Dermatite Péri Orale : Causes, Solutions, Remèdes ? Point sur L'évolution de Ma Plaque

Dermatite Péri Orale Quelles Solutions

Quand un problème cutané tel que la dermatite péri orale vous tombe dessus pour la première fois, il est tout à fait normal de vouloir chercher une "solution miracle". C'est un sentiment parfaitement humain qui vous pousse à tenter de se débarrasser de l'intrus "là tout de suite maintenant". Mais ... il va falloir s'armer de beaucoup de patience et surtout éviter certaines erreurs communes !



DERMATITE PERI ORALE QUE FAIRE

Dermatite Péri Orale Cause Que Faire

Quand je vous ai fait mes stories et mon premier article sur ma dermatite péri orale provoquée par le port du masque jetable, j'ai reçu tout sorte de conseils et "remèdes". L'amplitude allait de "ne rien mettre sur la peau" au "cortisone m'a sauvé". Et je passe des innombrables "huile d'arbre à thé" et "huile de chanvre". Alors attention, je suis extrêmement reconnaissante (!!) à tous les gens qui ont pris leur temps pour m'envoyer des messages de soutien et leurs témoignages, c'est juste que ... imaginez maintenant une personne lambda perdue face à "internet" qui cherche désespérément des conseils et qui tombe sur une telle variété de "solutions", souvent contradictoires. C'est pour cela que j'ai décidé de vous faire cet article, parce que je l'ai vécu et vis encore cette fichue dermatite péri orale.
DERMATITE PERI ORALE : QU'EST-CE QUE C'EST ?
Autant, pour mettre les mots sur mon acné rosacée il m'a fallu du temps (et 2 dermatos en renfort). Autant, quand j'ai vu ma tête avec la dermatite péri orale ... j'ai pas hésité une seconde, le tableau clinique était juste par-fait :

  • zone touchée se situait sur la partie droite de mon menton, juste en dessous des lèvres (les lèvres ne sont pas touchées par cette maladie de peau)
  • aspect de peau : rouge, boursouflée, enflammée 
  • sensations physiques : totalement absentes avec ma rosacée (0 sensation physique, seul le toucher au doigt pour trouver des petits boutons ou le regard dans le miroir me permettent de savoir que je suis "en crise", je n'ai jamais eu aucune démangeaison, brulure, flash, rien de rien !), ici ... j'ai été servie et j'ai compris les gens qui se plaignent d'une peau qui tire / brule / ne tolère aucun soin / démange ... J'ai expérimenté quelque chose que ma peau normale à mixte n'a JAMAIS connu ...
  • type de "bouton" : avec mon acné rosacée les boutons sont très en surface, se sont des tout petits boutons qui partent au bout de 2 jours, à tête "blanche" (pardon pour les détails). La dermatite péri orale donne une sorte de "bouton" tout à fait different, sans pue, profond, ce sont des "boursouflures", certains les identifient comme des "boutons / granules sous la peau"
Je peux donc vous certifier que lorsque j'ai vu ma tête, j'ai pas du tout eu de doutes. Ce n'était pas ma rosacée qui aurait subitement migré en bas du visage (elle se situe sur les sillons naso geniens), j'avais affaire à un truc nouveau ... et ce truc je l'ai reconnu immédiatement puisque à l'époque quand je cherchais à identifier ma rosacée atypique j'ai beaucoup lu sur la dermatite péri orale justement. 

