Yuka Cosmetiques : Reussit-Elle Le Pari Que Les Autres Applications Beauté Ont Perdu ?


yuka application qui decrypte les ingrdeints cosmetiques elle est fiable liste inci avis

Face à la prise de conscience de la part des consommateurs, qui fait suite à une rupture de confiance vis à vis des marques (elle même engendrée par des années de non remise en question de la part de ces dernières), on arrive en 2018 avec un développement assez fulgurant de différentes applications qui vous promettent d'analyser un peu tout et n'importe quoi. Plus besoin de réfléchir, l'appli le fait à votre place ! Et si pour les produits de l'alimentation je peux tout à fait accepter un tel algorithme, en cosmétique les choses ne sont pas du tout aussi simples.


QUE VAUT YUKA COSMÉTIQUES ?


Je vous ai déjà exposé mon opinion concernant les applications beauté type Clean Beauty, INCI Beauty ici : Que Valent Les Applications Qui Déchiffrent les Listes INCI ? Si vous n'avez pas lu cet article, prenez 5 minutes pour le faire car ce qui suit va s'appuyer en grande partie là dessus.

Pour reprendre la base : ce qui me dérange avec ce genre d'application c'est le simplisme que j'ai même envie d'appeler criminel ! Criminel car, malgré la bonne volonté du départ, il induit les gens en erreur.

Pour le comprendre, allons voir comment marche une application qui décode les listes INCI ! Vous vous doutez bien qu'il n'y a pas de petit bonhomme vert assis dans votre smartphone, celui qui se creuse la tête en comptant les bons et les mauvais ingrédients ? Tout est basé sur un algorithme ultra simple qui consiste à écrire une liste d'ingrédients que l'on trouve discutables ("nocifs" ou "toxiques" selon le degré  de folie de celui qui en parle) :

  • la machine scanne la liste d'ingrédients d'un produit 
  • elle compare un par un les ingrédients du produit aux ingrédients de sa "liste rouge". Dès qu'il y a un match, bingo elle le note
  • à la fin de l'exercice, vous avez donc une note globale avec un nombre d'ingrédients polémiques que l'application a relevé dans votre produit
Ai-je besoin de vous expliquer pourquoi cette méthode ne peut être bonne ? 
PARCE QU'ELLE EST INCOMPLÈTE
Supposons qu'on a bien repéré les "mauvaises molécules". Mais ... à aucun moment on a regardé ce qu'il y a de bon dans la formule ! Autrement dit, on a épinglé les mauvais et après ? Qui vous dit que les 70€ que vous allez dépenser pour votre crème hydratante seront bien investis ?

Voici le cas pratique :

FORMULE N°1 : contient beaucoup de jolis extraits naturels de qualité, celles qui vont réellement agir dans la peau. Elle contient également le phenoxyethanol comme conservateur, je vous ai déjà parlé de cet ingrédient ici : Zoom Sur Le Phenoxyethanol, Faut-Il En Avoir Peur ? 

FORMULE N°2 : elle ne contient pas de molécule à polémique (pas de phenoxy), mais elle ne contient que très peu d'actifs, que des basiques pas chers, puis un mélange d'eau et de silicones. 

L'application va vous dire que la formule N°2 est meilleure car elle est moins "à risque", pour reprendre leur expression. Bon ... si vous êtes totalement paniqué à l'idée de vous appliquer le pheoxyethanol, vous serez contents, mais vous allez dépensez votre argent pour rien en fait. Pour de l'air, pour un "ne contient pas de". 

En réalité, la formule N°1 est bien meilleure. Mais l'application qui est basée sur le marketing de la peur ne le voit tout simplement pas, puisque à aucun moment en ne prend en compte ce que la formule contient, tout est basé sur le "ne contient pas de".
PARCE QU'ELLE EST SUBJECTIVE
Les ingrédients dits polémiques dépendent purement et simplement du point de vue de celui qui en parle. Chez Paula Choice ils pensent que les huiles essentielles c'est du poison, Dermalogica chasse le parfum de synthèse. En même temps, Decleor fait sa commerce sur les huiles essentielles, alors que le succès commercial de Lancôme se base sur le parfumage exquis de ses produits. Shiseido, par exemple, travaille le parfum de synthèse comme un actif à part entière puisqu'ils pensent que l'odeur est capable de stimuler certaines parties du cerveau et donc avoir un effet thérapeutique en cosmétique.

