L'effet papillon ou Plutôt ... l'Effet Abeille?

guerlain-abeille-royale-noire-ouessant

"Un battement d'ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ?"

ABEILLE NOIRE, TÉMOIN BLANC


L'effet papillon vous connaissez ? C'est la base de la théorie du chaos si bien traduite par cette célèbre phrase d'Edward Lorenz (météorologue, auteur de la conférence sur la prédictibilité climatique grâce à des systèmes informatiques).

Son essence ? On se demande à quel point un tout petit changement insignifiant de notre écosystème peut provoquer une catastrophe de taille planétaire. Par exemple, comment la baisse de la population des abeilles peut menacer la suivie de l'humanité ?



Si vous me suivez depuis suffisamment longtemps, vous savez que j'accepte peu de voyages dits de presse, mais quand Guerlain m'a proposé de venir visiter les ruches d'abeille noire sur l'île d'Ouessant j'ai tout de suite accepté. Outre la beauté incroyable de ce lieu (je connais l'île, j'y suis déjà allée il y a quelques années), découvrir le conservatoire de cette espèce endémique me faisait depuis longtemps rêver. Il s'agit d'un conservatoire national qu'on ne peut visiter à l'improviste, cette invitation fut donc une occasion en or.


Puis, les actions des marques de luxe en faveur de l'environnement sont un terrain assez inconnu pour moi (avouez, on ne les voit pas du tout dans ce domaine, n'est-ce pas ?), m'affranchir de mes préjugés était un joli challenge.


Alors l'abeille et Guerlain. Je pense que je n'ai pas besoin de vous expliquer le lien qui les unit, l'abeille est l'emblème de la maison depuis 1853. On la retrouve sur les flacons de parfums. On la retrouve aussi dans l'une des gammes phare de la marque, Abeille Royale

La base de cette ligne est le miel (certifié bio), cet ingrédient a d'excellentes capacités réparatrices et cicatrisantes, vous le savez aussi bien que moi. Guerlain utilise, entre autre, le miel des abeilles noires de l'île d'Ouessant. Pourquoi celui ci en particulier ? Il a des propriétés exceptionnelles.


En effet, sous le nom commun de "miel" vous pouvez trouver ... tout et n'importe quoi ! Hélas, même en bio. Je me suis d'ailleurs faite avoir plus d'une fois en commandant sur Internet des miels bio mais qui se sont avérés être des miels venus de l'autre bout du monde (mettons de côté l'indice de carbon pourtant essentiel pour le bio, inutile de vous dire que les normes d'agriculture biologique en Chine, par exemple, ne sont pas les mêmes qu'en Europe). Puis, le miel peut être "coupé" avec d'autres ingrédients. Dilué. Sucré avec des additifs. Aromatisé avec le parfum de synthèse. Bref, trouver un vrai pur miel qui n'a subit aucune transformation n'est pas une mince affaire, si vous allez en super marché faites l'expérience (essayez de trouver un miel bio de France dans les rayons).

Il y a une raison à cela. La France est déficiente en matière de production de miel. On consomme plus que ce que l'on produit. On est donc obligé d'importer ...


Et si on ne produit pas assez, c'est parce que notre production baisse d'année en année. Voici quelques chiffres :

  • En 2016 on a produit 9 000 tonnes de Miel. Il y a 20 ans c'était ... 32 000 tonnes !
  • On importe ... 28 000 tonnes de miel, contre 7 000 tonnes importés il y a 20 ans
Le coupable ? En grande partie se sont des pesticides. Les apiculteurs sont nombreux à le crier sur tous les toits, mais que voulez vous faire face aux lobby ? D'autant plus que les apiculteurs n'ont même pas d'association professionnelle qui les représente, comme c'est le cas pour les agriculteurs conventionnels (je ne le savais pas, j'aurais jamais imaginé que l'apiculture n'est pas protégée et encadrée par l'état). C'est donc Davide contre Goliath, des petits apiculteurs et leurs abeilles face à des "Monsanto Bayer", autant vous dire que c'est une bataille difficile à gagner ... 