Je ne me suis pas prise en photo pendant le début de la crise (j'aurais dû ...), mais voici à peu près à quoi cela ressemblait chez moi (vous avez bien évidemment les différents degrés d'atteinte) :

Dermite peri boucale que faire

La dermatite periorale n'est pas une allergie !! C'est une inflammation profonde de la peau

C'est une maladie et comme pour toute maladie il faut consulter un médecin, le dermato dans ce cas précis. Hélas, les attentes pour des RDV sont tellement longues que parfois on a pas le choix et on doit faire au moins quelque chose. Mais attention à ne pas tout empirer !  
DERMATITE PERI ORALE : LES CAUSES
Quand j'ai vu que c'était la dermatite péri-orale qui me tombait dessus, j'ai pas du tout fait le rapprochement entre le port du masque jetable et la cause de mon mal. Comme tout le monde, j'ai commencé à lire sur le sujet et plus je lisais, plus je comprenais que ce n'est juste pas possible, j'avais absolument pas le "profil" pour cette maladie :

  • dermatite péri orale touche d'avantage les personnes qui ont une peau atopyque / sèche: j'ai toujours eu une peau mixte à grasse, maintenant elle est normale à mixte
  • le sur-soin de la peau est en cause : les gens qui ont la peau sèche, pour soulager les tiraillements, ont tendance à appliquer sur la peau les "pommades" toute la journée. Un peu comme quand on s'applique toutes les 15 minutes un baume à lèvres. Souvent, ce sont des soins synthétiques qui empêchent la peau de respirer. Or je ne suis absolument pas ce profil ! J'applique mes soins matin et soir, puis c'est tout. A aucun moment je ne tartine ma peau de quoi que ce soit dans la journée
Bref, j'avais compris que les causes les plus souvent citées c'est clairement pas mon cas. C'est ainsi que j'ai commencé à chercher qu'est-ce qui a pu bien changer dans ma vie (alimentation / etc.). Au bout de quelque temps j'ai fait le tour: décidément, rien n'a changé. Et c'est au moment de sortir de chez moi, quand j'ai pris un masque jetable, que la lumière fut : le fichu masque sous lequel ma peau étouffait, transpirait au point que des gouttes d'eau coulaient sur mon menton pouvait être LE coupable !

La seule chose qui me laissait .... disons dubitative, c'est que j'ai eu le droit à une telle éruption cutanée or j'ai porté le masque 3 fois, 1 heure d'affilé tout au plus.

C'est là que je vous ai fait ma storie sur Instagram (@kleobeaute) et j'ai reçu plus d'une centaine de messages de votre part qui me confirmaient que beaucoup d'entre vous ont eu les mêmes soucis juste après avoir commencé à porter le masque.

Alors c'est SUPER IMPORTANT car la cause de la dermatite péri orale définit le traitement : savoir si vous êtes en sur-soin (application répétée de la crème dans la journée pour soulager les tiraillements) ou si vous avez la dermatite à cause du masque, c'est absolument pas la même mécanique et donc le plan d'action ne sera pas le même. Imaginez que si vous portez un masque sans savoir que c'est lui qui vous fait subir la dermatite, aucun remède ne viendra au bout de votre mal car la cause est toujours là ! 
DERMATITE PERI ORALE : QUELLES SOLUTIONS ? 
J'étais assez étonnée par un commentaire de la part d'une fille qui me disait son mécontentement d'avoir lu un article qui ne lui apporte pas de solution. Je peux comprendre la frustration, mais il y a beaucoup de maladies de peau pour lesquelles même les médecins n'ont pas de solutions. La peau reste l'un des domaines des moins connus de la médecine, et comme vous le savez sans doute, les traitements dermatologiques proposés visent quasi uniquement la conséquence, sans jamais pouvoir traiter la cause.

Donc non, je n'ai aucune solution miracle. Si certaines attendent de moi une recette magique "3 gouttes d'huile de pépins de fleur bleue de Sibérie + 2 pincés de crottes séchées de chauve souris", je suis au regret de vous informer que j'en dispose pas.

Quelle est donc l'utilité de cet article ? A mon sens, déjà pour essayer de vous aider à cibler la cause de votre mal. Il est très important d'essayer d'identifier le déclencheur et bien évidemment l'éliminer.