Vous vous doutez bien que si Paula faisait sa liste des molécules à chasser, elle ne serait pas du tout pareille que chez Decleor ?

Ainsi, certaines applications dont je vous ai déjà parlé ne relèvent pas les silicones en tant que molécule qui pose problème, tout en épinglant certaines huiles essentielles. C'est du non sens total à mes yeux. Soit tu repères tout, en expliquant pour quelle catégorie de personnes un tel ingrédient peut être potentiellement non souhaitable, soit tu ne fais rien. Faire des choses de manière aussi absurde n'est juste pas possible !
ET MES COSMÉTIQUES BY YUKA ?
On m'avait parlé de Yuka pour leur côté alimentation, c'était apparemment l'application la plus performante pour chasser la mal bouffe. Etant donné que je cuisine les produits frais moi même (toujours ultra fan de QuiToque et ils se sont encore améliorés depuis puisqu'on peut choisir ses recettes maintenant), j'en avais pas vraiment l'utilité. Mais voilà, eux aussi, tout comme l'application de Que Choisir (je vous en ai parlé ici : Que Vaut l'Application Pour Scanner les Cosmétiques de Que Choisir) se sont lancés dans un filon qui draine le trafic, la cosmétique !

Vous vous en doutez bien que dès que je l'ai appris, je me suis jetée dessus pour la tester. Voici ma conclusion :

  • comme toutes les applications dans ce genre, Yuka Cosmetiques ne relève que les ingrédients à polémique. C'est donc parfaitement incomplet puisque ne prend pas en compte la formule dans son ensemble 
  • à la différence des applications telles que Que Choisir, Clean Beauty, Yuka relève les silicones (alleluia !)
En revanche, comme pour certaines d'autres applications, j'ai remarqué de très grosses erreurs et incohérences :  ILS NE MAÎTRISENT PAS DU TOUT LEUR SUJET

Ça nage au large ! Dimethicone c'est à peu près la seule molécule inerte en cosmétique. Inerte cela vaut dire qu'elle n'entre pas en réaction avec aucune autre molécule, y compris la peau. Quelque chose qui n'interagit pas avec la peau, ne peut donc provoquer de réaction. C'est d'ailleurs pour cette raison que les formulateurs l'adorent ainsi, elle est super docile, super pas chère et super safe cette molécule ! C'est également la raison pour laquelle Paula ne la dézingue pas, alors qu'elle dézingue tout ce qui est de près ou de loin peut irriter la peau. C'est aussi pour cela que certaines applications branchées "tolérance cutanée" ne relèvent pas les silicones. Sauf que ... c'est occlusif ! Donc OK, pas de danger, mais une inutilité, voir un risque pour les peaux aceniques (risque d'occlusion et de boutons). 

C'est exactement la même chose pour les polyquaternium, l'appli se trompe totalement sur les griefs qu'on leur amputent (je vous en ai parlé dans cet article : La Fausse Promesse du Sans Silicone Ou Comment On A Remplacé la Peste Par la Choléra ?)


Alors ce n'est PAS DU TOUT un détergeant (savon), c'est un texturisant qui comble le cheveu, comme le faisait le silicone, mais de manière plus salace je dirais. Il n'a aucun effet irritant, ce qu'on lui reproche c'est son effet occlusif, et un effet de cumul.

Bref, des incohérences il y en a à go go. Par exemple, le Dioxide de Titane (dans INCI : Titanium Dioxide), l'un des deux filtres solaires autorisés dans la cosmétique bio, un filtre minéral, est sévèrement taclé car il contient des nano particules. Je rappelle que les nano particules il y en a dans l'air, on les respire tous les jours, or aucune étude à ce jour n'a été faite sur l'effet nocif des nano particules dans les cosmétiques. 

