Point sur Mon Acné Rosacée. H. Pylori. Le Traitement

acné rosace quel traitement


Je me suis récemment rendue compte que je ne vous ai pas fait de mise à jour concernant mon Acné Rosacée et le traitement d'Helicobacter Pylori. Toute cette histoire a durée 2 ans donc ... ça a pris beaucoup de temps !


ACNE ROSACEE & H PYLORI


Je vous ai mis ici le Collage ma peau pendant la crise (ça date d'il y a 2 ans) et la photo "officielle" de l'Acné Rosacée. On voit quand même la nette similitude (sauf que je n'avais pas d'auréoles de "rougeurs"). 


Il y a 3 ans on m'avait diagnostiqué l'Acné Rosacée, je vous en ai parlé dans cet article : Acné Rosacée Mes Symptômes 


Au moment du verdict, on m'avait prescrit le traitement topique par Soolantra qui n'a pas du tout fonctionné. Il a même empiré les choses (je n'ai jamais eu une peau aussi inflammée, c'état une vraie horreur). Je précise que j'ai fait une cure de plus 3 mois et ce n'était en aucun cas "effet rebond avant la libération". Non, cela n'a juste pas fonctionné sur moi, point.


Il est également utile de préciser que mon Acné Rosacée a le net versant acné (plus que rosacée) : je n'ai jamais ressenti le moindre "flash" pourtant caractéristique pour cette maladie (c'est cela qui m'a logement induit en erreur car je ne pouvais imaginer avoir la Rosacée sans ces symptômes), je n'ai pas de rougeurs, ma peau ne me "chauffe" pas. Les manifestations qui m'embêtent se résument par une zone côté ailes du nez qui se couvre de petits boutons blancs peu profonds, est boursouflée et qui "rougit" (mais elle rougit à cause de l'infection, pas parce que j'ai des "flashs"). 


Je vous ai mis un exemple de ce que cela me fait sur la photo au dessus et je vous en ai parlé en détail dans cet article : Acné Rosacée Mon Traitement 


Après le changement du dermato et de stratégie j'ai trouvé le remède qui m'aide : le traitement à 2% de Métronidazole (sous prescription médicale). Il s'agit d'une crème hydratante de base (j'avais demandé à ma dermato quelque chose sans silicones) dans laquelle on ajoute 2% de Métronidazole, un antibiotique et anti-fongique de large spectre. Le soir, j'ai appliqué la crème pendant 1 mois et cela m'a énormément aidé, j'avais retrouvé une peau saine, nette. Je n'ai eu aucun effet indésirable, ma peau n'était pas déshydratée / asséchée, elle est juste redevenue normale.


Un mois de traitement m'a suffit pour être tranquille pendant 1 an. Puis, j'ai refait une cure. Puis, ma troisième cure je me la suis auto-prescrite pour traiter ma Dermatite Peri-Orale (la même famille de maladies que l'Acné Rosacée donc mon ordonnance était bonne pour traiter ça aussi). 


Au moment que le diagnostic "Acné Rosacée" est tombé j'ai commencé à chercher les causes de cette maladie car personne dans ma famille l'a ... Et elle semble être héréditaire. C'est en faisant ces recherches que je suis tombée sur une étude coréenne (une seule) qui faisait un possible lien entre les dermatites et l'infection à la bactérie H. Pylori. Et c'est là que ça a fait tilt : ma mère passait son temps à me supplier d'aller faire le dépistage de cette bactérie car de leur côté ils l'ont fait (une campagne massive de dépistage car cette bactérie est responsable d'un variant assez rare du cancer d'estomac) et ils ... l'ont tous !


Je suis donc allée faire le test qui est assez simple. Il faut acheter un HeliKit (sous prescription) et dans un Laboratoire vous buvez une sorte d'un jus acide, vous soufflez dans un tube, vous ré-buvez le "jus" et vous ré-soufflez 30 minutes plus tard. Pour le résultat ça prend 2 semaines environ. J'étais positive (sans grande surprise, l'infection est toujours inter familiale et se passe dans la petite enfance).


Avec ce résultat, je suis allée voir un gastroentérologue qui m'a prescrit une batterie de tests dont la fibroscopie sous anesthésie générale (j'étais "ra-vie"). Bon, je l'ai fait ... Ils ont confirmé la présence d'infection à l'Helicobacter Pylori et une gastrite superficielle qui lui est due.


J'ai bien évidemment posé la question au médecin quant au possible lien entre cette infection que j'ai depuis que je suis petite (j'ai toujours cru que j'avais l'estomac fragile par hérédité, en réalité cette gastrite on l'a tous à cause de la fichue bactérie et non pas à cause de nos gènes) et mon Acné Rosacée. Pour ma gastroentérologue il n'y a pas de lien, mais elle est de vieille école et je doute qu'elle ait le temps de chercher aussi loin ...