Glyphosate, vous en avez forcement déjà entendu parler ? C'est un herbicide dit total (il ne laisse aucune chance aux bactéries) que les apiculteurs appellent le "tueur des abeilles". Les études américaines ont prouvé que cet herbicide fragilise le microbiote des abeilles, et sans aucun doute le notre (je vous ai expliqué qu'est-ce qu'un microbiote ici : Microbiote Cutané Et Si On Arrêtait d'Avoir Peur des Bactéries ?), cela conduit à une perte sensible de cette espèce pollinisatrice. Un lien on ne peut plus directe entre ce pesticide et le déclin de l'espèce essentielle à notre écosystème. 

L'équation est très simple : moins d'abeilles → basse de pollinisation des plantes → baisse de la biodiversité → pas d'agriculture (85% de plantes cultivées en Europe dépendent de la pollinisation) → on a plus de quoi manger

L'abeille est apparue 150 millions d'années avant l'homme, elle nous a préparé un terrain magnifique. Nous sommes donc en train de couper la branche sur laquelle on est tous assis ...


Les sonnettes d'alarme sont tirées partout, mais l'Assemblé Nationale rejette toujours le projet de l'interdiction de glyphosate car ... car les lobbys + les agriculteurs conventionnels qui ne sont pas contents (asperger la terre de glyphosate c'est bien plus rapide et économique que les méthodes employées dans l'agriculture bio). Ils ont une vie dure c'est certain, mais est-ce une raison d'accepter qu'ils fassent crever la planète ? Si ce n'est pas une folie collective, expliquez-moi alors qu'est-ce que cette dernière ? D'autant plus que nombreux sont ceux qui ont compris le problème et qui font la démarche du passage au bio.

C'est pour cette raison que depuis 5 ans que n'achète que des légumes & fruits bio / de saison. Pas tellement par peur (même si l'idée d'avaler ces cochonneries n'est pas sans me déplaire), mais beaucoup plus pour aider des petits producteurs bio qui ont fait le choix en faveur de tout le monde. Oui, ça me coûte un peu plus cher, mais c'est ma façon d'agir. Car foncièrement, il ne s'agit pas juste d'acheter sa tomate bio, mais de VOTER pour un avenir que vous voulez pour vous et vos enfants (puisque le gouvernement ne bouge pas, on va essayer de changer les choses par la force économique venue d'en bas: plus la demande pour le bio est forte → plus c'est rentable pour les agriculteurs → plus nombreux seront ceux qui vont abandonner l'agriculture conventionnelle au profit du bio).

Enfin, je crois qu'on ne peut plus trop attendre ... Le dernier rapport sur la biodiversité est ultra alarmant, le taux d'extinction des espèces est qualifié comme "sans précédant" ... Mais vous voulez encore plus de preuves ? Les abeilles noires d'île d'Ouessant sont ce que l'on appelle un "témoin blanc" (la santé de la population est évaluée par rapport à la santé de ce témoin). Ce qui les rend uniques et les élève en ce rang c'est l'environnement. 18 kilomètres séparent l'île du continent, les abeilles ne peuvent traverser cette distance. Celles qui sont sur île ne sont donc pas impactées par les maladies venues du continent. Puis, il n'y a pas d'agriculture intensive sur l'île, pas de pesticides.

Résultat ? La durée de vie d'une Reine sur l'île d'Ouessant est de 5 ans. Sur le continent c'est 2 ans et demi ...
Je vous épargne également les maladies et virus qui se propagent sur le continent parce que le microbiote des abeilles est affaiblit, elles ne peuvent plus se défendre normalement. D'où les épidémies et comme conséquence une baisse significative de l'espèce.


Que faire ? Si j'avais une recette miracle ... pour le moment les actions sont isolées mais chaque aide est précieuse. Déjà, à votre échelle - et dans la mesure du possible - je vous invite à acheter maximum bio, pour les soutenir. Puis, parler autour de vous, sensibiliser les gens qui pensent que tout ça est une affaire des "bobos parisiens qui n'ont rien d'autre à faire" (je vous assure, j'entends souvent cela, ça me mets hors de moi).