Dans mon cas c'est le masque jetable rempli de "m...de" qu'en plus j'avais l'extreme goût de porter dans le mauvais sens (côté filtre / bleu) vers la peau. Je soupçonne que ce filtre est bactéricide, et m'a  donc juste tué le microbiote, ce qui a provoqué l'inflammation comme conséquence. 

La solution : le masque en tissu. Je transpire beaucoup moins avec. Puis, il n'y a pas de couche blue qui est faite de je ne sais quoi. Donc aucune action sur le microbiote. J'essaie au maximum de laisser ma peau à l'air libre, je mets le masque uniquement quand j'entre dans un espace clos (magasin / pharmacie, etc.).

Si vous avez "noyé" votre peau en appliquant trop souvent les soins, il faut bien évidemment arrêter de le faire. Ceci malgré l'inconfort qui peut être assez terrible (je l'ai vécu je pense de manière mesurée, et déjà ça ... ça m'a bien suffit pour comprendre ce qui vivent les peaux atopyques).

Dans tous les cas, et si vous ne savez pas pourquoi vous avez la dermatite péri orale (dans l'impossibilité d'identifier la cause), il est essentiel d'aller voir un médecin.

Autrement, voici des erreurs communes à éviter :

  • n'appliquez pas de "pommades cicatrisantes" sur votre dermatite péri orale si vous ne connaissez pas son origine ou si l'origine est le sur-soin (peau "noyée") : toutes les crèmes de type Cica ne font qu'aggraver les choses car elles sont très siliconées et "scellent" littéralement la peau, or c'est LA cause de l'inflammation dans ce cas précis. Une "diète cosmétique" c'est le mieux à faire, vous pouvez mettre des soins sur le visage mais en évitant la zone lésée. Les pommades Cica marchent sur les irritations, or la dermatite péri orale est une inflammation, à ne pas confondre 
  • surtout pas de Cortisone !! C'est une solution de facilité, mais ... c'est aussi la cause ! Le risque avec ce type de produit c'est que vous allez "chassez la maladie" au profond de la peau et elle risque de devenir récidivante  
  • huiles végétales type chanvre / arbre à thé : là aussi, tout dépend de la cause. Une huile d'arbre à thé sur une peau atopyque c'est une "bombe", cela ne fera qu'ajouter des problèmes sur ceux déjà existants. Par exemple, sur moi l'huile de chanvre me "brûlait" la peau, me provoquait une vive douleur sur la zone lésée, alors que c'est une huile qui fait partie de ma routine et je l'avais déjà utilisé plus d'une fois 

Une dermatite péri orale bien avancée se traitera par des antibiotiques à application topique. Et que la raison vous garde de vouloir soigner une infection aggravée avec des "recettes miracles". Je ne suis pas très fan des dermatos, mais pour traiter des maladies de peau c'est la seule solution.
POINT SUR L'EVOLUTION DE MA PLAQUE
Ce qui est très perturbant avec la dermatite péri orale par rapport à ma rosacée, c'est une évolution très lente de la maladie ...  Si mes crises cutanées avec la rosacée pouvaient passer en quelques jours, ici ... tout reste au point mort pendant très longtemps. Il y a toutefois des stades que j'ai réussi à identifier :

  • début : sensations physiques, peau qui brûle, tire, démange. Peau rouge, boursouflée, gonflée de l'intérieur, à l'aspect très irrégulier 
  • phase 2 : au bout d'une dizaine de jours ma peau s'est "dégonflée" avec des petits boutons qui sont devenus "visibles" sous la peau. Peau granuleuse. Elle desquame (plaque sèches sur la surface). Plus de douleur, démangeaison, mais une peau de crocodile avec un maquillage quasi impossible par dessus 
  • phase 3 : les "granules" sous la peau sont de plus en plus petites. Quasi plus de desquamation. Aucune sensation physique. Mais la peau reste rouge sur la surface touchée
Voilà, au bout de 3 semaines je suis au stade trois et je ne suis pas encore débarrassée de ce fichu souci.

