La Vaccination : Un Acte Altruiste ?

Vaccin anti covid 19


C'est un article moins "léger" que ceux que j'ai l'habitude à vous proposer (bien que je sois persuadée qu'on arrive ici à aborder la beauté de manière plus profonde que des simples "tutos makeup"), mais il me semble necessaire, dans la situation que l'on vit actuellement, de pouvoir parler sans tabou et langue de bois de ce qui va sans doute tous nous attendre : la vaccination.


VACCIN ANTI COVID 19

vaccin anti covid 19 quel choisir

C'est bien entendu l'affaire personnelle, intime et chacun décida en son âme et conscience. Le but de cet article ce n'est pas de vous convaincre de quoi que se soit, mais de vous donner un fruit pour réflexion, de partager avec vous ma vision des choses sur ce sujet qui semble être "polémique" alors que sincèrement il ne devrait pas l'être au XXI siècle.


Bien entendu, j'ai mon point de vue et il consiste au fait que se faire vacciner est bien plus qu'un acte "égoïste" (je me protège contre le virus), c'est un acte altruiste : en me vaccinant, je protège les autres !


Si seulement 15% de la population est vacciné ... l'immunité collective ne se mettra pas en place, il en faut minimum 60% à 70% de la population immunisée pour faire barrage à l'épidémie. Donc oui, se faire vacciner est un acte civique, c'est de reconnaitre l'intérêt collectif au dessus de l'individuel. C'est aussi prendre le risque calculé (aussi minime soit-il), comme vous le prenez en montant dans un avion pour ne pas traverser l'Atlantique sur une pirogue (comme dans le "bon vieux temps", n'est-ce pas?). Vivre avec son temps ! 

LES EPIDEMIES  : L'UN DES TROIS PLUS GRANDS DEFIS DE L'HUMANITE

Depuis la nuit des temps les trois plus grands défis auxquels l'existence de l'humanité en tant qu'espèce était confronté furent :


  • les guerres
  • la famine
  • les épidémies
Je vous conseille l'excellent livre Homo Deus de Yuval Noah Harari qui aide à réfléchir et à comprendre l'histoire de l'humanité partant des chasseurs cueilleurs et en arrivant à la société moderne. Il a un incroyable pouvoir de synthèse, de recul et de la vulgarisation. 

{APARTE} : je  me permets d'ailleurs de vous suggérer de lire son interviews sur le Coronavirus dans Les Echos

A la fin du XX siècle on a cru en terminer avec la famine et les épidémies (la guerre, restant hélas le seul défi non résolu), sauf que ... sauf que fut l'an 2020 les amis !
LES EPIDEMIES ET LEURS LOURD TRIBUS

Les plus deux grandes épidémies que l'humanité a connu furent :


  • la Peste Noire en Europe au XIV siècle : 25 000 000 de morts sur la population totale de 75 000 000 (soit environ 1 européen sur 3 en était victime !)
  • la Grippe Espagnole du début du XX ème (1918 - 1920): entre 20 000 000 et 50 000 000 de morts sur la population mondiale de l'époque s'élevant à environ 1 800 000 000

Des conquistadors espagnols, pendant la conquête du Mexique, ont tué des millions d'Aztèques ... non pas avec les armes, mais avec la variole qu'ils ont involontairement fait "débarquer" avec eux, selon les sources plus récentes ce fut la salmonelle qui a provoqué la fièvre Typhoïde. Selon les estimations des historiens ... 80% (!!!) de la population des Aztèques a été dissipée à cause des épidémies apportées par les européens (je précise : bien entendu, en 1540 les hommes ne connaissaient pas grand chose sur les épidémies et ce n'était pas une "stratégie biologique" mise en place volontairement). 


Grâce aux progrès de la médecine au début du XXI siècle le mot "épidémie" et "grippe" ont arrêté de nous faire peur. Excepté le terrible SIDA, l'une des "dernières" épidémies qui fait encore des ravages, mais qui n'a pas de portance aussi large que les épidémies dont on a parlé plus haut.

LES PREMIERS VACCINS

A l'époque de la Peste Noire, et même de la Grippe Espagnole qui date à peine d'il y a 100 ans, les médecins n'étaient pas du tout armés : seuls les désinfectants étaient à leur disposition, et quelques sorcelleries au cas du grand désespoir. Ce qui a tout fait basculer ... se sont des vaccins !


L'observation est vraiment la base de toute science naturelle ! Ainsi, nos ancêtres avaient à l'époque remarqué que si la personne a survécu à la Variole et bien elle ne retombait plus malade plus tard. Déjà à XII ème siècle (!!) les médecins chinois ont découvert les "vaccins primitifs" : pour provoquer une réaction immunitaire ils broyaient des croûtes de la variole et mettaient la poudre ainsi obtenue dans les narines des enfants et des adultes. Ainsi, la maladie se déclaraient sous une forme légère et les personnes étaient ensuite immunisées. 