Puis, il y a aussi des actions des entreprises et forcement ça compte beaucoup (ils ont plus de moyens, que voulez-vous ? Et ils habitent pas sur Mars, le soir ils rentrent sur la même planète Terre, on est dans la même situation).

Guerlain s'engage pour les abeilles. Ils nous ont fait venir pour visiter ces ruches qui appartiennent au Conservatoire des Abeilles Noires Bretonnes et nous ont fait rencontrer Jaques Kermagoret, l'apiculteur depuis plus de 40 ans (c'est lui que vous avez vu dans mes stories - toujours disponibles à la Une sur mon compte Instagram @kleobeaute - venir dans les nuages d'abeilles les mains nues, ça vous a marqué :-).


La marque soutiennent financièrement plusieurs projets, notamment ces ruches d'Ouessant. Puis, ils ont mis en place l'Université des Abeilles, un programme qui vise à réunir une fois par an tous les acteurs du secteur (apiculteurs, scientifiques, pouvoirs publics, entreprises concernées, etc.). Depuis 2018, est mis en place la "Bee School", un programme de sensibilisation des enfants des écoles primaires visant à leur apprendre l'importance de cette espèce et de la biodiversité au sens large, les aider à comprendre comment on peut la protéger (portée bénévolement par les collaborateurs de la marque qui vont dans les écoles).

Enfin, un petit mot quant aux abeilles sauvages via abeilles domestiques car cela me met hors de moi d'entendre les gens parler de "l'exploitation des abeilles" par les apiculteurs. L'abeille est une espèce semi-apprivoisée. Elle a BESOIN de nous, et nous on a BESOIN d'elle. Ça marche dans les deux sens (l'homme n'a pas encore réussi à reproduire le miel sans les abeilles, les abeilles semi-domestiques ne peuvent se developper sans l'homme). On ne doit pas oublier qu'on vit en 2019 et pas en Mésolithique. 90% des abeilles en Europe sont des abeilles dites domestiques. Vous interdisez l'apiculture, tout s'écroule, la biodiversité la première ! Donc taper sur l'apiculture (parce que "cela fait souffrir les abeilles") est une folie grave, c'est tout sauf ecolo. Qu'on ne mange de miel par pour des raisons x ou y, très bien, chacun vit sa vie, mais militer parce que soit disant cela fait souffrir des abeilles ... c'est tout simplement une ignorance totale sur le sujet. Jaques, apiculteur depuis 40 ans  :


nous a expliqué qu'on ne prélève jamais plus de 25% de miel dans une ruche. Et si on laisse la ruche "vivre sa vie" (si on prélève rien), le fait d'avoir un excès de miel conduit à sa perte (les larves sont élevées dans des alvéoles, si les alvéoles sont tous remplis par le miel, plus de place pour les bébés, plus de ruche !). Donc non, à aucun moment l'apiculture n'abîme les abeilles, c'est tout le contraire ! Plus on a d'apiculteurs, plus on participe à la biodiversité et au sauvegarde de cette espèce essentielle. Je pense d'ailleurs qu'on devrait promouvoir cela auprès des communautés locales et installer les ruches un peu partout. Je me souviens que lors de mon voyage au Guatemala on voyait les ruches partout, partout, même tout au long des routes. Il y a tellement de toits végétalisés à Paris, je suis sure qu'il y a pas mal de choses à faire.