D'après mes observations : au début, il est mieux de laisser la peau sans aucun soin, surtout ne rien mettre pour "soulager". Cela permet de la "sécher" et c'est le début de la guérison. Dès que je mettais une crème ou huile par dessus, immédiatement elle se "gonflait" de nouveau. Le "séchage" c'est vraiment un signe que la peau va mieux. Donc même si ça vous tire comme pas possible, tenez bon.

En même temps, j'utilise ma crème au Métronodazole (anti biotique). Par chance, j'avais une ordonnance d'avance (pour la rosacée) que j'avais de l'an dernier. Je l'ai donc utilisée. De toute façon j'ai eu une crise de rosacée en même temps (à cause du masque aussi), donc il fallait la traiter. Et il se trouve que la dermatite se traite avec la même molécule. Je ne peux vous dire que c'est miraculeux car ma plaque est toujours là, mais au moins je vois que c'est mieux qu'au début et c'est déjà ça.

J'ignore si je vais réussir à m'en débarrasser définitivement et quand ... J'ai le RDV avec mon dermato dans quelques semaines. En attendant, je mets une protection solaire renforcée sur la zone de la dermatite car je ne veux surtout pas que la rougeur devient tache ... 



Je suis vraiment désolée que je ne peux vous donner une solution rapide et facile. C'est vraiment une sacré saloperie cette maladie de peau ! Mais j'espère qu'au moins ces quelques conseils pourront aider les concernés à ne pas aggraver les choses, et à ne pas désespérer en voyant que les jours passer et la peau ne s'améliorant que très peu. Dans le cas de la dermatite péri orale c'est tout à fait normal, le temps de guérison est très long.

33 commentaires:

  1. Ces masques, c’est vraiment une plaie pour la peau...personnellement lorsque je ne travaille pas quelques jours, ma peau est belle...Dès que je retourne au boulot avec ce ce fichu masque, j’ai de nouveau des boutons....Et j’ai bien peur qu’on soit obligé de le porter encore une année entière sans interruption...crise de la covid puis de toute manière ensuite, il y aura l’épidémie grippale où l’on est obligé de le porter également...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je redoute moi aussi les transports long durée cet été (train, avion) car ne serait-ce que 15 minutes ... et ma peu flamble, vraiment pour les peaux acneiques et pré-acneiques c'est une vraie plaie, oui :''

      Supprimer
  2. Je suis contente que ta plaque aille mieux.
    Mais ... et là c'est l'emmerdeuse de service qui est de retour..
    "Souvent, ce sont des soins synthétiques qui empêchent la peau de respirer"
    Alina, sérieux, comment peux-tu encore véhiculer ce genre de "grotesqueries"???
    La peau ne respire pas!!!
    Les fameux échanges gazeux dont tu as déjà parlé plusieurs fois sont totalement négligeables! Je trouve dommage qu'un site aussi lu que le tien continue à propager des contrevérités scientifiques. Pas très sérieux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Astrid,

      merci pour la petite pommade du début, te sentir concernée par ma santé cutanée, c'est toujours ça à prendre :))

      Sinon, je ne suis pas du tout d'accord avec toi :) Voici mes arguments :

      1) "peau respire = échange gazeux" : tu dis toi même, je te cite, "les fameux échanges gazeux dont tu as déjà parlé plusieurs fois sont totalement négligeables"
      Donc OUI, la peau "respire" et tu le confirmes (parlons "respirer" car c'est plus simple à comprendre pour les gens non spécialisés ).
      Que ça soit négligeable ou pas, qui dit cela ?
      Qu'y-t-il dans notre corps qui peut être considéré comme "négligeable" ? On a déjà coupé aux gens des appendis et d'autres choses "inutiles" avant de se rendre compte que finalement ce n'est pas si négligeable que ça.
      Je regrette, c'est peut être une question philosophique, mais pour moi il n'y a rien de négligeable dans la fine organisation du corps humain que nos connaissances actuelles, bien qu'avancées, ne puissent pas encore élucider totalement