Et c'est à Edward Jenner, le surnommé "Père de l'Immunologie", que l'on doit la véritable révolution :


Edward Jenner

Il avait remarqué (observation, toujours et encore !) que les trayeuses qui travaillaient avec les vaches atteintes de la variole bovine (la vaccine) ne tombent pas malades de la variole dite "humaine". La vaccine étant une maladie bénigne pour l'homme, Jenner avait fait une expérimentation en introduisant le pue de la variole bovine à un enfant, prouvant plus tard en "l'infectant" par la variolisation dite classique (variole humaine) la présence de l'immunité chez le jeune garçon.


Mais c'est Louis Pasteur qui peut porter le nom de "Père de la Vaccination" :


Louis Pasteur

car c'est lui, au XIX siècle, qui a systématisé et théorisé la méthode de la prévention des maladies contagieuses par l'administration d'une faible dose d'agent pathogène. Il a beaucoup travaillé avec la Choléra des poules et la Maladie du Charbon (expériences sur les animaux et non pas sur les humains cette fois).   


Quelques années plus tard il met en place un vaccin contre la rage, une maladie mortelle dans 100% des cas au début du XX ème siècle. A l'époque, des citoyens inquiets organisaient déjà des premières manifestations "anti vaccin" sous les fenêtres du Laboratoire de Docteur Pasteur. Tout a été réglé grâce à un accident médiatisé : les parents d'un jeune garçon atteint de la rage après une morsure d'un chien infecté (et qui avait donc de toute manière aucune chance de s'en sortir) ont accepté de tester le vaccin de Pasteur. Le garçon a survenu. Plus tard, ce vaccin a sauvé la vie de plusieurs millions de personnes. 

LES ANTI VACCINS DES TEMPS ANCIENS ET ... MODERNES !

Si à l'époque les anti-vaccin pouvaient avoir une excuse (c'était le tout début de la vaccination et l'humanité n'avait encore aucun recul & compréhension des enjeux majeurs qui y sont liés), les anti-vaccin des temps modernes sont tout simplement peu éduqués et pas très vifs d'esprit. Ils trouvent des arguments parfois totalement illogiques pour refuser la vaccination.


L'Académie de la Médecine donne l'exemple des communautés ultra religieuses aux Pays Bas. Elles refusent la vaccination comme un acte "anti Dieu", un acte "diabolique". Pour eux, la maladie étant le "châtiment de Dieu" on ne doit surtout pas s'en protéger artificiellement. Et, que croyez-vous? Dieu ne s'est pas fait attendre et a bien puni des imbéciles : deux épidémies se sont abattues sur eux dans les années 90 et au début des années 2000 (poliomyélite et rougeole) ce qui ... ne les a pas fait changer d'avis ! En même temps, cela n'empêche pas ces gens de fermer leur porte à clé en sortant ou mettre un casque quand ils prennent le scooteur ... visiblement se prémunir du vol ou d'un accident de la route serait inscrit dans la "to do list divine", mais se prémunir d'une maladie serait "pas bien mon kiki" (si Dieu pouvait aussi nous protéger des cons ...).


Il est normal et totalement légitime de se poser des questions (sur innocuité, efficacité, rapport bénéfices / risques) d'un nouveau vaccin. Se questionner c'est toutefois different de refuser en bloc ou de stipuler qu'avec ce vaccin le gouvernement va vous introduire une puce qui va contrôler ensuite votre cerveau (si vous pensez que c'est une blague ... que nenni, il y a plein de gens qui y croient, même des célébrités avec des millions d'abonnés sur les réseaux sociaux). Pour ces déshérités de la matière grise j'ai une nouvelle rassurante : vous n'avez pas à craindre la prise de contrôle sur votre cerveau car votre boite est ... vide, il n'y a donc rien à contrôler ! 

LE VACCIN ANTI COVID 19

Si vous avez des questions sur le nouveau vaccin, il y a un document très complet mis en place par le SPILF (société de Pathologie Infectieuse de Langue Française) : Vaccin Anti Covid Questions et Réponses


Je vous conseille de le consulter. Ici, je mets en highlight les principales informations :


  • des Vaccins Anti Covid ciblent la protéine spike spécifique à ce virus (cette protéine permet au virus de s'accrocher aux cellules humaines). On déclenche des anti-corps contre cette protéine
  • le Vaccin Classique  (Novavax et Sanofi) : utilise le virus entier et inactivé ou une partie du virus + l'adjuvant de l'immunité. C'est le procédé classique, l'héritage de Pasteur 
  • le Vaccin Nouvelle Génération à ARN Messager (vaccin MODERNA et Pfizer) et de Vecteur Viral (AstraZeneca d'Oxford, Johnson & Johnson, Merck-Pasteur, Spoutnik V russe, CanSinoBio chinois) : il s'agit d'un vaccin up-gradé qui utilise une séquence génétique de la protéine cible (spike) ou d'un vecteur viral inséré dans le gène de la spike. 


Faut-il avoir peur des vaccins nouvelle génération puisqu'ils travaillent avec les gènes ? Est-il possible qu'ils modifient nos gènes ?