Voilà pour ce voyage. J'ai bien plus de choses à vous dire, mais c'est compliqué de tout mettre dans un article, et je voulais vraiment faire cela autour de l'abeille parce que nous dépendons beaucoup plus d'elle que ce que l'on s'imagine :


Ah oui, une autre initiative de Guerlain qui m'a très agréablement surprise ! Ils ont mis en place quelque chose d'assez innovant et très louable, sur leur site Internet Guerlain vous pouvez désormais tracer chaque ingrédient utilisé dans leurs produits. Quand vous vous connectez à la fiche produit, il y a un onglet "traçabilité" :

Vous cliquez dessus pour entrer sur leur nouvelle plate-forme Guerlain.Respect-Code.org :


Chaque composant est tracé, que ça soit la molécule ou le packaging. On trouve également l'indice de carbon pour chaque produit. Cette plate-forme est tournée environnement, je pense qu'à terme ils vont sans doute ajouter la liste INCI cliquable, ça serait parfait mais c'est déjà un super début ! J'espère vraiment que cette transparence est une nouvelle tendance de fond qui va se confirmer et que les autres marques vont s'y mettre !

15 commentaires:

  1. Les photos de cet article sont magnifiques !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci alina pour ce compte-rendu, et oui sale temps pour les abeilles entre les pesticides, herbicides et n'oublions pas les frelons asiatiques qui s'attaquent aux ruches.Dans mon jardin je lutte avec du bio, j'ai plein d'abeilles et de bourdons qui adorent les fleurs, je ne tond pas comme une malade pour qu'ils puissent butiner.
    Les agriculteurs et les viticulteurs sont en train de crever de leurs traitements à outrance. dans le bordelais, de plus en plus de viticulteurs ont un cancer et il y a des écoles au milieu des vignes. une note plus positive, c'est une belle démarche de guerlain, je ne connais pas cette gamme au miel mais j'ai eu des retours positifs

    RépondreSupprimer
  3. Merci Alina pour cet article passionnant . La disparition des abeilles n’inquiete pas le gouvernement, je trouve ça scandaleux. L’humanité ne survivra pas!! Sans pollinisation des fleurs par les abeilles plus de fruits, légumes! Donc plus d’abeilles , plus de vie! 🙏🏼☺️

    RépondreSupprimer
  4. En effet c'est plus qu'alarmant. Je ne comprends pas l'inaction des gouvernements, c'est notre avenir à tous qui est en jeu.

    RépondreSupprimer
  5. Hello,

    Je ne savais pas que les abeilles avaient besoin des ruches et donc de l'homme c'est hyper intéressant !

    Je te rejoins tout à fait sur le bio, à privilégier et bien sur les fruits et légumes de saison locaux c'est du bon sens qu'on a perdu avec le marketing..

    Mais quand je regarde les insecticides "agréés en agriculture biologique" chez Truffaut, il y a aussi marqué en petit que c'est nocif pour les abeilles donc je m'y perds un peu je t'avoue.

    En tout cas merci pour ce très joli article et s
    ces belles photos.

    RépondreSupprimer
  6. Très bel article vraiment. Je te trouve très convaincante et j’ai très envie de passer au bio. Malheureusement, je n’ai pas de magasin bio à proximité de chez moi... Le Japon n’est clairement pas en avance sur le sujet. Même si les choses bougent petit à petit ici. Par exemple il y a une chaine de magasins de cosmétiques naturels et bios (ils vendent des marques comme Antipode ou Jurlique). Enfin ici j’attend surtout la fin du plastique. Mais c’est un autre sujet.
    Enfin, j’espère sincèrement que si on fait tous un petit effort les choses finiront par changer. Et personnellement quand je séjournerait en France je tenterait de changer mes habitudes.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Alina,

    Je la trouve vraiment jolie cette jeune fille à bicyclette et cette jeune "apicultrice d'un jour" lui ressemblant beaucoup est toute mignonne également. 😏)
    Ton texte est vraiment intéressant d'autant plus que je m'intéresse beaucoup aux abeilles et qu'un oncle à mon mari ainsi qu'une amie ont eu nombre de ruches pendant très longtemps. Il est plus que temps que le gouvernement prenne les choses en main ....
    Formidable l'initiative de Guerlain de désormais tracer chaque ingrédient utilisé dans leurs produits. J'ai regardé quelques produits que je possédais, ça rassure vraiment !