      2) OUI, la peau respire ! Et cette fois je ne mets pas de guillemets car par "peau" j'entends aussi la microbiote, une partie intégrante de la peau, composée des millions de bactéries / virus / champignons qui sont, attention : aérobies ET anaerobes

      Les bactéries respirent (ou respirent pas, en fonction de leur type). En modifiant le fameux échange gazeux que tu juges négligeable pour la peau (en tant que tissu), on impact fortement notre microbiote (une couche occlusive booste l'acné JUSTEMENT parce que la bactérie responsable se trouve dans un environnement favorable puisqu'elle est anaerobe)

      3) j'ai eu une chance immense de discuter avec des scientifiques et médecins assez incroyables, et ce qui m'a marqué dans la discussion avec eux c'est que TOUS disaient que la peau c'est un domaine le moins connu de la médecine. On est qu'au tout début des découvertes

      Donc quand tu m'accuses de propager des contre vérités scientifiques, je suis désolée mais tu m'insultes gratuitement.
      Je pense qu'il est temps de faire preuve de l'ouverture de l'esprit. Je sais parfaitement que tu m'en veux beaucoup pour "descendre" la cosmétique asiatique que j'accuse d'être occlusive (d'où ton commentaire), mais voyons ... essaie d'élargir un peu les horizons ;)
      A une époque Copernic et Giordano Bruno disaient des contre vérités scientifiques, du point de vue de la science "arrêtée" de le temps.
      Moi je te dis qu'il est temps de regarder la peau diferement et de re-considerer notre approche en formulation. L'occlusion artificielle n'a pour moi aucun sens, elle est nocive pour la santé de la peau et totalement contreproductive. Pour moi, il faudrait se concentrer sur restaurer la microbiote de la peau et sa barrière hydro lipidique saine, plutôt que se plaquarder avec des silicones





      Supprimer
    2. Alina a tout a fait raison la peau respire. Je ne sais pas ce que tu as fais comme étude mais en première année de licence de biologie j'ai vu ça et pourtant j'étais pas dans une licence axée sur le corps humain mais dès que tu as quelques notions en biologie cellulaire tu le sais que la peau est faite d'échange (gazeux et autre), que la membrane est poreuse pour permettre ses échanges et le passage des molécules et qu'elle a une relation commensal avec son microbiote qui respire aussi (respiration anéoribique ou aérobique).

      Je trouve que tu es hyper agressive dans ton commentaire.

      La peau est une membrane qui laisse passer les molécules par différents mécanismes hors il faut éviter d'appliquer des produits qui vont boucher ses zones de libre circulation (par exemple : les silicones et autres produits occlusifs)

      Supprimer
  3. Merci Alina pour toutes ces infos que tu partages si généreusement et même si on n'est pas concerné par le problème, ça pourrait être le cas un jour, ou ça peut concerner un proche qu'on pourrait conseiller grâce à toi. Je te souhaite un retour le plus rapide possible à la normale. Je pense que je vais aussi opter pour les masques en tissu, c'est moins bourré de cochonneries et tant pis si ça tient plus chaud.
    Belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Flo,
      je te souhaite de tout coeur que cette maladie de peau ne t'arrive pas ! L'une des "cochonneries cutanées" des plus pénibles à vivre que j'ai eu "la chance" d'expérimenter ...