  • L'information codée circule dans le sens ADN👉ARN👉Protéine. Il est impossible d'inverser ce sens et donc de modifier nos gènes

Puisque se sont des "nouveaux vaccins" on a pas de recul suffisant :

  • c'est faux. Les chercheurs travaillent sur ces vaccins depuis 20 ans déjà. Le vaccin à ARN messager a été testé chez l'humain contre le virus Zika, le virus de la grippe et de la rage

Quel est l'avantage des nouveaux vaccins par rapport aux classiques ?

  • plus faciles et rapides à produire, ces vaccins déclenchent une réponse immunitaire plus complète (anticorps + lymphocytes T) et permettent la synthèse de la protéine d'intérêt dans nos cellules de façon naturelle, là où le vaccin classique produit uniquement la réponse immunitaire de type anticorps 

Quels sont les effets secondaires possibles ?

  • comme pour tout vaccin, il est possible d'avoir une petite rougeur au point d'injection, une fatigue passagère, douleurs musculaires, fièvre. Cela se manifestent le plus souvent le lendemain et dure moins de 3 jours. C'est comme une "mini maladie" et pour les vaccins contre la grippe cela arrive parfois à certaines personnes, sans pour autant être grave. Notez toutefois que 23% (!!) des gens du groupe placebo qui ont donc reçu de l'eau salée à la place du vaccin ont rapporté ... des maux de tête et la fatigue! Le pouvoir de la peur et de l'auto-persuasion ...  
  • sur un terrain d'allergie : il a été rapporté par la campagne de vaccination en Grande Bretagne et aux Etats-Unis (qui sont beaucoup plus en avance que chez nous et peuvent donc donner des informations fiables) que des cas d'allergie ont été rapportés, mais tous sont résolus favorablement (personne n'en est mort) 


Si vous avez d'autres questions concernant l'administration des vaccins aux femmes enceintes, des personnes immunodéprimées, des sujets à risque particulier, faut-il se faire vacciner si vous avez déjà eu le Covid, etc. je vous invite à lire le document que je vous ai donné en lien plus haut. 


Ce que je redoute en revanche c'est la survenue des morts naturelles qui seront, grâce aux media, rattachées aux vaccins et vont propager la peur ... Dans les maisons de retraite, hélas, il arrive "parfois" que les personnes de +90 ans décèdent "subitement". Plusieurs centaines décèdent dans ces institutions toutes les semaines. Parmi eux seront forcement (statistiquement parlant) des vaccinés du Covid. On aura donc le droit aux gros titres "deux vaccinés du Covid décèdent" (ça clique bien, ça fera des choux gras des sites web ...).


Alors oui, se poser des questions c'est important et parfaitement sain, mais ne soyez pas de ceux qui ont jeté des pierres à Louis Pasteur. Ne soyez pas des hommes retombant dans l'obscurantisme et la peur du progrès. C'est non seulement destructeur pour vous mêmes, mais pour la société toute entière. Le 2020 nous a offert un sacré défi : un défi technologique qui s'est transformé en un coup d'accélérateur spectaculaire en matière de la science (plusieurs vaccins prêts en moins d'un an !), mais aussi un défi humain ... celui qu'on devrait tous réussir si on veut vivre dans un monde moderne et non pas celui de la Peste Noire du XIV siècle. 


Personnellement, si j'ai le choix je prendrais le vaccin de nouvelle génération. Vous savez que je suis un peu geek et si on me propose un iPhone ou un appareil retro dans le style Alexander Bell, je prends l'iPhone, moi :))) 

38 commentaires:

  1. Le problème du vaccin, c’est qu’il est victime de son succès, les gens ne comprennent pas la gravité de certaines maladies et ne voient plus que les problèmes liés aux vaccins... Sans parler de ceux qui pensent que si ils ont été malades, ils sont immunisés et donc pas besoin du vaccin.
    Pour ma part je préférais celui de l’institut Pasteur pour diverses raisons mais au vu de la situation actuelle, je prendrai celui qu’on me donnera. J’ai besoin et envie que l’économie reparte, que les gens puissent travailler normalement et arrêter d’avoir peur de perdre mon poste chaque jour. Ce vaccin devrait être une source d’espoir et non pas d’inquiétude. Si on se vaccine non seulement on aura plus peur d’être malade ou de contaminer les autres, on pourra relancer l’économie, faire travailler nos restaurateurs, nos commerçants, nos artistes et tous les autres pour que la vie puisse reprendre.
    Au passage ma mère a adoré tes arguments pour le vaccin ! Elle ne savait plus comment expliquer à entourage les côtés bénéfiques :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette mise au clair des infos et pour ta participation active à la lutte contre ce foutu virus. C'est plus constructif que toutes ces élucubrations complotistes !

