 5G, et je ne crois pas qu'on nous a inventé le Covid pour profiter de la vaccination afin de nous injecter une "puce" qui nous surveillerait et influencerait notre comportement (cette puce vous l'avez déjà et elle s'appelle "iPhone").


J'ai des amis dans la vie et "virtuels" qui ne partagent pas mon avis sur certains aspects de la formulation. Jamais je ne me permettrais de les ridiculiser ou de les insulter. Je donne mes arguments, oui parfois de manière un peu trop passionnée, mais essayez donc de rester neutre quand un sujet vous tient à coeur ... Je ne suis pas fan de la cosmétique asiatique, OK, certains aspects je ne les trouve pas pertinents, mais je ne dis jamais que c'est "inutile" ou "ça ne marche pas" ou que les gens qui font les formules de ces produits sont des idiots.


Y-t-il des problèmes et des incohérences dans la Clean Beauty ? Mais bien sur, bon sang !! Des tonnes ! Il y a des marques qui font vraiment n'importe quoi, mais ... est-ce que cela est propre à la Clean Beauty ? Ou est-ce que dans le conventionnel et dans la K-Beauty vous avez aussi des "brebis galeuses" ? 


La Clean Beauty ne signifie absolument pas le refus des molécules dites "scientifiques" (pardonnez-moi cette expression peu "propre", mais c'est pour mieux se faire comprendre) : Bioeffect, REN, Augustinus Bader, Elixseri se sont des marques lancées par des scientifiques et se sont des marques Clean Beauty. Elles sont parmi les premières à parler des méthodes innovantes telles que des facteurs de croissance ou des actifs capables d'agir au coeur de la peau via l'intercommunication cellulaire, soit des actifs nouvelle génération qui s'appuient sur les dernières découvertes scientifiques. Il s'agit de pousser la cosmétique plus loin que des "vieux" actifs tels que la vitamine C ou la glycérine, aussi efficaces soient-ils.


Exemple : la nouvelle approche du traitement de la peau sensible consiste à neutraliser le message de stress dans les cellules au lieu de se contenter de poser sur la peau une couche d'huile minérale, certes, neutre mais qui ne fait pas traiter le problème et qui a un basique effet du "pansement épidermique". Or, on sait faire mieux aujourd'hui. En bloquant le message du "stress" la peau peut entamer plus rapidement son cycle de réparation, c'est le principe du fonctionnement de la gamme Ever Calm de Ren Skin Care.


Le Clean versus Conventionnel ne se réduit pas à la bataille "huile minérale contre beurre de karité" ou "silicones contre acide hyaluronique de haut poids moléculaire". Personne de sensé adepte de Clean Skin Care n'a jamais dit que l'Huile Minérale était "toxique", et si bien il y a des idiots dans "notre classe" faut-il fermer l'école ?? Etes vous capables de voir la nuance entre dire "ça va vous tuer" et "peut-on le remplacer par un ingrédient mieux bio degradable, plus utile à la peau et plus propre en terme de fabrication" ?


A partir de quand mes très chers amis le simple fait de se poser une question est devenu synonyme de "l'anti science" ? Ou bien ... on tombe dans une dogme semi-religieuse qui ferait de tous ceux qui ne pensent pas comme vous des hérétiques bons à brûler sur le feu tout-puissant des réseaux sociaux ? 


N'oubliez pas que la foie interdit de douter alors que la (vraie) science l'encourage ! Moi, je ne veux pas vivre dans un monde où l'on a plus le droit de douter et le fait de donner la parole aux gens qui apportent un point de vue inconfortable pour certaines personnes (qui remettrait en cause leur "conseils beauté" et donc leur notoriété) est perçu comme une "profanation" ...


La Clean Beauty ne dit pas que tout ce qui n'est pas clean est toxique. L'ésprit de la Clean Beauty se résume dans le "comment peut-on faire mieux qu'hier ? Avec des nouvelles molécules, plus skin friendly, voir à double casquette". Moins de "remplissage", plus d'actifs ! Le fait que certaines marques se revendiquant de la Clean Beauty tiennent un discourt décousu et anxiogène ne doit pas servir d'excuse pour dé-credibiliser cette nouvelle cosmétique. Ne créez pas d'amalgame.