      Supprimer
  4. Merci pour cet article qui évitera les c.....es si cette chose s'annonçait ...
    Je ne mets que des masques en tissu de ma confection !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu fais bien ! Depuis que j'ai acheté le masque en tissu, au moins ça n'empire plus ... ce n'est quand même pas idéal pour la peau, mais disons beaucoup, beaucoup mieux que le masque jetable (dans lequel je transpire bien plus, d'ailleurs)

      Supprimer
  5. "merci pour la petite pommade du début, te sentir concernée par ma santé cutanée, c'est toujours ça à prendre :))"

    ==> Merci. Sympa, vraiment.
    Pour le reste, j'abandonne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me permets de considérer ton abandon comme un manque d'arguments

      Supprimer
  6. Cc,
    Quand je vois la photo, c'est exactement ce que j'ai sur le visage. C'est arrivé un peu avant le confinement sans port de masque encore, de plus je n'ai pas de sensation de brûlure ni démangeaisons. Par contre, j'ai remarqué que quand je mettais cortisone et coca, ça devient rouge, mais sans rien mettre, ça sèche et là, ça commence à partir petit à petit.
    Ça n'a pas l'air d'être la maladie que tu dis, mais c'est vraiment pareil que sur la photo. Je ne suis pas très sujette à boutons, et c'est la première fois que j'ai ça. Bizarre
    En tout cas, solution ou pas, ton article est très intéressant.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça y ressemble, oui. La sensation de démangeaison et brulure fait partie des symptômes mais n'est pas obligatoirement présente chez tout le monde.
      Puis, ce ne sont pas des vrais boutons (type acné), c'est totalement different et justement ça arrive plutôt aux gens qui n'ont pas une peau acneique, donc très fort possible que ça soit ça, mais sans confirmation par un dermato, bien évidemment c'est pas possible d'en être sur (mais le fait que tu aies remarqué que quand ça sèche, ça part est un signe fort évocateur)

      Supprimer
  7. elle0851 (puf puf)9 juin 2020 à 17:32

    Coucou, les problèmes de peau sont effectivement très spécifiques à chacun et un mystère intégral parfois, et je sais aussi de quoi je parle! Rosacée, eczéma, mes boutons de stress .... j'ai eu des diagnostics hyper bien posés et des traitements très adaptés et j'ai encore de grandes inconnues (petits boutons dans le cou et la nuque qui sortent d'on ne sait où!!!). Quant au masque, je le porte maintenant depuis une semaine tous les matins pendant 3 heures pour le boulot et c'est très compliqué, pas de dermatite (ouf) mais des lèves complètement desséchées. En tout cas merci pour ce partage très interessant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouf, tu t'en tires très bien, "juste" avec des lèvres sèches, c'est le moindre mal. Les gens qui sont sujettes aux problèmes de peau peuvent avoir en effet des crises provoqués par des masques de mauvaise qualité. Depuis que je porte celui en tissu (de manière assez courte dans le temps) ça va ... mais bon, un train de 5h par exemple, je ne sais pas ce que ça va donner ..//

      Supprimer
  8. Céline (love.fraises)9 juin 2020 à 17:43

    Coucou Alina,
    Merci pour cet article. Je serai un peu mieux comment réagir si ça m’arrive.
    J’ai eu qq de choses de peut-être similaire (ou une allergie) sur la pomme de ma main au début de la crise. Ça a mis 2 mois à partir. J’arrêtais pas de mettre du beurre de karité, des crèmes, des baumes.... peut-être que ça n’a pas aidé... et bien sûr je n’ai pu aller chez le dermatologue pendant cette période.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Céline,
      oui, et pour une main en général on est moins "affolé" quand c'est en plein milieu de la figure, je comprends parfaitement que tu n'as pas couru voir un dermato, j'aurais fait pareil

      Supprimer
  9. Je suis dsl, cela n'a rien à voir ; mais as-tu vu la sortie de deux nouveaux protecteurs solaires minéraux ? Chez Dermalogica et Oskia !! Je me demande si tu vas les tester :) Je ne veux plus de chimiques (car malgré tout les uV sont absorbés, cela provoque des réactions dans l'épiderme/derme (je sais pas exactement) et surtout les filtres chimiques ne bloquent pas la lumière visible dont est faite en majeure partie les rayons du soleil + la lumière bleue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Ambre,
      oui, ils sont au programme sur le blog et même ... tu as l'info en avant première, il y aura bientôt un live sur les solaires justement :)