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois bravo Alina. Je suis d’accord avec toi que parfois j’ai l’impression que on vit dans le moyen âge. En obscurité totale que les réseaux sociaux et certaines célébrités nous transmettent. C’est bien dommage. Ça me rendre folle des gens qui refusent de vaccination dans le règle générale. C’est très à la mode maintenant d’être « naturel « mais à cause de ces gens la propagation de certaines maladies dit «  oubliées «  revient. C’est la folie parfois les pas qu’on fait vers l’arrière.

    Ce qui concerne le vaccin anti covid je pense que on va faire. Mais c’est vrai que je veux avoir un peu plus de recul:))

    RépondreSupprimer
  4. Hello Alina,

    Très chouette article que voila. Pour ma part je ne me ferai pas vacciner. En effet, j'ai un terrain d'allergie très très large (antibiotique, anesthésie, alimentaire, environnemental, je coche toutes les cases) et un passif de plusieurs choc anaphylactique à mon actif avec hospitalisation.
    Donc mon médecin m'a recommandée d'éviter le vaccin actuellement administré en France (le Pfizer qui est le seul homologué en France). Et quand d'autre arriveront, je devrais attendre aussi pour voir si on retrouve ce genre de soucis + très probablement le faire dans un complexe sous surveillance médicale.
    Donc je t'avoue qu'il y a peut de chance que je finisse effectivement par me faire vacciner, donc en attendant je suis toujours confinée au maximum avec télétravail. Mes seules sorties sont les balades de la chienne et les courses..

    Par contre sans ces soucis de santé, je me serai faite vaccinée. D'ailleurs toute ma famille va le faire histoire que je puisse les voir en toute sécurité.

    Mais je peux comprendre la peur et la réticence en france, la communication du gouvernement n'est pas rééllement bonne, ni claire, ni encourageante. Et les statistiques du nombre de personne vaccinnée font presque croire que la France n'a pas confiance dans ce vaccin (alors que plus probablement cela démontre une incompétence quelque part dans le système..).
    J'espère réellement que l'on va vite augmenter ces chiffres avec l'espoir de retrouver une vie "normale" en 2022..

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Alina,
    MERCI, MERCI pour cet excellent article. Tu as vraiment bien résumé l'histoire de l'Homme face aux défis de cette épidémie. Je précise bien "cette épidémie", car malheureusement ce ne sera pas la dernière. L'Europe avait "échappé" au MERS et au SARS, cette fois-ci elle est particulièrement touchée par la COVID-19.
    Comme tu le dis, il est normal de se poser des questions (et c'est même intelligent de le faire), mais il faut aller chercher les réponses auprès des personnes (associations, sociétés scientifiques là en l'occurrence ...) compétentes et pas sur les réseaux sociaux ou suivre un seul scientifique dont l'avis est diamétralement opposé aux autres scientifiques compétents (même si en son temps ce scientifique a reçu un prix Nobel !!!).
    J'attend comme toi de pouvoir me faire vacciner (ainsi que mon mari qui est à risque et qui est en arrêt maladie à cause de ce risque !!!). Et même si je suis infirmière, ce n'est pas pour tout de suite. Pas encore de vaccin dans ma région et j'ai 49 ans et 8 mois (donc pas dans les critères actuels).
    Petite aparté: j'espère que tes parents vont bien
    A bientôt
    veroniqueroux

    RépondreSupprimer
  6. Juste : MERCI !
    C'est d'ailleurs l'année de mes rappels DTP-Coq, donc 2021 année des vaccins :)


    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Alina,
    Quand j’ai lu le titre de ton article je me suis dis « où la.. risqué le sujet » car polémique. Mais comme d’habitude, ton esprit scientifique et documenté donne un article informatif vulgarisé très intéressant. Merci à toi. Ne change rien!
    Valérie

    RépondreSupprimer
  8. Je vous félicite pour cet article étoffé, argumenté, scientifique, sujet à polémique que vous parvenez à rendre accessible à toutes et tous. D'abord opposée à me faire vacciner, j'ai entamé une réflexion et j'en arrive à changer d'avis. Votre article et vos liens vont me permettre de prendre ma décision en développant mes connaissances sur le sujet. Un grand merci !

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour cet article très complet. Je pense moi aussi que la vaccination est un acte altruiste. Nous vivons depuis des mois des conditions difficiles, tant de gens ont perdu leur travail ou souffrent de leur commerce, restaurant fermés. Les étudiants vivent reclus et ne savent pas de quoi l'avenir sera fait. En tant qu'enseignante j'ai la chance de ne pas de craindre de perdre mon travail. Mais voilà, je ne suis pas seule. Alors s'il faut passer par là pour sortir de cette situation invivable, retrouver nos amis, nos familles et vivre normalement, vaccinons-nous!

    RépondreSupprimer
  10. "Pour ces déshérités de la matière grise j'ai une nouvelle rassurante : vous n'avez pas à craindre la prise de contrôle sur votre cerveau car votre boite est ... vide, il n'y a donc rien à contrôler ! " J'adore !!!!
    Plus sérieusement, je déplore la communication embrouillée du gouvernement, la restriction dans l'accès au vaccin (qui peut l'administrer, dans quelles conditions) qui fait plus penser à la manipulation de flacons de nitro glycérine qu'à un vrai traitement bénéfique, mais dans le fond, le vaccin, c'est l'espoir qu'enfin on puisse sortir, parler, manger, fêter,.. sans avoir peur de ramener la maladie.