Elle ne vous plait pas ? Vous préférez la conventionnelle ? Très bien ! Personne ne vous dira un mot, mais ne vous servez pas d'excuse d'apporter "une vérité scientifique" (qui en soi n'existe pas !) pour en fin de compte assouvir une certaine soif de "vengeance" contre un camps qui n'est pas le votre. Ce n'est pas un débat, c'est un coup bas ...

22 commentaires:

  1. Bravo!
    Il était temps de mettre le point sur le « i ».

    RépondreSupprimer
  2. Le problème Alina est dans l’intitulé
    Pourquoi utiliser le terme « clean » comme si le reste était « dirty » ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Safiya,
      peut être que tu y vois ce que tu VEUX voir : "clean" pour moi signifie "débarrassé du superflu", "minimaliste", "aller à l'essentiel". Si tu le perçois comme l'antonyme du mot "sale" je me permets, sans vouloir t'offenser, de te suggérer d'élargir un peu ton horizon ;)

      Supprimer
  3. Merci Alina!.... qu’est-ce que cela fait du bien de lire ton article clair, précis et ouvert sans l’once d’agressivité.
    🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏
    😘Chaterton13

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'agressivité est souvent synonyme de "faiblesse" / absence d'arguments, hélas tout le monde pêche par des moments, j'en suis pas exempte, mais il faut essayer de faire mieux que ça oui ! :)

      Supprimer
  4. Bonjour Alina,
    Ta mise au point est excellente ! Je pense comme toi que douter est à la base de toute démarche scientifique, non pas pour tout remettre en question systématiquement mais, beaucoup plus simplement, pour retourner à l'observation et en tirer les éléments qui pourraient améliorer les choses. Et il me semble aussi que le segment Clean Beauty s'inscrit parfaitement dans cette démarche. Mieux, il enrichit le secteur conventionnel de ses constatations et découvertes tout en se préoccupant de notre santé autant que de notre aspect esthétique. Merci beaucoup pour cet article qui va droit à mon coeur de docteur (en sciences humaines) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ton commentaire, c'est parfaitement ce que je voulais qu'on comprenne à la lecture de cet article <3

      Supprimer
  5. Céline (love.fraises)1 octobre 2020 à 08:07

    Merci pour cette article !
    J’ai aussi vu récemment des articles contre la clean beauty de personnes qui n’ont pas compris ce que c’était. Qui la confonde avec des produits naturels, contre la science, contre la nouveauté. ???
    J’ai la même vision que toi sur la clean beauty. Quand j’achète un produit j’aime bien quand son contenu serve à la peau, qu’il soit bon pour la peau et qu’il soit également efficace. Et si c’est meilleur pour l’environnement c’est encore mieux. C’est aussi une bonne chose quand ce sont des scientifiques qui créent les formules :-)
    En ce moment, je remet un peu en question ma routine. J’ai envie d’introduire plus d’actifs anti-âge, peut-être du backuchiol ou du retinol. J’hésite à choisir entre des marques un peu plus « conventionnel » ou trouver des équivalents un peu plus « clean » mais je trouve que dans beaucoup de marques plus clean on manque malheureusement d’information sur les pourcentages d’actifs...
    Je trouve ça bien de se remettre sans cesse en question. C’est comme ça qu’on évolue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Céline,
      j'étais toujours étonnée par cette envie de tout polariser, tout rendre ... radical et binaire. L'éternel "le mal et le bien", le "entre les deux" n'existant pas ... est-ce les "stigmates" des dogmes religieuses ? Ou c'est la nature humaine en soit qui l'est (la complexité c'est quelque chose que l'on éviterait inconsciemment ?) Je ne sais pas ...

      en tout cas, je trouve très réducteur d'inscrire la Clean Beauty et le bio dans le camps "anti science", tout comme cataloguer le conventionnel comme étant "dangereux pour la planète et la santé". Ces deux visions sont absurdes.