      Supprimer
  10. Salut Alina
    C'est dingue, j'ai ces symptomes depuis 6 mois et ça me rendait dingue de ne pas pouvoir vraiment expliquer ce que j'avais : peau sensible, hyper sèche, mais qui "rejetait" bizarrement tous les hydratants, même des produits conseillés par des pharmaciens ou dermato! Du coup ton article tombait vraiment à pic ! Je compatis à ton histoire et je te remercie pour la rédaction, je me sens moins seule et (effet placebo maybe) ça va déjà mieux depuis 3 jours. J'ai arreté de me tartiner et ma peau s'apaise. Donc OUI, la peau respire ! ;)
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  11. Je ne peux que te souhaiter bon courage, Alina. J'espère que tout ceci ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,

    Merci de ce partage et de la distinction que tu fais entre inflammation et irritation. En effet, les crèmes cica- sont inutiles dans ce cas bien que les dermato les prescrivent... Parfois les dermatites péri-orales sont séborrhéiques et, dans ce cas, c'est encore pire d'appliquer du gras.

    Moi, j'ai eu une dermatite péri-orale qui s'est révélée lors de l'application de la crème EMLA (crème anesthésiante que j'ai appliquée avant une séance épilatoire au laser). A la pose, ma peau a brulé et les rougeurs sont immédiatement apparues. Mon dermatologue lasériste a diagnostiqué une dermatite péri-orale donc m'a donné soolentra (que je n'ai pas acheté car 40 euros non remboursé et redondant avec le second selon mon médecin généraliste) et métronidazole (Rozex). Il m'a expliqué que c'était une infection due à une bactérie (d'où le traitement anti-biotique cutané et, si ça ne passe pas, par voie orale).

    Un autre dermato pense que c'est une irritation/inflammation (?!) due aux kératolytiques que j'ai utilisé les semaines précédentes (j'ai testé la lotion aux AHA de Ren Skincare tous les soirs, pourtant très légère ; 5% d'acide glycolique). En apparence, je n'avais pas de zones irritées. La crème EMLA a peut-être rendu apparentes ces zones.

    J'applique depuis un mois ROZEX matin et soir... Bon, les plaques sont moins sèches. Ma pharmacienne m'a dit d'arrêter le gras (j'appliquais par dessus Cicaplaste au panthenol, moins gras qu'Avene cicalfate). Elle m'a vendu la crème Créaline DS+ de Bioderma (sans huile minérale et moins de silicones). J'ai l'impression que les rougeurs s'estompent...

    Peut-être peux-tu essayer cette crème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hello Julien,
      merci beaucoup pour ton témoignage. De mon côté, je suis en train de terminer ma crème sur mesure (sous prescription) au metronidazole. La plaque est quais disparu à l'heure où je t'écris (au moment de rédiger l'article elle était encore bien visible), donc pour ma part cela a plutôt bien fonctionné.
      De ton côté, en effet il faut que tu arrêtes tout le gras. J'avais tenté moi aussi l'huile et un baume type cica, je voyais que ça empirait les choses ... il faut que ça "sèche" et plus ça tire, mieux c'est, c'est le début de la fin de la galère.
      pour tout te dire : même le matin (le soir j'avais mon metronidazole) j"évitais la plaque, je mettais aucun soin dessus.
      en revanche, pense bien à protéger au max du soleil, metronidazole est photosensibilisante
      de mon côté - je suis pas encore totalement tirée de l'affaire - ça m'a pris quasi 1 mois pour ne plus avoir la peau de crocodile à cet endroit ... donc c'est hyper long, les progrès sont lents :(

      Supprimer
  13. Merci !

    J'ignorais que le côté "sec" qui tiraille était bon signe... !! Moi je n'ai plus d'inflammation, plus de boutons et en effet après nettoyage, cela tiraille ! Mais encore des traces rouges. J'applique seulement le sérum Glow de Aurelia avec une pression du concentré aux probiotiques puis le Bioderma pour rougeurs, squames.