    RépondreSupprimer
  11. Coucou,

    merci beaucoup pour ton article et ton point de vue. Comme toujours bien expliqué et d'une logique

    Personnellement je vois ce vaccin comme le "sauveur" de ce monde et pas quelque chose de négatif. Même si je ne suis pas médecin ou autre

    Par contre, je pense que si vraiment on risquait de graves conséquences, ce vaccin n'existerait même pas....enfin je crois :) encore une fois, je suis une femme simple pas experte

    Donc voilà, espérons que 2021 sera une année bénéfique sur tous les niveaux

    xx

    RépondreSupprimer
  12. Bravo Alina comme toujours,

    L avant dernier paragraphe en dit long ! c est pourtant pas compliqué , qui ne connaît pas Louis pasteur dans ce monde ??

    On devrait l afficher sur des panneaux publicitaire !

    RépondreSupprimer
  13. Salut alina,
    moi je pense que les personnes qui sont contre n'ont pas du recevoir l'enseignement au collège necessaire ou des traumatisés de la prof de biologie car moi j'ai adoré ces cours et je m'en souviens comme si c'était hier! tout comme la reproduction...
    Car si tu as compris un minimum, tu sais comment fonctionne un vaccin, les avantages qu'il procure et tu ne craches pas dessus comme si c'était de la m****

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Alina,

    merci pour ce texte, clair et posé (quoi que parfois vif!), et où l'on peut puiser pour les conversations en famille!

    Je crois qu'il est vital d'admettre que poser/se poser des questions en matière de santé est... normal. Les premières réponses à la vague actuelle de méfiance antivaccin étaient à mon avis catastrophiques à cet égard - le moment où les "experts" étaient en mode "circulez, y a rien à voir" alors qu'un publication inquiétante (réfutée depuis, mais pas à ce moment-là) venait de paraitre. Ca a ancré chez certain l'idée que justement, il y a avait un problème.

    Personnellement, j'étais pleine de question à cette époque. Outre ma généraliste, c'est une brochure de l'INSERM qui a fini par me convaincre totalement. Me convaincre, et non me rassurer totalement : l'INSERM, justement, expliquait qu'il y avait toujours un (tout petit) risque d'effets secondaires graves en matière de vaccin - un risque bien plus bas que celui d'attraper la maladie, mais un risque quand même, dont ils donnaient les chiffres d'incidence. Comme beaucoup de gens, je suis tout à fait capable de comprendre un rapport bénéfice/risque (individuel et collectif) et d'agir rationnellement en conséquence. C'est le refus d'aborder la question qui me rendait très méfiante (vis-à-vis de vaccins récents). Or, les gens comme moi, pas "scientifiques" mais capables de lire des textes un peu ardus, et de les expliquer ensuite, ce sont dans les familles les "médiateurs" auprès des autres qui ne feront pas cet effort (mais qui en font d'autres - chacun son truc!).

    Avec ceux-ci, de vaccin, on a une communication bien plus intelligente, avec beaucoup d'information en amont, et un souci de répondre aux questions possibles des "pékins lambda". L'utilisation des nanos, l'ARN messager - je n'ai jamais eu autant d'explications sur un médicament! Les "incidents" avec les personnes allergiques ont été, à mon avis, plutôt bien gérés - aucune dissimulation et une bonne information sur la réalité du risque.

    Du coup, malgré les chiffres des enquêtes, qui proviennent sans doute aussi en partie d'un énervement face à l'ensemble de la situation, j'espère qu'à terme cette situation nous redonnera collectivement confiance dans les vaccination.

    Les antivaxx resteront là... -ils l'ont tjrs été (une histoire des antivaccins est sortie l'an dernier, passionnante, qui a donné lieu à une émission sur France Culture le 7 mai 2020)- mais peut-être avec moins d'influence. La nouvelle année me rend optimiste!

    Et j'espère qu'à un moment, on prendra le temps de s'émerveiller : intervenir sur l'ARN Messager, c'est quand même extraordinaire!

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour ton article chère Alina , je me ferai bien sûr vacciner pour me protéger et comme tu le dis, protéger également les autres . Cela paraît tellement évident !

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour cet article !
    Je suis pour car si personne ne se vaccine, on continuera à être confinés, sous couvre-feu, porter des masques toute la journée et pour avoir été contaminée, je n'ai pas envie d'être malade de nouveau pendant 5 semaines...même si je n'ai pas développer de forme grave.

    RépondreSupprimer
  17. Céline (love.fraises)6 janvier 2021 à 15:15

    Coucou Alina,
    Superbe article, encore une fois très intéressant. J’ai hâte de me faire vacciner et de pouvoir de nouveau voyager. J’espère qu’on atteindra dans pas trop longtemps l’immunité collective.