Voici, par exemple, le scan de la crème solaire visage Bio Beauté By Nuxe, notée comme "mauvais", s'il vous plaît :



Le produit a reçu sa mauvaise note uniquement à cause des 2 filtres solaires minéraux, le dioxyde de titane et celui de zinc. Donc en gros, si j'écoutais Yuka, je ne pourrais mettre QUE des filtres solaires chimiques. Mais je vous ai déjà expliqué pourquoi je préfère les filtres minéraux dans cet article : Filtre Solaire Minéral ou Chimique, Lequel Choisir ?

Vous pensez sérieusement que les gars chez Yuka ont l'accès aux études secrètes auxquelles n'a pas accès Ecocerte qui délivre la certification bio ? Ces mêmes gars qui confondent le tout, qui nous disent que dimethicone est irritant, seraient capables de mieux noter les formules qu'Ecocert ? 

Tenez, un autre "mauvais produit bio" c'est ce Beurre Démaquillant Natura Siberica :

Le pauvre a été mal noté à cause de la présence d'alcool benzylique (qui remplace le phenoxyethnaol en tant que conservateur), Limonene (substance naturelle, composant d'huile essentielle de citron, orange, mandaine, etc.) et le fameux Dioxyde de Titane. 

Alors même si je suis d'accord sur le fait qu'on pouvait éviter la dioxyde de titane dans un produit démaquillant (utilisé ici comme un colorant blanc), et l'alcool benzylique (remplacé par un autre conservateur naturel moins irritant), est-ce pour autant cette formule est mauvaise ? Pas du tout ! Le ratio bénéfices / risques est clairement en faveur du produit, mais l'appli ne peut pas vous le dire car elle n'évalue pas les 24 autres ingrédients restants notés "sans risque".

En même temps, voici selon Yuka un excellent démaquillant, il s'agit de Toleriane Fluide Dermo-Nettoyant de La Roche Posay :

Certes, c'est un super produit pour les peaux sensibles, justement puisqu'il n'y a rien de naturel (je rappelle que c'est souvent le naturel qui fait sur réagir la peau réactive). Ok, c'est sans risque mais est-ce qu'on peut parler d'une belle formule ? Si on juge par la présence des actifs naturels nobles, clairement non. Bon, d'accord pour un démaquillant on s'en fiche des actifs nobles, mais sur le principe ... on décote totalement un produit, pourtant certifié Ecocert, à cause d'un composant d'huile essentielle de la mandarine, et on met un 100 sur 100 pour un produit parfaitement synthétique. Où est la logique là dedans ?

RÉSUMÉ

J'espère que grâce à ce nouvel exemple vous avez pu voir les limites des applications qui nous promettent de décoder les listes INCI. Hélas, tout n'est pas si simple et c'est à prendre avec beaucoup de pincettes ! Je dirais que ce n'est pas totalement inutile puisque si, par exemple, vous voulez éviter les soins qui contiennent les silicones et que vous ne savez pas comment les repérer dans une formule, et bien c'est pratique puisque l'application le fait à votre place. Mais je vous déconseille fortement de vous fier à leurs notes car c'est quelque chose d'extrêmement approximatif.

25 commentaires:

  1. Définitivement, je n'avais jamais utilisé ces applications mais je leur ferais certainement pas de pub non plus !

    C'est tellement incohérent et subjectif.
    Tes exemples sont très parlants et simples à comprendre.

    Encore un article à partager autour de nous !

    Bisous Alina et encore merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avec plaisir Maelle :)
      je vois parfois les filles dans les parfumeries qui scannent les produits, je me mords la langue pour ne pas me jeter sur elles pour leur dire d'arrêter de faire des choses inutiles et d'apprendre par elles même de lire les compos :) Après, je comprends tout à fait pourquoi elles le font, mais c'est tellement dommage pour elles car ça les induit encore plus en erreur :(

      Supprimer
  2. Bonjour Alina,
    Encore un article complet et informatif! Merci beaucoup !!
    J'ai l'application Yuka pour l'alimentaire et je m'en sers de temps en temps (j'aime bien le principe des alternatives proposées par l'application). Après, je m'en sers comme outil informatifs. Par exemple, dans mon souvenir, le beurre est classé rouge car trop gras ;) (j'aime bien scanner les produits juste pour voir parfois) donc c'est intéressant mais il faut avoir du recul quand on utilise ce type d'application :)