      Moi aussi, dans ma salle de bain je mélange des univers, je critique aussi bien le conventionnel, que les marques bio et clean. Je n'ai aucun "drapeau" à porter, si ce n'est celui du bon sens ..

      Supprimer
  6. Bonjour Alina,

    Bel article. Je crois qu'au fond, c'est surtout la loi du capitalisme qui régit des discours de bas étage. La clean beauty vient faire concurrence, il faut donc lui taper dessus, peu importe les arguments.
    J'espère, même si cela prend du temps, que les mentalités vont évoluer pour prendre conscience de ce dont nous avons réellement besoin et ce qui est le mieux pour nous, la planète, etc ...

    Bonne journée
    Nathanaëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Nathanaëlle,

      le jour où Sephora a installé leur "Green Corner" et raflé Pai, Rahua, REN et tant d'autres marques "historiques" à OMC, je me suis dit que le vent a vraiment tourné et qu'ils ont senti un mouvement "tectonique" se produire (changement de comportement du consommateur).
      Donc oui, l'enjeu financier y est c'est certain ! Mais est-ce que c'est lui qui influence des "articles discréditants la Clean Beauty" ? Je ne pense pas ...

      Je m'explique : il est plus simple pour L'Oreal de "cleaner" leurs marques (c'est ce qu'ils sont en train de faire d'ailleurs : un lancement historique pour eux c'est la Provençale, la deuxième marque en propre lancée par L'Oreal et .... elle est bio ! autrement, ils ne font que racheter des univers déjà existants), que de "payer des articles sponsorisés qui parleront en mal du Clean" (déjà, c'est pas très légal et ils ne se risqueraient jamais là dedans), puis techniquement parlant c'est une stratégie difficile à mettre en place. Déjà, qu'ils arrivent pas à contrer le mal fait par des applications beauté ..

      Donc non, je ne pense pas que c'est un "tapage organisé", je pense que la réalité est beaucoup moins romanesque ;)

      Supprimer
  7. elle0851 (puf puf)1 octobre 2020 à 11:09

    Coucou, que j'aime aussi ce genre d'article sur votre blog....! c'est vraiment une approche globale de la beauté que vous proposez et expliquez, et tout y est tellement question de bon sens.... il y aura toujours des détracteurs pour tout, des ignorants, des énervés, des radicaux ... et il y aura toujours aussi heureusement des "douteurs" et des "raisonneurs"! Merci, Alina!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et oui, le monde tourne ainsi depuis sa plus tendre "enfance" :)) il y en a toujours ceux qui ont besoin de créer des "meutes", ricaner et d'attaquer dans le dos, et ceux qui aiment marcher seuls ;)