Toujours est-il que ma petite H. Pylori il fallait la traiter car :


  • elle est responsable de ma gastrite superficielle chronique
  • elle peut provoquer une variante de cancer d'estomac qu'on peut donc éviter si on la traite (cela ne vaut pas dire que tous les gens qui ont cette bactérie auront le cancer, mais ceux qui l'ont ont également la bactérie. En gros, on ne peut pas développer cette forme de cancer sans avoir été infecté à H. Pylori)
D'après ma médecin, pour ces deux raisons on ne pouvait laisser la situation en l'état même si j'ai en quelque sorte apprivoisé la bête (je me suis habituée à vivre avec).


Le traitement est assez lourd ... Je prenais 12 grosses pilules d'antibiotiques par jour (!!). 3 le matin, 3 le midi, 3 après le diner et 3 avant dormir. Puis, de l'ezomeprazole matin et soir. J'ai eu la chance de bien supporter, mais à la fin de la cure je me suis retrouvée dans un état de fatigue aigu ... pour vous décrire la situation, le matin dans la douche j'étais obligée de me tenir aux murs ... 


Une fois cette guerre nucléaire contre mon microbiote terminée, j'ai vite pris les probiotiques et au bout de quelques jours j'avais retrouvée la forme (inutile de prendre les probiotiques pendant le traitement car vous lâchez une dose astronomique d'anti-bio 4 fois par jour donc vos petites bonnes bactéries ne font pas long feu).


Après ce traitement il a fallu attendre deux mois et refaire le test HeliKit (pas besoin de refaire la fibro). Je l'ai fait. 2 semaines d'attente pour le résultat et c'est bon, on me confirme que je suis officiellement H. Pylori Free !


Alors, est-ce que cela a changé quelque chose ? Disons au niveau des symptômes gastriques, oui. J'ai moins mal au ventre, pas trop de nausées, mais c'était assez léger avant. Côté peau ? J'ai beaucoup moins de manifestations depuis 1 an. Mon côté droit n'est pratiquement plus jamais inflammé et il m'arrive rarement à avoir des "sursauts de petits boutons" côté gauche. Mais ces "crises" sont d'une moindre intensité et passent plus rapidement.


Je ne sais pas si c'est le résultat du traitement contre H. Pylori ou bien c'est le fait que depuis 1 an je ne sors quasiment plus de chez moi donc je porte beaucoup moins de fond de teint (et après certains tests, notamment la nouvelle CC Water d'Erborian m'a fait ça - je peux très rapidement ré-avoir des minis crises ... donc quelque part je garde la prédisposition malgré tout. Hélas, l'Acné Rosacée ne peut pas guérir mais uniquement se stabiliser). 


Quoi qu'il arrive, je ne regrette pas d'avoir traité la petite bestiole. Et si cela ait eu un impact positif pour ma peau et bien tant mieux !


Pour donner un peu d'espoir à ceux qui vont tomber sur cet article en faisant des recherches Google, aujourd'hui ma peau nue peut ressembler à ça :


Acne Rosacée peau après traitement

N'hésitez pas à aller voir un médecin ! Les traitements maison c'est super pour maintenir des résultats mais il est impossible de mettre fin à une grosse crise d'Acné Rosacée sans un médicament adapté. En 3 ans j'ai fait que 3 mois de Metronidzole (dont 1 pour ma Dermatite Peri-Orale) c'est quand même pas "cher payé" pour normaliser la situation. 

16 commentaires:

  1. Merci de prendre le temps de faire ce genre ce point, Alina. C'est tellement important quand on "rame" pour comprendre l'origine d'un problème (et l'on peut errer même en étant allé voir les bons médecins)...
    (et bravo pour votre rigueur dans le suivi du traitement - ça joue aussi ; la peau, c'est vraiment du long terme).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ça ... quand je regarde mes anciennes photos qui datent d'il y a 10 ans je me rends si bien compte que ce que je prenais pour une "petite réaction passagère répétitive" était en réalité mon acné rosacée. Je ne me voyais pas à l'époque sortir sans un fond de teint car malgré le fait qu'on m'a toujours dit "tu as une très belle peau", je la trouvais en "perpétuelle crise d'inflammation" (certes, incomparable à une vraie acné classique mais quand même)

      Le fait d'avoir entendu de la bouche de deux médecins "acné rosacée" cela m'a permit de réaliser que oui, c'est une maladie de peau ... et il faut la soigner. Tout cela se régle très bien, surtout quand on est à un stade encore léger. Cela ne sert à rien de laisser trainer car les choses s'empirent avec le temps (je suis allée consulter quand mes crises sont devenues quasi constantes et à l'époque cela faisait deux ans que je ne m'en sortais plus trop avec ma peau)

      1 mois de traitement absolument pas contraignant et j'ai vu une nette amélioration.
      bon, il a fallu passer par la case "Soolanra" qui m'a détruite cutanement parlant, mais on a fini par trouver le bon remède.

      Supprimer
  2. Merci pour ce retour sur ta pathologie et d’inciter tes lecteurs à se faire dépister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou,
      je pense en effet que ça devrait être obligatoire ce dépistage. Cette bactérie est très courante, dans les pays développés entre 30 et 50% de population l'ont ... si c'est pour exclure au moins une forme de cancer (cela ne garantie pas la santé mais bon, une "me...de" en moins c'est déjà ça :)

      Supprimer
  3. Bonsoir Alina

    Merci pour cette article. Je suis contente que vous avez vaincu la bacterie!