    Belle soirée !
    Et encore merci pour tout ton travail ! (Et personnellement, si je veux en savoir plus sur un produit, c'est sur ton blog que je vais :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Camille,
      c'est drôle car de mon côté mon appli ne me propose pas d'alternative pour mes pains au chocolat pour le petit dej :)) elle me dit que c'est très mauvais mais aucune proposition de remplacement lol sans doute, ils sont tous mauvais donc elle se tait :))
      oui, tu as raison, tout ce qui est gras et riche est forcement "mauvais", mais bon sang, on va pas non plus manger les carottes au petit déj ! il faut profiter un peu de la vie, merde quoi :)

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup le fait que tu décortiques les INCI de façon très détaillée, j'aime tes explications très justes sur les applications, je partage la même quête du naturel que toi mais sans obsession ni peur excessive ... bref, je me retrouve dans ce que tu écris. Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Astrid,
      merci beaucoup pour tes gentils mots ! :)
      plus on sera nombreux à faire le choix du bon sens, plus vite les marques vont devoir régir, mais bon ... on en est encore très très loin :)

      Supprimer
  4. Alina, je t'adore!!!
    Article génial . Super bien expliqué. Tes exemples sont très clairs. MERCI!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, super contente alors :))
      merci à toi d'avoir pris le temps de lire <3

      Supprimer
  5. Je me sers uniquement de INCI Beauty pour les listes d'ingredients.
    comme il n'y connaisse pas grands choses, le mieux serait que tu crées une appli !!!! Au moins elle serait bien faîte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. justement, si aucune personne sérieuse n'a encore créé d'appli (oh my cream, par exemple), c'est que techniquement ce n'est pas possible :) il faudrait prendre en compte trop de paramètres, le développement sera super long et très coûteux ;)

      Supprimer
  6. Merci pour ce super article. Grâce à toi je fais petit à petit le tri sur les composés vraiment à bannir et les autres. Il manque juste une chose... à quand les fiches ou tableau made un Kloe pour qu’on puisse s’en servir lorsqu’on regarde en magasin la compo de telle ou telle produit. J’en rêve de ces fiches avec le point sur chaque produit ( du moins les plus importants ) et sur ce qu’est réellement un produit noble

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh là, c'est pas pour demain lol justement puisque il faudra d'abord juger le produit par son classe (nettoyant, démaquillant, hydratant, exfoliant, etc.), puis par les molécules qu'il contient, par ce qu'il devrait contenir, ce qu'il ne devrait pas contenir, puis donner la note globale par rapport à tout ça :) sur une seule fiche ce n'est pas possible :)

      Supprimer
  7. Je n'ai encore jamais utilisé ce type d'appli, je n'ai rien perdu apparemment :)
    C'est simpliste et réducteur d'après les exemples que tu donnes, et finalement les conclusions à en tirer sont faussées. Bon on va continuer à consulter ton blog, au moins on est certain d'avoir des infos fiables :):):)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Flo,
      le simplisme c'est le grand problème de notre société de manière générale, tout est noir ou blanc, alors que la vie est bien plus complexe :)

      Supprimer
  8. Très bonne analyse. J'ai essayé vite fait la version alimentaire et.... j'ai été déçue ! J'ai testé sur un chocolat bio,équitable, de très bonne qualité. Et bien il était noté médiocre uniquement car trop calorique, gras et sucré. Ben oui mais c'est un peu normal pour du chocolat, voyez vous ! Et du coup, il était aussi mal noté qu'un vulgaire chocolat bas de gamme. Alors que nutritionnellement, il est bon. Du coup, je me suis dit que ça ne notait même pas la qualité, mais bêtement selon les calories, le taux de gras et de sucre. Et je vois qu'en matière de cosmétique, c'est le même souci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah très bonne exemple ! j'avais pas trop exploré l'alimentaire (à part mes petits dej, j'achète pas grand chose de préparé), mais ce que tu décris va complètement dans le sens de ce que j'ai déploré pour les cosmétiques. Ca ne prend pas en compte le contexte, juste le chiffre (calories), c'est bête

      Supprimer
  9. Coucou Alina,
    Ton article nous démontre une fois de plus que nous ne pouvons faire confiance qu’à notre seul jugement ( pour ma part le tien seul compte). A chaque achat de produit cosmétique, je consulte tes articles et à ce jour, toutes les crèmes et le maquillage se trouvant dans ma salle de bains ont été achetés sur tes conseils. Finies les déceptions et bonjour les économies grâce à toi Alina.J’attends tous les jours tes articles avec impatience. Merci de nous servir de guide car pour moi pas d’achat sans Alina!