    RépondreSupprimer
  18. elle0851 (pufpuf)6 janvier 2021 à 16:06

    Coucou, un acte altruiste, ça c'est vrai ... mais malheureusement dans la société actuelle c'est plutôt l'égoïsme qui prévaut ... alors il est bien nécessaire de faire des "piqûres" de rappel argumentées et justifiées quelque soit le support employé... merci!

    RépondreSupprimer
  19. Ah là là comme j’adore ton blog ! Encore une fois ton article est hyper bien argumenté et s’appuie sur les faits (scientifiques et ici historiques). Vraiment bravo pour ce travail de vulgarisation que tu fais si bien. Je vais aller lire ce document dont tu parles.
    Et aussi, tu m’as bien fait rire avec “si Dieu pouvait aussi nous protéger des cons” et les “déshérités de la matière grise” !!!! 😂
    Ne change rien !!! 😃👍

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour cet article et pour ton bon sens ♥️

    RépondreSupprimer
  21. Juste...merci!! Ayant contracté le virus au boulot, je ne serai pas vaccinée immédiatement mais dès qu’il faudra, je me ferai vacciner...rappeler que la santé publique est l’affaire de tous est ce pourquoi je me bats tous les jours alors encore merci !!

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour cet article.Pour ma part, je n ai pas hésité à me faire vacciner ce matin,essentiellement pour protéger les patients et sortir de cette crise au plus vite.

    RépondreSupprimer
  23. Bravo! Tu es pédagogue, pleine d'humour et engagée! Merci, merci mille fois pour ce texte!

    RépondreSupprimer
  24. Merci pour cet article ! En tant que médecin j'apprécie la binne documentation et la pédagogie ! Bravo!

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour cet article Alina et tu as bien fait de rappeler que les épidémies touchent depuis longtemps beaucoup de monde. Pour retomber sur l’histoire des Aztèques en effet l’arrivée des colons et surtout des maladies contres lesquelles lés autochtones n’étaient pas immunisés à causé plus de dégât que le reste et c’est dommage qu’on n’en parle pas plus, je ne sais pas comment ça c’est passé en Amérique du Sud mais en Amérique du Nord on sait que certains colons ont donnés aux Indiens les couvertures dans lesquelles des malades avaient dormis c’était pas une arme biologique mais de façon très empirique ils avaient compris comment les décimer de cette façon

    RépondreSupprimer
  26. Merci pour cet article.
    J'ai déjà été infectée 2 fois (mi-mars et début octobre. formes peu graves) et je suis enceinte de 7 mois. Avec maladie auto-immune et risque allergique. Je les cumule :)


    Il me semble que le 'souci' pour le moment est que ce vaccin ne protégerait que pendant 6 mois/1 an contre le virus. Soit seulement un peu plus longtemps que l'immnunité naturelle.
    Le temps de vacciner en masse, les 1ers ne seront déjà plus immunisés pour l'automne prochain. Si il faut vacciner 70% de la population tous les ans on est mal...
    Espérons que ce vaccin va sauver des vies, limiter la saturation des hôpitaux et nous permettre de nous retrouver en groupe (concerts, amis, famille...) avec sérénité.
    Bonne année 2021 !
    MarieTT

    RépondreSupprimer
  27. Merci pour cet article très clair, et pour le lien sur les questions-réponses sur le vaccin. Je me posais aussi beaucoup de questions sur ce vaccin, étant de principe favorables aux vaccins qui ont permis d'éradiquer ou de réduire fortement certaines maladies graves (variole, polio...), mais en même temps, comme beaucoup de non scientifique, l'ARN messager m'avait interpellé et inquiété. En parallèle, les médias relaient de nombreux avis contradictoires, et les scientifiques sont malheureusement souvent de mauvais communicants (comme relevé dans un commentaire plus haut, les "circulez il n'y a rien à voir" lorsqu'on pose des questions ont des effets dévastateurs sur les gens, lesquels pensent qu'il y a effectivement anguille sous roche). En dernier lieu, la forte médiatisation de scandales sanitaires au cours des vingt dernières années (mediator, distilbène...) ont créé une forte méfiance vis-à-vis des laboratoires et la remise en question de leurs conclusions, ce qui pénalise ce vaccin. Il est important je pense de ne pas traiter les gens d'imbéciles, mais de bien leur expliquer que leurs craintes sont légitimes et prises en compte, mais qu'il faut à un moment prendre un risque pour enrayer la pandémie. Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour Alina, et merci pour cet article, oui c'est un acte altruiste et citoyen, qui comme toute vaccination comporte un risque. Mais le risque minime (pour la plupart des gens) pèse-t-il plus lourd que la survie de nos métiers, notre mode de vie, notre culture? Pensons aux restaurateurs, cafetiers, acteurs du monde de la culture qui n'ont pas pu reprendre leurs activités et sont dans une situation économique (et psychologique) dramatique. Le seul moyen de faire redémarrer ces activités c'est qu'une majorité de la population soit vaccinée. Il faut arrêter de penser au bien être de son petit nombril, on a besoin les uns des autres, c'est un effort collectif indispensable!