    Votre peau est radieuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. coucou Valérie,
      moi aussi, je suis ravie :)) je ne me rendais pas compte qu'elle était responsable de mes souffrances gastriques que je prenais pour de l'hérédité :)

      Supprimer
  4. Le problème des médecins c’est que c’est difficile d’en trouver un bon qui nous prend au sérieux. De mon côté il a fallu des années avant de trouver un médecin qui a diagnostiqué mon endométriose. Sauf que. Sauf que maintenant mes reins sont atteints et certains généralistes n’excluent pas une atteinte digestive. J’ai d’ailleurs très souvent des inflammations de l’estomac mais d’après les spécialistes ce n’est pas lié... Pourtant quand je vois le nombre de filles avec de l’endométriose qui s’en plaignent.... Quoi qu’il en soit aucune solution pour moi, à part soigner quand j’ai la gastrite. Sinon ce qui m’aide un peu c’est l’alimentation :(
    En tout cas, ravie que ton histoire de H pilo soit terminée et que tu ailles mieux. Et si en plus ta peau se porte mieux c’est top ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Claire,
      ah si tu savais à quel point je comprends de quoi tu parles ... j'ai passé une année infernale à courir d'une urgence à l'autre, d'un médecin à l'autre pour trouver la cause d'une grave cystite (c'était il y a 15 ans, j'avais des pensées ... noires, tellement je ne pouvais plus vivre normalement : impossible d'aller au travail, de sortir de chez moi, toutes les 5 - 10 minutes je devais aller aux toilettes ... je voyais pas comment je pourrais vivre de cette manière ...)
      Bref, tout cela pour dire que personne n'a su trouver que ma forme de cystite a été dûe à un champignon et non pas à une bactéries, ce qui est le cas dit "classique" (mes analyses d'urine étaient parfaites et on me disait "mais non madame, c'est dans votre tête, vous n'avez pas de cystite, vous inventez" .. je voulais hurler je t'assure)

      Finalement, grâce à la famille et des amis d'amis médecins, qui ont bien voulu prendre leur temps et se pencher sur mon cas, un simple prélèvement gynécologique a révélé l'origine du mal (petit champignon) et en deux semaines mon calvaire d'une année a été terminé !!

      Pourtant, je suis allée voir les meilleurs urologues de paris, ils ont jamais pensé à chercher ailleurs que dans le cas classique d'infection bactériologique ... pourtant 5% de cystites sont dus aux champignons et j'étais dans ces "cas minoritaires" que personne ne veut prendre au sérieux

      bref ... je comprends de quoi tu parles ... ils ont 10 minutes, plein de patients dans la salle, t'as pas de symptômes graves, allez on t'expédie ...

      comme disait ma grand mère : chez le médecin c'est soit "pas grave", soit "trop tard" ....

      Supprimer
    2. Ma mère pense exactement comme ta grand-mère ! Après, certains médecins prennent vraiment le temps de poser les bonnes questions et de tout vérifier. Et quand on le trouve celui-là, il ne faut plus le lâcher ! Sinon, je suis sincèrement désolée en entendant ton histoire... Ca a dû être un long et douloureux calvaire :/

      Supprimer
  5. Très intéressant ce retour d'expérience, merci Alina. Tu as été assidue et tenace, et voilà les efforts ont payé. Et ta peau au naturel est très belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Flo :)
      je ne suis pas débarrassée définitivement, mais disons que je sais maintenant comment gérer en cas de crise soutenue :)

      Supprimer
  6. elle0851 (pufpuf)9 mars 2021 à 12:07

    Coucou, merci beaucoup de nous inclure dans le suivi de votre traitement...c’est très intéressant! La peau en crise, c’est qqch de compliqué à gérer, ajouté à cela le fait que les médecins sont parfois peu enclins à en chercher les causes ... un parcours du combattant dont vous sortez victorieuse et c’est encourageant pour tous. 😉

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ton retour d'expérience! Je n'aurai pas imaginé que tes problèmes de peau auraient pu être liés à ta sensibilité intestinale. Comme quoi, il ne faut pas hésiter trop longtemps avant de consulter, surtout si on doit passer des semaines voire mois avant de trouver un médecin capable de nous prendre au sérieux!

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir
    Et merci pour toutes ces informations
    Je me permettrais de vous conseiller de faire une analyse de sang pour évaluer votre taux de B12. La gastrite et son traitement empêchent une bonne absorption de cette vitamine par votre organisme

    RépondreSupprimer

1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) Dans la liste déroulante Commentaire, Sélectionner le Profil , cochez Nom/URL, vous pouvez laisser vide le champs "URL"
3) Saisissez votre nom (pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquez sur Publier commentaire
5) IMPORTANT : merci de n'insérer AUCUN lien dans votre commentaire, faute de quoi il ne sera malheureusement pas publié

Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...