    Nadine.L

    RépondreSupprimer
  8. Salut Alina !
    Article hyper intéressant, et très belle tendance de fond sur la transparence. L'Oréal se lance dans une initiative similaire si je dis pas de bêtises ;)

    RépondreSupprimer
  9. Merci de sensibiliser à cette cause essentielle et bravo pour ton article plein de bon sens et engagé. La situation n'est pas réjouissante, mais chacun peut déjà faire des petits gestes à son échelle, comme tu l'illustres si bien.

    RépondreSupprimer
  10. Superbe article où l'on comprend bien qu'on peut lier notre consommation, la planète et le monde des cosmétiques si on le veut mais encore une fois il suffit de bon sens et de volonté! Quant à moi, je raffole du miel en cuisine (et j'ai la chance d'avoir un collègue qui en fait, miam miam, et du coup on en profite) mais il est vrai que pour les soins je suis à la traîne... on attend la revue!

    RépondreSupprimer
  11. Très bel article illustré par de très jolies photos, merci Alina pour ce nouvel article de fond qui parle à la petite fille d'apiculteurs que je suis!
    J'ai toujours vu des ruches et des abeilles chez mes grands-parents et ils m'avaient expliqué qu'outre le bon miel qu'elles nous offraient, les abeilles jouaient un très grand rôle dans la nature...j'ai toujours été admirative de ces petites bêtes si importantes...et puis, les gens ont oublié..et quelle sottise de penser que l'homme exploite les abeilles, ça pour le coup c'est bien bobo parisien!!!
    Bref, merci pour cet article qui remet les idées en place et bravo à Guerlain que je ne savais pas aussi engagé pour les abeilles, c'est formidable.. et bravo aussi pour leurs indications plus claires!
    Un conseil pour les amatrices de miel: n'achetez pas n'importe quoi au supermarché du coin, renseignez-vous dans les magasins bio et quand c'est possible, achetez votre miel à un producteur bio; les miels sont tous différents selon les fleurs butinées et c'est merveilleux de découvrir leurs saveurs..Je suis une inconditionnelle:)
    Il faudra que tu nous dise ce que tu penses des produits à base de miel de Guerlain quand tu les auras essayés..
    Merci encore pour cet article comme on les aime, tu nous gâte à chaque fois, Alina!

    RépondreSupprimer
  12. COUCOU hé oui c'est une catastrophe j'ai signé plusieurs pétitions à ce sujet mais clairement c'est au gouvernement de bouger et vite car ça devient grave ce qui se passe (p.s j'ai la flippe des abeilles lol mais je sais leur grande utilité ) en tout cas merci pour ce bel article

    RépondreSupprimer
  13. Très bel article ! Je te rejoins tout à fait : à notre échelle, nous pouvons essayer de consommer le plus possible des aliments bios, équitables, locaux et de saison. (Même si je ne peux toujours résister à la vue d'un bel ananas ou d'une mangue, j'avoue...)
    C'est un petit geste certes, mais qui reproduit par un grand nombre de consommateurs finit par faire un peu bouger les choses. J'ai la chance d'habiter dans une région où il y a pas mal de magasins bios, mais aussi de petits producteurs qui viennent vendre sur les marchés, ce qui permet de manger des légumes et fruits bios à des prix raisonnables.
    Et si tu n'as pas déjà goûté, je te conseille le miel de sarrasin. Un délice !

    RépondreSupprimer
  14. Hello Alina,

    Je suis super super sensible à ce sujet. Mon papa est agriculteur ET apiculteur du dimanche. C'est gràce à sa passion des abeilles qu'il a revu comment organiser son exploitation et les "traitements" à mettre sur les terres. Depluis qu'on lui a offert une ruche il y a 10 ans, il en a maintenant plus de 130. Et sans ces abeilles c'est toute notre nourriture qui se casse la figure. Sans elles, pas de fruits, de légumes, de fleurs,..
    Et comme toi, je suis maintenant incapable de consommer du miel de supermarché. Je me fourni directement chez lui, même si j'habite à plus de 900 km de lui (20kg à chaque noël dans le coffre de la voiture :) ).
    Merci beaucoup pour ce joli article, et cette prise de parole!

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...