    RépondreSupprimer
  10. Merci encore pour ce type d’article qui « rend intelligent » dans ses choix de consommation ! Continue d’en faire :-)

    RépondreSupprimer
  11. Moi, ces appli me serventconnaître les compos aussi bien cosmeto qu' alimentaires. Il y a des ingrédients dont je veux pas, donc exit.
    Mais entre un chocolat bio mal noté parce que gras (tous les chocolats sont gras !!!! et un plein d'additifs, je choisis le bio.
    Je procède de même pour les soins beauté même si le truc est rouge mais que l'ingrédient honnis est loin dans la liste, j'achète .
    Alina, j'espère que ton problème va se régler rapidement. Ma fille a eu une gastroscopie pour l'héliobacter, il était absent et l'examen ne fait pas mal !!!

    RépondreSupprimer
  12. Natacha G (Fresh)25 juillet 2018 à 23:22

    Coucou Alina,

    j’avoue passer à côté de toutes ces applications : je n’ai pas de smartphone.
    Pour les cosmétiques, je jette un coup d’œil à la composition pour repérer les ingrédients que je sais problématiques pour ma peau. Si j’ai besoin d’un avis plus poussé, je consulte ton blog  ! J’imagine également que ma formation en chimie me permet d’identifier sans trop de problèmes les ingrédients d’origine synthétique et naturelle. Je ne comprends pas trop l’engouement pour ces applications. Elles semblent toutes fonctionner sur le même principe et restent très binaires (bien vs pas bien). Si tout était aussi simple…

    Côté alimentation, je trouve ça encore plus tordu. Qui peut encore croire qu’une alimentation riche en produits ultra transformés est acceptable (et c’est bien cela que scanne ces applis). D’autre part, les craquages ponctuels ne répondent pas à la même logique : ce serait hypocrite de se jeter sur un paquet de chips tout en se défendant « mais c’est des chips de légumes ! » . Rien de sain là dedans mais si cela reste ponctuel, c’est tout à fait rattrapable. Et puis, il y a un monde entre craquer sur un pain au chocolat d’un boulanger et un paquet de biscuits industriels. Sans parler du fait que nous ne sommes pas tous égaux face à l’alimentation. Nous ne devons pas faire attention aux mêmes choses (certains devront réduire plutôt le sucre, d’autres le sel, etc etc…). Ces applications sont tellement simplistes. Comme toi, j’ai vu des personnes scanner des produits biscuits et ce n’est pas l’envie qui m’a manquée de leur montrer l’absurdité de la chose.

    Je crois que je m’emballe mais j’ai tellement l’impression que le bon sens se perd. A l’arrivée des smartphones, je n’aurais jamais imaginé que des gens pourraient s’en servir pour qu’on leur dise quoi manger ou s’appliquer sur le visage. Jusqu’où cela ira… J’ai l’impression d’être un ancêtre en écrivant cela et pourtant je n’ai « que » 31 ans. Espérons que l’euphorie des débuts se dissipe.

    Natacha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Natacha,
      merci beaucoup pour ton commentaire plein de bon sens, je partage entièrement ton avis. Non seulement ces applis sont inutiles, je trouve qu'ils sont en quelque sorte dangereuses car enduisent vraiment les gens en erreur (en prenant l'exemple de la cosmétique, les crèmes solaires sont toutes mauvaises, pire la protection minérale est d'avantage taxée de "dangereuse" que celle d'origine organique).

      Tu as tout à fait raison concernant les smartophone, cela ouvert les vannes à toute sorte d'information, sauf que .... c'est parfaitement le cas quand trop d'information tue l'information !