    J'ai appliqué ROZEX (metronidazole à 0,75%) pendant un mois matin et soir. Tu penses que je dois continuer ? Tu as une crème sur mesure du dermatologue ? Quelle concentration en metronidazole ?

    Merci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Oui moi aussi j’ai une petite rougeur résiduelle qui persiste, elle s’affaiblît mais lentement ...
      Mon dosage c’est 2% (1g de metronidazole pour 49g de solution de base hydratante sans silicones)

      Supprimer
  14. Hello,
    Je fais des dermites periorale à répétition sans trouver un docteur qui trouve une solution à minima naturelle... Je passe toujours par du roacutane ou antibiotiques... Accepterais tu de me donner les coordonnées de ton dermato ? Ce serait trop trop top !
    Merci pour ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      aucun souci pour te le donner (Nina Roos à Paris), mais elle aussi me traite avec les antio biotiques lors des crises, il n'y a hélas pas de solution naturelle pour cette maladie ...

      Supprimer
  15. Bonjour, j'aurais aimé connaître le nom de l'antibiotique que tu as du prendre? J'ai une dermatite énorme, j'ai le visage en feu je n'en peux plus 😭 ça empire de jour en jour et pourtant je suis traitée au tetralysal, rozex et fucithalmic puisque je l'ai également chopé au coin de l'œil et sur le front également...j'ai attrapé cette fichue dermatite avec le port du masque aussi... courage a ceux qui en souffrent, moi je le vie très mal!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      j'ai eu le metronidazole pour ma part (2% dans une crème) Courage !!

      Supprimer
  16. Coucou, ton article m'a bien informé un dermato me dit que c'est de l'acné rosacée mais ça ressemble plus à une dermatite péri orale ! Deux plaques au niveau du menton .
    Le dermato hésitait entre eczéma (je suis sujette à l'eczéma) et acné rosacée
    Donc sous l'indication du dermato , j'ai mis ma crème diprosone et si cela ne fonctionnait pas rozex
    Cela a fonctionné puis retour léger de la rougeur DC je teste la rozex et la flambage de fou plaques rouges et granuleuses ... Je continue la rozex (ne sachant pas trop quoi faire..) , cela fait deux semaines , légère amélioration toujours rouge mais moins granuleux (donc je dirai que je suis dans la phase 3 que tu décris)
    Je mets également de la cold cream car c'était fort sec ..
    Je reste persuadée qu'à la base le masque est responsable (port mini 7h/jour pour le travail..) et au vu de la crise je ne suis pas prête de l'arrêter , j'espère que mon problème s'améliorera quand même pendant le port du masque ..
    Je ne sais pas si je continue les crèmes ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      de mon côté ce qui m'a vraiment aidé c'est le fait d'arrêter tout soin sur les zones concernées (même si c'est sec et inconfortables ça aide à "sécher" et à diminuer le problème), puis ma crème au metronidazole que j'avais sous la main grâce à une bielle ordonnance (heureusement que je l'avais pas jetée !)

      Supprimer
  17. Bonjour
    je me sens moins seule en lisant ton article...j'ai eu aussi le même type d'éruption sur le bas du visage après le port du masque et la dermatologue m'a dit que c'était probablement de la dermite séborrhéique (dermite qui implique un champignon...mais qui siège normalement sur d'autres zones) mais le traitement n'a pas été spectaculaire et l'évolution assez identique à la tienne...J'ai eu plusieurs poussées d'environ 2 semaines, très pénibles avec peau en feu, petites pustules, démangeaisons terribles...Je me suis aussi tournée vers les probiotiques : marques Gallinée et Aurelia probiotic ainsi que par voie orale (compléments Aime). Et pour l instant cela va mieux (je touche du bois!) Bon courage à toutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      oui, c'est que la patience qui aide, de mon côté cela mis 1 mois et demi pour la disparition totale des traces ....

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...