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour Alina,

    Merci pour cet article ! Les gens sont fous et j'ai l'impression que l'on vit sur une autre planète des fois... Ça me rassure en voyant tout ses commentaires que je ne suis pas le seul à vouloir me faire vacciner.
    C'est vrai que c'est un acte citoyen, et si je le fait c'est pour protéger les autres, protéger mes grand parents et pouvoir enfin passer un peu de temps avec eux, je le fais aussi car le COVID 19 peut toucher tout le monde que l'on est 25 ans et en bonne santé ou 85 ans.
    Il faut le faire car tout le monde souffre, il y a tellement de gens qui ne peuvent plus travailler ou qui perdent leurs emplois à cause de cette pandémie.
    Merci pour cet article, tu as bien raison de l'avoir publier, je suis vraiment fier que tu décide de parler d'un sujet "polémique" pour certains alors que beaucoup auraient évité.
    Bravo !

    Victor

    RépondreSupprimer
  30. Merci infiniment Alina pour cet article éclairé et éclairant! J'éprouve une immense gratitude envers les scientifiques, le corps médical pour leur extraordinaire travail. Nous oublions sans doute trop souvent et trop vite la chance que nous avons avec ce vaccin. C'est dans la nature humaine hélas, j'en suis moi même coupable. Je tiens particulièrement à te remercier de nous expliquer tout ça avec autant de pédagogie. Merci du fond du cœur, c'est de cela dont nous avons collectivement besoin. Je t'embrasse (avec le masque !!). Emma

    RépondreSupprimer
  31. Merci, merci pour cet article, cette prise de position.
    Bien évidemment je me ferais vacciner dès que ce sera possible.
    J'ai l'impression que beaucoup de personnes ne se rendent pas compte que si on n'arrive pas rapidement à sortir de cette pandémie, le risque de l'effondrement de notre pays (ainsi que beaucoup d'autres) est bien réel !! Déjà les prochaines années vont être extrêmement compliquées au niveau économique, sociale... Ce faire vacciner, ce n'est pas seulement protéger les personnes âgées c'est portéger tout le monde des nombreux problèmes induits par cette pandémie.
    Encore merci et courage les prochaines semaines ne seront pas facile 🙏

    RépondreSupprimer
  32. Bonjour,

    J'ai été extrêmement déçue de la teneur de votre article ; j'ai l'habitude de lire votre blog et j'en apprécie normalement le professionnalisme...

    Cette fois-ci, j'ai failli tomber de ma chaise en lisant les insultes que vous lancez à l'encontre de ceux qui ne pensent pas comme vous... Vous relayez en fait la communication du gouvernement et des laboratoires qui, vous pouvez bien l'imaginer, ne sont pas franchement objectifs, vu les milliards qui sont en jeu...

    Il est vrai que vous êtes blogueuse beauté, pas épidémiologiste ou généticienne, donc vous n'en savez finalement pas plus que le commun des mortels (dont je suis)... Il me semblait que vous étiez de formation scientifique, mais je dois me tromper car ne dit-on pas que c'est le fait de douter, de tâtonner, de questionner qui fait progresser la science ? Or dans le cas présent, vous lancez des noms d'oiseaux à ceux qui justement choisissent de douter, de tâtonner et de questionner, et non d'avaler aveuglément et sans réfléchir les bons conseils des pouvoirs publics (penser qu'ils sont forcément bons et purs relève de la naïveté, demandez aux victimes de l'amiante, du sang contaminé, de l'amiante...)...

    Les insultes (comme les coups) sont le dernier recours de ceux qui sont à cours d'arguments et ne savent pas se maitriser...

    Nous ne vous traitons pas de moutons de panurge sans cervelle parce que vous souhaitez vous faire vacciner (c'est votre droit, on est encore dans un pays libre, non ?) donc restez courtoise à l'égard de ceux qui font le choix contraire (et un conseil, allez faire un tour sur le site de Reinfocovid, vous y trouverez plein d'infos très intéressantes - notamment sur le vaccin et sur toutes les lacunes des études transmise par les labos... et surtout beaucoup de bienveillance de la part des médecins qui ont créé ce site...)

    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sidérant votre commentaire ...

      1) "insultes" : chère Madame, vous ne comprenez donc pas la différence entre le sarcasme et l'insulte ? Jamais je n'arrêterai d'utiliser le sarcasme pour dénoncer l'abrutisme des personnes complotistes (dont vous faites partie, hélas)

      2) "nous ne vous traitons pas de moutons de panurge sans cervelle" : c'est qui "NOUS" ? Vous êtes un Ordre ? De qui vous parlez ? Qui vous a missioné pour diffuser votre "parole de nouvel Evangile" ? Une association des illuminés du XXI siècle qui croient que les ânes volent et que la terre est plate ?