      Supprimer
  8. Ou comment les gens débattent contre la science en argumentant qu’ils se battent pour les sciences. Je suis assez d’accord avec toi sur le sujet. En fait certains confondent connaissances/culture générale et sciences... Mais ça n’a rien à voir !!! Un gars a essayé de m’humilier en me disant « mais tu connais même pas ça dans ta grande école d’ingénieur ». Eh bien non. Moi on m’a appris à réfléchir et à construire A PARTIR d’un postulat de base. L’important c’est la phase dd construction et réflexion (je parle surtout en maths puisque c’était mon point fort, alors que la physique moins). Les connaissances... Elles sont utiles, elles permettent d’avancer pour ensuite les remettre en question. Mais en formation scientifique on apprend à construire notre réflexion. C’est en tout cas mon avis personnel.
    De mon côté je ne dirai pas que je doute mais j’aime, quelque soit le sujet, avoir plusieurs points de vue et faire le tri. Piocher ce qui me paraît cohérent et me construire mon propre avis, pour souvent le détruire avec des nouvelles infos. C’est comme ça qu’avance le monde je crois.
    Concernant la clean beauty il y a probablement un confusion avec les tambouilles maison DIY ? Mais ils ne se sont pas renseignés, il suffit de prendre quelques minutes pour voir que certaines marques ont justement des chercheurs, une équipe pour mettre au point les formules. Et que la démarche reste scientifique même si il n’y a pas les molécules scientifiques (après tout si on a ce qu’il faut dans la nature qui soit équivalent à la synthèse pourquoi ne pas chercher dans la nature ?). Puis bon, effectivement, dans les marques citées plus haut, il y a l’utilisation de ces fameuses molécules plus haut.
    Pour finir, je pense qu’il fait regarder ce qu’il y a en clean et en conventionnel. Parce qu’il y a de tout pour tout le monde. Personnellement je fais un mix, je pioche. A mon sens, l’important c’est d’analyser le produit (avec sa tête et son bon sens j’entend) et de comprendre nos besoins. Puis de faire des essais, ce qui convient à’mon voisin qui a des envies similaires ne va peut-être pas me convenir et inversement. Une véritable quête en somme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as tout à fait bien souligné la différence entre "connaitre" et "savoir construire une réflexion", c'est bien cette dernière dimension que l'enseignement supérieur est sensé de nous offrir.
      Tout savoir sur tout est quelque chose qui était valorisant du point de vue intellectuel il y a quelques siècles, or aujourd'hui nous vivons dans une ère de l'intelligence artificielle et ce qu'on l'on devrait apprendre aux enfants d'aujourd'hui c'est de savoir "comment trouver l'information fiable et multi angulaire" plutôt que de les obliger à "apprendre par coeur les dates" qu'ils peuvent désormais obtenir en moins de 2 seconde sur n'importe quel smartphone (bien sur, la culture générale de base il faut l'avoir mais je pense que l'intelligence de demain serait assez différente de ce qu'elle était hier)

      Supprimer
  9. Explication claire, nette et précise. Excellent article à diffuser le plus possible!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce genre d'article est hélas moins lu que ceux pour les rouges à lèvres :)) mais quelques milliers passeront pas lui, je l'espère en tout cas :)

      Supprimer
  10. Bonjour Alina,
    Quel fantastique article encore une fois ! J’adore quand tu mets les choses au clair, tes explications, les arguments et les contres arguments par la même occasion.
    Il y a quelques années je me suis mise au Bio 100%. Puis j’ai découvert de plus en plus tes listes INCI qui mêlaient la science « chimique » et le nature/bio. Depuis, je te suis aveuglément sur le bienfait (ou non) des produits bons pour l’épiderme. Merci beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
  11. Gigantesque ton article! Claire et précis, d’une justesse!! Merci parce que ça avait besoin d’être dit!! Tu m’as bien fait rire avec le Tiktoqué!! (Je veux bien voir ça ;)) et c’est pareil du côté des clean beauty addicts fanatiques qui ne comprennent rien à rien et insultent ceux qui osent utiliser autre chose que de l’huile de coco ou de jojoba. Bises Raoudha

    RépondreSupprimer
  12. Très intéressant ton article, je n'ai pas suivi de près tous ces débats et polémiques et j'en apprends beaucoup par la synthèse que tu en fais. Rien de plus insupportable que l'étroitesse d'esprit, la caricature et le dénigrement. Et vouloir à tout prix faire des "catégories" sans nuances. Chacun aura ses idées et ses préférences, ce n'est pas une raison pour tirer à boulets rouges sur ce que l'on apprécie moins.
    Bonne fin de journée Alina et merci encore pour ce bel article.

    RépondreSupprimer
  13. J’adore.....je suis fan!!! Je me retrouve tellement dans ce que tu dis....dans ma profession, il y a 20 ans, on soignait les plaies bien différemment...aujourd’hui, ça a évolué, on se reforme pour avancer et ne pas rester coincer dans le passé....la médecine est aussi en constante évolution et on remet en question certaines choses et c’est la remise en question qui nous fait avancer. Merci pour cet article !!

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...