      Supprimer
  13. J'ai testé cette appli ce week-end, et j'étais impatiente d'avoir ton retour ! Merci de ton éclairage, car j'avais quelques doutes notamment sur les silicones. Idem pour les crèmes solaires, à en croire cette appli, elles sont toutes mauvaises, je trouve que cela véhicule un message assez dangereux, cela pourrait inciter certaines personnes à moins se protéger du soleil ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exactement ! de plus, ils taclent la protection minérale versus filtres chimiques, or non seulement la protection minérale est préférable pour la peau (s'active tout de suite, et n'est pas allergisante), en plus pour l'écosystème marin c'est un peu mieux. C'est toujours pas bon car les particules tombent au fond de l'océan et peuvent endommager le corail, mais comparer aux filtres chimiques qui flottent sur la surface et causent beaucoup plus de dégat, c'est nettement mieux le minéral !

      Supprimer
  14. « ..on décote totalement un produit, pourtant certifié Ecocert, à cause d'un composant d'huile essentielle de la mandarine, et on met un 100 sur 100 pour un produit parfaitement synthétique. Où est la logique là dedans ? »
    Déjà un produit parfaitement synthétique peut être tout à fait sans danger et un produit naturel ne veut pas dire sans risque sur notre organisme..
    Alors la logique c’est que Yuka est accès sur notre santé et non pas sur la quantité de produits noble au détriment de notre santé et donc l’appli classe les produits en fonction du nombre de molécules plus ou moins toxiques et non pas en fonction du nombre de molécules nobles..
    Par ailleurs je pense fortement que mettre sur le long terme un produit non toxique est plus avantageux qu’un produit « noble » avec des résidus toxiques! Et puis ça se saurait depuis longtemps si ces soit disant produits nobles feraient un réel effet magique sur la peau des consommateurs
    De plus je voulais ajouter qu’à force de mettre des produits allergisants sur la peau, vous risquez de developper une peau allergique et cela le label ecocert s’en fout pas mal ^^ quand bien même ils interdisent ogm, silicones, nanoparticules, PEG et autres..
    Enfin je répondrai à vos diabolisations de l’appellation « irritant » au lieu d’occlusifs des substances que vous évoquez sur Yuka..
    Pour moi si ces substances sont occlusifs cela veut dire qu’ils empêchent le sébum de couler normalement et donc cela favorise la sécheresse de la peau d’où l’appellation irritant..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Line,

      merci beaucoup pour votre contribution à cet échange, mais je dois vous avouer que je suis en profond et total désaccord avec votre vision des choses.

      Le gros problème avec cette application, c'est qu'elle donne l'IMPRESSION de "évaluer" la qualité du produit alors qu'il en est rien !! Selon vous, elle révèle les substances "toxiques" qui sont d'après vous allergisantes. Déjà, c'est complément inacceptable de mettre cela sur le même palier (toxicité et potentiel allergisant) Beaucoup de personnes sont allergiques au poisson, le poisson est-il dangereux pour autant ? Selon Yuka et vous, oui. On sait aujourd'hui que le gluten provoque des intolérances chez pas mal de personnes, le pain est donc toxique ? ça n'a aucun sens de "classer" les molécules naturelles comme toxiques puiqu'elles sont toutes potentiellement allergisantes. Forcement, tout ce qui est naturelle a un plus fort potentiel de réaction que le synthétique, c'est évidant. Et pour une peau réactive oui on va en effet se tourner sur du conventionnel, ça va de soi. Pour autant extrapoler cela sur la population totale est inutile.

      Je tiens aussi à vous préciser que les molécules synthétiques ne sont pas assimilables par la peau et restent sur sa surface, de quel effet curatif peut-on alors parler ? Or une femme quand elle achète sa crème pour l'éclat du teint, par exemple, investit son argent pour le résultat, par pour une pellicule avec un potentiel allergisant de 0.

      Bref, je suis profondément pas d'accord avec vous ! On partage pas du tout, mais alors pas du tout le même approche en soin. Loin de moi de diablosier tout le synthétique (acide hyaluronique réticulé, par exemple, est bien meilleure que le végétal, je le reconnais), mais alors les applications comme celle sont totalement inutiles car, comme vous, confondent le gris et le mouillé, c'est-à-dire ne font juste aucune distinction entre l'utile et le potentiellement allergisant.

      Supprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...