      3) "moutons de panurge sans cervelle" : mais ma très chère ... vous voilà, enfin ! :) vous vous offusquez, au point de me pondre dans la douleur intellectuelle, un véritable romain de science fiction pour ... moins que cela !

      Mais bien sur, VOUS vous avez le droit de trouver des petits mots qui "piquent", mais ô grand ja-mais les autres ne peuvent faire pareil. Immédiatement, vous prenez l'air d'une petite fille fragile qui manque de tomber dans les pommes pour une "crotte" ... hypocrisie !

      4) "les Laboratoires qui ne sont pas objectifs vu les milliards qui sont en jeu" : parfaite formule d'une complotiste, bravo !! Aucune preuve, des suppositions et raccourcis des illuminatis. Revenez quand vous aurez des faits, pas des "croyances" ...

      Et n'oubliez surtout pas la prochaine fois quand votre enfant va contracter une infection de ne pas lui donner d'anti-biotiques ! ou si un de vos proches, par malheur que je ne souhaite surtout pas (!), doit traiter un cancer par une chimio, de l'en dissuader (pour ne pas enrichir ces diaboliques laboratoires qui vous veulent du mal, n'est-ce pas?


      Chère Madame, je suis au regret de vous informer que je trouve votre "ordre des anti-vaxx" dangereux pour la civilisation et une honte absolue pour la société moderne. Insulte au bon sens. Ravie que je ne sois pas au pouvoir car je vous aurais envoyé sur une île tropicale sans désinfectants et anti biotiques (vous y exercerez votre droit de protester contre l'enrichissement de ces diaboliques labo pharma, hélas ça ne durera pas longtemps pour vous)

      Supprimer
  33. Super article sans prise de position facile. Super références percutantes et intelligentes. MERCI.

    Je peux tout à fait comprendre l'inquiétude liée à un vaccin dont on a pas encore les preuves réelles de son efficacité surtout face aux nouveaux "variants" de la Covid-19. Je pense également que certaines personnes ont gardé en mémoire les scandales sanitaires, entre autres celui du sang contaminé des années 80/90 et plus récemment celui du Médiator il y a 10 ans. Il reste donc une certaine méfiance à l'égard des grands groupes pharmaceutiques. Peut-être qu'un peu de recul fera bouger l'opinion de ces méfiants.

    Pour le reste, "les déshérités de la matière grise", le problème est malheureusement très global et ne date pas d'aujourd'hui. Merci Einstein pour cette délicieuse citation : "Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue."

    C'est drôle, mais les vaccins existent depuis la fin du 18ème siècle. Ils ont été créés dans une volonté de protéger. Et non de tuer. En revanche, le virus Covid-19 tue. J'ai perdu des proches à cause de cette bêtise humaine qui refuse de porter des masques et de renoncer un petit temps à une vie sociale prudente. Ma petite soeur est une personne à risque car elle ne fabrique que très peu d'anti-corps due à une immunité quasi-inexistante face aux maladies, ma mère a plus de 70 ans et sa santé n'est plus ce qu'elle était à 40. Et il s'agit là seulement de ma famille. Je pense à tout ceux qui ont des pathologies graves, ou qui ont une santé un peu moins bonne que la moyenne, ceux qui ont de l'asthme, ces personnes à risques dont on ne voit que les statistiques aux infos.
    Et j'ai honte pour l'humanité et son manque d'empathie pour autrui.

    J'entends beaucoup de réflexions sur le gouvernement qui fait n'importe quoi, qui gère mal, qui dit une chose puis une autre... OK. Et personne n'est capable de penser par soi-même?! De faire des recherches? D'avoir juste un petit peu de bon sens... Et même super égoïstement, sans penser aux autres puisque cette mentalité semble prévaloir, personne ne veut faire juste un tout petit geste (se faire vacciner, porter des masques, respecter les distanciations sociales) pour retrouver une vie "normale"? Merci les cons quoi...


    RépondreSupprimer
  34. Il ne faut pas être plus royaliste que le roi. Alain Fisher est extrêmement prudent cette thérapie génique. Je trouve ridicule qu'un blog beauté se targue d'en savoir plus que lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous me trouvez ridicule ? Je vous trouve intellectuellement limitée ...

      1) ce n'est pas parce que c'est un blog beauté que je n'ai pas le droit d'aborder un sujet de société (vous allez garder vos à priori du moyen âge, misogynes et absurdes pour votre petite personne "Anonyme")

      2) Alain Fisher est prudent, c'est très bien. On l'est tous. Quel est le rapport avec cet article ?
      A quel moment et où dans le texte votre imaginaire malade a vu le fait que je me targue de savoir plus que lui ?

      Commentaire inutile, dépourvu de sens, misogyne. Sans AUCUN intérêt ...

      Supprimer
  35. Bonjour

    Super article. Si si c’est très bien d’aller sur des sujets de société et de donner son avis, c’est un blog intelligent!
    Merci et continuez malgré les mécontents.

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!